Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 23 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison Jean Pallu (11 rue du Paty)
    Maison Jean Pallu (11 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 11 rue du Paty - en ville
    Historique :
    aurait précédemment appartenu à Jean Pallu. Les voûtes des salles basses présentes en rez-de-chaussée de
    Référence documentaire :
    CLABAUT, Jean-Denis. Les caves médiévales de Lille. Villeneuve-d'Ascq : Presses universitaires du
    Description :
    cave à cellules creusée dans le coteau du plateau Saint-Jean. Le bâtiment visible depuis la rue
    Auteur :
    [propriétaire] Pallu Jean
    Titre courant :
    Maison Jean Pallu (11 rue du Paty)
    Appellations :
    Maison Jean Pallu
    Texte libre :
    appartenu à Jean Pallu. Sur le cadastre de 1811, l’édifice est composé d’un bâtiment sur rue, accolé à un dessinées à sa suite, elles prennent place sur les pentes du plateau Saint-Jean. DESCRIPTION Situation et du château Saint-Jean. Deux de ces parcelles, les plus à l’est, sont ainsi disposées sur les pentes du plateau Saint-Jean. La rue du Paty est un des tronçons qui compose l’axe principal de Nogent-le arrière, à laquelle succède un jardin implanté sur les pentes du plateau Saint-Jean. La cour antérieure plateau Saint-Jean. Le bâtiment 2 possède une salle unique (2.3) accessible depuis la cour. Cette salle
  • Maison des marches (9 rue des Marches-Saint-Jean)
    Maison des marches (9 rue des Marches-Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - 9 rue des Marches-Saint-Jean - en ville
    Référence documentaire :
    323 - Nogent-le-Rotrou, Eure-et-Loir. Les marches Saint-Jean. Début 20e siècle. Impr. photoméc . (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).
    Description :
    il prend place. Il est situé sur la pente du plateau Saint-Jean, à l’angle formé par la rencontre entre la rue des Marches Saint-Jean et le Bas des Marches Saint-Jean. Le bâtiment est accessible par une
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 9 rue des Marches-Saint-Jean - en ville
    Titre courant :
    Maison des marches (9 rue des Marches-Saint-Jean)
    Illustration :
    Carte postale : face ouest, vue de l'ouest, début 20e siècle. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le
  • Chapelle de chanoines, actuellement maison (7 rue de la Collégiale)
    Chapelle de chanoines, actuellement maison (7 rue de la Collégiale) Nogent-le-Rotrou - - 7 rue de la Collégiale - en ville
    Historique :
    La localisation comme la forme de l’édifice permettent de le rapprocher de l’église Saint-Jean collégiale. Elle aurait alors compté parmi les sept chapelles de la collégiale Saint-Jean. Néanmoins, il est
    Référence documentaire :
    p.182 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Appellations :
    bourg saint-Jean
  • Hôpital d'hospitaliers de saint Augustin, actuellement centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu
    Hôpital d'hospitaliers de saint Augustin, actuellement centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu Nogent-le-Rotrou - 1-3 rue Gouverneur - en ville - Cadastre : 1990 BH 103, 265, 312
    Référence documentaire :
    L'Hôtel-Dieu. Date inconnue. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le DE BÉTHUNE, Maximilien, BASTIEN, Jean-François. Mémoires de Sully, principal ministre de Henri le FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire Saint-Jean, 2011. SOUCHET, Jean-Baptiste. Histoire du diocèse et de la ville de Chartres. Tome 3. Chartres : impr. de
    Description :
    plateau Saint-Jean. Les ailes A et B sont disposées en équerre sur les côtés est et sud de la cour de
    Texte libre :
    Trolet, l’hôtel compte quatre religieux placés sous la direction d’un prieur. Le faible nombre de frères la deuxième seigneurie religieuse à Nogent-le-Rotrou, derrière le prieuré de Saint-Denis. Les frères développement d'une seigneurie religieuse hors de l'autorité séculaire du prieuré, la réponse des Clunisiens ne prieuré sur les inhumations, les cimetières et les messes données en la « ville » de Nogent. Le clocher ne d’administrateur de l’Hôtel. Ce dernier ne résidant pas à Nogent, il baille sa charge à Jean de Beaumont pour qu’il administre l’Hôtel en son nom alors qu’il se réserve la rente du prieuré de Moutier au Perche, appartenant à communauté (entre 1499 et 1507). En 1588, Françoise d’Orléans Longueville, veuve de Louis I de Condé, dame de . La reconstruction de L’hôpital En 1695, Louis XIV prescrit par un arrêt du Conseil privé la réunion l’église paroissiale de Notre-Dame (1802) tandis que le collège est installé dans l’ancien prieuré de Saint dans la vallée de l’Huisne. Il est à la fois implanté au pied et sur les pentes du plateau Saint-Jean
  • Maison dite Cave des Templiers (3 rue du Paty)
    Maison dite Cave des Templiers (3 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 3 rue du Paty - en ville
    Référence documentaire :
    ). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). municipal du château Saint-Jean], 2004.
