Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 26 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison (Le Saugé)
    Maison (Le Saugé) La Riche - Saugé (le) - isolé
    Historique :
    époque ?) construites postérieurement. Le logis a fait l'objet d'importantes rénovations à la fin du 20e indépendant remanié au 20e siècle est accolé sur le pignon est.
    Observation :
    Demeure de qualité possiblement du 16e siècle implantée dans le lit mineur de la Loire face à la
    Référence documentaire :
    Crues de la Loire (15 et 21-22 oct. 1907) - 52 - Saint-Genouph : la Loire inondée, le Saugé, le 22 Prieuré de St Cosme : 2e plan, numéroté 26. Plan de la plantation à faire depuis le bardeau de St . Levé dans le cours de l'année 1788 à la requeste de Messieurs de l'Eglise de Tours, dimensions
    Localisation :
    La Riche - Saugé (le) - isolé
    Titre courant :
    Maison (Le Saugé)
    Illustration :
    Le Grand Saugé sur un plan de 1784 (Archives départementales d'Indre-et-Loire G 524 Le Saugé sur un plan de 1788 (Archives départementales d'Indre-et-Loire G 207 Le Saugé sur le cadastre de 1808 (voir n° 72 à 81) IVR24_20153700476NUCA
  • Bourg : maison (2 place de l’Église)
    Bourg : maison (2 place de l’Église) Neuillé-le-Lierre - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 1819 D1 198 2011 OD 1144
    Historique :
    Un bâtiment à pignon sur rue est présent sur le plan cadastral napoléonien de 1819. Une
    Observation :
    Exemple de maison présente sur le cadastre napoléonien totalement remaniée au début du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre
    Description :
    le gouttereau opposé, construit en moellon crépi couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 1819 D1 198 2011 OD 1144
  • Bourg : maison (1 place de la Mairie)
    Bourg : maison (1 place de la Mairie) Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Mairie - en village - Cadastre : 1819 D1 142 2011 OD 268
    Historique :
    maison dite "Bel Air" et située dans le bourg, dont le loyer est payé par les habitants. En 1828, la municipalité décide d'acquérir et de restaurer une maison du bourg pour y installer le presbytère. Cette maison corniche a été ajoutée en 1838. En 1884, le presbytère accueille provisoirement l'école des filles. En 1907 l'année suivante. Le 8 novembre 1925, le conseil municipal décide de louer l'ancien presbytère pour accueillir le bureau de poste. L'édifice accueille aujourd'hui la poste et des salles communales.
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre Neuillé-le-Lierre, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). Neuillé-le-Lierre, maison 1 place de la Mairie, plan. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 Neuillé-le-Lierre, Maison place de la Mairie, plan, profil de la corniche. 1828 et 1838. (Archives
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Mairie - en village - Cadastre : 1819 D1 142 2011 OD 268
  • Maison de notable (Doyenné)
    Maison de notable (Doyenné) La Riche - 19 rue du Doyenné - en ville
    Historique :
    Maison construite possiblement au cours du 16e siècle. Elle est présente dans le cadastre de 1808
    Illustration :
    Le doyenné sur le cadastre de 1808. IVR24_20153700091NUCA
  • Maison (2bis rue Chaptal)
    Maison (2bis rue Chaptal) Amboise - 2 bis rue Chaptal - en ville
    Description :
    Aujourd'hui la façade donnant sur la rue est construite en pierre de taille de tuffeau. Le seul datant. Seul le rapport d'antériorité entre le numéro 6 et le numéro 2 bis permet d'avancer que cette
    Illustration :
    Vue générale du 2 rue Chaptal dont le toit est dominé par la charpente à la Philibert de l'Orme
  • Maison (10 rue Chaptal)
    Maison (10 rue Chaptal) Amboise - 10 rue Chaptal - en ville
    Historique :
    Le pignon du 10 rue Chaptal a été aligné au XIXe siècle et remplacé par une croupe. La façade de rive, visible depuis la venelle qui borde la maison au sud-est, constitue le principal vestige de la
    Description :
    . Les emplacements de deux anciennes baies sont encore visibles. Le niveau de potelets est épaulé d'une décharge à chaque extrémité. Au-dessus, le comble est éclairé d'une lucarne rampante située à l'extrémité
    Illustration :
    Vue générale du 10 rue Chaptal, dont le pignon donnant sur la rue a été aligné au XIXe siècle, mais
  • Maison (6 rue Chaptal)
    Maison (6 rue Chaptal) Amboise - 6 rue Chaptal - en ville
    Historique :
    Philibert Delorme a attiré notre attention. Son histoire demeure inconnue, et nous n'avons pas pu visiter le
    Description :
    cour intérieure est bordée d'une galerie, dont la datation pourrait être comprise entre le XVIe et le
  • Céré-la-Ronde : Maisons
    Céré-la-Ronde : Maisons Céré-la-Ronde
    Historique :
    Très peu de maisons dans le bourg ont conservé des caractéristiques architecturales pertmettant de les dater antérieurement au 19e siècle. Le plan cadstral de 1826 est éloquent à cet égard, puisqu'un
