Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 575 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : ferme (3 route du Blanc)
    Bourg : ferme (3 route du Blanc) Sauzelles - Bourg - 3 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 63, 65 1987 M 1215
    Historique :
    Deux bâtiments d'habitation et une dépendance agricole figurent sur le plan cadastral de 1812 (disposition quasi identique entre le cadastre de 1812 et le cadastre actuel). Deux dates sont portées sur les
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - 3 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 63, 65 1987 M 1215
    Titre courant :
    Bourg : ferme (3 route du Blanc)
    Illustration :
    La ferme sur le plan cadastral de 1812, au centre à droite de l'image (parcelles I 63, 65
  • Bourg : maison (1 route du Blanc)
    Bourg : maison (1 route du Blanc) Sauzelles - Bourg - 1 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 80 1987 M 1214
    Historique :
    De la maison figurée sur le plan cadastral de 1812, seule la partie sud subsiste actuellement, la
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - 1 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 80 1987 M 1214
    Titre courant :
    Bourg : maison (1 route du Blanc)
    Illustration :
    La maison sur le plan cadastral de 1812, au centre de l'image (parcelle I 80). (Archives
  • Bourg : maison (6 rue du Blanc)
    Bourg : maison (6 rue du Blanc) Martizay - Bourg - 6 rue du Blanc - en village - Cadastre : 2017 AO 52 à 54, 56 1812 A 1125
    Historique :
    Le bâtiment porté sur le plan cadastral de 1812 a subi des modifications dans la seconde moitié du
    Localisation :
    Martizay - Bourg - 6 rue du Blanc - en village - Cadastre : 2017 AO 52 à 54, 56 1812 A 1125
    Titre courant :
    Bourg : maison (6 rue du Blanc)
    Illustration :
    Un bâtiment figure sur le plan cadastral de 1812 (parcelle A 1125), dans le bas de l'image
  • Bourg : ferme, actuellement maison (7 route du Blanc)
    Bourg : ferme, actuellement maison (7 route du Blanc) Sauzelles - Bourg - 7 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 52, 53, 56, 57 1987 M 508
    Historique :
    Les deux bâtiments contigus, étable et logement, figurent sur le plan cadastral de 1812, mais le
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - 7 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 52, 53, 56, 57 1987 M 508
    Titre courant :
    Bourg : ferme, actuellement maison (7 route du Blanc)
    Illustration :
    La ferme sur le plan cadastral de 1812, au centre de l'image (parcelles I 52, 53, 56, 57 Vue générale de la ferme depuis le nord-ouest. IVR24_20123600079NUC2A
  • Bourg : ferme, actuellement maison (2 route du Blanc)
    Bourg : ferme, actuellement maison (2 route du Blanc) Sauzelles - Bourg - 2 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 J 1724 1987 M 462
    Historique :
    La grange-étable ouvrant en mur-pignon est représentée sur le plan cadastral de 1812. Le bâtiment
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - 2 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 J 1724 1987 M 462
    Titre courant :
    Bourg : ferme, actuellement maison (2 route du Blanc)
    Illustration :
    La grange-étable sur le plan cadastral de 1812, au centre à droite de l'image (parcelle J 1724 Vue de la grange-étable à ouverture en mur-pignon depuis le sud-est. IVR24_20123600075NUC2A Vue de la grange-étable à ouverture en mur-pignon depuis le nord-ouest. IVR24_20123600076NUC2A
  • Bourg : ferme, actuellement maison (10 route du Blanc)
    Bourg : ferme, actuellement maison (10 route du Blanc) Sauzelles - Bourg - 10 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 J 1733 1987 M 445
    Historique :
    La grange et le bâtiment d'habitation figurent sur le plan cadastral de 1812 et pourraient dater du
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - 10 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 J 1733 1987 M 445
    Titre courant :
    Bourg : ferme, actuellement maison (10 route du Blanc)
    Illustration :
    La ferme sur le plan cadastral de 1812, en bas à gauche de l'image (parcelle J 1733). (Archives Vue générale de la ferme depuis le sud-est. IVR24_20123600087NUC2A
