Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 67 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château de Blois, aile François 1er
    Château de Blois, aile François 1er Blois - place du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 414
    Titre courant :
    Château de Blois, aile François 1er
    Texte libre :
    Du côté de la cour, le logis de François Ier illustre à merveille le changement stylistique, qui "défortification" du château commencée sous Louis XII se radicalise sous François Ier. La réutilisation d'éléments goût très vif de François Ier pour l'Italie : ce projet, si novateur en 1515, place Blois à l'avant
    Illustration :
    Escalier de François 1er. IVR24_19874100028X Coupe de l'escalier François 1er. IVR24_19874100029X Façade sur cour de l'aile François 1er IVR24_19734100335Z Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. IVR24_19924100174X Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. IVR24_19924100170X Constructions de François Ier. Bâtiment de la cour. Escalier. IVR24_19924100160X Aile François 1er IVR24_19884100264X Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. Vue d'ensemble de la façade. IVR24_20064100001XB Aile François 1er IVR24_19884100556X Aile François 1er, intérieur de l'escalier, encadrement de porte. IVR24_19904100343VA
  • Église Saint-Pierre-du-Martroi
    Église Saint-Pierre-du-Martroi Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi - en ville
    Historique :
    L'église Saint-Pierre du Martroi doit son nom actuel à sa proximité immédiate avec la place du Martroi. Elle est primitivement connue sous le vocable de Saint-Pierre-Ensentelée, vocable qui perdura autre église, appelée Saint-Pierre, aurait donné naissance au vocable saint-Pierre Ensentelée Il correspondrait à « Saint-Pierre et Sainte-Lée » ou à « Saint-Pierre dans Sainte-Lée ». Mais une charte de ), locution d'où proviendrait le vocable de Saint-Pierre Ensentelée. L'église restera longtemps une chapelle est établi à l'emplacement des ruines. Remise en état de 1501 à 1504, grâce à l'assistance de Pierre : saint François de Sales y prêche plusieurs fois en 1619. Elle profite également de la transformation du quartier (ouverture de la rue d'Escures, construction d'hôtels particuliers) suscitée par le maire Pierre Fougueu d'Escures. Ce dernier, paroissien de Saint-Pierre, laisse à sa mort en 1621 une importante alors les sépultures et on en arrache les épitaphes. Celle de Pierre Fougueu d'Escures se trouve
    Référence documentaire :
    [Exposition]. Rouen, Musée des Beaux-Arts de Rouen.1970. Jean Restout (1692-1768). Réd. Pierre et l'ancienne église Saint-Pierre-Ensentelée. Bulletin de la Société archéologique et historique de Restaurations de l'église St Pierre du Martroi. Annales religieuse du diocèse d'Orléans samedi 20
    Description :
    L'église Saint-Pierre du Martroi est la seule église d'Orléans construite en briques. La façade ogivales, placées dans des encadrements de pierres, qui se détachent sur le mur de briques. Elles sont séparées par de minces contreforts en pierres. Le bas-côté nord n'a pas de fenêtres. La porte qui s'ouvre
    Localisation :
    Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi - en ville
    Titre courant :
    Église Saint-Pierre-du-Martroi
    Vocables :
    Saint-Pierre-du-Martroi
    Illustration :
    Dessin ancien de la place du Martroi, avec le pignon de Saint-Pierre du Martroi à l'arrière plan Saint-Pierre du Martroi, lithographie 19e : façade. (collection particulière). IVR24_19784501898X
  • Mouhet : église Saint-Pierre, verrières
    Mouhet : église Saint-Pierre, verrières Mouhet - en village
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Pierre : Édifiée au 12e siècle, l'église Saint-Pierre se compose d'une nef verrières anciennes, l'église Saint-Pierre de Mouhet conserve un fragment du 16e siècle, disposé au tympan
    Titre courant :
    Mouhet : église Saint-Pierre, verrières
    Illustration :
    Mouhet, église Saint-Pierre, vue intérieure. IVR24_20093603459NUCA Mouhet, église Saint-Pierre, baie 0 : le Sacré Coeur. IVR24_20093603460NUCA Mouhet, église Saint-Pierre, baie 1 : le Christ montrant ses plaies. IVR24_20093603462NUCA
