Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chenonceaux : château de Chenonceau
    Chenonceaux : château de Chenonceau Chenonceaux - Chenonceau - en écart
    Historique :
    Construction du château des Marques en 1432 ; destruction de ce château en 1513 à l'exception d'une . Construction de l'aile des Dômes de 1580 à 1586. Restauration du château et de l'aile des Dômes par Félix
    Référence documentaire :
    , directeur des contributions et de M. Fanost, géomètre en chef. (Archives départementales d'Indre-et-Loire DRAC Centre-Val de Loire, conservation régionale des Monuments historiques ; Orléans. Documentation
    Annexe :
    . Perrin et Marinet, 1879. GRANDMAISON de, Charles-Louis. Château de Chenonceau, fin des constructions (dir.). Henri III mécène des arts, des sciences et des lettres. Pref. Marc Fumarolli. Paris : PUPS , 2006. FELIBIEN, André. Vues des châteaux du Blésois au XVIIe siècle. Paris : Ch. Massin, 1911. Dessins illustrant le manuscrit des"Mémoires pour servir à l'Histoire des Maisons royalles et Bastiments de France " conservé au château de Cheverny. FELIBIEN, André. Vues des châteaux du Blésois au XVIIe siècle. Mémoires de la Société des Sciences et Lettres de Loir-et-Cher, 1911, T. 21, p. 5-109. France 1500 : entre Moyen 2011 / [organisée par la Réunion des musées nationaux et l'Art Institute of Chicago] ; [avec la . (Monographies des villes et villages de France ; 2866). Fac-sim. de la 6e éd. de : Blois : les Libraires, 1882 parcourent la France en 1851. Paris : Centre des Monuments nationaux/Monum, Éditions du Patrimoine, 2002 Cop., 1980. TOLLON, Bruno, DECAENS, Joseph. Les châteaux des guerres de religion. In : Le château en
    Texte libre :
    Ans. Sous Charles VI, Jean Marques prend le parti des Anglais ce qui lui coûte, en 1411, la - L’aile des Dômes Elle était destinée à fournir des logements aux gentilshommes rattachés à la reine mère destruction quasi-totale de son château. Son fils Jean II Marques obtient de Charles VII l’autorisation de le délimiter une terrasse de 50 mètres sur 55 mètres, bordée sur trois côtés par des fossés en eau communiquant quatre tours d’angle dont les bases baignaient dans le Cher, réunies par des courtines ou des corps de " ou encore "tour des Marques" ; sur le parement nord de cette tour subsistent des arrachements qui la famille Marques. Le fils de Jean II, Pierre Marques, ayant acquis des terres alentour pour agrandir le domaine, se trouve dans l’obligation de les revendre, notamment la seigneurie des Houdes à châtellenie de Chenonceau En 1494, Thomas Bohier, notaire et secrétaire du roi Charles VIII, rachète le château des Houdes à Francueil et d’autres terres attenantes à Chenonceau ; son dessein, qu’il garde
    Illustration :
    Disposition générale des bâtiments et des jardins. IVR24_20163702945NUDA Vue ancienne du port des barques au pied du jardin de Diane. IVR24_19993701353XB Le château depuis la rive gauche du Cher : détail des toitures du logis Bohier, à l'est Puits sur la terrasse de la tour des Marques. IVR24_20163702405NUCA La terrasse avec la tour des Marques et le logis Bohier. Vue prise du nord-est La tour des Marques prise depuis le logis Bohier et au fond à droite le bâtiment de la Chancellerie La tour des Marques : vue prise du sud-ouest. IVR24_20133700090NUCA La tour des Marques vue prise du sud. IVR24_20073700521NUCA Détail du décor de la tour des Marques. IVR24_20163702468NUCA Rive droite du Cher : la terrasse de la tour des Marques au premier plan et celle du jardin de
1