Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 583 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    . Chapelle inachevée construite d'après les plans de Charles et Gustave Guérin dans la 2e moitié du 19e
    Référence documentaire :
    Riche (Indre-et-Loire). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. Tours : Société archéologique La Riche, plan cadastral napoléonien. 1808. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 GUIOT, Thibaut, CREUSILLET, Marie-France. Résultats des fouilles de la "Z.A.C. des Minimes" à La p. 554 RANJARD, Robert. La Touraine archéologique ; Guide du touriste en Indre et Loire. Mayenne Doudan (?), [1699], dessin de la collection de Gaignières. Accès Internet : Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de la ville de Tours. Bruxelles : Éditions Culture et Civilisation, 1976. (Réédition du texte de 1873
    Précisions sur la protection :
    La chapelle néo-gothique édifiée au-dessus du tombeau de Saint-François de Paule ; le bâtiment conventuel du 17e siècle ; la tour octogonale en pierre, du 17e siècle, située au bord de la voie communale
    Localisation :
    La Riche - Saint-François - en écart
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    L'enclos des Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700052NUCA Les Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700063NUCA
  • Ferme (rue du Plessis)
    Ferme (rue du Plessis) La Riche - 99-101 rue du Plessis - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Référence documentaire :
    La Riche, plan cadastral napoléonien. 1808. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3
    Localisation :
    La Riche - 99-101 rue du Plessis - en ville
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    Vue d'une ferme depuis la rue du Plessis. IVR24_20153700484NUCA Ferme de la rue du Plessis sur le cadastre napoléonien de 1808 (parc. 524). IVR24_20153700091NUCA
  • Tableau : la Visitation
    Tableau : la Visitation Villedômer
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Tableau semblant dater du 18e siècle, dont l'auteur est inconnu. A l'occasion de la restauration du retable de saint Gilles en 1883, le tableau placé au-dessus du retable a été déplacé, et suspendu dans la
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de
    Représentations :
    Sainte Élisabeth accueillant la Vierge (au centre du tableau) et saint Zacharie accueillant saint
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Tableau de forme rectangulaire horizontale, dont la toile est clouée sur le cadre en bois peint.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la sacristie
    Titre courant :
    Tableau : la Visitation
    Dimension :
    la 82.0 centimètre
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Historique :
    La Capitale du Perche Nogent-le-Rotrou doit son nom, tout comme ses origines à la lignée des Rotrou à Nogent au Xe siècle permet au Rotrou de contrôler la vallée de l’Huisne (XIe siècle). Plusieurs bourgs se dessinent auprès de la résidence seigneuriale puis comtale : Le bourg castrale ou bourg-le -comte situé au pied de l’éperon Saint-Jean. L’espace est occupé par la curia et les milites comtale. Le monastère Saint-Denis qui donne lieu à la création d’un bourg du même nom. Le bourg neuf qui fait suite à la construction du pont Saint-Hilaire, passage propice à l’installation d’un pôle économique (Marchés , artisanat, moulins). La Seigneurie de Nogent-le-Rotrou La réunion du Perche à la couronne de France en 1226 entraine la distraction de la seigneurie et de son château. Séparée du comté du Perche, la seigneurie d’abord propriété de la Maison Château-Gontier échoit successivement en héritage, en apanages ou en les anglais durant la guerre de cent ans n’est plus qu’un lieu de passage parmi tant d’autres au sein
    Référence documentaire :
    -la-Salle, 1994). BRGM, DESSANDIER, David. Mémento des pierres du patrimoine bâti de la région Centre. Rapport quadrangulaires de la France de l'Ouest. Paris : Picard, 1973. p.120 COSPEREC, Annie. Blois : la forme d'une ville. Paris : Imprimerie nationale, 1994. (Cahiers DECAENS, Joseph. La construction du comté du Perche. In : LECUYER-CHAMPAGNE, Françoise. Le roman des Nogentais, des origines à la guerre de Cent Ans. [Nogent-le-Rotrou] : [Musée municipal du château DECAENS, Joseph. La motte comme moyen de conquête du sol et comme instrument de la seigneurie châtelaine. In : MAGNOU-NORTIER, Élisabeth. Aux sources de la gestion publique. Tome III. Villeneuve-d'Ascq Enceintes et mottes. L’architecture normande au Moyen Âge, T. 2, Les étapes de la création. In BAYLE, M . (dir.). Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 1994. Caen : Presses Universitaires de Caen. Condé-sur
    Titre courant :
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    Texte libre :