  • Bourg : ferme, actuellement maison (9 route du Blanc)
    Bourg : ferme, actuellement maison (9 route du Blanc) Sauzelles - Bourg - 9 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 28, 29 1987 M 1170
    Historique :
    Des bâtiments représentés sur le plan cadastral de 1812, seules les deux étables au sud-est de la cour pourraient effectivement dater du 18e siècle. La grange et le hangar ont pu être construits à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle. Plusieurs bâtiments ont été détruits, le four a été
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - 9 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 28, 29 1987 M 1170
    Titre courant :
    Bourg : ferme, actuellement maison (9 route du Blanc)
    Illustration :
    Les étables sur le plan cadastral de 1812, en bas à gauche de l'image (parcelles I 28 et 29 Vue générale de la ferme depuis le sud. IVR24_20123600081NUC2A
  • Renauderies : ferme, actuellement maison (11 rue de l'Étrier Blanc)
    Renauderies : ferme, actuellement maison (11 rue de l'Étrier Blanc) Sauzelles - Les Renauderies - 11 rue de l'Étrier Blanc - en écart - Cadastre : 1812 E 1228 à 1230, 1235 à 1242 1987 E 732, 733, 1025
    Localisation :
    Sauzelles - Les Renauderies - 11 rue de l'Étrier Blanc - en écart - Cadastre : 1812 E 1228 à 1230
    Titre courant :
    Renauderies : ferme, actuellement maison (11 rue de l'Étrier Blanc)
    Illustration :
    La ferme sur le plan cadastral de 1812 (au centre et à droite de l'image). (Archives Vue générale de la ferme depuis le sud-ouest. IVR24_20123600235NUC2A
  • Bourg : ferme, actuellement maison (9 route du Blanc)
    Bourg : ferme, actuellement maison (9 route du Blanc) Sauzelles - Bourg - 9 route du Blanc - en village - Cadastre : 1987 M 515
    Historique :
    Deux bâtiments d'habitation figurent sur le plan cadastral de 1812 (parcelles I 36 et 37
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - 9 route du Blanc - en village - Cadastre : 1987 M 515
    Titre courant :
    Bourg : ferme, actuellement maison (9 route du Blanc)
  • Neuillé-le-Lierre : église paroissiale Saint-Pierre
    Neuillé-le-Lierre : église paroissiale Saint-Pierre Neuillé-le-Lierre - place de l'Église - en village - Cadastre : 1819 D1 196 2011 OD 281
    Historique :
    suppression des poinçons. Le carrelage est refait en carreaux blancs de Château-Renault entre 1853 et 1855. La La première mention de l'église paroissiale, placée sous le vocable de saint Pierre, remonte au 11e siècle. Les murs gouttereaux de la nef semblent remonter à cette époque. Le choeur a été ajouté à l'édifice primitif au 12e siècle. Le pignon ouest n'est pas d'origine et a été refait à une époque inconnue . Le seigneur de Brouard, puis de Bourot à partir de 1555, avait droit de litre à l'intérieur et à siècle. La sacristie date du 17e siècle, le clocher de la fin du 18e siècle. Un porche d'entrée en appentis, aujourd'hui disparu, est encore mentionné dans le premier quart du 19e siècle. Des travaux arcades latérales est construite dans le choeur au 17e siècle, et deux baies ouvertes dans le mur sud. La d'y monter grâce à l'ajout d'une marche extérieure. Le cimetière, jouxtant l'église au sud, est
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi TROUPEAU, Gérard. Neuillé-le-Lierre, une paroisse tourangelle sous l'Ancien Régime. Tours : CLD TROUPEAU, Gérard. Un procès relatif aux droits honorifiques dans l'église de Neuillé-le-Lierre
    Description :
    la nef côté sud, et deux côté nord. Une porte murée sur le mur sud donnait accès au cimetière. La nef plus grandes baies en plein cintre, côté sud, et une seule baie en plein cintre, côté nord. Le pignon trouve aujourd'hui dans le choeur. La nef à vaisseau unique est prolongée par un choeur rectangulaire couvert d'un toit à longs pans en tuile plate, terminé par une abside circulaire. Le choeur est éclairé au sud par deux baies en anse de panier et l'abside par deux baies en plein cintre. Une meurtrière sur le à un faux-entrait et contreventement à un sous-faîtage. Le clocher hexagonal, surmontant la nef , le choeur est également couvert d'une voûte en berceau et l'abside d'une voûte semi-circulaire en cul visible uniquement de l'intérieur éclairait le pignon ouest.
