Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 31 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de la Madeleine
    Port dit port de la Madeleine Léré - la Madeleine la Turlunerie - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de la Madeleine correspond au lieu d'abordage du bac reliant Léré (rive gauche) et la Celle -sur-Loire (rive droite). Le port et le passage par eau de la Madeleine sont mentionnés depuis le début Léré (1812) et de la Celle-sur-Loire (vers 1835) y figurent en effet un décrochement de la rive. Un rapport de tournée d'inspection effectuée en 1813 expose que le port de la Madeleine est bien tenu. En " (sans doute la Madeleine) consistent en bois, grains et fruits. Au milieu du XIXe siècle, des atterrissements importants se sont accumulés vis à vis de la Madeleine. La carte de Coumes (1852) figure le passage du bac un peu en amont du port de la Madeleine, à l'extrémité d'un chemin menant au village du
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Non repéré par la Diren.
    Description :
    Le port de la Madeleine était situé un peu au nord du village de la Madeleine, près de l'actuel lieudit "la Turlunerie".
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    Léré - la Madeleine la Turlunerie - en écart
    Titre courant :
    Port dit port de la Madeleine
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de Léré, 1812 : le Port de la Madeleine. (archives départementales Extrait du cadastre napoléonien de la Celle-sur-Loire, non daté (vers 1835) : décrochements sur la rive gauche de la Loire (côté Léré). (hôtel des impôts de Nevers). IVR24_20125800157NUCA
  • Port dit port de la Binette
    Port dit port de la Binette Bou - la Binette - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Appelé au XVIIIe siècle "port de la Pointe au Loup", le port prend le nom de la Binette au début du l'abordage du bac reliant Bou à Darvoy (ou Sandillon suivant la hauteur des eaux). Le premier garde-port a été nommé en 1818. La commune a été autorisée en 1819 à affermer la perception des droits de dépôt sur le port. En 1852, le port présente une étendue de 2,7 ares (90 x 3 mètres) et appartient à la commune
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Située rive droite et le long de la levée, au lieudit la Binette, le port de la Binette comprend
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    Bou - la Binette - isolé
    Titre courant :
    Port dit port de la Binette
    Illustration :
    Plan du port du bac de la Binette, 31 mars 1852. Mention d'un chemin servant à l'enlèvement des
  • Port dit port de la Chevrette
    Port dit port de la Chevrette Saint-Firmin-sur-Loire - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de la Chevrette n'est pas représenté sur le cadastre napoléonien de 1824 mais est cité en
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Non repéré par la DIREN.
    Description :
    Le port de la Chevrette était implanté sur la rive gauche, à cheval sur les deux communes de Saint
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve
    Titre courant :
    Port dit port de la Chevrette
    Illustration :
    Plan du cours de la Loire, 11 février 1834, par l'ingénieur Navarre. Détail sur Saint-Firmin-sur
  • Port dit port de la Celle
    Port dit port de la Celle La Celle-sur-Loire - le Port - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de la Celle correspond au lieu d'abordage du bac reliant Léré (rive gauche) à la Celle-sur -Loire (rive droite). Il est mentionné vers 1720 (carte de la Loire de la Charité à Orléans par Matthieu ), en 1730 (carte de la Loire de Orléans à Decize par Matthieu) et sur l'Atlas de Trudaine (1745-1780 ). L'appellation "port" semble disparaître par la suite. Le cadastre napoléonien (vers 1835) signale toutefois deux toponymes rappelant l'existence d'un port : le "Champ du Port" et le "Chemin du port" reliant le bourg à la Loire. En 1852, la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes indique l'abordage du bac côté rive droite au lieudit "Haut de la Folie". La carte IGN actuelle a abandonné l'appellation "la Folie" pour le
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé rive droite, à un kilomètre à l'ouest du bourg de la Celle-sur-Loire, le port de la Celle n'a
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    La Celle-sur-Loire - le Port - isolé
    Titre courant :
    Port dit port de la Celle
    Illustration :
    Vichy levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail. (école nationale des Ponts-et Extrait du cadastre napoléonien, vers 1835. Mention du Chemin du Port reliant le bourg à la Loire