    première phase du conflit. « Un, beau, grand et riche bourg, scitué sur la rivière d’Huigne » (milieu 15e Un castrum avant 1031 Le château et la ville de Nogent sont traditionnellement traités à partir de la première mention de son castrum en 1031. Il appartient alors à Geoffroy III (mort en 1039), vassal du comte Eude II de Blois (983-1037), et premier membre de la famille des Rotrou à être associé au château. L’absence de datation pour la construction du château, la topographie du site et l’existence de bourg castral avant la fin du premier tiers du 11e siècle. Le cadre historique et les sources écrites autorisent à formuler l’hypothèse d’un castrum à Nogent-le-Rotrou dès le dernier quart du 10e siècle. La corrélation entre l'analyse morphologique du site, l'étude des sources iconographiques et la comparaison avec fait suite une à deux basses-cours. La première aurait alors pu accueillir la demeure seigneuriale associé au château, aurait pu prendre place dans la seconde basse-cour. Le château de Nogent s’inscrit
    Illustration :
    Plan de la ville de Nogent-le-Rotrou. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou Tableau d'assemblage de la ville de Nogent-le-Rotrou, cadastre ancien, 1811. (Archives municipales Carte de restitution de Nogent-le-Rotrou à la seconde moitié du 11e siècle. IVR24_20172800170NUDA Carte restitution de Nogent-le-Rotrou à la fin du 12e siècle. IVR24_20172800171NUDA Vue aérienne de la ville en 1950. IVR24_19922800078VA Vue aérienne de la ville et du château en 1950. IVR24_19922800080VA La porte de l'abbaye Saint-Denis et l'église paroissiale Saint-Laurent. IVR24_20132800096NUC4A Maison dite La Papotière, 3 rue Bourg-le-Comte, face nord. IVR24_20162801443NUCA
  • Tableau : la fuite en Egypte
    Tableau : la fuite en Egypte Villedômer
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Tableau semblant dater du 18e siècle, dont l'auteur est inconnu. A l'occasion de la restauration du retable de saint Gilles en 1883, le tableau placé au-dessus du retable a été déplacé, et suspendu dans la
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de
    Représentations :
    Saint Joseph et la Vierge assise sur un âne et tenant l'Enfant Jésus dans ses bras.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Tableau de forme rectangulaire horizontale, dont la toile est clouée sur le cadre en bois peint.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la sacristie
    Titre courant :
    Tableau : la fuite en Egypte
    Dimension :
    la 82.0 centimètre
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Les fermes de la vallée de la Brenne
    Les fermes de la vallée de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Titre courant :
    Les fermes de la vallée de la Brenne
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Texte libre :
    se concentrent dans la partie sud de l’aire d’étude, comme par exemple à La Côte à Reugny, Richebourg , La Galinière ou La Touche à Vernou-sur-Brenne. On n’observe pas de disposition prédominante des bâtiments les uns par rapport aux autres. La disposition la plus simple est le « bloc-à-terre », regroupant ont été construits. C’est ainsi le cas à La Gloisière à Neuillé-le-Lierre, où le logis actuel date de pierre, placard inséré dans le mur et pierre d’évier, a été conservé. A l’inverse, dans la seconde moitié du XXe siècle, la disparition d’exploitations agricoles, parfois accompagnée du morcellement des dendrochronologique. La plus ancienne qui a été datée est celle de La Barre, à Reugny, formant un ensemble deux vaisseaux longitudinaux, dont le mur gouttereau donnant sur la cour est beaucoup plus haut que dendrochronologie. A La Trézillière, où la plus ancienne mention d’une métairie remonte à 1340, la grange datée de 1560-1565 (avec un poteau en remploi issu d’un arbre abattu entre 1465 et 1470). Au Tremblay, la grange
    Illustration :
    La Folie à Vernou-sur-Brenne, exemple de ferme à cour ouverte. IVR24_20103702199NUC2A Écurie et logis double : La Houssaye, à Villedômer. IVR24_20133700604NUC2A Grange de la Barre à Reugny datée de 1458 (plus ancienne grange de l'aire d'étude datée par Grange de la Vallière à Reugny, très rare exemple de grange dont l'entrée est située dans le mur Grange de la Gautellière à Villedômer, exemple de grange à porteau. IVR24_20133700617NUC2A Vue intérieure de la grange de la Chauvinière au Boulay présentant la particularité d'avoir sa
  • Les maisons de la Vallée de la Brenne
    Les maisons de la Vallée de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Titre courant :
    Les maisons de la Vallée de la Brenne
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Texte libre :