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - place de l'Église - en village - Cadastre : 1819 D1 196 2011 OD 281
    Titre courant :
    Neuillé-le-Lierre : église paroissiale Saint-Pierre
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR24_20123701935NUCA Vue d'ensemble, depuis le nord. IVR24_20123700679NUC2A Chevet depuis le nord. IVR24_20123700681NUC2A Vue intérieure, de la nef vers le choeur. IVR24_20123701942NUCA
  • Mardelle : maison dite le Portal et ferme, actuellement maison (1 rue de la Mardelle)
    Mardelle : maison dite le Portal et ferme, actuellement maison (1 rue de la Mardelle) Martizay - La Mardelle - 1 rue de la Mardelle - en écart - Cadastre : 2017 AR 267, 268, 269 1812 B 1442, 1443, 1444
    Historique :
    Les bâtiments principaux sont portés sur le plan cadastral de 1812. Le premier état de la charpente toutefois fait l’objet de remaniements. Le bâtiment a possiblement été reconstruit au début du 16e siècle est partiellement remaniée à partir du milieu du 20e siècle. Le bâtiment agricole, possiblement d’anciens communs modernes, pourrait dater, ainsi que le logement en retour, du 18e ou de la première moitié du 19e siècle. Il a pu être réaménagé ultérieurement. Selon la tradition, le Portal aurait été la la première moitié du 17e siècle, nous savons qu'en 1655, c'est le "fermier de la seigneurie de Tramblais, reçoit en bail à ferme "le corps de logis appelé le Portal" de la Dame de la Morinière. Les
    Référence documentaire :
    Le Portal. [S.l.] : Guérin-Gerbier, coiffeur. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). [ca 1908]. (Archives départementales de l'Indre ; 48 J 4 B 6160). BRUNEAU, Jean-Paul. Le château de la Morinière de Saint-Étienne de Martizay. Martizay : autoédition DORMOY, Christian. Rapport d'expertise dendrochronologique (n°1 rue de la Mardelle -"le Portal
    Description :
    . Ses accès principaux sont placés dans le mur gouttereau est. La toiture, à longs pans et à pignons éclairé par un soupirail à bord en partie chanfreiné. Dans le sud de l’élévation orientale, on devine, à l’étage, une porte haute qui a été murée (ancien accès par un escalier extérieur disparu ?). Le rez-de -chaussée et l’étage sont organisés selon le même plan : deux pièces, nord et sud, séparées par une pièce doucine et jambages traités en balustres) et une, engagée, est de style Louis XV (19e siècle). Dans le mur , le bâtiment agricole, implanté perpendiculairement à la voie publique, est partiellement enduit. Il four en appentis se dresse au sud-est de la maison. Sa chambre a disparu. Le portail-porche en arc en
    Titre courant :
    Mardelle : maison dite le Portal et ferme, actuellement maison (1 rue de la Mardelle)
    Appellations :
    Le Portal
    Annexe :
    Rapport d'expertise dendrochronologique (n°1 rue de la Mardelle - "le Portal"-, Martizay ). Archéolabs. 2018. ARC 18/R43207D. Rapport d'expertise dendrochronologique (n°1 rue de la Mardelle - "le sonde finlandaise (diamètre du prélèvement 5 mm), par Christian Dormoy, le 27 septembre 2018, avec la 1491 ; la poutre de la pièce nord de l’étage et le poinçon correspondant ont été abattus entre 1499 et
    Illustration :
    Les bâtiments principaux de la ferme semblent portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 1442, 1443, 1444), dans le haut de l'image. (Archives départementales de l'Indre ; 3 P 113 Le "Portal" depuis la voie publique vers 1908. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6160 Vue de la maison et du portail depuis le nord-ouest. IVR24_20183600612NUCA Vue du bâtiment agricole et d'un logement implanté en retour d'équerre depuis le sud Vue du four (sa chambre a été détruite) depuis le nord-ouest. IVR24_20183600603NUCA
  • Tableau : le Bon Samaritain
    Tableau : le Bon Samaritain Vernou-sur-Brenne
    Représentations :
    Le bon Samaritain premier plan, le Samaritain soigne le voyageur qui vient d'être attaqué par des brigands qui s'enfuient à l'arrière-plan à droite. A gauche de la scène centrale, deux hommes (le lévite et le prêtre), dont l'un arrière-plan, le Samaritain est représenté déposant l'homme blessé dans une auberge.
