Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Gaillard : maison de maître
    Gaillard : maison de maître La Croix-du-Perche - Gaillard - isolé - Cadastre : 1814 C1 120 2013 ZM 59
    Historique :
    D’après Édouard Lefèvre, les environs de l’étang de Gaillard étaient, au haut Moyen-Âge , l’emplacement du "Château-Gaillard", une forteresse contenant le bourg primitif de la Croix-du-Perche. Il et la place de la maison-fort de Gaillard, entourée de bois et d’étangs profonds remplis de poissons
    Description :
    Cette maison de maître se situe au sud de l’étang de Gaillard, à proximité de la ferme du même lieu
    Localisation :
    La Croix-du-Perche - Gaillard - isolé - Cadastre : 1814 C1 120 2013 ZM 59
    Titre courant :
    Gaillard : maison de maître
  • Hôtel dit Château-Gaillard (29 allée du Pont Moulin)
    Hôtel dit Château-Gaillard (29 allée du Pont Moulin) Amboise - 29 allée du Pont Moulin - en ville
    Historique :
    château aurait été complété par celui de Château-Gaillard. Si la chronologie donnée par l'abbé Bosseboeuf est juste, Château-Gaillard, datant du règne de Louis XII (1498-1515) et commandité par René de Savoie
    Référence documentaire :
    Plan d'alignement 1888, avenue du Château-Gaillard. (Archives communales de la ville d'Amboise, O Le château Gaillard et l'Hôtel Joyeuse, XXe siècle. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 22 Le château Gaillard, ancien potager royal, XXe siècle. (Archives départementales d'Indre-et-Loire
    Description :
    . La recherche qui présida à l'élaboration de la façade de Château-Gaillard reste son ordonnance, sa
    Titre courant :
    Hôtel dit Château-Gaillard (29 allée du Pont Moulin)
    Annexe :
    Hôtel dit Château-Gaillard à Amboise : texte de l'abbé Bosseboeuf Nous avons pris le parti de un milieu des plus pittoresques la très intéressante demeure de Château-Gaillard. Au Moyen Âge, il y terrasse et ses jardins qui se déroulent sur le bord de l'Amasse, Château-Gaillard forme une résidence sans sa chapelle, qui parfois a survécu à la ruine de l'habitation seigneuriale. Château-Gaillard de Rennes, et dont la mémoire est vénérée dans l'Armorique. Château-Gaillard allait changer de maître s'était déplacé et se reportait de plus en plus de Clos-Lucé, descendu dans l'ombre, sur Château-Gaillard Marie Stuart, de si douce mémoire, avait dit « adieu à la France », le cardinal vendit Château-Gaillard . Château-Gaillard fut possédé plus tard par la famille Rouer ; puis à la suite de la Révolution, par MM valeur des souvenirs historiques attachés à Château-Gaillard, et tient à coeur de lui conserver la
    Illustration :
    Plan d'alignement 1888, avenue du Château-Gaillard. (Archives Communales de la ville d'Amboise, O
  • Ensemble du mobilier religieux
    Ensemble du mobilier religieux Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Référence documentaire :
    p. 127-131. GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres
  • Maisons et fermes à La Croix-du-Perche
    Maisons et fermes à La Croix-du-Perche La Croix-du-Perche
    Texte libre :
    . Quelques maisons, notamment deux sélectionnées, se situent hors du bourg (maison de maître à Gaillard et moitié du 19e siècle. Plusieurs fermes, à l’instar de celles de La Léonie ou de Gaillard, sont non (trois travées au bourg et à La Pihourdière, sept travées à Gaillard). Au bourg, plusieurs maisons taille de calcaire importé (logis prieural du bourg, à La Chesnaye, au Moulin Gaillard, au Parcouvert et nombreuses fermes (Gaillard, La Pihourdière, Le Coudray, Les Charmois, Chevilleau). Couvertures : Les toits Charonnières, à Chevilleau, à Gaillard, à La Léonie). Les couvertures sont majoritairement en tuile plate Charmois, Les Charonnières, Chevilleau, Le Coudray, Gaillard, Les Grandes Guinières, La Léonie, La
    Illustration :
    Gaillard, ferme en "U" : plan schématique au sol. IVR24_20132800320NUD Gaillard, ferme en "U", vue d'ensemble des bâtiments. IVR24_20132800321NUC2A
  • Bourg de La Croix-du-Perche
    Bourg de La Croix-du-Perche La Croix-du-Perche - le Bourg - en village
    Historique :
    les environs de l’étang de Gaillard. En 1495, "la motte et la place de la maison-fort de Gaillard
  • Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage)
    Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage) Amboise - rue du Sevrage - en ville
    Description :
    à celle de l'hôtel champêtre de Château-Gaillard ou du manoir du Clos-Lucé. On note en outre que les
  • Église Saint-Vincent
    Église Saint-Vincent Orléans - rue de l'Église Saint-Vincent - en ville
    Référence documentaire :
    GAILLARD, Louis (abbé). François Narcisse Pagot, architecte orléanais (1780-1844). Bulletin de la
  • Ancien petit Sanitas, ancienne école de chirurgie, actuellement Académie d'Orléans
    Ancien petit Sanitas, ancienne école de chirurgie, actuellement Académie d'Orléans Orléans - 5 rue Antoine-Petit - en ville - Cadastre : 1994 BP 39
    Référence documentaire :
    p. 167-168 GAILLARD, Louis (abbé). L'ancien Collège de chirurgie d'Orléans, in Notes sur l'hôtel p. 208-209 GAILLARD, Louis (abbé). Le Petit Sanitas, in Notes sur l'hôtel-Dieu, l'Hôpital Général
  • Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé)
    Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé) Amboise - 2 rue du Clos-Lucé - en ville
    Référence documentaire :
    du Clos-Lucé et du château Gaillard. XXe siècle.
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Référence documentaire :
    -Gaillard, Chambois, Fécamp, Notre-Dame de Gravenchon (Fontaine-Saint-Denis), Grimbosq (Olivet), Mirville
1