    19e siècle et huit de la première moitié du 20e siècle. Implantation et orientation : 460 maisons sont construites directement sur rue, tandis que 108 maisons possèdent une cour ou un jardin entre la maison et la rue. 190 maisons ont leur pignon ou leur croupe donnant directement sur la rue ou orienté vers la rue, et 378 maisons possèdent leur mur gouttereau sur rue ou orienté vers la rue. Étages 261 possèdent un étage de comble. 233 maisons possèdent un cordon marquant la séparation entre les . La pierre de taille est présente sur 549 maisons (encadrement des baies, chaînes d'angles, cordons maisons utilisent la brique. Une quinzaine de maisons repérées sont en pan de bois, mais il est matériau de couverture, 108 la tuile plate, 16 les deux conjointement, 13 la tuile mécanique.
    Illustration :
    Maisons à pignons sur rue, perpendiculaires au coteau, dont l'entrée se fait depuis la cour placée Maisons à pignons sur rue, perpendiculaires au coteau. Vernou-sur-Brenne, rue du Coteau de la Neuillé-le-Lierre, rue de la République. IVR24_20123700734NUC2A Villedômer, place des Martyrs de la Résistance. IVR24_20133700722NUCA Auzouer-en-Touraine, rue de la Quintaine. IVR24_20133700589NUCA Maisons, à gouttereaux sur rue, à un étage carré. Château-Renault, 21-23-25 rue de la République Château-Renault, 92-94-96 rue de la République. IVR24_20143703535NUCA Maison utilisant partiellement la brique comme gros-oeuvre. Neuillé-le-Lierre, 27 rue Nationale Détail de l'encadrement d'une baie et de l'entablement. Château-Renault, 53 rue de la République Détail de l'encadrement d'une baie et de l'entablement. Château-Renault, 55 rue de la République
  • Groupe sculpté : Education de la Vierge
    Groupe sculpté : Education de la Vierge Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    La provenance du groupe est inconnue, sans doute se trouvait-il dans une salle de malades.
    Représentations :
    Education de la Vierge, livre
    Titre courant :
    Groupe sculpté : Education de la Vierge
    Dimension :
    h = 84 ; la = 40 ; pr = 15,5
    États conservations :
    Il manque la couronne de la Vierge. Le groupe a été nettoyé en 2012.
  • Port dit port de la Binette
    Port dit port de la Binette Bou - la Binette - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Appelé au XVIIIe siècle "port de la Pointe au Loup", le port prend le nom de la Binette au début du l'abordage du bac reliant Bou à Darvoy (ou Sandillon suivant la hauteur des eaux). Le premier garde-port a été nommé en 1818. La commune a été autorisée en 1819 à affermer la perception des droits de dépôt sur le port. En 1852, le port présente une étendue de 2,7 ares (90 x 3 mètres) et appartient à la commune
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Située rive droite et le long de la levée, au lieudit la Binette, le port de la Binette comprend
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    Bou - la Binette - isolé
    Titre courant :
    Port dit port de la Binette
    Illustration :
    Plan du port du bac de la Binette, 31 mars 1852. Mention d'un chemin servant à l'enlèvement des
  • Vallière : moulin dit moulin de La Vallière
    Vallière : moulin dit moulin de La Vallière Reugny - La Vallière - en écart - Cadastre : 1819 G1 717 2009 ZC 64
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    acquis par Jean le Blanc, seigneur de La Vallière, en 1573. Il a fait l'objet de plusieurs travaux de dernière doit être détruite et reconstruite au cours de travaux en 1816. La marquise de Rougé fait reconstruire la roue motrice, la vanne motrice et deux vannes de décharge en 1846. Un règlement des eaux du ". Il cesse son activité dans la première moitié du 20e siècle : il est alors utilisé comme ferme, puis logis (ajout d'un étage et d'un four à pain), transformation d'une chambre à cheminée en écurie. La tourelle adossée à la façade sud a été édifiée sur le four à pain. La grange a été reconstruite (ou (18e siècle). La tourelle d'escalier a été édifiée au 20e siècle sur la base d'un four à pain. Un bâtiment circulaire abrite un bélier hydraulique de la seconde moitié du 19e siècle, qui permettait d'alimenter en eau le château de La Vallière, situé au sud-ouest des bâtiments du moulin. Une marque de la
    Hydrographies :
    La Brenne
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 7. Fonds du château de La Vallière. Consistance du domaine de La Vallière. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 1. Fonds du château de la Vallière. Inventaire des titres du marquisat de la Vallière et de ses dépendances. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 7. Fonds du château de La Vallière. Consistance du domaine de La Vallière. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 141. Fonds du château de La Vallière. Gestion. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 180. Fonds du château de la Vallière. Gestion. Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5574. Moulin de La Vallière.