    Titre courant :
    Tableau : le Bon Samaritain
  • Ruffec-le-Franc : ferme 02
    Ruffec-le-Franc : ferme 02 Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 637 1987 C 121, 383, 394
    Historique :
    Seul le logement à accès en mur-pignon est antérieur au plan cadastral de 1812. Les autres bâtiments ont été construits probablement à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle. Le bâtiment
    Description :
    situe un logement en rez-de-chaussée se prolongeant par une étable surmontée d'un fenil aménagé dans le comble à surcroît. Le logement est à accès en mur-pignon (porte et porte haute d'accès au comble), le
    Localisation :
    Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 637 1987 C 121, 383, 394
    Titre courant :
    Ruffec-le-Franc : ferme 02
    Illustration :
    Le logement sur le plan cadastral de 1812, au centre de l'image (parcelle C 637
  • Ruffec-le-Franc : ferme 01
    Ruffec-le-Franc : ferme 01 Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 591, 592 1987 C 398, 400
    Historique :
    -être du 18e siècle. Le bâtiment d'habitation et les étables formant deux corps de bâtiment en retour
    Description :
    d'équerre, des étables et un fenil aménagé dans le comble à surcroît, couverts d'une toiture à longs pans en
    Localisation :
    Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 591, 592 1987 C 398, 400
    Titre courant :
    Ruffec-le-Franc : ferme 01
    Illustration :
    La ferme sur le plan cadastral de 1812, au centre de l'image (parcelles C 591, 592). (Archives
  • Plessis : manoir dit Le Grand Plessis
    Plessis : manoir dit Le Grand Plessis Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Le Plessis - isolé - Cadastre : 1811 A 19 2019 B1 360, 363, 364
    Historique :
    la Fuye Bizeul. Pourtant, le logis manorial - anciennement le Grand Plessis - date de la fin du 15e pour 19 100 livres à Jean-François Peuvret, greffier au tribunal, le 7 fructidor an II (24 août 1794 Plessis. Sur le cadastre ancien, cette dernière comprend 4 bâtiments : le logis manorial, une dépendance à quart du 20e siècle et le logis est restauré dans les années 1970.
    Observation :
    Le manoir du Plessis constitue l'expression la plus simple de la demeure seigneuriale : une salle la vallée de la Berthe, le Plessis devait participer à la surveillance et prévenir d'éventuelles
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Situé à moins d'un kilomètre au nord-ouest du bourg, le manoir du Grand Plessis comprend un principale du logis, donnant sur la cour, est orientée au nord. Le bâtiment comprend plusieurs corps ajoutés suivant les époques. Au centre se trouve le logis ancien qui s'élève sur deux niveaux : rez-de-chaussée et un étage carré. Une seule grande pièce par niveau le constitue : la salle, et la chambre au-dessus subsiste le linteau au même décor que la croisée de l'étage éclaire la salle. La tour d'escalier coiffée d'une charpente en enrayure dessert également le comble à usage de grenier. La charpente comprend 2 l'inverse des appentis à fonction initiale probablement agricole (sauf le vestibule sud). De plan en "L", le
    Localisation :
    Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Le Plessis - isolé - Cadastre : 1811 A 19 2019 B1 360, 363, 364
    Titre courant :
    Plessis : manoir dit Le Grand Plessis
    Appellations :
    Le Grand Plessis
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20192800010NUCA Vue générale depuis le sud. IVR24_20192800013NUCA
  • Ruffec-le-Franc : maison 01, puis étable
    Ruffec-le-Franc : maison 01, puis étable Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 593 1987 C 393
    Historique :
    Une maison est représentée sur le plan cadastral de 1812 et pourrait dater du 18e siècle. Le
    Localisation :
    Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 593 1987 C 393
    Titre courant :
    Ruffec-le-Franc : maison 01, puis étable
    Illustration :
    La maison sur le plan cadastral de 1812, au centre de l'image (parcelle C 593 Vue générale de la maison depuis le sud-est. IVR24_20123600111NUC2A
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Le Prieuré" (7 rue Aristide-Briand) Vernou-sur-Brenne - 7 rue Aristide-Briand - en ville - Cadastre : 1817 F 220, 221, 222 2009 AC 84
    Historique :
    Cette maison est dite "le Prieuré", mais aucun document ne fait mention d'un prieuré à Vernou. Dans la seconde moitié du 18e siècle, le premier étage de la maison a accueilli une étude de notaire. La