    Annexe :
    chemin neuf montant du bourg leconte a st jean d’un bout ladicte halle du bourg le conte et dautre bout a
    Texte libre :
    au bout de la halle des bouchers, à proximité des Marches Saint-Jean, pourrait correspondre à la situé le long du coteau limitant le plateau Saint-Jean. Ses caves sont creusées dans la craie à silex direct mais non carrossable au château Saint-Jean, situé sur le plateau. Structure La construction est au rez-de-chaussée et à la localisation de la construction, située au pied du château Saint-Jean
    Illustration :
    Carte postale, vue intérieure, rez-de-chaussée, salle. 2oe siècle. (Musée-Château Saint-Jean
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Historique :
    -comte situé au pied de l’éperon Saint-Jean. L’espace est occupé par la curia et les milites comtale. Le
    Référence documentaire :
    Saint-Jean], 2004. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury, 1912. MATAOUCHEK, Victorine. Le château Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou. Rapport de fouilles. 1998. MESQUI, Jean. Châteaux et enceintes de la France médiévale. Paris : Picard, 1991. MOUTON, Benjamin. Château Saint-Jean, donjon. Restauration et mise en valeur, avant-projet détaillé SIGURET, Philippe. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Cahiers Percherons, 1957, n°2. Saint-Jean], 2004. municipal du château Saint-Jean] , 2004. p. 32-37. LOUISE, Gérard. La seigneurie de Bellême (Xe-XIIe siècle), le Pays Bas-Normand. Revue trimestrielle
    Texte libre :
    siècle, au-delà du château Saint-Jean, du prieuré Saint-Denis et de leurs bourgs, des établissements . Le château Saint-Jean est alors le siège du pouvoir administratif et judiciaire des Rotrou : l’adoption du modèle de la tour-palais en est une illustration. Le prieuré Saint-Denis exerce un contrôle temporel sur les affaires ecclésiastiques du comté du Perche. La position hégémonique du prieuré n’en est un prieuré désormais dans une posture de repli. Rien qu’à Nogent, les Rotrou fondent ou régularisent léproserie Saint-Lazare, le chapitre Saint-Jean et la Maison-Dieu. La création du vicus novus et la manne combattent (castrum), ceux qui prient (le prieuré Saint-Denis) et ceux qui travaillent (marché). Elle peut alors prendre place sur les pentes du plateau Saint-Jean, au revers de la route allant du Mans à alors un palais comtal, siège des pouvoirs administratif et judiciaire. Elle possède un prieuré qui ville. Le vide ainsi créé est souvent utilisé pour illustrer le déclassement du prieuré ou la perte
    Illustration :
    Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou, vuedu donjon et du châtelet d'entrée
  • Logis seigneurial
    Logis seigneurial Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville - Cadastre :
    Historique :
    Le château Saint-Jean est démoli en 1357 et incendié entre 1428 et 1449. Le site est reconstruit investi par la prison Saint-Jean en 1803. Les dispositions du logis sont bouleversées, des fenêtres en , entre 1955 et 1968, vise à installer le musée du château Saint-Jean. Les travaux portent à la fois sur
    Référence documentaire :
    Affiche de vente du château Saint-Jean / Imprimerie Macaire. 1825. Lithographie. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Château féodal de Saint-Jean [...] / G. Massiot. 1948. Dessin. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le -Rotrou, fonds Massiot : 65 Château Saint Jean). -Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). p. 233. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre p. 12. JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury, 1912. SIGURET, Philippe. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Cahiers Percherons, 1957, n°2.
