Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Verrière représentant la Vie de saint Denis
    Verrière représentant la Vie de saint Denis Saint-Denis-de-Jouhet - en village
    États conservations :
    Oeuvre restaurée par Jean Mauret en 2002.
  • Verrière représentant la Vie de saint Denis
    Verrière représentant la Vie de saint Denis Saint-Denis-de-Jouhet - en village
    États conservations :
    Oeuvre restaurée par Jean Mauret en 2002.
  • Hôpital d'hospitaliers de saint Augustin, actuellement centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu
    Hôpital d'hospitaliers de saint Augustin, actuellement centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu Nogent-le-Rotrou - 1-3 rue Gouverneur - en ville - Cadastre : 1990 BH 103, 265, 312
    Référence documentaire :
    L'Hôtel-Dieu. Date inconnue. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le DE BÉTHUNE, Maximilien, BASTIEN, Jean-François. Mémoires de Sully, principal ministre de Henri le FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire Saint-Jean, 2011. SOUCHET, Jean-Baptiste. Histoire du diocèse et de la ville de Chartres. Tome 3. Chartres : impr. de
    Description :
    plateau Saint-Jean. Les ailes A et B sont disposées en équerre sur les côtés est et sud de la cour de
    Texte libre :
    Trolet, l’hôtel compte quatre religieux placés sous la direction d’un prieur. Le faible nombre de frères la deuxième seigneurie religieuse à Nogent-le-Rotrou, derrière le prieuré de Saint-Denis. Les frères développement d'une seigneurie religieuse hors de l'autorité séculaire du prieuré, la réponse des Clunisiens ne prieuré sur les inhumations, les cimetières et les messes données en la « ville » de Nogent. Le clocher ne d’administrateur de l’Hôtel. Ce dernier ne résidant pas à Nogent, il baille sa charge à Jean de Beaumont pour qu’il administre l’Hôtel en son nom alors qu’il se réserve la rente du prieuré de Moutier au Perche, appartenant à communauté (entre 1499 et 1507). En 1588, Françoise d’Orléans Longueville, veuve de Louis I de Condé, dame de . La reconstruction de L’hôpital En 1695, Louis XIV prescrit par un arrêt du Conseil privé la réunion l’église paroissiale de Notre-Dame (1802) tandis que le collège est installé dans l’ancien prieuré de Saint dans la vallée de l’Huisne. Il est à la fois implanté au pied et sur les pentes du plateau Saint-Jean
  • Bourg : église paroissiale Saint-Aignan
    Bourg : église paroissiale Saint-Aignan Épeigné-les-Bois - Bourg - en village - Cadastre : 2009 OA 32
    Historique :
    également le prieuré Saint-Martin, accolé à l'église, et dont le prieur portait le titre de seigneur
    Illustration :
    l’actuelle rue du Prieuré n’existe pas encore. Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, série 2 O
  • Église abbatiale Saint-Denis, caserne Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier
    Église abbatiale Saint-Denis, caserne Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier Nogent-le-Rotrou - 9 rue Saint-Denis - en ville
    Référence documentaire :
    Vue de Villebon. Après 1624. Peinture (copie). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Abbaye de Saint-Denis / dressé par G. Massiot. Vers 1948. Aquarelle. (Musée-Château Saint-Jean p. 197. DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer
    Texte libre :
    consacrer les huit autels de l’église. Le prieuré clunisien Avant 1069, Rotrou II fait appel aux moines de de cette date, la communauté réformée devient prieuré de l’abbaye de Cluny. La charte de fondation de 27 moines, soit le nombre nécessaire à l’obtention du statut de prieuré. Le prieuré-doyenné clunisien Les moines n’étant plus assez nombreux, la communauté religieuse perd son statut de prieuré pour du prieuré est à mettre en relation avec la disparition du dernier membre de la famille Rotrou en 1226. La disparition de la cour et de la familia Rotrou, principaux bienfaiteurs du prieuré, entraîne une baisse du nombre de dons auprès du prieuré, rares voire inexistants après 1250. Dès lors la de Saint-Denis, le différend entre l’Hôtel-Dieu et le prieuré au sujet de la maîtrise des cloches clocher menaçant péril est abattu. L'ancienne abbaye propriété de la commune L’ancien prieuré est -Jean. Les collatéraux ne sont plus éclairés qu’au sud où l’on observe trois fenêtres alternativement
    Illustration :
    ). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). IVR24_20132800541NUC4A Aquarelle, aile est et bras sud du transept, vue de l'ouest (avant 1948). (Musée-Château Saint-Jean Aquarelle, chevet et tour d'escalier, vue du sud-est (avant 1948). (Musée-Château Saint-Jean, fonds Aquarelle : choeur, abside, détail des chapiteaux (avant 1948). (Musée-Château Saint-Jean, fonds Aquarelle, chapelle axiale, intérieur, vue du nord (vers 1948). (Musée-Château Saint-Jean, fonds
  • Pont Saint-Michel
    Pont Saint-Michel Blois - Vladivostok - en écart
    Référence documentaire :
    p. 37-38 MESQUI, Jean. Passer la Loire. In : Blois un amphithéâtre sur la Loire. Paris : Adam Biro
  • Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas (rue Saint Lomer ; quai Abbé Grégoire)
    Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas (rue Saint Lomer ; quai Abbé Grégoire) Blois - rue Saint Lomer quai Abbé Grégoire - en ville - Cadastre : 1980 DN 452, 807, 808
    Référence documentaire :
    Elévations et coupes de l'église Saint-Nicolas (ancienne église abbatiale), par Louis Delton et
1