Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 3 crécelles
    Ensemble de 3 crécelles Chisseaux - le bourg - en village
    Historique :
    Les crécelles étaient utilisées durant le carême. Aucune mention ne renseigne sur leur date de
    Description :
    un barillet nervuré placé dans le prolongement d'un manche cylindrique. La plaque de bois est retenue
    Localisation :
    Chisseaux - le bourg - en village
  • Bourg : église paroissiale Saint-Pierre (rue de l’Église)
    Bourg : église paroissiale Saint-Pierre (rue de l’Église) Chisseaux - Bourg - rue de l’Église - en village
    Historique :
    été reconstruite au cours du 10e siècle. Le mur nord de la nef constitue la partie la plus ancienne de reconstruit au 11e siècle. La travée droite du chœur et le clocher, arasé ou inachevé, datent du 12e siècle . Le chevet date du 12e ou du 13e siècle. La charpente de la nef semble dater du 15e ou du 16e siècle en juin 1868 par le préfet, c'est bien ce projet qui fut réalisé. Le portail ouest est refait en 1904
    Référence documentaire :
    architectes Guérin et Alison. Plan et coupe en travers de la nef à construire. Tours, le 15 mai 1865. , signé P. Bataille, E. Boué architectes à Tours, le 31 octobre 1903. Rayé et signé Paul Bataille le 30 , E. Boué architectes à Tours le 31 octobre 1903. Rayé et signé Paul Bataille le 30 janvier 1904.
    Description :
    De plan allongé, sans transept, l'église comporte deux vaisseaux parallèles : le premier, au nord grandes arcades, de manière à communiquer avec un collatéral ajouté au sud. Le vaisseau de la nef d'origine est couvert d'une fausse voûte lambrissée ; les entraits de la charpente sont apparents. Le . Le chevet à cinq pans, renforcés aux angles par des contreforts, est orné d'une corniche à modillons sculptés dont cinq sont récents, trois au sud et deux au nord. Le mur sud du collatéral est bâti en est de la chapelle sud, jouxte le chevet. A l'extérieur, surmontant la première travée de la nef, se dresse une cloche abritée sous un dais. Toutes les couvertures sont en ardoise. Toit à longs pans sur le vaisseau nord ; toit polygonal sur le chevet ; flèche polygonale ; toit à deux pans sur la chapelle sud ; toit en appentis sur le collatéral sud et sur la sacristie.
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral ancien, section C1, 1824. Le bourg avec l'église et l’ancien cimetière Plan et coupe transversale, état actuel. Par Guérin et Alison, architectes. Tours le 15 mai 1865 , architectes, Tours, le 15 mai 1865. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O . Tours le 15 mai 1865. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700071NUCA Projet de porte d'entrée. Signé P. Bataille, E. Boué architectes à Tours, le 31 octobre 1903. Rayé et signé Paul B. le 30 janvier 1904. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O Projet d'agrandissement de la sacristie. Signé P. Bataille, E. Boué architectes à Tours, le 31 octobre 1903. Rayé et signé Paul B. le 30 janvier 1904. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours Vue de la nef d'origine à droite et des grandes arcades communiquant avec le collatéral sud, depuis
  • Pillette : manoir (5 rue de la Forêt)
    Pillette : manoir (5 rue de la Forêt) Chisseaux - La Pillette - 5 rue de la Forêt - en village - Cadastre : 1824 C1 1315-1316
    Historique :
    Le domaine de la Pilette dit également Grand-maison de Vauldran est un ancien fief relevant de Reverdy-Ribot se rendent acquéreur du domaine de la Pilette le 21 mai 1792, puis du moulin de la Pilette en 1804, moulin qui avait toujours constitué une propriété séparée du manoir depuis le 15e siècle (actuellement détruit). Sur le plan cadastral de 1824 figurent un bâtiment orienté nord-sud (logis) d’où
    Description :
    Le manoir est actuellement divisé en deux propriétés mais les dispositions d'ensemble sont identiques à celles qui figurent sur le premier plan cadastral (à l'exception de la maison construite au milieu du19e siècle). Le corps de bâtiment orienté est-ouest n'a pas été vu. Le corps de logis orienté conservé ses proportions d'origine. Le pignon sud, élevé en moellon et dont les rampants sont dépourvus de accolade éclairant le comble. Le logis a été agrandi au sud-est sur la moitié de sa longueur totale. Le comble et la charpente n'ont pas été vus. Le toit à longs pans est couvert en ardoise, sauf une partie du taille, haute d'un étage carré, elle présente trois travées. Le toit à longs pans et croupe est couvert
1