Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 60 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Statue : Jeanne d'Arc
    Statue : Jeanne d'Arc Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Titre courant :
    Statue : Jeanne d'Arc
  • Maison Jean Pallu (11 rue du Paty)
    Maison Jean Pallu (11 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 11 rue du Paty - en ville
    Historique :
    aurait précédemment appartenu à Jean Pallu. Les voûtes des salles basses présentes en rez-de-chaussée de
    Référence documentaire :
    CLABAUT, Jean-Denis. Les caves médiévales de Lille. Villeneuve-d'Ascq : Presses universitaires du
    Description :
    cave à cellules creusée dans le coteau du plateau Saint-Jean. Le bâtiment visible depuis la rue
    Auteur :
    [propriétaire] Pallu Jean
    Titre courant :
    Maison Jean Pallu (11 rue du Paty)
    Appellations :
    Maison Jean Pallu
    Texte libre :
    appartenu à Jean Pallu. Sur le cadastre de 1811, l’édifice est composé d’un bâtiment sur rue, accolé à un dessinées à sa suite, elles prennent place sur les pentes du plateau Saint-Jean. DESCRIPTION Situation et du château Saint-Jean. Deux de ces parcelles, les plus à l’est, sont ainsi disposées sur les pentes du plateau Saint-Jean. La rue du Paty est un des tronçons qui compose l’axe principal de Nogent-le arrière, à laquelle succède un jardin implanté sur les pentes du plateau Saint-Jean. La cour antérieure plateau Saint-Jean. Le bâtiment 2 possède une salle unique (2.3) accessible depuis la cour. Cette salle
  • Bourg de Saint-Jean-Pierre-Fixte
    Bourg de Saint-Jean-Pierre-Fixte Saint-Jean-Pierre-Fixte - Bourg - en village - Cadastre :
    Historique :
    Sur le plan cadastral de 1811, le village de Saint-Jean-Pierre-Fixte se résume à l'église paroissiale, la fontaine Saint-Jean-Baptiste et l'ancien presbytère, vendu comme Bien national en 1797 à
    Description :
    Le village de Saint-Jean-Pierre-Fixte se situe au fond de la vallée de la Rhône, à trois kilomètres au sud de Nogent-le-Rotrou et de son château Saint-Jean. Il comprend l'église paroissiale et la fontaine Saint-Jean-Baptiste, l'ancien presbytère, le cimetière, la mairie et cinq maisons.
    Localisation :
    Saint-Jean-Pierre-Fixte - Bourg - en village - Cadastre :
    Titre courant :
    Bourg de Saint-Jean-Pierre-Fixte
  • Place Victor-Hugo, avenue du Docteur Jean-Laigret
    Place Victor-Hugo, avenue du Docteur Jean-Laigret Blois - rive droite - place Victor-Hugo avenue du Docteur-Jean-Laigret rue Jean-Moulin rue Pont-du-Gast - en ville - Cadastre : 2011 DN non cadastré 2011 DM non cadastré domaine public
    Historique :
    L'avenue Victor-Hugo - actuelle avenue Jean-Laigret - était avant-guerre une voie au fort dénivelé
    Référence documentaire :
    Charles Nicod, Louis Arretche, André Aubert, Charles Dorian. 31 planches. 1942-1944.
    Localisation :
    Blois - rive droite - place Victor-Hugo avenue du Docteur-Jean-Laigret rue Jean-Moulin rue
    Titre courant :
    Place Victor-Hugo, avenue du Docteur Jean-Laigret
    Appellations :
    avenue du Docteur Jean-Laigret
    Annexe :
    nord de la France et sur la Côte d'Azur où Edouard-Jean Niermans représentait l'équipe. Sa carrière
    Texte libre :
    Une zone hétérogène et en mutation avant-guerre. L'avenue Victor-Hugo - actuelle avenue Jean rue Jean-Moulin, et sous la forme, plus prestigieuse d'hôtels particuliers le long de l'avenue Victor furent menés peu à peu. Le percement de la rue Jean-Moulin, reliant les rues Gallois et du Père-Monsabré
    Illustration :
    La place Victor-Hugo vue depuis la place du Château : la jonction avec l'avenue Jean-Laigret L'avenue Jean-Laigret vue depuis le toit du Château. IVR24_20124100439NUC4A
  • Maison des marches (9 rue des Marches-Saint-Jean)
    Maison des marches (9 rue des Marches-Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - 9 rue des Marches-Saint-Jean - en ville
    Référence documentaire :
    323 - Nogent-le-Rotrou, Eure-et-Loir. Les marches Saint-Jean. Début 20e siècle. Impr. photoméc . (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).