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Le Prieuré" (7 rue Aristide-Briand)
    Appellations :
    le Prieuré
  • Chenonceaux : château de Chenonceau
    Chenonceaux : château de Chenonceau Chenonceaux - Chenonceau - en écart
    Historique :
    siècle. Construction d'un pont sur le Cher de 1556 à 1560. Construction de la galerie de 1576 à 1581
    Hydrographies :
    le Cher
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur le canton
    Annexe :
    , Jean-Pierre. Chenonceau, le château sur l'eau. Paris : Albin Michel, 2018. VIEIRA, Ludovic, TEXIER illustrant le manuscrit des"Mémoires pour servir à l'Histoire des Maisons royalles et Bastiments de France , Joseph. La première Renaissance : 1495-1525. In : Le château en France. Paris : Berger-Levrault/CNMHS dans le Blésois et le nord de la Touraine. Paris : le Livre d'histoire, 2009. VII-420 p. : ill. ; 20 cm Renaissance du livre, 2003. 274 p. : ill en coul. ; 31cm. Le grand atlas de l'architecture mondiale : introduction et assimilation. L'art sacré : cahiers de Rencontre avec le patrimoine religieux, 2001, Vol 14, p Cop., 1980. TOLLON, Bruno, DECAENS, Joseph. Les châteaux des guerres de religion. In : Le château en 2010]. [catalogue] sous la direction de Jean Guillaume ; en collaboration avec Peter Fuhring ; avec le : Picard/Le Passage/Cité de l’architecture et du patrimoine, 2010. BOUDON, Françoise, COUZY, Hélène. Les . L'Information d'Histoire de l'Art, 1974. p. 103-114. ROUSSET-CHARNY, Gérard. Le relevé d'architecture chez
    Texte libre :
    Le domaine de Chenonceau comprend le château classé Monument historique en 1840 et le parc situé sur les communes de Chenonceaux, Francueil, Civray-de-Touraine, classé le 7 novembre 1962. La valeur mondial au sein du Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalones, en 2017. Le périmètre de cette protection inclut le domaine de Chenonceau (182 ha), qui comprend le château, ses dépendances, son parc et correspondant au parc du château au sud de la rivière du Cher se situe sur la commune de Francueil. Le périmètre désigner la commune et Chenonceau pour le château. I - Chenonceau avant la construction du logis sur le Ans. Sous Charles VI, Jean Marques prend le parti des Anglais ce qui lui coûte, en 1411, la destruction quasi-totale de son château. Son fils Jean II Marques obtient de Charles VII l’autorisation de le reconstruire, par lettres patentes de 1432. Jean II choisi de le réédifier juste au bord du Cher ; il fait avec le Cher. On suppose que ce château était construit sur les limites de la terrasse, cantonnée de
    Illustration :
    Vue d'ensemble sur le Cher, prise de l'est. IVR24_20163702477NUCA Le château vu depuis la rive gauche du Cher : galerie et logis Bohier, à l'est Vue d'ensemble prise du nord-ouest depuis le jardin de Catherine. IVR24_20073700525NUCA Le château depuis la rive gauche du Cher : détail des toitures du logis Bohier, à l'est La terrasse avec la tour des Marques et le logis Bohier. Vue prise du nord-est La tour des Marques prise depuis le logis Bohier et au fond à droite le bâtiment de la Chancellerie Façade ouest du logis Bohier et premières travées de la galerie sur le Cher. IVR24_20073700523NUCA Logis Bohier : corridor voûté traversant le rez-de-chaussée. IVR24_20163702455NUCA La Chancellerie : façade antérieure donnant sur le jardin de Diane. IVR24_20163702435NUCA Les murs du jardin de Diane vus depuis le Cher. IVR24_20163702397NUCA
  • Maison, actuellement cinéma Le Rex (26 place du Général-Saint-Pol)
    Maison, actuellement cinéma Le Rex (26 place du Général-Saint-Pol) Nogent-le-Rotrou - 26 place du Général-Saint-Pol - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    cellules permettent, malgré le caractère inhabituel de la voûte à nervures multiples, de les dater du 13e siècle. L’édifice est cité dans un texte de 1648 comme "le grand logis". Il appartient alors à Florent permet tout au plus d’affirmer qu’elle a été construite avant le 19e siècle. Les bâtiments 2 et 3 et 4 , ne figurant pas sur le cadastre de 1811, lui sont donc postérieurs. Le bâtiment sur rue était alors doté d’une cour et d’une aile perpendiculaire. Le bâtiment 3 est certainement construit au 19e siècle , avant que la cour ne soit occupée par le bâtiment 2. La voûte métallique et les marqueurs stylistiques identifiés sur la façade du bâtiment permettent de la dater entre le 4ème quart du 19e siècle et le 1er quart du 20e siècle. L'édifice accueille le cinéma Le Rex durant la seconde partie du 20e siècle . Aujourd'hui fermé, le cinéma appartient à la commune.