    Description :
    Les matériaux employés pour la construction des maisons sont essentiellement le moellon enduit pour le gros œuvre tandis que la pierre de taille en tuffeau est réservée aux encadrements. La lucarne à
  • Maison de maître (la Grande Maison)
    Maison de maître (la Grande Maison) La Riche - Grande Maison (la) - isolé
    Illustration :
    La "Grand Maison" sur le cadastre de 1808 IVR24_20153700477NUCA
  • Ensemble de trois maisons (46 rue Victor Hugo)
    Ensemble de trois maisons (46 rue Victor Hugo) Amboise - 46 rue Victor-Hugo - en ville
    Historique :
    Le 46 rue Victor Hugo regroupe trois maisons sous un seul numéro. Les plans d'alignement du XIXe
    Description :
    tuffeau sur les deux premiers niveaux, puis le pignon est édifié en pan-de-bois. Le rez-de-chaussée bien là les dispositions d'origine, le chaînage en pierre de taille à droite de l'ouverture semble Debré. Enfin, le pignon en pan-de-bois présente à l'ouest une surélévation récente du toit. Une baie mesure 4,70 m de large pour 10,60 m de haut. Le soubassement de la maison est bâti en moellons de tuffeau premier étage, une large sablière porte le départ des écharpes du pan-de-bois et les décharges en allège de la baie centrale. Le niveau du comble à surcroît est marqué par les abouts des solives de plancher Saint-André forment le niveau du surcroît. Les dispositions de la charpente à fermes et à pannes sont en parties lisibles. L'entrait est relié au faîtage par un poinçon formant le meneau d'une baie. Le faux visibles sont à tenon-mortaise. Le mur gouttereau occidental reçoit un hourdis de moellons sans ornement dont les abouts apparaissent en façade, porte le colombage. Les colombes montent jusqu'à hauteur d'une
  • Maison (78 rue Victor Hugo)
    Maison (78 rue Victor Hugo) Amboise - 78 rue Victor-Hugo - en ville
    Historique :
    -jardin, deux pièces prenaient place au rez-de-chaussée et deux autres au premier étage. Le comble servait
    Description :
    La maison est installée sur un dévers, si bien que le rez-de-chaussée du côté de la rue Victor Hugo est en réalité le premier étage du côté du jardin. C'est pourquoi, des écuries avaient pu être gauche de la maison en direction de la Masse propose encore un profil authentique. Le premier étage et le ouvertures de la façade sont modifiées, les petits jours éclairant la vis et le premier étage semblent cependant d'origine. La façade sud-ouest donnant sur le jardin est construite en pierre de taille de tuffeau . Le module calibré des pierres, les traces d'outils et la couleur grisâtre du tuffeau laissent le reste de la maison. À l'intérieur, comme en fait état l'acte de partage du 5 août 1780, la maison grille est encore en place. La vis en bois qui se tient dans une cage carrée de 2 m de côté, relie le rez Michel Debré, 9-11 rue Victor Hugo, 50 et 66 rue de la Concorde...). Le comble présente une charpente authentique mais très modifiée, notamment du côté de la rue Victor Hugo. Le pignon a été transformé en croupe
  • Maison (31 rue de la Concorde)
    Maison (31 rue de la Concorde) Amboise - 31 rue de la Concorde - en ville
    Historique :
    configuration médiévale de la ville, elle se situait le long de la route d'Espagne, juste devant le quartier du Petit Fort, sur le carroir de la ville. La façade sud donnant sur la montée relève du plan d'alignement
    Description :
    rue de la Concorde. De 8,25 m de large, le pignon ouest en pan de bois s'élève sur quatre niveaux et côtés des rampants. Aussi n'étudierons-nous que la forme primitive de la structure. Le pan de bois à grille repose sur un rez-de-chaussée en pierre et porte un hourdis de briques. Le rez-de-chaussée en mouluration. Le pan de bois à grille se caractérise par l'emploi de bois nettement plus longs que ceux n'avons cependant décelé aucune trace de bûchage d'un éventuel décor sculpté. Au premier étage, le pan de qui a été murée à sa droite et dont on voit encore le meneau, l'appui ainsi que les décharges de l'allège. Par contre, il est bien difficile de déterminer l'authenticité de la demi-croisée de gauche. Le combles commençaient dès le second étage. L'emplacement de l'ancienne baie est bien lisible. Légèrement décalée par rapport à celle du dessous, son meneau demeure en place. Le deuxième faux-entrait formait son linteau et le poinçon de la ferme l'un de ses montants. Entre le premier et le deuxième faux-entrait, une
  • Bourg : maison (2 rue de Bléré)
    Bourg : maison (2 rue de Bléré) Cigogné - 2 rue de Bléré - en village - Cadastre : 1823 D1 28-29 2010 D01 84
    Historique :
    du bâti dans cette partie du bourg. Elle figure sur le plan cadastral de 1823. La façade a été , remontant au moins au 18e siècle, comme le laisse penser la petite maison étudiée dans le sous-dossier joint (IA37005257). Le rez-de-chaussée accueillait l'ancien café de la place.