    Illustration :
    Plan de distribution, rez-de-chaussée, château Saint-Jean (2015). IVR24_20152800511NUDA Château Saint-Jean, vue du nord-est (1825). IVR24_20152800493NUCA Château Saint-Jean, vue du nord-est (1826). IVR24_20152800498NUCA Château Saint-Jean, vue de l'est (1854). IVR24_20152800496NUCA Château Saint-Jean, vue de l'est (milieu 20e siècle). IVR24_20152800495NUCAB
  • École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur)
    École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur) Nogent-le-Rotrou - 62 rue Gouverneur - en ville
    Référence documentaire :
    Monuments Nogentais / G. Massiot, vers 1950. Aquarelles. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le p.230 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Illustration :
    Aquarelle, face est, porte sur rue (vers 1950, Musée-Château Saint-Jean). IVR24_20162801794NUCA
  • Donjon
    Donjon Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Référence documentaire :
    Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Donjon du château Saint-Jean [...] / Jacottet d'après Boulez. Imprimerie Becquet, 19e siècle Affiche de vente du château Saint-Jean / Imprimerie Macaire. 1825. Lithographie. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Restes du château Saint-Jean / Timoléon Hebert. 1854. Gravure. (Bibliothèque municipale de Chartres Élévations, façades du donjon, château Saint-Jean / Société d'études et de travaux ALBERTINI, Édith. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Étude sur la tour maîtresse au temps du château Saint-Jean], 2004. p. 233. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre MATAOUCHEK, Victorine. Le donjon du château Saint-Jean, à Nogent-Le-Rotrou. Étude d'évaluation
    Description :
    Le donjon est assis dans la haute cour du château Saint-Jean. De plan rectangulaire, son emprise au
    Illustration :
    Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (1826). IVR24_20152800498NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-est (1854). IVR24_20152800496NUCA Château Saint-Jean, vue du nord-ouest (19e siècle). IVR24_20152800494NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (milieu 20e siècle). IVR24_20152800495NUCAB Château Saint-Jean et Donjon, vue du nord-ouest. IVR24_20132800001NUC4A Château Saint-Jean, vue du nord-ouest. IVR24_20132800012NUC4A
  • Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth, actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully)
    Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth, actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully) Nogent-le-Rotrou - 22, 24, 26, 28, 30, 32, 34 rue Sully - en ville
    Historique :
    Le prieuré est fondé par Jehan de Loubes, Baron de Saulce et par sa femme, Barbe du Bellay entre première partie du 17e siècle, elle accueille alors 30 sœurs. En 1717, le prieuré est décrit comme doté
    Référence documentaire :
    AD Eure-et-Loir. Série H : 5055-5119. Prieuré de Nazareth de Nogent-le-Rotrou. -Jean, Nogent-le-Rotrou). p. 198. DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer -Rotrou : éd. Musée-Château Saint-Jean, 2011.