    Description :
    en ardoise, sont adossés à la grange couverte d'un toit à longs pans en tuile plate. La tourelle et
    Localisation :
    Reugny - La Vallière - en écart - Cadastre : 1819 G1 717 2009 ZC 64
    Titre courant :
    Vallière : moulin dit moulin de La Vallière
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    État estimatif des bâtiments de la terre de La Vallière. Plan non daté (début 19e siècle Ancien moulin. Détail de l'ancien emplacement de la roue. IVR24_20123700356NUC2A Vestiges d'une ancienne meule en pierre, dans la cour. IVR24_20123700364NUC2A
  • Port dit port de la Celle
    Port dit port de la Celle La Celle-sur-Loire - le Port - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de la Celle correspond au lieu d'abordage du bac reliant Léré (rive gauche) à la Celle-sur -Loire (rive droite). Il est mentionné vers 1720 (carte de la Loire de la Charité à Orléans par Matthieu ), en 1730 (carte de la Loire de Orléans à Decize par Matthieu) et sur l'Atlas de Trudaine (1745-1780 ). L'appellation "port" semble disparaître par la suite. Le cadastre napoléonien (vers 1835) signale toutefois deux toponymes rappelant l'existence d'un port : le "Champ du Port" et le "Chemin du port" reliant le bourg à la Loire. En 1852, la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes indique l'abordage du bac côté rive droite au lieudit "Haut de la Folie". La carte IGN actuelle a abandonné l'appellation "la Folie" pour le
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé rive droite, à un kilomètre à l'ouest du bourg de la Celle-sur-Loire, le port de la Celle n'a
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    La Celle-sur-Loire - le Port - isolé
    Titre courant :
    Port dit port de la Celle
    Illustration :
    Vichy levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail. (école nationale des Ponts-et Extrait du cadastre napoléonien, vers 1835. Mention du Chemin du Port reliant le bourg à la Loire
  • Tableau : Dieu séparant la Lumière des Ténèbres
    Tableau : Dieu séparant la Lumière des Ténèbres Vernou-sur-Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Copie de la fresque réalisée par Raphaël au Palais Pontifical du Vatican. La forme particulière de la peinture (hexagonale), insérée dans un tableau rectangulaire, laisse à penser que le tableau est
    Représentations :
    illustration d'un passage de la Genèse : Dieu séparant la Lumière des Ténèbres.
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Tableau : Dieu séparant la Lumière des Ténèbres
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Bourg : maison (20 rue de la Mairie)
    Bourg : maison (20 rue de la Mairie) Tournon-Saint-Martin - Bourg - 20 rue de la mairie - en village - Cadastre : 2013 AA 50 1812 E 311, 312
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison a été construite ou reconstruite dans la seconde moitié du 19e siécle ou début du 20e
    Observation :
    Observations réalisées uniquement de la voie publique
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Tournon/ sous la direction de M. Lepeintre, directeur
    Description :
    La maison, enduite et en rez-de-chaussée, est alignée à la rue par son mur gouttereau. Sa toiture dans l’arrière cour (peu visibles de la voie publique). Il pourrait s’agir de remises remaniées.