  • Port dit port de la Poterne
    Port dit port de la Poterne Orléans - quai du Châtelet quai du Fort-Alleaume - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Au XVIIIe siècle, plusieurs documents signalent la présence d'un site portuaire sur la rive droite transbordement équipé d'une grue à cet endroit. A partir de 1764, les ingénieurs des Turcies et Levées de la jusqu'au Fort Alleaume. Ces nouveaux quais appelés quai de la Poterne et quai de la Tour Neuve sont achevés en amont du pont. Ce règlement précise la nature des marchandises débarquées à cet endroit , charbon de bois, charbon de terre, bois, grains. Le plan de Perdoux (1773) montre que le front bâti sur la Loire est alors très disparate et que la communication avec le port d'aval (Recouvrance) est entravée par la présence du Châtelet qui sera détruit pendant la Révolution. En 1812, lors d'une séance du que, pour cela, il faut aligner le quai entre le pont Royal et la porte Bourgogne, donner une largeur de 20 mètres au quai (les glacis pourraient être avancés dans la Loire suivant cette ligne). Il les quais en amont du pont. La construction le long de ces quais d'un grand glacis servant au dépôt
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Dans : Album Deroy, les rives de la Loire, 1835-1836. Par Deroy (dessinateur) ; Motte (lithographe ). (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire). (cf. illustration n° IVR24_20104500084NUCA). Carte postale ancienne. (musée de la Batellerie, Conflans-Sainte-Honorine). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Batellerie, Conflans-Sainte-Honorine). (cf. illustration n
    Description :
    Le port de la Poterne est situé sur la rive droite, en amont du pont Royal. Il comprend trois quais du Châtelet, des Chamoiseurs, de la Poterne, de la Tour Neuve, de Fort Alleaume et du Roi). En 1852, le port de la Poterne mesure 1000 mètres de long sur 8 mètres de large (superficie de 80 ares).
    Titre courant :
    Port dit port de la Poterne
    Illustration :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune d'Orléans (Loiret) - Les principaux aménagements Plan de la ville d'Orléans par Perdoux, 1773. Détail. (musée historique et archéologique de la poterne), non daté (fin XVIIIe siècle). (archives départementales du Loiret, 2 S 64 Vue de la ville d'Orléans prise des Capucins, lithographie d'après Salmon, 1807. (collection jusqu'au delà de l'embranchement avec la route, 1813, par l'ingénieur Baillet. Détail (partie de droite jusqu'au delà de l'embranchement avec la route, 1813, par l'ingénieur Baillet. Détail. (archives Nouveau quai sur la rive droite en amont du pont Royal (quai du Roi), détail des escaliers Quai de la Tour Neuve, vue prise du duit, lithographie d'après un dessin de Rouilly de 1829 Vue d'ensemble du port de la Poterne d'après le Panorama d'Orléans près de l'emplacement des Plan de la Loire en amont du pont Royal avec mention des différents quais et des cales, 14 avril
  • Port dit port au Bois ou port de la Saulaie
    Port dit port au Bois ou port de la Saulaie La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - Ile du Faubourg - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Les dénominations "port de la Saulaie" et "port au Bois" désignent des aménagements portuaires situés sur la partie aval de l'île de La Charité. Le premier est mentionné jusqu'au début des années 1840 tandis que le second apparaît au milieu des mêmes années 1840, ce qui pourrait signifier que la semble en effet que le port de la Saulaie occupait un espace moins grand et établi un peu plus à l'ouest que celui du port au Bois. Le plan de 1840 le situe sur la partie nord ouest de l'île tandis que le port au Bois occupe toute la partie nord (aval) de l'île (plans de 1846 et 1868). Un plan daté de la fin du XVIIIe siècle (vers 1787) figure déjà des berges maçonnées (perrés) sur la partie aval de l'île aux "perrés du port au Bois de marine de l'île de La Charité" que l'ingénieur Normand compare en 1789 également été réalisés à la même période, durant les années 1780. A La Charité, le cadastre napoléonien de 1818 mentionne sur l'île des ouvrages d'abordage sur la rive située du côté du bras gauche du fleuve
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800506NUCA). de la Nièvre, S 3064). (cf. illustration n° IVR24_20125800516NUCA). la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800292NUCA). Biard (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800190NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800293NUCA).
