Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tour Féalan (allée du Sergent Turpin)
    Tour Féalan (allée du Sergent Turpin) Amboise - allée du Sergent-Turpin - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La tour Féalen ou Féalan constitue le dernier vestige visible de la seconde enceinte urbaine. Les données fournies par les comptabilités de la ville sont très limitées, car la tour ne semble pas avoir subi de travaux majeurs entre 1421 et 1525, soit durant la période étudiée ici. Elle tiendrait son nom de la propriétaire de la maison mitoyenne nommé « la fealenne ».
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Sise, côté Loire, au bout de l'allée du sergent Turpin, la tour Fealen marquait l'angle Nord-Ouest de l'enceinte, à hauteur de la porte Saint-Denis, à l'embouchure de la Masse. Tour circulaire de 6 m de diamètre pour environ 12 m de haut (sans compter la toiture), elle n'a plus son apparence originelle. Une vue ancienne prouve qu'elle a perdu de sa hauteur lorsque ses fondations, prenant appui sur les berges de la Masse, ont été masquées lors du couvrement du cours d'eau dans les années 1950 Philibert de l'Orme de plan centré semblerait être une création du XIXe siècle. On peut supposer une configuration primitive semblable à celle de la tour Cormeray, qui n'est plus visible aujourd'hui, mais dont un Monuments historiques. Ce devait donc être une tour en pierre de taille de tuffeau surmontée d'un couronnement de consoles de mâchicoulis. La présence ou l'absence d'ouvertures de tir n'a pas pu être
    Annexe :
    du nom de la tour. : -Archives communales d'Amboise, CC 197, f°38 ; 19 décembre 1481 : « Pour 2 qui lui a fait perdre 2 m à 3 m de hauteur. Elle est mentionnée plus fréquemment que les autres tours : -Archives communales d'Amboise, CC 81, f°9v° : « Pour mectre et emploier a l'ediffice du mur neuf de ladicte se renforça de boulevards et de chemins de ronde : -Archives communales d'Amboise, BB 1, f°63r° : le pour le matériel de la ville : -Archives communales d'Amboise, CC 99, f°17r°, compte de l'année 1475 La tour Féalan d'Amboise La tour Féalen est régulièrement citée dans les comptes de la ville, tout particulièrement en 1481-1482 : Archives communales d'Amboise, CC 103, f°48. Les comptabilités amboisiennes prennent parfois pour point de repère la maison d'une certaine Fealenne où l'on pourrait entendre l'origine toizes et demye de paves quil a faict a paver la ruelle par laquelle on monte sur les murs de la ville pres la maison de la Fealenne ». Située à l'angle nord-ouest de l'enceinte, au coude que forme le
    Illustration :
    Vue du toit de la tour Féalan, dans les années 1950. IVR24_19903700232X Vue générale de la tour Féalan depuis le quai Charles Guinot. IVR24_20073700640NUCA
  • Hôpital Porte-Madeleine
    Hôpital Porte-Madeleine Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Référence documentaire :
    Archives du Centre Hospitalier Régional d'Orléans. Ensemble de plans dressés en 1804, 1860 (sans Plan de la ville d'Orléans / Chabbert. Orléans : Alphonse Gatineau, 1867. (Bibliothèque Municipale Extrait du plan cadastral napoléonien (1823), extrait de la section D (Saint-Paul) (AD Loiret). Ensemble de 4 plans des Hospices civils (quartiers nord-est, nord-ouest, sud-ouest et sud-est , marqués A à D), dressés par les ingénieurs Lecart en octobre 1931. Dimensions de chacun d'eux : h = 89,5 Plan d'ensemble des Hospices civils, dressé le 25 mars 1899 par A. Fauconnier (toile, encre de
    Précisions sur la protection :
    Inscription des façades et toitures des bâtiments d'origine de l'hospice général, des façades et toitures de l'ancien hôtel-Dieu, des façades et toitures de la pension Dubreuil le 04/10/1994. Classement de la chapelle Saint-Charles le 17/07/1997.
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien (1823), extrait de la section D (Saint-Paul) (AD Loiret L'hôpital porte-Madeleine est représenté en bas à gauche. Plan de la ville d'Orléans, entre 1856 et Plan d'ensemble portant la date erronée de 1860 (pour 1890) (CHR d'Orléans). IVR24_20084500560NUC2A Plan d'ensemble (rez-de-chaussée) dressé entre 1986 et 1993 (CHR d'Orléans). IVR24_20084500565NUC2 L'hôpital général (à gauche) et le projet de construction du nouvel hôtel-Dieu. Estampe imprimée par Lemercier d'après un dessin de Charles Pensée (1799-1871) daté de 1842 et conservé au musée historique et archéologique de l'Orléanais. IVR24_19774500477X Plaque de fondation de lit (plaque ovale en cuivre). IVR24_20124500332NUC4A Plaque de fondation de lit (plaque ovale en cuivre). IVR24_20124500333NUC4A Plaque de fondation de lit (plaque ovale en cuivre). IVR24_20124500330NUC4A
1