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Bourg - 20 rue de la mairie - en village - Cadastre : 2013 AA 50 1812 E
    Titre courant :
    Bourg : maison (20 rue de la Mairie)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le nord-ouest. IVR24_20133600891NUC2A Vue d'une des dépendances situées dans l'arrière cour de la maison, depuis l'ouest
  • Bourg : ferme (impasse de la Bussière)
    Bourg : ferme (impasse de la Bussière) Sauzelles - Bourg - impasse de la Bussière - en village - Cadastre : 1812 J 1684 1987 M 455, 1201
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La ferme figure sur le plan cadastral de 1812 et date probablement du 18e siècle.
    Observation :
    La ferme n'a pu être observée qu'à partir de la voie publique.
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Sauzelles, terminé en 1812/sous la direction de M
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - impasse de la Bussière - en village - Cadastre : 1812 J 1684 1987 M 455, 1201
    Titre courant :
    Bourg : ferme (impasse de la Bussière)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    La ferme sur le plan cadastral de 1812, en haut à gauche de l'image (parcelle J 1684). (Archives
  • Bourg : ferme (4 impasse de la Bussière)
    Bourg : ferme (4 impasse de la Bussière) Sauzelles - Bourg - 4 impasse de la Bussière - en village - Cadastre : 1812 J 1698, 1708 à 1712 1987 M 450, 451, 456, 459
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    Les parties les plus anciennes de la ferme datent du 18e siècle : étable avec baie d'aération ouverte du comble et peut-être les bâtiments à l'est de la cour non visibles depuis la voie publique. La
    Observation :
    La ferme n'a pu être observée qu'à partir de la voie publique.
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Sauzelles, terminé en 1812/sous la direction de M
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - 4 impasse de la Bussière - en village - Cadastre : 1812 J 1698, 1708 à 1712
    Titre courant :
    Bourg : ferme (4 impasse de la Bussière)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    La ferme sur le plan cadastral de 1812, au centre de l'image (parcelles J 1698, 1708 à 1712 Vue générale de la ferme depuis le nord-ouest. IVR24_20123600094NUC2A Vue générale de la ferme depuis le nord-est. IVR24_20123600095NUC2A
  • Bourg : maison (12 impasse de la Fontaine)
    Bourg : maison (12 impasse de la Fontaine) Néons-sur-Creuse - Bourg - 12 impasse de la Fontaine - en village - Cadastre : 2015 B 35 1812 B 548
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison semble en grande partie figurer sur le plan cadastral de 1812. Possiblement attribuable du 18e siècle pour ses parties les plus anciennes, elle a été modifiée à partir de la première moitié du 20e siècle. L’étable est désignée comme étant une grange en 1906. Cette année , le petit escalier d’accès à la maison était perpendiculaire au mur gouttereau (Archives municipales de Néons, 1 O).
    Observation :
    Observations réalisées uniquement de la voie publique. Propriété inaccessible.
    Description :
    La maison est globalement orientée nord-sud et implantée sur la légère pente d’un versant. Elle est . La toiture, en tuile plate, est à longs pans et à pignons couverts. Les combles sont éclairés par une ouest de la maison. Elle est partiellement enduite et couverte de tuiles plates.
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 12 impasse de la Fontaine - en village - Cadastre : 2015 B 35 1812 B
    Titre courant :
    Bourg : maison (12 impasse de la Fontaine)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    La maison est en grande partie portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle B 548), dans le haut Vue de la ferme depuis le sud-ouest. IVR24_20153600164NUC2A Vue de la ferme depuis le sud. IVR24_20153600154NUC2A
  • Bourg de La Croix-du-Perche
    Bourg de La Croix-du-Perche La Croix-du-Perche - le Bourg - en village
    Historique :
    D’après Édouard Lefèvre, le bourg primitif de la Croix-du-Perche se trouvait au haut Moyen-Âge dans les environs de l’étang de Gaillard. En 1495, "la motte et la place de la maison-fort de Gaillard l’ancien logis du prieur dont la cave date du 16e siècle, de même que la structure de l’ancienne mairie bourg tel qu’il était à la fin du 18e siècle. A cette époque, une trentaine de maisons de fermes se le sud. La quasi-totalité des maisons et des fermes a été reconstruite à partir de 1850, le plus la seconde moitié du 20e siècle, quelques maisons ont été édifiées en extension du bourg (rue de
    Hydrographies :
    la Foussarde
    Référence documentaire :
    Plan de l’ancienne école de La Croix-du-Perche. 1868. (Archives départementales d’Eure-et-Loir, 5 Archives communales de La Croix-du-Perche. Grands travaux.