    Canton :
    La Charité-sur-Loire
    Description :
    Situé sur l'île de La Charité, en aval des ponts, le port de la Saulaie ou port au Bois comprend
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - Ile du Faubourg - en ville
    Titre courant :
    Port dit port au Bois ou port de la Saulaie
    Illustration :
    Plan de la continuation de la levée d'Espagne vis à vis de la ville de la Charité, non daté (vers Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail sur La Charité. (archives départementales de la Nièvre, S 3064). IVR24_20125800516NUCA Plan de l'île de La Charité dressé par l'ingénieur de l'arrondissement de Sancerre Ducros, 8 novembre 1840. Mention du port de la Saulaie. (archives nationales, F 14 6550). IVR24_20125800302NUCA Plan d'ensemble des quais de La Charité dressé le 18 juin 1846 par l'ingénieur en chef Mutrécy -Maréchal. (archives départementales de la Nièvre, S 10994). IVR24_20125800506NUCA Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes en 1852 et complétée en 1911 . (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800293NUCA Plan général de la Loire, défense des rives entre le Bec d'Allier et Briare, 19 avril 1859
  • Port dit port de Saint-Cyr
    Port dit port de Saint-Cyr Tours - la Péraudière - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    le bac reliant Saint-Cyr et la Riche accostait vis à vis du bourg de Saint-Cyr en l'an 12 et en 1848 Saint-Martin et les religieux de la Clarté-Dieu (commune de Saint-Paterne Racan). On ne sait rien des construite en face de Saint-Cyr "pour la facilité du commerce" : l'ouvrage est dégradé et doit être réparé . Un passage sur la Loire est mentionné à Saint-Cyr depuis le début du XVIe siècle. Il appartenait (carte de Coumes). En 1789, suite à la chute de quatre arches du pont de Tours, un pont flottant a été épreuve et permettait de faire passer dix à douze voitures à la fois avec les chevaux. La traversée
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Le port de Saint-Cyr est établi sur la rive droite, vis à vis du bourg de Saint-Cyr. Une seule cale
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    Tours - la Péraudière - en ville
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 Carte du tracé de la Loire de Briare à Nantes (étude relative à l'amélioration de la Loire), 1835 Extrait de la carte de Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. Détail sur Saint-Cyr
  • Port dit port de la Chapelle-aux-Naux
    Port dit port de la Chapelle-aux-Naux La Chapelle-aux-Naux - les Taboureaux - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port est cité sur les listes des ports de Loire de 1857 et 1862 sous le nom de "port de la
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé rive gauche, le port de la Chapelle-aux-Naux comprend deux cales abreuvoirs simples, une cale
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-aux-Naux - les Taboureaux - en écart
    Titre courant :
    Port dit port de la Chapelle-aux-Naux
  • Port dit port refuge (ou gare) de la Nièvre
    Port dit port refuge (ou gare) de la Nièvre Nevers - quai de Médine - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'embouchure de la Nièvre à Nevers a probablement été utilisée comme abri à bateaux pendant des protégé des assauts du fleuve par la levée de Médine dont on ne connaît pas la date de construction et qui a été modifiée et exhaussée en 1862-1865 lors des travaux de défense de la ville puis écornée par l'implantation de la Maison de la Culture à la fin des années 1960. Au début du XIXe siècle, l'utilisation de la Nièvre comme