Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Saint-Jean-Pierre-Fixte - le Bourg - en village - Cadastre : 1811 B 200 2018 B 78
    Historique :
    Les parties les plus anciennes de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, la nef et le choeur principaux épisodes de la vie de saint Jean-Baptiste. En 1904, la municipalité, trouvant le logement du curé
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir, 1 O 464. Plan et dessin de l'église Saint-Jean-Baptiste p. 21-23 PELLETIER, Pierre. Saint-Jean-Pierre-Fixte – Carrefour d’histoire. Alençon : monographie
    Description :
    deux autels latéraux, l'un dédié à la Vierge, l'autre à saint Jean-Baptiste. La nef et le choeur sont
    Localisation :
    Saint-Jean-Pierre-Fixte - le Bourg - en village - Cadastre : 1811 B 200 2018 B 78
    Titre courant :
    Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Vocables :
    saint Jean-Baptiste
    Illustration :
    Plan d'ensemble (avec l'ancien presbytère et la fontaine Saint-Jean) dressé par le Géomètre René Statue de saint Jean-Baptiste surmontant le portail de la tour-clocher. IVR24_20192800305NUCA
  • Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul
    Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul Blois - place Victor Hugo - en ville - Cadastre : 1980 DP 405 1980 DP 406 1980 DP 732
    Historique :
    construction de l' église Saint-Louis, commencée cette même année sur les plans du père Martellange. Cette
    Référence documentaire :
    t. 45, p. 125-142 CABARRAT, Jean-Pierre et Madeleine. L'église Saint-Louis des Jésuites, nouveaux p. 142-152. MIGNOT, Claude. L'église Saint-Louis des Jésuites. Congrès archéologique de France
    Auteur :
    [maître maçon] Habert Jean
    Titre courant :
    Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint
    Vocables :
    Saint-Louis
    Illustration :
    Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Plan et coupe de la Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Projet de façade de Eglise Saint-Louis-des-Jésuites, coupe longitudinale IVR24_19964100053X Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Elévation extérieure du Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Coupe longitudinale de Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Projet de façade de église Saint-Louis-des-Jésuites, coupe longitudinale IVR24_19964100054XA Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Plan et coupe de la Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Coupe longitudinale de Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Elévation extérieure du
  • Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean)
    Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - Château Saint-Jean - en ville - Cadastre : BM 83
    Historique :
    castrum (Saint-Jean et Saint-Etienne, en 1194), Saint-Étienne n’est plus mentionnée comme ecclésia, mais comme chapelle. L’édifice desservi par les chanoines de Saint-Jean assure alors le rôle de capella au s’accompagne de la refondation du collège Saint-Jean. La chapelle est certainement reconstruite à cette de la prison du château Saint-Jean. La date de sa destruction n'est pas connue.
    Référence documentaire :
    -Jean. 1202-1704. p.182 sq. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - Château Saint-Jean - en ville - Cadastre : BM 83
    Titre courant :
    Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean)
    Texte libre :
    -Jean. Le texte date du 15e siècle, il est donc distant de trois siècles des faits qu’il relate l’obituaire du chapitre Saint-Jean. Lors de sa création, le chapitre est ainsi doté parla comtesse Béatrice II et V du cartulaire de Saint-Denis, attestent de la donation des églises Saint-Jean et Saint donc placée sous l’autorité religieuse du prieuré. La communauté est constituée de 5 chanoines. Le chapitres Saint-Étienne et Saint-Jean L’Obituaire de Saint-Jean fait mention de la création par Geoffroy V , comte du Perche de 1191 à 1202, d’un second chapitre attaché à l’église Saint-Jean. La fondation du collège de Saint-Jean fut régulièrement associée par les érudits locaux, à la disparition de son homologue Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou, signe de la suppression du collège Saint-Étienne. La chapelle Saint ecclésia, mais comme chapelle. L’édifice desservi par les chanoines de Saint-Jean assure alors le rôle de seigneurial s’accompagne de la refondation du collège Saint-Jean. La chapelle est certainement reconstruite à
    Illustration :
    Château Saint-Jean, plan de distribution, avec emplacement supposé de la chapelle Saint-Etienne
  • Plaque commémorative n°2
    Plaque commémorative n°2 Reugny
    Historique :
    15 mars 1602 et enterré dans une église de Nieuport (Belgique). Ses frères, Jean et Jacques le Blanc
    Référence documentaire :
    TRICOT, Louis. Saint-Médard de Reugny. Notes manuscrites, 48 pages.
  • Couvent de Capucins
    Couvent de Capucins Blois - avenue Gambetta allée des Lices - en ville - Cadastre : 1810 A 448 1810 A 453 1810 A 454
    Historique :
    Bunel et Jean Mosnier, et les vitraux du choeur auraient été réalisés d' après les cartons de Nicolas
    Référence documentaire :
    p. 67 BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois p. 531 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol.
