Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville
    Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville Blois - 9 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 218, 544, 545, 541, 540, 516
    Localisation :
    Blois - 9 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 218, 544, 545, 541, 540, 516
    Texte libre :
    de sa résidence future. Le choix de l'église Saint-Solenne et du terrain situé à l'est ne se fit pas Saint-Lomer, mais les moines, soucieux de défendre leurs intérêts et de préserver leur monastère Saint-Solenne, qui venait d'être reconstruite, et les terrains alentour, plus attrayants par leur Saint-Lomer ; de passage à Blois en 1692, Bertier se laisse facilement convaincre par les arguments des , détermine sans doute sa décision. Après de nombreuses démarches du prieur de Saint-Lomer et les , estimant avoir sauvé leur abbaye et agi au mieux de leurs intérêts. En 1697, au moment où l'église Saint -Solenne est érigée en cathédrale sous le vocable de Saint-Louis, Mgr de Bertier s'occupe avant tout de la et, d'est en ouest du chemin du Remenier à l'abside de Saint-Solenne. Il comprenait "toutes les quelques dizaines de mètres derrière l'abside de Saint-Solenne, était précédé d'un profond fossé et flanqué axe carrossable entre le carroir Saint-Michel, au pied du coteau, et la porte Clouseaux au sommet
    Illustration :
    Projet de rampe reliant la terrasse de l'évêché au Mail Saint Jean (non réalisé Bâtiment principal : façade sud (vue prise du mail Saint-Jean). IVR24_19914100306XA Bâtiment principal : façade sud (vue prise du mail Saint-Jean). IVR24_19864100084X Portail donnant sur la place Saint Louis. IVR24_19874100284X Jardins : murs de soutènement des terrasses. Vue prise depuis la rue du Bourg Saint Jean
  • Ancien hôtel-Dieu
    Ancien hôtel-Dieu Orléans
    Historique :
    Sanctae Crucis (aumône de Sainte-Croix). Ce premier hôpital constitua sans doute l'hôtel-Dieu primitif. Un Garlande (1070-1148), doyen du chapitre de Sainte-Croix de 1112 à sa mort, fit don de propriétés qu'il possédait, en particulier des maisons situées dans le cloître Sainte-Croix. L'établissement était destiné au du chapitre de Sainte-Croix. La salle Saint-Lazare, nouvelle et grande salle des malades, fut le vocable de Saint-Nicolas, ainsi que des bâtiments de service furent adjoints, formant une aile l'hôtel-Dieu situées sur sa façade sud. La chapelle Saint-Nicolas et ses annexes (sacristie, chœur des comptait 249 lits répartis dans cinq salles : Saint-Lazare (60), Saint-Laurent (59), Saint-Charles (60 ), Saint-Louis (30) et Sainte-Marie (40) pour un nombre plus élevé de malades : deux voire trois personnes provenant de la démolition de la salle des malades Saint-Lazare fut prononcée le 14 mars 1846. En septembre ville d'Orléans : le portail d'entrée du vestibule menant à la salle Saint-Lazare, déposé dans la cour
    Référence documentaire :
    AN. E/2088, fol. 246 à 315. Registre manuscrit de travaux à faire dans la cathédrale sainte-Croix p. 257-260 CHENESSEAU, Abbé G. Sainte-Croix d'Orléans. Histoire d'une cathédrale gothique réédifiée cathédrale Sainte-Croix. In : Bulletin de la Société Historique et Archéologique de l'Orléanais, tome XVI
    Description :
    grande salle Saint-Lazare, placée perpendiculairement en fond de cour à l'est, possédait une entrée
    Annexe :
    -Dieu d'Orléans était toujours noté Domus Dei Sanctae Crucis (La maison de Dieu de Sainte Croix) ou consécration religieuse : pauvreté, chasteté et obéissance. Ils obéirent à la Règle de Saint-Augustin à partir service de l'hôtel-Dieu et adoptèrent définitivement la Règle de Saint-Augustin vers 1610 et depuis lors morts furent enterrés au-delà de l'enceinte, dans le cimetière Saint-Vincent. Les religieux et ET DÉPOSÉS Hôtel des Créneaux Ancien portail d'entrée du vestibule de la salle Saint-Lazare, déposé fronton triangulaire. Vers 1530. La = 220. Deux colonnes provenant de la salle Saint-Lazare. Chaque
    Illustration :
    L'hôtel-Dieu est situé en bas, au-dessus et légèrement à gauche de la cathédrale Sainte-Croix Elévation méridionale de l'ancien hôtel-Dieu : façade de la salle Saint-Lazare, d'après un dessin Ancien portail d'accès au vestibule précédant la salle Saint-Lazare, sur la façade sud de l'ancien Ancien portail d'accès au vestibule précédant la salle Saint-Lazare. IVR24_20124500680NUC4A Les deux colonnes provenant de la salle Saint-Lazare et l'ancien portail de l'accès principal de
1