refuge et port est bien établie et un arrêté préfectoral relatif à la police et à la navigation dans la gare de la Nièvre est prescrit le 6 octobre 1819. Ce document précise qu'il importe mariniers sont notamment tenus de réserver au milieu de la gare un passage commode pour la circulation et de laisser l'entrée du bassin libre d'accès. A cette date, seule la partie située en aval du Pont Madame est occupée et on projette d'augmenter les dimensions de la gare en la prolongeant vers l'amont. En 1822 , l'inspecteur général de la navigation déplore de nouveau l'encombrement de la gare et propose un arrêté
    Hydrographies :
    la) : Nièvre Loire
    Référence documentaire :
    Reproduction d'un dessin non daté (début XIXe siècle ?). (archives départementales de la Nièvre, 2 départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800395NUCA). Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Orthophoto du Ministère de la Construction, mission 2087, 1954. (archives départementales de la Orthophoto du Ministère de la Construction, mission 6086, cliché 2057, année 1967. (archives départementales de la Nièvre, Fi vrac boite 6). (cf. illustration n° IVR24_20125800442NUCAB). Carte postale ancienne. (service du patrimoine de la ville de Nevers). (cf. illustration n départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800435NUCA). Photographie aérienne, non datée. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 1572). (cf départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 827. Fonds Belile n° 769). (cf. illustration n° IVR24_20125800446NUCAB).
    Description :
    Située à l'embouchure de la rivière de la Nièvre (rive droite), la gare d'eau mesurait environ 35 ) suivant les deux bras principaux de la rivière. Sur les berges de la gare étaient établis deux ports : le port de Médine (rive gauche) et le port de la Nièvre (rive droite). Ces deux ports ont été étudiés individuellement. La gare n'existe plus aujourd'hui.
    Titre courant :
    Port dit port refuge (ou gare) de la Nièvre
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Nevers en 1566 par Amédée Jullien (d'après un dessin conservé à la Bibliothèque Nationales Plan général des abords de la levée du port de Neversau coteau de Saint-Eloi, 4 février 1812 , ingénieur ordinaire Tibord. Détail sur l'embouchure de la Nièvre. (archives départementales de la Nièvre, S départementales de la Nièvre, 10 J 98). IVR24_20125800435NUCA Dessin représentant la gare de la Nièvre vue depuis le pont sur la Loire, non daté (début XIXe siècle ?), non signé. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 2688). IVR24_20125800386NUCA Voyage aérien sur la Loire et ses bords par Guesdon, 1848-1849. Détail. (médiathèque de Nevers Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 . Détail. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800395NUCA
  • Port dit port des Trois Volets
    Port dit port des Trois Volets La Chapelle-sur-Loire - les Trois Volets - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La carte des levées de Tours à Langeais du milieu du XVIIIe siècle signale trois cales d'abordages reliant la Chapelle-sur-Loire à Huismes. Le port des Trois Volets est cité sur les listes de ports de Loire de 1857 et 1862. On observe en outre sur le cadastre napoléonien de 1831 la présence d'un second lieudit "Port des Trois Volets" situé sur la rive opposé de la Loire (commune de Huismes). Cette mention qu'en 1831, un territoire en bord de Loire de la rive gauche est distrait de la commune de la Chapelle
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-7.