    Dénominations :
    prieuré
    Description :
    L’ancien prieuré de Nazareth est situé entre les numéros 26 et 28 de la rue de Sully. Les bâtiments
    Titre courant :
    Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth
    Texte libre :
    issues des familles des fondateurs. Outre les sœurs qui occupèrent la fonction de prieure, Jean de Loubes détenues par le prieuré, créant ainsi une véritable enclave au pied du château Saint-Jean. Rien n’indique -Rotrou prononce un avis favorable à l’installation d’un nouveau prieuré pour femmes dédié à Notre-Dame de manifestement un droit de présentation sur les administrateurs du prieuré. Les deux premières prieures, Guionne du Bellay, prieure de 1635 à 1643 et Gabrielle de Loubes, prieure de 1643 à 1694, sont toutes deux et sa femme placèrent également trois de leurs filles au sein du prieuré. Le prieuré est placé sous dirigées par une prieure élue, tandis que la gestion des affaires religieuses est placée sous l’autorité mention d’une chapelle rattachée au prieuré. Son existence est néanmoins confirmée par le litige créé par , prieure de 1695 à 1715. Le prieuré accueille alors 30 professes et dispose d’une rente de 6000 à 7 000 livres. Si la somme représente environ la moitié de la rente du prieuré de Saint-Denis, elle est six fois
  • Eglise paroissiale Saint-Hilaire
    Eglise paroissiale Saint-Hilaire Nogent-le-Rotrou - avenue du Maréchal Foch - en ville - Cadastre : AH 38
    Référence documentaire :
    Église Saint-Hilaire / fait par Louis Moulin. Vers 1860. Huile sur toile. (Musée-Château Saint-Jean Nogent-le-Rotrou, église Saint-Hilaire. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean Saint-Hilaire / A. Beaujoint. Avant 1850. Lithographie. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). p. 190 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre municipal du château Saint-Jean] , 2004. p. 32-37.
    Illustration :
    Lithographie, chevet et clocher, vue du nord-est (avant 1850). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le Peinture, chevet et bas-côté sud, vue du nord-est (vers 1860). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le
  • Hôtel dit Maison du Chapitre, groupe scolaire dit institution Delfeuille, actuellement maison dite l'association des dames institutrices (2 rue Bourg-le-Comte)
    Hôtel dit Maison du Chapitre, groupe scolaire dit institution Delfeuille, actuellement maison dite l'association des dames institutrices (2 rue Bourg-le-Comte) Nogent-le-Rotrou - 2 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Historique :
    , puis sa fille, Louise Hubert, en 1648. Néanmoins, les origines de l'édifice remontent à la deuxième
    Référence documentaire :
    Monuments Nogentais / G. Massiot, vers 1950. Aquarelles. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le p.17 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Description :
    -Comte, l'un des axes majeurs de Nogent-le-Rotrou reliant le château Saint-Jean à l'abbaye Saint-Denis
    Auteur :
    [propriétaire] Hubert Louise
    Texte libre :
    principaux de Nogent-le-Rotrou reliant le prieuré-doyenné de Saint-Denis au pied du château Saint-Jean. Le propriétaire de l’édifice est Louise Hubert, veuve du sieur de Villeroussien et fille de Denys Hubert. Le première à l’est offre une vue sur le château Saint-Jean tandis que la seconde à l’ouest offre une vue sur l’hôtel du Bailli et le prieuré-doyenné de Saint-Denis. La cheminée est composée d’un faux manteau château Saint-Jean. Si l’on tient compte de la présence d’une cheminée datée entre la seconde moitié du
    Illustration :
    Dessin de la façade sud, vue du sud, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds Massiot Dessin des façades sud et est sur cour, vue du sud, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds Aquarelle de la façade nord, vue du nord, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds Massiot
  • Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty)
    Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 6 rue du Paty - en ville - Cadastre : 1990 BO 56
    Auteur :
    [propriétaire] Le Sueur Louise
  • Cimetière de Notre-Dame, actuellement place Sully
    Cimetière de Notre-Dame, actuellement place Sully Nogent-le-Rotrou - - place Sully - en ville
    Référence documentaire :
    p. 193 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Description :
    La place est située le long des pentes du plateau Saint-Jean. Elle est assise sur une patte d'oie
  • Sous-préfecture, actuellement centre hospitalier Henri Ey (66 rue Saint-Laurent)
    Sous-préfecture, actuellement centre hospitalier Henri Ey (66 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 66 rue Saint-Laurent - en ville
    Référence documentaire :
    postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). ). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).