    Description :
    il prend place. Il est situé sur la pente du plateau Saint-Jean, à l’angle formé par la rencontre entre la rue des Marches Saint-Jean et le Bas des Marches Saint-Jean. Le bâtiment est accessible par une
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 9 rue des Marches-Saint-Jean - en ville
    Titre courant :
    Maison des marches (9 rue des Marches-Saint-Jean)
    Illustration :
    Carte postale : face ouest, vue de l'ouest, début 20e siècle. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le
  • Chapelle de chanoines, actuellement maison (7 rue de la Collégiale)
    Chapelle de chanoines, actuellement maison (7 rue de la Collégiale) Nogent-le-Rotrou - - 7 rue de la Collégiale - en ville
    Historique :
    La localisation comme la forme de l’édifice permettent de le rapprocher de l’église Saint-Jean collégiale. Elle aurait alors compté parmi les sept chapelles de la collégiale Saint-Jean. Néanmoins, il est
    Référence documentaire :
    p.182 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Appellations :
    bourg saint-Jean
  • Hôpital d'hospitaliers de saint Augustin, actuellement centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu
    Hôpital d'hospitaliers de saint Augustin, actuellement centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu Nogent-le-Rotrou - 1-3 rue Gouverneur - en ville - Cadastre : 1990 BH 103, 265, 312
    Référence documentaire :
    L'Hôtel-Dieu. Date inconnue. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le DE BÉTHUNE, Maximilien, BASTIEN, Jean-François. Mémoires de Sully, principal ministre de Henri le FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire Saint-Jean, 2011. SOUCHET, Jean-Baptiste. Histoire du diocèse et de la ville de Chartres. Tome 3. Chartres : impr. de
    Description :
    plateau Saint-Jean. Les ailes A et B sont disposées en équerre sur les côtés est et sud de la cour de
    Texte libre :
    Trolet, l’hôtel compte quatre religieux placés sous la direction d’un prieur. Le faible nombre de frères la deuxième seigneurie religieuse à Nogent-le-Rotrou, derrière le prieuré de Saint-Denis. Les frères développement d'une seigneurie religieuse hors de l'autorité séculaire du prieuré, la réponse des Clunisiens ne prieuré sur les inhumations, les cimetières et les messes données en la « ville » de Nogent. Le clocher ne d’administrateur de l’Hôtel. Ce dernier ne résidant pas à Nogent, il baille sa charge à Jean de Beaumont pour qu’il administre l’Hôtel en son nom alors qu’il se réserve la rente du prieuré de Moutier au Perche, appartenant à communauté (entre 1499 et 1507). En 1588, Françoise d’Orléans Longueville, veuve de Louis I de Condé, dame de . La reconstruction de L’hôpital En 1695, Louis XIV prescrit par un arrêt du Conseil privé la réunion l’église paroissiale de Notre-Dame (1802) tandis que le collège est installé dans l’ancien prieuré de Saint dans la vallée de l’Huisne. Il est à la fois implanté au pied et sur les pentes du plateau Saint-Jean
  • Coings : église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, verrières
    Coings : église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, verrières Coings - en village
    Historique :
    grenoblois Louis Balmet, installées dans le chœur en 1903. La nef et les chapelles latérales sont quant à
    Auteur :
    [] Balmet Louis
    Illustration :
    Coings, église paroissiale, baie 1 : saint Jean-Baptiste. IVR24_20093601558NUCA
  • Gargilesse-Dampierre : église Notre-Dame, verrière
    Gargilesse-Dampierre : église Notre-Dame, verrière Gargilesse-Dampierre - Gargilesse - en village
    Représentations :
    saint Jean-Baptiste
    Description :
    entourent une représentation de saint Jean-Baptiste, peinte en grisaille rehaussée de jaune d'argent
    Illustration :
    Gargilesse, église Notre-Dame, baie 0 : saint Jean-Baptiste. IVR24_20093604068NUCA
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Historique :
    -comte situé au pied de l’éperon Saint-Jean. L’espace est occupé par la curia et les milites comtale. Le
    Référence documentaire :
    Saint-Jean], 2004. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury, 1912. MATAOUCHEK, Victorine. Le château Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou. Rapport de fouilles. 1998. MESQUI, Jean. Châteaux et enceintes de la France médiévale. Paris : Picard, 1991. MOUTON, Benjamin. Château Saint-Jean, donjon. Restauration et mise en valeur, avant-projet détaillé SIGURET, Philippe. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Cahiers Percherons, 1957, n°2. Saint-Jean], 2004. municipal du château Saint-Jean] , 2004. p. 32-37. LOUISE, Gérard. La seigneurie de Bellême (Xe-XIIe siècle), le Pays Bas-Normand. Revue trimestrielle