    Description :
    Situé sur la rive droite, le port des Trois Volets comprenait aux XVIIIe et XIXe siècle au moins
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - les Trois Volets - en écart
    Illustration :
    Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), rive droite Plan des rives de la Loire par l'ingénieur topographe Jarre, 1922. Détail. (direction Port des Trois Volets, vue d'ensemble vers l'amont. On aperçoit la Loire au fond à droite Port des Trois Volets, vue d'ensemble vers l'amont. On aperçoit la Loire au fond à droite
  • Port dit port d'Ablevois
    Port dit port d'Ablevois La Chapelle-sur-Loire - le Port d'Ablevois - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    alors décrit comme un port relativement important situé sur la voie reliant l'abbaye de Bourgueil et la carte des levées de Tours à Langeais du milieu du siècle, la carte de Cassini et, en 1747, un arrêt du tenir un bac sur la rivière de Loire au port d'Ablevois. Au cours du XIXe siècle, le port semble être les listes de ports de Loire de 1857 et 1862. La dénomination du port varie suivant les documents : Ablevoir (milieu XVIIIe siècle), l'Abreuvoir (1825), la Belle Voie (milieu XIXe siècle), l'Ablevois
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro des ouvrages dans la base Diren : 37058-9 et 37058-10.
    Description :
    Ablevois comprend une cale abreuvoir simple. On observe en outre sur ce port la présence de deux ruelles perpendiculaires à la Loire et débouchant directement sur le dessus de la levée. L'accès à cette dernière s'effectue au moyen d'une sorte de rampe disposée dans le prolongement de la ruelle. Côté fleuve, il n'y a à la navigation ni, comme le propose le recensement de la DIREN de 2006, désigner ces ouvrages de "cale ruelle". Tout au plus pourrait-on leurs attribuer la dénommination de "rampe ruelle". Ces deux
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port d'Ablevois - en écart
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de La Chapelle-sur-Loire, 1831 : le Port d'Ablevois. (archives Extrait du cadastre napoléonien de La Chapelle-sur-Loire, 1831. (archives départementales d'Indre Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial d'Indre-et-Loire), milieu XIXe siècle : le port de la Belle Voie. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial d'Indre-et-Loire), milieu XIXe siècle : le port de la Belle Voie. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 Port d'Ablevois, vue prise depuis la levée avec la Loire à droite. Une ruelle perpendiculaire à la Vue d'ensemble de la rampe établie dans le prolongement d'une ruelle perpendiculaire à la Loire Depuis la levée, vue d'ensemble de la rampe établie dans le prolongement d'une ruelle perpendiculaire à la Loire (ruelle aval). IVR24_20113702724NUCA
  • Port dit port au bois
    Port dit port au bois Sully-sur-Loire - rue des Guerres - en agglomération
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    du XVIIIe siècle sans que l'on puisse préciser la nature exacte de cette structure. En 1852, le d'occupation aux mariniers. En 1884, le conseil municipal demande à l'administration la suppression des neuf
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Non repéré par la DIREN.
    Description :
    Le port au bois est situé rive gauche, en aval du port de Saint-Germain, à l'ouest de la rue actuelle du Port au bois. Il est aujourd'hui dissimulé sous la végétation. Une cale abreuvoir simple située à l'extrémité amont de ce port, au bout de la rue du Port au bois, est signalée jusqu'au milieu du 1885 représente neuf rampes placées perpendiculairement au cours de la Loire. Il semble que ces rampes
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    Carte de la Loire, rive gauche, XVIIIe siècle. Détail sur Sully avec l'emplacement du port au bois
  • Port dit port d'Aubigny ou port Lamireau
    Port dit port d'Aubigny ou port Lamireau Marseilles-lès-Aubigny - Port Lamireau - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    XVIIIe siècle et la première moitié du XIXe siècle, "port de la Loire" au milieu du XIXe siècle et "port Lamireau" au XXe siècle. La comptabilité relative à la navigation dans le département du Cher mentionne chargé de la garde des ports du Poids de Fer (Jouet-sur-l'Aubois), d'Aubigny (Marseilles-les-Aubigny) et des Roches (= les Rauches à Beffes). En 1845, l'ingénieur en chef du Service spécial de la Loire d'Aubigny était desservi par une unique cale abreuvoir simple orientée vers l'aval (mention sur la carte de
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Aucun ouvrage repéré par la Diren.