  • Portail de la façade occidentale n°2
    Portail de la façade occidentale n°2 Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Matériaux :
    pierre
  • Château de Blois
    Château de Blois Blois - place du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 414
    Historique :
    des jardins. 1515, 1524 : constructions de François 1er, bâtiment sur la cour, puis bâtiment des loges château à la ville ; 1845, 1855 : restauration des bâtiments de Louis XII et de François Ier ; 1866 campagne de restauration des parties hautes du bâtiment de François 1er, restauration de l' aile Gaston d
    Référence documentaire :
    BRAHAM, A. et SMITH, P. François Mansart. Londres, Zwemmer, 1972. 1993, t. 151 IV, p. 592-603. COSPEREC, A. Une nouvelle chronologie de l'aile François Ier à Blois p. 170-173 COSPEREC, A. Le 'Grand dessein' pour le château de Blois. In : François Mansart, le GEBELIN, François. Les châteaux de la Renaissance. Paris : Les Beaux-Arts, Editions d'études et de GEBELIN, François. Les châteaux de la Loire. Paris : Alpina, 1967. p. 84-85. GUILLAUME, J. Les logis royaux, règne de François Ier. In [Catalogue d'exposition Château t. 147 IV, p. 308-323. HAMILTON-SMITH, M. François Ier, l'Italie et le château de Blois ; nouveaux p. 161-167. COSPEREC, A. Le nouveau château de Blois, 1635-1638. In : François Mansart, le génie de LESUEUR, Frédéric et Pierre. Le château de Blois. Paris : Lecesne, 1922. t.18, p. 223-426 LESUEUR, Pierre. Les jardins du château de Blois. Mémoires de la Société des
    Représentations :
    Statue équestre de louis XII ; emblèmes de louis XII ; françois ier ; anne de bretagne ; claude de
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Auteur :
    [architecte] Mansart François
    Typologies :
    brique et pierre
    Illustration :
    Plan au niveau du rez-de-chaussée établi par le corps royal du Génie. Détail : bâtiment de François l'étage en galetas du bâtiment de François 1er. IVR24_19884101142Z Plan au niveau du 4ème étage avec retombe pour l'étage de comble du bâtiment de François 1er Façades sur cour (ailes Louis XII et François Ier). (état avant restauration). IVR24_19924100163X Façades sur cour (ailes Louis XII et François Ier). (état avant restauration). IVR24_19924100158X Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. IVR24_19924100171XA Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. Vue d'ensemble de la façade dite des loges, état
  • Réservoir dit le Gouffre
    Réservoir dit le Gouffre Blois - rue du Gouffre - en ville - Cadastre : 1980 DP 401
    Historique :
    16e siècle, Louis XII demanda à Pierre de Valence, qui travaillait alors à la mise en place du système ceux de Tours, également effectués par Pierre de Valence, quelques années auparavant. Le gouffre fut gouffre et le puits furent surmontés d' un édicule bas en pierre de taille.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Auteur :
    [maître fontainier] Valence Pierre de
  • Fontaine de l' Arsis des comtes de Blois, dite Fontaine Louis XII
    Fontaine de l' Arsis des comtes de Blois, dite Fontaine Louis XII Blois - place Louis XII - en ville - Cadastre : 1980 DN
    Historique :
    probablement en 1511. A cette date le maître fontainier Pierre de Valence est présent à Blois pour effectuer
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Auteur :
    [maître fontainier] Valence Pierre de
  • Eglise paroissiale Saint-Saturnin
    Eglise paroissiale Saint-Saturnin Blois - rue Munier rue Croix-Boissée - en ville - Cadastre : 1980 DH 164
    Historique :
    chapelle, de style première Renaissance, dédiée à Saint-Pierre. La charpente ayant été incendiée par les
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Pont Sainte-Anne (détruit)
    Pont Sainte-Anne (détruit) La Riche - Sainte-Anne - Place Sainte-Anne - en ville
    Historique :
    entreprend la construction (ou reconstruction) du pont en pierre ; 1493 : Jehan 2 durant, maître des oeuvres pont ; 1645 : reconstruction partielle par Pierre Berthelin ; 1776 : destruction définitive.