    Texte libre :
    siècle, au-delà du château Saint-Jean, du prieuré Saint-Denis et de leurs bourgs, des établissements . Le château Saint-Jean est alors le siège du pouvoir administratif et judiciaire des Rotrou : l’adoption du modèle de la tour-palais en est une illustration. Le prieuré Saint-Denis exerce un contrôle temporel sur les affaires ecclésiastiques du comté du Perche. La position hégémonique du prieuré n’en est un prieuré désormais dans une posture de repli. Rien qu’à Nogent, les Rotrou fondent ou régularisent léproserie Saint-Lazare, le chapitre Saint-Jean et la Maison-Dieu. La création du vicus novus et la manne combattent (castrum), ceux qui prient (le prieuré Saint-Denis) et ceux qui travaillent (marché). Elle peut alors prendre place sur les pentes du plateau Saint-Jean, au revers de la route allant du Mans à alors un palais comtal, siège des pouvoirs administratif et judiciaire. Elle possède un prieuré qui ville. Le vide ainsi créé est souvent utilisé pour illustrer le déclassement du prieuré ou la perte
    Illustration :
    Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou, vuedu donjon et du châtelet d'entrée
  • Chemalé : manoir
    Chemalé : manoir Courçay - Chemalé - isolé - Cadastre : 1827 E3 1750 2019 YL01 35
    Historique :
    appartenait à Jean Berthelot. Louis de Gannes est seigneur de Chemalé de 1575 à 1579, et le domaine reste dans cette famille jusqu'à la première moitié du 18e siècle. Louis du Trochet est seigneur de Chemalé en 1749 existait au 17e siècle une chapelle dédiée à saint Jean-Baptiste et un pigeonnier qui se trouvait au-dessus
    Référence documentaire :
    , rendues : au fief de la prévôté de Courçay et mairie de La Couture, en dépendant, par Georges et Louis de Archives départementales d'Indre-et-Loire, G 785. Fondation par Jeanne de Gannes d’une messe tous les mercredis, dans une chapelle que doit faire construire à Chemallé, Louis de Gannes, chevalier
  • Château du Plessis-lès-Tours
    Château du Plessis-lès-Tours La Riche - Plessis (le) - Rue du Plessis - en ville
    Historique :
    dénommé Montils-lès-Tours avant 1472. Le roi Louis XI réaménage vers 1478 le château qu'il acquiert en
    Observation :
    Conservé à l'état de vestige, le château de Plessis-les-Tours reconstruit pour Louis XI pourrait
    Référence documentaire :
    Veüe de l'entrée du chasteau de Plessis Lez Tours, avec la chapelle St Jean. [dessin par Louis Veüe du Chasteau Royal du Plessis Lez Tours, bastie par le Roy Louis onziesme, dessiné du costé du parq, 1699. [par Louis Boudan ?], collectionneur : Gaignières, Roger de (1642-1715) (Bibliothèque Veüe du chasteau du Plessis lez Tours, dessiné du dedans de la court, 1699. [Dessin de Louis Boudan SALAMAGNE, Alain. Le Plessis et les résidences royales en Touraine à l'avènement de Louis XI Renaissance, Tours, 1995. Maîtrise sous la direction de Jean GUILLAUME. Base de données RIHVAGE, consultée le
  • Hôtel de Guise (18 rue Chemonton)
    Hôtel de Guise (18 rue Chemonton) Blois - 18 rue Chemonton - en ville - Cadastre : 1980 DN 39
    Référence documentaire :
    p. 563-564 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. CABARAT, Jean-Paul, CABARAT Madeleine. Histoires entre deux portes : Blois, l'hôtel dit de Guise et p. 144-145 DE LA SAUSSAYE, Louis. Guide historique du voyageur à Blois et aux environs. Blois
  • Lye : église Notre-Dame, verrières
    Lye : église Notre-Dame, verrières Lye - en village
    Historique :
    multicolores, sont plus tardifs. L'un d'entre eux a été réalisé à la fin du 20e siècle par Jean Mauret.
    Auteur :
    [] Mauret Jean
    Illustration :
    Lye, église Notre-Dame, baie 8 : saint Louis. IVR24_20093601302NUCA Lye, église Notre-Dame, baie 10 : verrière abstraite du verrier Jean Mauret. IVR24_20093601303NUCA
  • Bourg : oratoire de chemin, saint Martin
    Bourg : oratoire de chemin, saint Martin Tournon-Saint-Martin - Bourg - en village - Cadastre :
    Référence documentaire :
    p. 49-50 DESPLACES, Jean-Louis. Le florilège de l’eau en Berry. Fontaines saintes – Fontaines à
  • Jartraux : château actuellement demeure
    Jartraux : château actuellement demeure Tournon-Saint-Martin - Jartraux - isolé - Cadastre : 2013 D 2136, 2138 1812 D 2980
    Référence documentaire :
    Pigeonnier de Jartraux. /Jean-Louis Soubrier. (Musée archéologique de Martizay, photo n°880). Tournon et Louis de Gréaulmes, seigneur de Varennes et des Gresves, demeurant à Jartreaux. 1665.