    Référence documentaire :
    , subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n
    Description :
    la rivière de l'Aubois.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Illustration :
    Vichy, levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail sur le port d'Aubigny. (école Carte de la Loire, plan géométrique dressé par Auguste Grenier sous la direction de M. Zeiller , 1851. Détail sur Marseilles-les-Aubigny. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). IVR24_20121800733NUCA
  • Port dit port Genièvre
    Port dit port Genièvre La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Deux ports étaient établis vis à vis du bourg de la Chapelle-sur-Loire, le port Genièvre (en amont de l'église) et le port de la Chapelle (en aval de l'église). La situation précise de ces deux ports inutile à la navigation par le préfet d'Indre-et-Loire. La location du terrain du port au profit de la peut louer une partie ou la totalité du port Genièvre pour le dépôt de matériaux (10 centimes par m² et la Chapelle se plaint des dépôts de matériaux qui encombrent l'emplacement du port. Selon lui sur sa carte de la Loire, en amont du port Genièvre, une cale où aborde un bac reliant la rive droite à l'île Hivert. Cette cale est également mentionnée sur la carte de la Loire du milieu du XIXe
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé sur la rive droite, en amont du bourg de la Chapelle-sur-Loire, le port Genièvre comprend une
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Illustration :
    Plan d'alignement de la rive droite de la Loire en face de la Chapelle-sur-Loire, 1844, dressé par Projet d'achèvement de la banquette de halage en face du bourg de la Chapelle, ingénieur Cormier Plan de localisation du port Genièvre et du port de la Chapelle, 16 août 1852. (archives Plan du petit quai du bourg de la Chapelle-sur-Loire par l'ingénieur Cormier, 17 décembre 1855 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), milieu XIXe Ruelle donnant sur la Loire. IVR24_20113702722NUCA
  • Port dit port de Lussault
    Port dit port de Lussault Lussault-sur-Loire - la Boire - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    également mention en 1864 de "la rampe du Petit Port de Lussault". Le port a bénéficié de deux ouvrages d'accès à l'eau au XIXe siècle : la cale actuelle et une autre cale située un peu plus en amont (mention la Loire durant le deuxième quart du XIXe siècle. Ces ouvrages ont en effet dirigé le chenal vers la
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé sur la rive gauche, le port de Lussault est équipé d'une cale abreuvoir simple.
    Typologies :
    port de boire : port situé sur un ancien bras de la Loire, connecté au fleuve mais à l'abri du
    Localisation :
    Lussault-sur-Loire - la Boire - en écart
    Illustration :
    Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin Carte de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), non daté Situation du lit de la Loire entre Amboise et Montlouis, 1852. Détail sur Lussault avec mention
  • Port dit port Neuf
    Port dit port Neuf La Chapelle-sur-Loire - le Port Neuf - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Située sur la rive droite, le Port Neuf comprend une cale abreuvoir simple.
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port Neuf - en écart
    Illustration :
    Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), milieu XIXe Projet de remaniement de la cale d'abordage de la rue des Parfaits au Port Neuf, plan dressé par le
  • Port dit port d'Ussé
    Port dit port d'Ussé Rigny-Ussé - l' Ile Saint-Martin - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    château d'Ussé par une large bande de terrain appelée "grande avenue d'Ussé". Le 9 juillet 1825, la public de faire usage du port. Pour remédier à ces abus et favoriser le commerce, la municipalité arrête cale afin de permettre aux habitants de descendre sur la grève pour y extraire le sable nécessaire à mais que dans un avenir plus ou moins proche elle pourra rendre quelques services à la navigation. Ils sont d'avis de partager les dépenses entre l'Etat et la commune. Le conseil municipale vote le 12 novembre 1876 la somme de 500 F pour l'exécution d'une cale d'abordage au port d'Ussé considérant que cette
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Non repéré dans la base Diren.