    Description :
    carré et un comble éclairé par deux lucarnes à fronton cintré. Le toit à croupes est asymétrique.
  • Bourg : maison (41 rue du Coteau-de-la-Poultière)
    Bourg : maison (41 rue du Coteau-de-la-Poultière) Vernou-sur-Brenne - 41 rue du Coteau-de-la-Poultière - en ville - Cadastre : 1817 G 330 2009 AD 439
    Historique :
    Cette maison est présente sur le cadastre de 1817, la façade a dû être remaniée au 19e siècle
    Description :
    dans le coteau, à l'est de la cour.
  • Sublaines : Maisons, fermes
    Sublaines : Maisons, fermes Sublaines
    Historique :
    Sur les 19 maisons repérées dans le bourg de Sublaines, 15 occupent un emplacement déjà bâti au moment où fut levé le premier plan cadastral de la commune. Seules six d'entre elles ont pu être
    Description :
    carré. Les matériaux employés pour le gros œuvre sont systématiquement le moellon calcaire recouvert
  • Maison : cave (13 rue de la Concorde)
    Maison : cave (13 rue de la Concorde) Amboise - 13 rue de la Concorde - en ville
    Historique :
    médiévale, à laquelle on accède par un escalier droit depuis le jardin.
    Description :
    . Le fond est aujourd'hui condamné mais il semble qu'à l'origine elle ait communiqué avec la cave du 14
  • Maison (21 rue Manuel)
    Maison (21 rue Manuel) Amboise - 21 rue Manuel - en ville
    Description :
    Cette maison présente son pignon sur la rue Nationale et sa rive sur la rue Manuel. Seul le pan-de -bois visible à l'étage est susceptible de dater de la fin du Moyen Âge. Le pignon a été aligné au XIXe une épaisse corniche soutenant la croupe venue remplacer la ferme de pignon. Le rez-de-chaussée du mur XIXe siècle, le pignon devait s'élever 1,50 m en arrière de la façade actuelle. Le pan-de-bois à
    Illustration :
    Vue générale du 21 rue Manuel, dont le pignon aligné au XIXe siècle donne sur la rue Nationale
  • Bourg : maison (rue du 14 juillet)
    Bourg : maison (rue du 14 juillet) Luzillé - rue du 14 Juillet - en village - Cadastre : 2009 H1 68
    Historique :
    en charpente qui dessert le comble. Le logis en rez-de-chaussée accolé perpendiculairement semble entièrement modifiés. Le pigeonnier date vraisemblablement du 19e siècle.
    Description :
    été remaniés. Le pigeonnier, de plan carré, est enserré entre deux granges. Les murs sont construits en moellons de calcaire enduit et les angles harpés en pierre de taille. Le toit pyramidal est couvert en ardoise. Le rez-de-chaussée a été transformé en pièce habitable et le pigeonnier proprement dit
  • Bourg : maison (5 rue du Paradis)
    Bourg : maison (5 rue du Paradis) Villedômer - 5 rue du Paradis - en village - Cadastre : 1835 D4 1019 2012 440 1081
    Description :
    l'encadrement des baies, en pierre de taille et en brique. Un cordon en brique marque la séparation entre le soubassement et le rez-de-chaussée (côté sud). L'étage de soubassement, servant de cave, en moellon enduit, est
  • Maison (9 rue Chaptal)
    Maison (9 rue Chaptal) Amboise - 9 rue Chaptal - en ville
    Historique :
    À cette adresse, la façade en pan de bois visible depuis la rue constitue le seul vestige de la
    Description :
    Aujourd'hui la maison s'élève sur deux niveaux, plus un niveau de combles actuellement aménagés. Le sur le champ de la sablière de plancher moulurée d'anciennes mortaises. Cela implique qu'il y ait eu en imposte, le linteau de porte aurait de fait été trop bas. Deuxièmement, au-dessus des traces de l'emplacement d'une ouverture. Donc deux possibilités sont envisageables : soit le niveau du sol était bien plus