    Illustration :
    Pigeonnier de Jartraux. Jean-Louis Soubrier. (Musée archéologique de Martizay, photo n° 880
  • Donjon
    Donjon Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Référence documentaire :
    Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Donjon du château Saint-Jean [...] / Jacottet d'après Boulez. Imprimerie Becquet, 19e siècle Affiche de vente du château Saint-Jean / Imprimerie Macaire. 1825. Lithographie. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Restes du château Saint-Jean / Timoléon Hebert. 1854. Gravure. (Bibliothèque municipale de Chartres Élévations, façades du donjon, château Saint-Jean / Société d'études et de travaux ALBERTINI, Édith. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Étude sur la tour maîtresse au temps du château Saint-Jean], 2004. p. 233. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre MATAOUCHEK, Victorine. Le donjon du château Saint-Jean, à Nogent-Le-Rotrou. Étude d'évaluation
    Description :
    Le donjon est assis dans la haute cour du château Saint-Jean. De plan rectangulaire, son emprise au
    Illustration :
    Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (1826). IVR24_20152800498NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-est (1854). IVR24_20152800496NUCA Château Saint-Jean, vue du nord-ouest (19e siècle). IVR24_20152800494NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (milieu 20e siècle). IVR24_20152800495NUCAB Château Saint-Jean et Donjon, vue du nord-ouest. IVR24_20132800001NUC4A Château Saint-Jean, vue du nord-ouest. IVR24_20132800012NUC4A
  • Nogent-sur-Vernisson : jardin botanique dit arboretum des Barres
    Nogent-sur-Vernisson : jardin botanique dit arboretum des Barres Nogent-sur-Vernisson - - Domaine des Barres - en écart - Cadastre : 2018 0B 109 à 112 ; 119 ; 121 ; 122 ; 125 ; 128 ; 130 ; 131 ; 331 ; 364 ; 366 à 374 ; 434 ; 435 ; 437 à 439 ; 441 ; 443 à 458 ; 460 à 463 ; 465 ; 466 ; 484 ; 500 à 503 2018 AP 46
    Auteur :
    [auteur commanditaire] de Vilmorin Auguste Louis Maurice
  • Fonterland : prieuré de bénédictins, puis ferme
    Fonterland : prieuré de bénédictins, puis ferme Tournon-Saint-Martin - Fonterland - isolé - Cadastre : 2013 C 1487, 1488 1812 C 1798, 1799
    Historique :
    La ferme de Fonterland est une ancienne métairie qui a succédé à un petit prieuré dépendant de qu'un prieuré Fontgombaldien a été fondé à Fonterland au tout début du 13e siècle (ou à la fin du 12e ), l'exploitation en mode de faire valoir indirect, mettant ainsi en fermage ou en métayage nombres de ces prieurés Fonterland. Bien qu'un religieux ait résidé exceptionnellement à Fonterland entre 1663 et 1679, le prieuré
    Référence documentaire :
    Chapelle du prieuré de Fonterland. Jean-Louis Soubrier, septembre 1967. (Musée archéologique de Chapelle du prieuré de Fonterland. /Jean-Louis Soubrier, septembre 1957. (Musée archéologique de Chapelle du prieuré de Fonterland. Michel Plaux. (Collection privée). DE BASCHER, J. Le prieuré de Fonterland. Archives privées de l'abbaye de Fontgombault
    Dénominations :
    prieuré
    Titre courant :
    Fonterland : prieuré de bénédictins, puis ferme
    Illustration :
    Chapelle du prieuré de Fonterland. Jean-Louis Soubrier, 1957. (Musée archéologique de Martizay Chapelle du prieuré de Fonterland. Jean-Louis Soubrier, 1967. (Musée archéologique de Martizay Chapelle du prieuré de Fonterland, depuis le sud. Michel Plaux. (Collection privée
  • Ancien couvent de Filles Dieu puis de chanoinesses régulières de saint Augustin Sainte-Véronique (rue du Bourg-Neuf ; rue d'Artois)
    Ancien couvent de Filles Dieu puis de chanoinesses régulières de saint Augustin Sainte-Véronique (rue du Bourg-Neuf ; rue d'Artois) Blois - rue du Bourg-Neuf rue d'Artois - en ville - Cadastre : 1810 B
    Référence documentaire :
    p. 537 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 61 BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois
1 2 3 Suivant