    Auteur :
    [peintre] Mosnier Jean
  • Couvent de Capucins
    Couvent de Capucins Nogent-le-Rotrou - rue de la Touche - en ville - Cadastre : 1990 BS 120
    Référence documentaire :
    p. 222 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre -Château Saint-Jean, 2011.
    Texte libre :
    consécration de l’église des Capucins effectué par Jean de Vieuxpont, évêque de Meaux (Seine-et-Marne), le 15
  • Hôtel Salviati
    Hôtel Salviati Blois - 18 rue Saint Lubin - en ville - Cadastre : 1810 A 995
    Référence documentaire :
    p. 561 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 243 BODIN, L. Testament de Jean Salviati. Annales fléchoises. 1909.
  • Lambris de couvrement
    Lambris de couvrement Reugny
    Historique :
    (décédée avant 1607) dont il eut notamment Jean le Blanc, qui épouse Françoise de Beauvau le 10 août 1609
    Référence documentaire :
    LE BRUN, Eugène. Les ancêtres de Louise de la Vallière, généalogie de la maison de la Baume le Blanc. Paris : Honoré Champion, libraire-éditeur, 1903. LE BRUN, Eugène. Les ancêtres de Louise de la
  • Miermaux : manoir
    Miermaux : manoir Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Miermaux - isolé - Cadastre : 1811 A 184 2019 B1 435
    Historique :
    Saint-Jean) depuis 1592, se fait construire un manoir au cours du premier quart du 17e siècle, à style Renaissance des ornements d'ouvertures et des huisseries (Henri IV et Louis XII), par son plan et
    Référence documentaire :
    BELHOSTE, Jean-François, LECHERBONNIER, Yannick, ARNOUX, Mathieu, ARRIBET, Danielle, AWTY, Brian G de l'art sous la direction de Jean Guillaume : Université François Rabelais : Tours : 1992.
    Description :
    reçoit un décor Henri IV et Louis XIII : chambranle mouluré, jambages saillants se terminant par des
  • Église Saint-Vincent
    Église Saint-Vincent Orléans - rue de l'Église Saint-Vincent - en ville
    Historique :
    et reste prieuré jusqu'à la Révolution. Comme de nombreuses églises d'Orléans, Saint-Vincent subit
    Référence documentaire :
    GAILLARD, Louis (abbé). François Narcisse Pagot, architecte orléanais (1780-1844). Bulletin de la
  • Couvent de Carmélites
    Couvent de Carmélites Blois - rue des Carmélites rue du Sermon - en ville - Cadastre : 1980 DN 573 1980 DN 574 1980 DN 587
    Référence documentaire :
    BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois, les
  • Eglise paroissiale Saint-Saturnin
    Eglise paroissiale Saint-Saturnin Blois - rue Munier rue Croix-Boissée - en ville - Cadastre : 1980 DH 164
    Référence documentaire :
    p. 70 et p. 150 BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté
  • Couvent de visitandines Sainte-Marie, actuellement hôtel du département et préfecture
    Couvent de visitandines Sainte-Marie, actuellement hôtel du département et préfecture Blois - place de la République - en ville - Cadastre : 1980 DP 534, 217
    Historique :
    Les religieuses de la visitation, ordre fondé par Sainte-Jeanne de Chantal, s' installent à Blois
    Référence documentaire :
    p. 588 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol.
  • Hôtel d'Alluye
    Hôtel d'Alluye Blois - 8 rue Saint Honoré - en ville - Cadastre : 1980 DN 94
    Référence documentaire :
    p. 472 BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois mars 1921, 714e livraison, p. 166-167 SIX, Jean-François. Un grand bronze de Michel-Ange au Louvre
    Texte libre :
     : Florimond Robertet, baron d'Alluye, notaire et secrétaire du roi, sous les règnes de Charles VIII, Louis XII Louis XII, Florimond devient l'un des principaux conseillers du roi, et intervient dans la politique Louis XII. L'originalité du plan d'ensemble et du parti architectural est renforcée par un luxe totale du restaurateur, dans un style néo-gothique directement inspiré des façades de l'aile Louis XII bâtiment de Louis XII. On y retrouve la polychromie des matériaux, disposés ici en lits horizontaux de une tige centrale. Cette façade, plus que l'aile Louis XII, illustre la juxtaposition d'une sculpture en méplat, révélant, à l'inverse de l'exécution de la galerie de Louis XII, l'intervention décoratif très homogène : comme au logis de Louis XII, dauphins, cornes d'abondance, bucranes, vases et
  • Oursières : château
    Oursières : château Argenvilliers - Oursières - isolé - Cadastre : 1811 H1 22 à 25 1987 ZV 23
    Historique :
    Saint-Jean de Nogent, qui en est le principal commanditaire. Outre le château dont la cour est délimitée
1