Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : église paroissiale Saint-Urbain
    Bourg : église paroissiale Saint-Urbain Courçay - Bourg - en village
    Historique :
    nord et pour les contreforts, issu d’une carrière locale exploitée par les moines de Cormery entre 1050 16e siècle. Les baies ont été agrandies à une date indéterminée, à l’exception de la baie nord de la propose un devis pour refaire les enduits intérieurs au nord et remédier aux problèmes d'humidité. Le
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O/85. Devis estimatif des travaux à exécuter pour les RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Tours, 1930. formation des territoires. 34e supplément à la Revue archéologique du Centre de la France. Tours : FERACF
    Représentations :
    La corniche du chevet est ornée de demi-cercles que l'on observe également sur les tablettes des modillons sculptés. Les modillons présentent des motifs variés, figuratifs pour certains, dont un visage d'homme barbu. Les baies en plein cintre du chevet sont surmontées d'un double zigzag.
    Description :
    l'église. Dotée d'un plan très simple, l'église comprend une nef d'un seul vaisseau dont les murs quatre petites baies en saillie surmontées de gâbles. Les trous de boulin sont apparents sur le clocher
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20123700202NUCA
  • Vernou-sur-Brenne : église paroissiale Sainte-Trinité
    Vernou-sur-Brenne : église paroissiale Sainte-Trinité Vernou-sur-Brenne - place du Centenaire - en ville - Cadastre : 1817 F 192 2009 AM 167
    Historique :
    , évêque de Tours, dans la seconde moitié du 5e siècle. La partie la plus ancienne de l'église actuelle est , archevêque de Tours, fait un legs pour la construction de la chapelle Saint-Martin, dans le prolongement du les archevêques, barons de Vernou. Au début du 16e siècle, un collatéral est ajouté au sud, sur une partie de l'ancien cimetière, permettant de doubler le vaisseau principal de la nef. Les baies primitives après les inondations de 1846 et 1856. La restauration de la nef en 1870 entraîne la suppression l'église : "République française Liberté Égalité Fraternité". Les vestiges de cette inscription sont encore
    Référence documentaire :
    HURON, Nicolas. L'église de la Sainte-Trinité de Vernou-sur-Brenne. Tours : Ecclésia, 1991. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Description :
    d'une voûte d'ogive bombée à neuf nervures prolongées par des colonnettes dont les chapiteaux ont des
1