    Description :
    Le bourg de La Croix-du-Perche se situe à proximité de la rivière de la Foussarde qu’il surplombe essentiellement implantées autour de la place de l’Eglise. A l’exception d’une maison à un étage carré et à façade de silex couverts d’un enduit à la chaux. Plusieurs exemples possèdent des murs en brique (maisons au
    Localisation :
    La Croix-du-Perche - le Bourg - en village
    Titre courant :
    Bourg de La Croix-du-Perche
    Illustration :
    Vue d’ensemble de l’église paroissiale, de la mairie-école et de la salle polyvalente, depuis le
  • Bourg : maison (29 rue de la Mairie)
    Bourg : maison (29 rue de la Mairie) Tournon-Saint-Martin - Bourg - 29 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2013 AA 178 1812 E 62
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison est portée sur le plan cadastral de 1812. Les caractères extérieurs, notamment les
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Tournon/ sous la direction de M. Lepeintre, directeur
    Description :
    La maison, en rez-de-chaussée, est alignée à la rue. Sa toiture à longs pans est en tuile plate . Une lucarne à la capucine éclaire les combles. La souche de la cheminée est en brique. L’accès est situé en mur gouttereau. La façade, partiellement enduite, comprend trois baies à linteau délardé (dont une ancienne fenêtre – à droite sur la photographie- remaniée en porte d’entrée). Un remaniement est visible dans le mur sous la fenêtre de gauche.
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Bourg - 29 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2013 AA 178 1812 E 62
    Titre courant :
    Bourg : maison (29 rue de la Mairie)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    La maison est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle E 62). (Archives départementales de Vue de la maison depuis l'est. IVR24_20133600986NUC2A
  • Bourg : maison (impasse de la Bussière)
    Bourg : maison (impasse de la Bussière) Sauzelles - Bourg - impasse de la Bussière - en village - Cadastre : 1812 J 1701 1987 M 457
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison figure sur le plan cadastral de 1812 et a pu être construite au 18e siècle.
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Sauzelles, terminé en 1812/sous la direction de M
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - impasse de la Bussière - en village - Cadastre : 1812 J 1701 1987 M 457
    Titre courant :
    Bourg : maison (impasse de la Bussière)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    La maison sur le plan cadastral de 1812, au centre en haut de l'image (parcelle J 1701). (Archives Vue générale de la maison depuis le sud. IVR24_20123600102NUC2A
  • Terre Chaude : ferme (rue de la Cave)
    Terre Chaude : ferme (rue de la Cave) Sauzelles - Terre Chaude - rue de la Cave - en écart - Cadastre : 1812 L 1224, 1225 1987 L 388, 389, 391, 393
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    Au sud de la cour, le logement à porte chanfreinée en pignon pourrait dater du 17e siècle. Le cochons est construit dans la seconde moitié du 19e siècle.
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Sauzelles, terminé en 1812/sous la direction de M
    Description :
    La ferme à cour ouverte comprend au sud un alignement de bâtiments, un logement à porte en pignon
    Localisation :
    Sauzelles - Terre Chaude - rue de la Cave - en écart - Cadastre : 1812 L 1224, 1225 1987 L 388
    Titre courant :
    Terre Chaude : ferme (rue de la Cave)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue générale de la ferme depuis l'est. IVR24_20123600258NUC2A Vue de l'alignement de bâtiments au sud de la cour. IVR24_20123600259NUC2A Vue de la cheminée du logement à porte en pignon. IVR24_20123600262NUC2A Vue du toit à porcs au nord de la cour. IVR24_20123600264NUC2A
1 2 3 4 30 Suivant