Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Grenier à sel (détruit, 59 rue Saint-Laurent)
    Grenier à sel (détruit, 59 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 59 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 100
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    Le grenier à sel est mentionné pour la première fois par les historiens percherons en 1903. Sur le d’aucune étude. On lui attribue la fonction de grenier à sel et de temple huguenot. Le seul propriétaire départementales d’Eure-et-Loir portent sur le grenier à sel de Nogent-le-Rotrou, il est alors appelé Grenier Saint -Jacques. Jean-Baptiste Lecointre est mentionné comme son receveur en 1699. Le grenier n’est pas individualisé sur le cadastre de 1811. Le plan en mauvais état n’a pas permis une localisation précise de l’édifice. Le grenier a été localisé grâce à une photographie datée de 1907 figurant la sous-préfecture en arrière-plan. En 1908, Le grenier à sel a laissé place à la rue du Docteur Desplantes. Aucun vestige n’a . L’édifice a fait l’objet de plusieurs modifications entre la fin du 15e siècle (demi-croisées) et le 17e -Baptiste Lecointre. Le logis du receveur devait alors être situé dans les étages tandis que le rez-de -chaussée devait servir de lieu de stockage pour le sel.
    Référence documentaire :
    Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). iconographique, Nogent-le-Rotrou, Pl 2). p.75 LECOMTE, Jacky. Le Perche de gare en gare. (Collection Mémoire en Images). Saint-Cyr-sur-Loire METAIS, Abbé Charles et DU GONDRE, Karl. Le vieux Nogent : premier album. Inconnu, 1903. (Grand
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    murs sont construits en pierre de taille dont le gabarit varie du moyen appareil régulier au premier plein-cintre. Le deuxième étage n’est ouvert que par une mince baie percée sous un linteau. Le premier le dessin de Melle Hurvoy, ce dernier pourrait être sculpté en pointe de diamant. Les étages sont éclairés par des fenêtres à crossettes et une croisée. Le second mur gouttereau est pratiquement aveugle piédroits en S ornés de disques. Le grenier à sel a laissé place à la rue du Docteur Desplantes. Aucun
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 59 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 100
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
  • Demeure (10-12 rue Saint-Jean)
    Demeure (10-12 rue Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - 10-12 rue Saint-Jean - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    Le cadastre de 1811 figure l’ensemble des bâtiments composant l’édifice. Ils sont donc tous pavillon, ou pour le bâtiment 5 avec sa façade sur cour et sa charpente. Le fait que le bâtiment 1 ne soit s’agissait du logis. La cheminée et le four du bâtiment 3 et sa proximité avec la cour et les caves, invitent bâtiment 6 appellent à la restitution de communs, le tout formant une demeure.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    derrière une cour avant. Le côté nord de ce dernier est accoté à l’ouest et à l’est par des tours semi -circulaires. Le bâtiment 1 n’est pas directement accessible depuis la rue, sa porte est située sur son côté de taille étant réservée aux voûtes. Le niveau 1 du bâtiment 3 est doté d’une cheminée (refaite) dont les consoles en quart-de-rond reposent sur des piédroits, et d’un four dont le cœur forme une petite coupole. La façade nord du bâtiment est largement ouverte sur le jardin. Elle est dotée de cinq ouvertures coniques. Les bâtiments 3 et 4 sont couverts de toits en pavillons. Le bâtiment 5 est ouvert à la fois sur l’absence de sous-faitière. Le bâtiment 6 est doté de deux portes carrossables, l’une sur cour (brique ), l’autre sur la rue (bouchée). Les bâtiments 5 et 6 sont couverts d’un toit à deux versants tandis que le
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 10-12 rue Saint-Jean - en ville
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
  • Maison (17 rue Bretonnerie)
    Maison (17 rue Bretonnerie) Nogent-le-Rotrou - 17 rue Bretonnerie - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    Les marqueurs stylistiques observés sur le bâtiment 1 (vestiges d’une croisée, corniche en talon , escalier en vis à cage carré, trompe sculptée, fenêtre à linteau de l’escalier) permettent de dater le alors de sa propre parcelle. Malgré la présence du bâtiment 2 sur le cadastre ancien (1811), ses matériaux de construction comme ceux des bâtiments 3 et 4 permettent de les dater entre le dernier quart du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle. Le remembrement de la parcelle du bâtiment 1 avec celle du bâtiment 2 a néanmoins eu lieu avant 1811, le cadastre ancien ne figurant qu’une parcelle à
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    accessibles depuis la rue par un couloir latéral situé dans le bâtiment 2. Ce dernier dessert les pièces du moellons recouverts d’enduit, les éléments porteurs sont montés en brique. Le bâtiment 1 et sa tour d’escalier sont construits en moellons enduits, la pierre de taille est réservée aux éléments porteurs. Le
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 17 rue Bretonnerie - en ville
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
1