    Référence documentaire :
    Fol n°22. Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le 418 bis - Nogent-le-Rotrou (E-et-L). La place Saint-Pol, panorama vers le nord-ouest. Vers 1920 . Impr. photoméc. (carte postale). (Mairie de Nogent-le-Rotrou, services techniques). Cinéma le Rex, état actuel. 1990. Plans, coupes, et élévations. (Mairie de Nogent-le-Rotrou
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    identifiables. Le premier est implanté sur la place. Il est composé d’un plan rectangulaire ayant son grand côté n°2 d'une voûte en berceau plein-cintre. Le second bâtiment, couvert au rez-de-chaussée par un toit étage. Le troisième bâtiment est doté d’un plan rectangulaire double en profondeur et de 3 niveaux . Le bâtiment 4 possède un plan rectangulaire, il est doté d'un niveau d’élévation couvert par une
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 26 place du Général-Saint-Pol - en ville
    Titre courant :
    Maison, actuellement cinéma Le Rex (26 place du Général-Saint-Pol)
    Appellations :
    Le Rex
    Annexe :
    Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). AN. série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol n°22. Item la jurisdiction et justice directesur troys corps de logis bastys au bas de ladicte grande place du marche lun nommé le grand logis qui fut a me florent brouard bastimentz au derriere caves courts jardins contenant le tout ensemble quarante perches ou environ le tout en un tenant joignant par le devant a ladicte grande place du marche ayant de longueur sur icelle
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    l’édifice : le grand Logis, la Beche Lotterye et la maison de l’enseigne Sainte-Barbe. Ils font tous trois d’écriture de l’aveu (du nord vers le sud) et du fait que la parcelle étudiée soit accolée par le nord à une 1592. Le cadastre de 1811 figure deux ailes disposées sur la place du marché selon en plan en L. Une occupe pratiquement la totalité de la place disponible. Quatre bâtiments sont identifiables. Le premier fronton triangulaire. Le rez-de-chaussée est occupé par une vitrine tandis que le premier étage est doté de balustres et de fenêtres à crossettes. Distribution intérieure Le bâtiment 1 est accessible depuis la rue par une vitrine, le rez-de-chaussée ne comporte qu’une seule salle, située au-dessus du niveau de la place. Le bâtiment 2 prend position à la suite du premier, leur jonction est marquée par un léger coude dans le mur gouttereau est. Les caves du bâtiment 1 sont accessibles par plusieurs escaliers droits en ciment, ainsi qu'une trappe donnant sur le rez-de-chaussée du bâtiment 2. La salle n°1 est
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée (1990 ; Mairie de Nogent-le-Rotrou, Services techniques Plan des caves et du premier étage (1990 ; Mairie de Nogent-le-Rotrou, Services techniques Coupe transversale (1990 ; Mairie de Nogent-le-Rotrou, Services techniques). IVR24_20162801715NUCA Carte postale, place Saint-Pol, panorama vers le nord-ouest (vers 1920). IVR24_20162801712NUCA
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    La Capitale du Perche Nogent-le-Rotrou doit son nom, tout comme ses origines à la lignée des Rotrou maîtres du Perche dont ils reprennent le titre de comte au XIe siècle. L’implantation d’un château bourgs se dessinent auprès de la résidence seigneuriale puis comtale : Le bourg castrale ou bourg-le -comte situé au pied de l’éperon Saint-Jean. L’espace est occupé par la curia et les milites comtale. Le monastère Saint-Denis qui donne lieu à la création d’un bourg du même nom. Le bourg neuf qui fait suite à , artisanat, moulins). La Seigneurie de Nogent-le-Rotrou La réunion du Perche à la couronne de France en 1226 douaire aux maison de Dreux, de Flandres-Bar, et d’Alençon. Nogent-le-Rotrou, plusieurs fois occupée par , comte du Maine, pour observer des changements dans la ville. A l’instar du château, dont le châtelet est bourgs en une seule entité au cours du XVIIe siècle : le « grand-bourg » et alors successivement propriété des Ducs de Condé sous le nom d'"Anghien-le-François" et des ducs de Sully sous le nom de "Nogent