    Murs :
    pierre
    Auteur :
    [maître d'oeuvre] Berthelin Pierre
  • Hôtel Morin, ancien Hôtel de ville, actuellement Musée (10-11 quai Charles-Guinot)
    Hôtel Morin, ancien Hôtel de ville, actuellement Musée (10-11 quai Charles-Guinot) Amboise - 10-11 quai Charles-Guinot - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    L'histoire de l'hôtel Morin est partiellement connue. Jacques Coqueau et Pierre Nepveu auraient été lorsque Françoise Prevost, veuve de Pierre Morin, est en procès contre la ville. La famille Morin À Amboise, on rencontre Jehan et Pierre Morin, marchands, dans les comptabilités urbaines et dans les
    Référence documentaire :
    Relevé de la façade et d'une coupe donnant sur la rue François Ier. (Médiathèque de l'Architecture Relevé de la façade et d'une coupe donnant sur la rue François Ier. (Médiathèque de l'Architecture Coupe longitudinale et relevé en élévation du côté de la rue François Ier. (Médiathèque de Relevés en coupe longitudinale et en élévation du côté de la rue François Ier. (Médiathèque de guerre : rempart, pavillon Penthièvre, tour Heurtault, écuries Louis-Philippe, chapelle, logis François universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    . Construit en moyen appareil de pierre de taille de tuffeau, les restaurations conduites aux XIXe et XXe simple appui saillant soulignant les baies. La façade du côté de la rue François Ier se divise en deux qui longe le mur du côté de la rue François Ier. Depuis ce couloir, on accède à la première pièce aspect originel. Certaines pierres sur les cheminées ont été remployées ; on trouve aussi des briques anciennes sur le mur gouttereau du premier étage côté rue François Ier ou encore sur la voûte d'arêtes de installées dans un bâtiment en fond de cour. Sur la vue de Pierre Lenfant, l'hôtel semble en effet pourvu
    Annexe :
    octogonale de 4,50 m de diamètre extérieur et 1,60 m de rayon. La pierre employée est le calcaire coquiller est plafonné de solives disposées perpendiculairement à la rue François Ier, alors que dans la 1506 lorsque Françoise Prevost, veuve de Pierre Morin, est en procès contre la ville. Elle revendique baillé contant le derrenier jour de ce present moys, que ladicte dame a donné aux chamberiers de Pierre . ». Pour l'abbé Bosseboeuf, Pierre Morin serait le frère de Jehan Morin, pour Jean-Phillipe Aubert ce serait son fils. Pierre Morin réalise une ascension sociale importante : en 1498, il est nommé Trésorier
    Illustration :
    Coupe longitudinale et relevé en élévation du côté de la rue François Ier. (Médiathèque de Relevés en coupe longitudinale et en élévation du côté de la rue François Ier. (Médiathèque de Relevé de la façade et d'une coupe donnant sur la rue François Ier. (Médiathèque de l'Architecture Relevé de la façade et d'une coupe donnant sur la rue François Ier. (Médiathèque de l'Architecture Vue sommet de la vis en pierre. IVR24_20073701244NUCA Vue du couronnement du noyau de la vis en pierre. IVR24_20073701242NUCA
  • Eglise paroissiale Saint-Martin
    Eglise paroissiale Saint-Martin Blois - rue Saint Martin - en ville - Cadastre : 1810 A 1075
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Eglise paroissiale Saint-Honoré
    Eglise paroissiale Saint-Honoré Blois - place Saint-Honoré - en ville - Cadastre : 1810 A 1102
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Maison
    Maison Blois - 90 rue du Commerce - en ville - Cadastre : 1980 DN 191
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Hôtel de Mayenne
    Hôtel de Mayenne Blois - avant cour du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 414
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Tour Heurtault
    Tour Heurtault Amboise - Château d'Amboise - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Référence documentaire :
    logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François BOULAY DE LA MEURTHE, Joseph-François. Pièce relative à la construction du château d'Amboise (tirée BUREAU, Pierre."La dispute pour la cullote". Variations littéraires sur un thème profane (XIIIe
    Murs :
    pierre
    Description :
    sa circonférence, des pierres d'attente sont toujours visibles sur son flan oriental. Tout comme son pierres de cet ouvrage indique les lieux restaurés par Victor et Gabriel Ruprich-Robert. Une vue datant de
    Annexe :
    pouce de large, ceintrée en pierre de taille a costé de laquelle par le hault sont deux figures humaines , une à chaque angle, en pierre supportée par chacune un cul de lampe avec figure dessous, entre lesquelles est un cadre en pierre de taille en moulure dans son carré, et au millieu duquel sont deux en pierre de taille de quatre pieds quatre pouces d'épesseur sur trois pieds six pouces de large en pierre ; refaire partie de la couverture tout à neuf de thuille et remanier le reste et remettre
    Illustration :
    -François Ier et fondations du logis Henri II. IVR24_20083700357NUCA Vue des pierres d'attente situées à l'angle sud-est de la tour Heurtault. IVR24_20073700770NUCA
  • Hôtel de Morvilliers
    Hôtel de Morvilliers Blois - 3 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 460
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Blois - 3 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 460
  • Maison
    Maison Blois - 5 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 459
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Blois - 5 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 459
  • Hôtels particuliers
    Hôtels particuliers Blois
    Référence documentaire :
    LESUEUR, F. Les maisons du règne de François Ier. Congrès Archéologique de France, 88e session
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Texte libre :
    Beaune, les titulaires de charges importantes, Jean François de Cardonne et Michel Gaillard, généraux des , Louis Bourgeois, médecin de François Ier et de Claude de France, André Dacquyn sommelier du roi, ou Jean ni leur demeure : c'est le cas de Pierre de Daillon, de Jean de Dampière ou de Hubert Despal seigneur sa famille, l'hôtel Sardini, propriété d'un certain Pierre Bennelet au début du XVIe siècle, ou possédaient une résidence à Blois, tels les Viart, dont on peut localiser les demeures, rue Pierre de Blois et attendre la fin du séjour de François Ier à Blois pour qu'apparaissent à l'hôtel Denis Dupont, à l'hôtel , car les demeures du maréchal de Gié, de René de Prie ou de François d'Orléans-Longeville y côtoient , des Papegaults et Pierre de Blois. Cette densité, attestée par les sources du début du XVIe siècle , l'hôtel de Villebresmes situé rue Pierre de Blois, ne possède pas de cour, mais ses deux corps de logis XII, se différencient de ceux construits, durant le séjour de François Ier et jusqu'aux années 1530-40
  • Halle aux poissons, dite la Poissonnerie (détruite)
    Halle aux poissons, dite la Poissonnerie (détruite) Blois - rue du Commerce - en ville - Cadastre : 1810 A 1344
    Historique :
    tradition orale elle aurait été reconstruite grâce aux dons de François 1er avant 1525 ; les piliers et carreaux de faïence ; bombardé en 1940 le bâtiment est détruit, les pierres de deux piliers et d' une
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Hôtel Saint-Thomas (1 mail Saint-Thomas)
    Hôtel Saint-Thomas (1 mail Saint-Thomas) Amboise - 1 mail Saint-Thomas - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Référence documentaire :
    universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    significatifs se traduit par l'emploi de la pierre de taille de tuffeau pour le pignon donnant sur la place pierre de taille. Une cape à la française terminée par des chimères borde les rampants du toit couvert doute été repris dans les parties restaurées - parties visibles tant à la blancheur des pierres qu'à la
1 2 3 4 Suivant