    Illustration :
    Carte postale, face sud (début 20e siècle, Musée-Château Saint-Jean). IVR24_20162801877NUCAB Carte postale, face sud (début 20ème, Musée-Château Saint-Jean). IVR24_20162801878NUCAB
  • Maison (18 rue Giroust)
    Maison (18 rue Giroust) Nogent-le-Rotrou - 18 rue Giroust - en ville
    Référence documentaire :
    Monuments Nogentais / G. Massiot, vers 1950. Aquarelles. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le
    Annexe :
    , et d’autre bout a une maison qui fut a pierre michelet et de present a jean godin lesne et autres qui
    Illustration :
    Aquarelle, bâtiment 1, face ouest, vue de l'ouest, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds
  • Moulins d'A-Haut, actuellement bureau d'études (5b rue de Ruet)
    Moulins d'A-Haut, actuellement bureau d'études (5b rue de Ruet) Nogent-le-Rotrou - 5b rue de Ruet - en ville - Cadastre : 1990 AS 117
    Référence documentaire :
    Moulins d'en-Haut. Peinture. (Musée Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Saint-Jean, Nogent-Le-Rotrou). . Impr. photoméc. Carte postale. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-Le-Rotrou). FAUQUET, Remy. Les moulins à eau - Le Colombier de Saint-Jean (Nogent-le-Rotrou). Cahiers
    Illustration :
    Peinture : moulins, vue du sud-est (datation inconnue, Musée Château Saint-Jean. Archives du Musée Château Saint-Jean). IVR24_20162801921NUCA Carte postale : les moulins d'en-Haut, vue de l'ouest (1905, Château Musée Saint-Jean Carte postale, manufacture de pianos, vue de l'ouest (entre 1905-1925, Château Musée Saint-Jean
  • Maison, actuellement immeuble (14 rue Saint-Laurent)
    Maison, actuellement immeuble (14 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 14 rue Saint-Laurent - en ville
    Référence documentaire :
    -Château Saint-Jean, 2011.
  • Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône)
    Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 17 rue de Rhône - en ville
    Référence documentaire :
    p.161 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Texte libre :
    prieuré-doyenné de Saint-Denis dont il est distant d’environ 150 m, et du château Saint-Jean dont il est seigneurie de la Chenelière. Celle-ci appartient à Gui de Dampierre en 1554-1555, puis à Louis de Dampierre , son fils supposé, en 1563. Ils sont tous deux seigneurs de la Chenelière. La femme de Louis
  • Couvent d'ursulines, actuellement établissement pour les handicapés physiques André Beulé
    Couvent d'ursulines, actuellement établissement pour les handicapés physiques André Beulé Nogent-le-Rotrou - 86 rue Gouverneur - en ville - Cadastre :
    Référence documentaire :
    p.198 DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer p.220-221 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Texte libre :
    deux dernières rues mènent respectivement au prieuré Saint-Denis et au château Saint-Jean. Plan des jeunes filles accueillies au couvent. Les sœurs sont dirigées par une prieure élue pour trois ans . En 1639, la communauté est constituée d’au moins neufs religieuses, dirigées par une prieure élue, et d’une sous prieure. Situé dans le bourg de Nogent, le couvent doit hommage à son seigneur. Néanmoins, à l’image des autres institutions religieuses nogentaises, il est également placé sous l’autorité du prieuré dans la partie sud de la rue Dorée à proximité des marches Saint-Jean et de la rue Bourg-le-Comte. Il Ursulines est implanté le long de la rue Gouverneur, au pied de l’éperon et du château Saint-Jean domicile à Nogent-le-Rotrou, il s’agit là d’un bon moyen de pacifier ses relations avec le prieuré de Saint