Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tableau : saint Jean-Baptiste
    Tableau : saint Jean-Baptiste Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi
    Représentations :
    saint Jean-Baptiste au désert figure biblique
    Titre courant :
    Tableau : saint Jean-Baptiste
  • Tableau : saint Vincent de Paul apparaissant à Louise de Marillac
    Tableau : saint Vincent de Paul apparaissant à Louise de Marillac Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi
    Représentations :
    La scène représente Louise de Marillac apprenant la mort de Saint-Vincent-de-Paul.
    Titre courant :
    Tableau : saint Vincent de Paul apparaissant à Louise de Marillac
  • Ancien hôtel-Dieu
    Ancien hôtel-Dieu Orléans
    Historique :
    avons des titres du XIe siècle qui en font mention comme d'un ancien établissement." Louis XV, par charte datée du 15 mars 1512, le roi Louis XII décida la reconstruction de l'hôtel-Dieu devenu trop exigu ), Saint-Louis (30) et Sainte-Marie (40) pour un nombre plus élevé de malades : deux voire trois personnes
    Référence documentaire :
    Figure de la ville d'Orléans / Jean Fleury. 1640. (Bibliothèque municipale d'Orléans, Rés ZHOO34). p. 191-208 NOUEL DE LA BUZONNIERE, Louis-Augustin-Léon. Histoire architecturale de la ville CHARPIGNON, Louis-Joseph-Jules. Les médecins et chirurgiens de l'Hôtel-Dieu d'Orléans avant 1789 CHARPIGNON, Louis-Joseph-Jules. Notice sur les maîtres en chirurgie de la ville d'Orléans jusqu'en p. 7-58, 166 GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres p. 38, 39, 54, 55 ILLIERS, Louis d'. L’Histoire d'Orléans racontée par un Orléanais. Orléans p. 11-30 et 46-48 GAILLARD, Louis (abbé). Histoire des établissements hospitaliers d'Orléans du
    Annexe :
    Maître ou prieur. Les Sœurs étaient nommées au service des malades, à l'assistance des malheureux et dans des locaux voisins distincts de l'hôtel-Dieu, le prieur bénéficiant d'un logement particulier. Au
  • Suite de 17 tableaux de médecins et chirurgiens
    Suite de 17 tableaux de médecins et chirurgiens Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Référence documentaire :
    p. 167 GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres décembre 1999]. A l'Ombre des Rois Le Grand Siècle d'Orléans. Sulpice Morel, Pierre Poncet, Jean Senelle
    Auteur :
    [peintre] Senelle Jean
  • Château de Chaumont-sur-Loire
    Château de Chaumont-sur-Loire Chaumont-sur-Loire - Cadastre : 1809 A1 847 cadastre napoléonien 2017 AE 119
    Historique :
    sur ordre de Louis XI en représailles contre Pierre d'Amboise, la forteresse est rebâtie une première chapelle où apparaissent des éléments italianisants propres à la Renaissance. Louis XII et Anne de Bretagne La Morandière dans le style néo-Louis XII. Ce sont surtout le prince et la princesse Henri-Amédée de
    Référence documentaire :
    Archives départementales du Loir-et-Cher. 16 H 62. Abbaye de Marmoutier, titres du prieuré de BABELON, Jean-Pierre. Châteaux de France au siècle de la Renaissance. Flammarion : Picard, 1989. BARDET, Jean-Pierre, MOTTE, Claude. Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire BOSSEBOEUF, Louis-Auguste. Le château de Chaumont dans l’histoire et les arts. Tours : Alfred Mame p. 309-311 MARTIN-DEMEZIL, Jean. Guide du patrimoine : architecture en région Centre. Paris MESQUI, Jean. Châteaux forts et fortifications en France. Paris : Flammarion, 1997. ISBN 2-08 LORAIN, Jean-Marie. Les ponts sur la Loire entre Onzain et Chaumont (1858-1940). Bulletin du groupe LORAIN, Jean-Marie. Les ponts sur la Loire entre Onzain et Chaumont (1858-1940). Bulletin du groupe
    Représentations :
    armoiries blason monogramme phylactère porc-épic de Louis XII hermine feuillage couronne accolade
    Auteur :
    [architecte] Boille Louis Marie Marcel
    Annexe :
    siècle. L'entrée est quant à elle surmontée des armes de France avec le monogramme de Louis XII et d'Anne l’extrémité est ornée d’une sculpture représentant un cygne percé de flèches, emblème commun à Louise de -Amboise à Louis XII. Le linteau de la porte la plus au sud du rez-de-chaussée de l'aile est est orné d'un d'ardoise en référence au style Louis XII. A l'inverse, celles remaniées par Sanson sont faites d'un d’histoire Jean-Paul Laurens (1838-1921). Ils illustrent l’histoire de la famille des Chaumont-Amboise, la " de Louis XII et "A" d’Anne de Bretagne) ornés de motifs végétaux (iris, œillets, bleuets et glaïeuls ), du duc de Bretagne et de Louis XII. Chacun des huit voûtains comporte ainsi l'un de ces motifs respectivement inscrits : "pietate et justitia" et "Anna regina") et, à gauche, ceux de Louis XII (un porc-épic eminus" et "Ludovicus rex"). L'ensemble est complété sur le plafond central par les armoiries de Louis
    Illustration :
    Aile est. Façade sur cour : armoiries parlantes de Louis XII (porc-épic). IVR24_20084100668NUC2A 1477. Bardon, Georges (verrier). Laurens, Jean-Paul (peintre). IVR24_20094100099NUC2A Tour d'Amboise. Décor peint dans l'embrasure de la fenêtre : porc-épic de Louis XII, devises sur Tour d'Amboise. Décor peint sur le pafond du premier étage : armoiries couronnées de Louis XII Aile ouest. Porte de l'escalier Louis XI situé dans l'angle sud-ouest de la cour
  • Ensemble du mobilier religieux
    Ensemble du mobilier religieux Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    à Paris en 1795. On peut également citer deux ciboires par Louis Sionnest (1743-1811), deux autres par Louis Omer Piesse (vers 1768-1834), tous deux installés à Orléans, les deux ostensoirs réalisés entre 1809 et 1819 sur un modèle identique par Jean Ange Joseph Loque, actif à Paris de 1777 jusqu'en
    Référence documentaire :
    p. 127-131. GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Historique :
    Fondé en 1489 par Saint-François-de-Paul, avec l'aide de Louis XI et de son fils Charles VIII sur
    Référence documentaire :
    Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée. Par Louis . [Aquarelle ; 32,7 x 29 cm, de Louis Boudan], collectionneur : Gaignières, Roger de (1642-1715). (Bibliothèque
  • Ensemble des meubles et objets civils et domestiques
    Ensemble des meubles et objets civils et domestiques Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Référence documentaire :
    KJELLBERG, Pierre. Le Mobilier français du Moyen Age à Louis V. Paris : Guy Le Prat, 1978.
1