Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chenonceaux : château de Chenonceau
    Chenonceaux : château de Chenonceau Chenonceaux - Chenonceau - en écart
    Annexe :
    , Jean-Pierre. Châteaux de France au siècle de la Renaissance. Paris : Flammarion-Picard, 1989. BABELON , Jean-Pierre. Chenonceau, le château sur l'eau. Paris : Albin Michel, 2018. VIEIRA, Ludovic, TEXIER . Histoire de l'architecture. Tome second. Paris : Librairie Georges Baranger, 1943. DEMEZIL, Jean-Martin -53. GOUVION, Colette. Châteaux en Val de Loire. Éditions du Chêne, 1986. GUILLAUME, Jean, DECAENS : notices historiques et descriptives. Paris : F. Contet, 1928. VASSORT, Jean. Les Châteaux de la Loire au 2010]. [catalogue] sous la direction de Jean Guillaume ; en collaboration avec Peter Fuhring ; avec le collaboration de Flaminia Bardati ; [textes de Dominique Cordellier, Monique Chatenet, Jean Guillaume, et al l'Art, 1974. p. 114-124. GUILLAUME, Jean, FUHRING, Peter. Jacques Androuet du Cerceau, "un des plus , Jean-Marie. Philibert de l’Orme, architecte du roi (1541-1570). Paris : Mengès, 2000. Ouvrages et de France, Tours : 1948. BABELON, Jean-Pierre. Chenonceau. photogr. de Jean-Pierre Godeaut. Paris
    Texte libre :
    Ans. Sous Charles VI, Jean Marques prend le parti des Anglais ce qui lui coûte, en 1411, la destruction quasi-totale de son château. Son fils Jean II Marques obtient de Charles VII l’autorisation de le reconstruire, par lettres patentes de 1432. Jean II choisi de le réédifier juste au bord du Cher ; il fait témoignent de la présence d'un mur. Au sud de la terrasse, directement dans le cours de la rivière, Jean II la famille Marques. Le fils de Jean II, Pierre Marques, ayant acquis des terres alentour pour primitivement sur la façade sud, avant la construction du pont, comme l'ont montré les travaux de Jean Guillaume est inconnu. Jean-Pierre Babelon avance le nom d’une famille d’ornemanistes de Tours, les frères alors Jean Bullant qui succède aux Tuileries à Philibert de l'Orme. Il est très vraisemblablement galerie : En 1576, les travaux de la galerie attribuée à Jean Bullant commencent ; ils s’achèvent en les plans de Denis Courtin, de Jean Bullant ou de Baptiste Androuet du Cerceau. Les pavillons d’angle
1