Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville
    Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville Blois - 9 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 218, 544, 545, 541, 540, 516
    Auteur :
    [architecte] Collet Jean-Baptiste [maître maçon] Jacquet Jean
    Texte libre :
    les réalisations voisines de Marigny au château de Menars, il engagea Jean-Baptiste Collet, architecte travaux plus tardifs de Mgr de Thémines, il appartient, en fait, aux aménagements de Jean-Baptiste Collet restitution du palais à l'évêché de Blois. L'auteur de ce salon est Claude Jean-Baptiste Robin, spécialiste jardins, sur les pentes du haut-bourg Saint-Jean, très dénivelées, mais pratiquement libres de son accord pour le début des travaux. En 1698, Jean Fay, entrepreneur des ouvrages du roi, passait dominait le bas-bourg Saint-Jean. Le prolongement des murs de soutènement des deux terrasses représentait grand escalier, enjambant le bas-bourg Saint-Jean et escaladant le coteau, qui aurait constitué, depuis -est de la ville et le bas-bourg Saint-Jean aurait été coupé de toute communication avec la ville basse
    Illustration :
    Projet de rampe reliant la terrasse de l'évêché au Mail Saint Jean (non réalisé Bâtiment principal : façade sud (vue prise du Mail Saint Jean). IVR24_19914100306XA Bâtiment principal : façade sud (vue prise du Mail Saint Jean). IVR24_19864100084X Jardins : murs de soutènement des terrasses. Vue prise depuis la rue du Bourg Saint Jean
  • Autel secondaire des fonts baptismaux (autel, degré d'autel, 2 gradins d'autel, retable) (cathédrale Saint-Louis)
    Autel secondaire des fonts baptismaux (autel, degré d'autel, 2 gradins d'autel, retable) (cathédrale Saint-Louis) Blois - place Saint Louis - en ville
    Historique :
    La partie centrale du retable a été exécutée au 18e siècle. En 1807, le sculpteur Jean Claude
    Auteur :
    [sculpteur] Ticlet Jean-Claude
  • Hôtel de Nambu
    Hôtel de Nambu Blois - 12 rue Porte Chartraine - en ville - Cadastre : 1980 DN 716
    Référence documentaire :
    , seigneur de Courtanzé à Messire Jean de Refuge, seigneur de Fossé, le 20 novembre 1629.
  • Autel secondaire Saint-Pierre (autel, degré d'autel, 2 gradins d'autel, retable) (cathédrale Saint-Louis)
    Autel secondaire Saint-Pierre (autel, degré d'autel, 2 gradins d'autel, retable) (cathédrale Saint-Louis) Blois - place Saint Louis - en ville
    Historique :
    restauration du culte ; reparée en 1807 par Fesneau et le sculpteur Jean Claude Ticlet, auteur d' un nouvel
  • Ensemble du décor de la chapelle Saint-Solenne (autel, retable, lambris de hauteur, tabernacle, 2 gradins d'autel, clôture de chapelle)  (cathédrale Saint-Louis)
    Ensemble du décor de la chapelle Saint-Solenne (autel, retable, lambris de hauteur, tabernacle, 2 gradins d'autel, clôture de chapelle) (cathédrale Saint-Louis) Blois - place Saint Louis - en ville
    Annexe :
    , avec liste des acquisitions et réparations faites de 1802 à 1810 : "chapelle de St Jean Nepomucene
  • Maisons et immeubles
    Maisons et immeubles Blois - Cadastre : 1980 DN DO
    Référence documentaire :
    p. 56-57. SAUVAGE, Jean-Paul La maison blésoise au Moyen-Age. In : Blois un amphithéâtre sur la
    Illustration :
    maison 4 quai Saint-Jean IVR24_19914100263XA maison quai Saint-Jean IVR24_19914100264XA maison quai Saint-Jean IVR24_19914100267XA maison quai Saint-Jean IVR24_19914100266XA maison quai Saint Jean et angle de la rue Jean de Saveuse IVR24_19914100268XA Bourg-Saint-Jean (rue du) 54 à 62 ; maison ; Façade sud ; vue prise d'ouest en est Maison, 14 quai Saint-Jean. Façade sud. IVR24_19904100140X Maison, 4 quai Saint-Jean. Façade sud. IVR24_19924100185X Hôtel, 2 quai Saint-Jean et rue Jean-de-Saveuse. Façade sud. IVR24_19924100184X
  • Hôtels particuliers
    Hôtels particuliers Blois
    Référence documentaire :
    p. 56-57. SAUVAGE, Jean-Paul La maison blésoise au Moyen-Age. In : Blois un amphithéâtre sur la
    Texte libre :
    Beaune, les titulaires de charges importantes, Jean François de Cardonne et Michel Gaillard, généraux des , Louis Bourgeois, médecin de François Ier et de Claude de France, André Dacquyn sommelier du roi, ou Jean ni leur demeure : c'est le cas de Pierre de Daillon, de Jean de Dampière ou de Hubert Despal seigneur
    Illustration :
    Hôtel détruit. Façade nord. Vue prise depuis la rue du Bourg Saint-Jean. IVR24_19914100551V
  • Fortification d'agglomération : tours dites tour des Carmélites, des Cordeliers, de Guise, de l' Angellier
    Fortification d'agglomération : tours dites tour des Carmélites, des Cordeliers, de Guise, de l' Angellier Blois - mail Clouseaux rue Gallois place de la République rue Trouessart - en ville - Cadastre : 1980 DN 35 39 DO 149 530 133
    Référence documentaire :
    p. 46. SAUVAGE, Jean-Paul. Blois capitale d'une principauté féodale In : Histoire de Blois et de sa
    Texte libre :
    contrôle d'un certain nombre de villes du royaume. Au même moment à Tours, en 1354, Jean le Bon accorde Saint-Jean ; enfin la porte du Foix, débouché de l'axe est-ouest, constitue l'entrée du faubourg du même Bourg Saint-Jean, le mur bifurquait à angle droit : il était flanqué d'une immposante tour ronde siècle : au sud, la porte du Puits-Guichard, au nord, la porte Clouseaux, la porte Saint-Jean n'étant sud, à hauteur du bourg Saint-Jean et de Saint-Lomer, les eaux de la Loire refluaient assez
    Illustration :
    Enceinte du milieu du XIVè siècle, front est. De bas en haut : tour des poudres, porte Saint Jean
  • Prieuré de génovéfains Saint-Lazare, villa, puis asile d'aliénés dit hospice Lunier, actuellement lycée Augustin Thierry
    Prieuré de génovéfains Saint-Lazare, villa, puis asile d'aliénés dit hospice Lunier, actuellement lycée Augustin Thierry Blois - 13 avenue de Châteaudun - en ville - Cadastre : 2003 AS 223
    Historique :
    Monteaux, médecin en chef des armées de la Révolution et maire de Paris. En 1834, Jean Simon Chambert-Péan
1