Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Martin (rue Saint Martin)
    Église paroissiale Saint-Martin (rue Saint Martin) Blois - rue Saint Martin - en ville - Cadastre : 1810 A 1075
    Historique :
    ' Orléans comtesse de Blois. Au début du 16e siècle le propriétaire de la maison voisine fait construire une chapelle appuyée au mur nord de l' église ; de cette date, le mur mitoyen de l' hôtel et de l' église ne cessera d' être l' objet de contestation (voir dossier hôtel Hurault). Le clocher est reconstruit en 1597 et déplacé au sud de l' église ; dès le milieu du 18e siècle les habitants réclament la démolition de
    Référence documentaire :
    charpenterie et de couverture du clocher de l'église Saint-Martin. Le 20 juillet 1597. Saint-Martin. Le 5 juillet 1791. voisin, ordonné par la duchesse Marie d'Orléans. Le 10 février 1477.
  • Église paroissiale Saint-Honoré (place Saint-Honoré)
    Église paroissiale Saint-Honoré (place Saint-Honoré) Blois - place Saint-Honoré - en ville - Cadastre : 1810 A 1102
    Historique :
    sa famille ; au 17e siècle Barthélémy de Pré secrétaire du roi, fait reconstruire et décorer le porche d' entrée ; le maître autel est refait à cette date ; l' église est vendue en 1792 puis détruite
    Référence documentaire :
    de l'église, le 9 juin 1792.
    Illustration :
    Vue de l'église et de l'enclos du cimetière dans la seconde moitié du XVIè siècle. Détail : Le vray
  • Église paroissiale Saint-Saturnin (rue Munier ; rue Croix-Boissée)
    Église paroissiale Saint-Saturnin (rue Munier ; rue Croix-Boissée) Blois - rue Munier rue Croix-Boissée - en ville - Cadastre : 1980 DH 164
    Historique :
    Les origines de l'église Saint-Saturnin de Vienne sont antérieures à l' an Mil : il subsiste sur le reconstruit dans la première moitié du 15e siècle, avec une nef recouverte d' un lambris ; le choeur voûté d'ogives et le clocher central datent aussi de cette reconstruction. A l'initiative d' Anne de Bretagne qu'une partie du bas-côté sud furent exécutés, le chantier étant sans doute interrompu à la mort de la reine en 1514. Sur le bas-côté sud fut édifiée un peu plus tard une tourelle d' escalier, recouverte d , le lambris de la nef fut remplacé par une voûte d'ogives entre 1570 et 1578. Durant le 1er quart du 17e siècle, on voulut reprendre le grand projet d'Anne de Bretagne, avec une surélévation de la nef
    Illustration :
    Vue de la façade occidentale et du clocher, prise depuis le cimetière. IVR24_19904100360VA
1