    Description :
    Situé sur la rive gauche, à l'extrémité de la route départementale n° 16 reliant le château d'Ussé
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Illustration :
    Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), milieu XIXe
  • Port refuge dit gare de l'embouchure du Loiret
    Port refuge dit gare de l'embouchure du Loiret Saint-Pryvé-Saint-Mesmin - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    embarcations, la gare est qualifiée en 1834 de « magnifique refuge ». On constate néanmoins en 1851 que le site présente un inconvénient majeur, celui d'être assez éloigné du port d'Orléans. La distance à parcourir (12 km) génère des frais importants (50 F par bateau pour la remonte ou la descente) et le séjour dans le matériel (un homme est payé 3 francs par jour pour garder six bateaux). En outre, comme la baisse des eaux coïncide souvent avec la formation des glaces et que le trajet entre le port d'Orléans et la gare comprend le passage difficile de la Madeleine (mouillage très faible), il arrive fréquemment que
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Non repéré par la DIREN.
    Description :
    La rivière du Loiret se jette dans la Loire côté rive gauche et constitue la limite entre les
    Illustration :
    La rivière du Loiret sur la commune de Saint-Hilaire-Saint-Mesmin. Partie ayant servi de gare La rivière du Loiret sur la commune de Saint-Hilaire-Saint-Mesmin. Partie ayant servi de gare Plan du cours de la Loire dans le département du Loiret, 11 février 1834, par l'ingénieur Navarre
  • Port dit port Saint Charles ou port des Augustins
    Port dit port Saint Charles ou port des Augustins Orléans - quais des Augustins - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    siècle pour trouver la dénomination "port Saint Charles ou des Augustins" sur deux plans (carte de Coumes probablement très restreint et d'usage local puisque le duit détourne la plus grande partie des eaux de la Loire vers les ports de la rive droite. L'accès devait en être particulièrement difficile pendant une des ports d'Orléans de 1842 indique la présence sur la rive gauche de chantiers de réparation de
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé sur la rive gauche en amont du pont Royal, le port comprend une cale abreuvoir en long simple.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve
    Illustration :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune d'Orléans (Loiret) - Les principaux aménagements , 26 mars 1828, par l'ingénieur en chef du Loiret. Détail sur la rive gauche en amont du pont Royal Vue d'Orléans prise de la rive gauche, en amont du pont Royal, par Charles Pensée, 1829. (musée l'état de la navigation sur la Loire et les moyens de les améliorer. (archives nationales, site de Paris Plan du cours de la Loire par l'ingénieur en chef du Loiret Navarre, 1834. Détail. (archives Plan de la Loire à Orléans en amont du pont Royal avec mention des différentes cales, 14 avril 1847 Carte de la Loire par l'ingénieur Coumes, 1848. Détail. (archives nationales, site de Paris, F 14 Projet de compléter les travaux d'endiguement de la Loire dans la traversée d'Orléans, plan dressé par l'ingénieur ordinaire Vésian, 5 avril 1855. Détail de la rive gauche en amont du pont Royal Plan d'ensemble de l'avant projet de défense contre les inondations de la ville d'Orléans, 21
  • Port dit port du bourg de Montlouis
    Port dit port du bourg de Montlouis Montlouis-sur-Loire - quai Albert Baillet - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port du bourg de Montlouis est mentionné sur un plan de la fin du XVIIIe siècle et sur les listes des ports de Loire de 1825, 1857 et 1862. Un plan de 1864 figure, un peu en amont de la cale
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé sur la rive gauche, le port du bourg de Montlouis comprend actuellement une seule cale
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    Bords de la Loire vis à vis le bourg de Montlouis, rive gauche, fin XVIIIe siècle, détail. Mention Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848), complétée en 1858 par l'ingénieur Collin, détail Montlouis, plan de la rive gauche en amont du pont avec mention de plusieurs accès à la Loire, 13