    Référence documentaire :
    Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou LE DIGOL, Yannick, COUTURIER, Yann, MARAIS, Axel. Rapport d’étude dendrochronologique, Église Notre -Dame, Nogent-le-Rotrou (28280), Eure-et-Loir. Dendrotech, décembre 2016 - N° DT-2016-053. URL : http Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). p.10-60 CRESSON, André. Bernard le Clunisien, une vision du monde en 1144. Turnhout : Brepols DE BOÜARD, Michel. Le château de Caen. Caen : Centre de recherches archéologiques médiévales, 1979 DECAENS, Joseph. La construction du comté du Perche. In : LECUYER-CHAMPAGNE, Françoise. Le roman des Nogentais, des origines à la guerre de Cent Ans. [Nogent-le-Rotrou] : [Musée municipal du château siècles. In MONTAGNE-CHAMBOLLE, Sophie et SIGURET, Philippe (dir.). Le pouvoir dans le Perche au temps des Rotrou, actes du colloque du 22 octobre 2006 à Nogent-le-Rotrou. Nogent-le-Rotrou : éditions des Amis du
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou
    Titre courant :
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    Appellations :
    Nogent-le-Rotrou Nogent-le-Béthune Enghien-le-François
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    Un castrum avant 1031 Le château et la ville de Nogent sont traditionnellement traités à partir de bourg castral avant la fin du premier tiers du 11e siècle. Le cadre historique et les sources écrites autorisent à formuler l’hypothèse d’un castrum à Nogent-le-Rotrou dès le dernier quart du 10e siècle. La associé au château, aurait pu prendre place dans la seconde basse-cour. Le château de Nogent s’inscrit dans le phénomène d’accroissement des châteaux et des bourgs castraux apparus au 10e siècle. Ils sont le fait des grands seigneurs et de leurs vassaux qui, profitant de l’incapacité des carolingiens à implantés sur le site avant l’édification du château. Cette hypothèse semble confirmée par la mention d’un droit de sépulture lié à l’église Saint-Hilaire en 1031, qui suggère son statut d’église paroissiale. Le . Le castrum et le monastère Saint-Denis (11e siècle) Le château de Geoffroy III, loin de se réduire à par une séparation avec le reste du castrum, et la privatisation d’une partie de la haute cour, où il
    Illustration :
    Plan de la ville de Nogent-le-Rotrou. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou Tableau d'assemblage de la ville de Nogent-le-Rotrou, cadastre ancien, 1811. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). IVR24_20112800038NUC4A Cadastre ancien de Nogent-le-Rotrou, 1811, section A1. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou Cadastre ancien de Nogent-le-Rotrou, 1811, section A2. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou Cadastre ancien de Nogent-le-Rotrou, 1811, section A3. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou Mise en comparaison du cadastre ancien (1811) avec le cadastre actuel (1990). IVR24_20172800181NUDA Carte de restitution de Nogent-le-Rotrou à la seconde moitié du 11e siècle. IVR24_20172800170NUDA Carte restitution de Nogent-le-Rotrou à la fin du 12e siècle. IVR24_20172800171NUDA Carte de restitution de Nogent-le-Rotrou au 13e siècle. IVR24_20172800172NUDA
1 2 3 4 29 Suivant