Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Grand Essard : demeure dite Château
    Grand Essard : demeure dite Château Frazé - Le Grand Essart - - isolé - Cadastre : 1813 I1 13 2016 ZV 37
    Historique :
    est propriétaire, mais dès les années 1520, la seigneurie entre dans le giron de la famille Montdoucet , également propriétaire du Châtelier et du Cormier. Ces derniers sont probablement les commanditaires de la Dinechin, dont les descendants sont les actuels propriétaires.
    Description :
    un étage carré, encadré de deux tours placées aux angles sud-est et sud-ouest. Placé au nord, un escalier en vis dans-œuvre dessert les niveaux habitables. La façade principale, orientée au sud, est lors de l'étude). Les murs sont en moellons de silex couverts d'un enduit plein. Les encadrements des baies et les chaînages d'angle sont en pierre de taille calcaire. Les toits à longs pans, à croupes ou
  • Port dit port Charbonnier
    Port dit port Charbonnier Saint-Patrice - Port Charbonnier - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    On trouve mention du port Charbonnier sur les cartes dès le milieu du XVIIIe siècle (cartes des en 1788 par le service des Turcies et levées de la généralité de Tours. Le cadastre napoléonien de milieu du XIXe siècle. La carte de Coumes (1848) ne donne aucune indication concernant les conditions d'accès au fleuve. Le port Charbonnier est inscrit sur les listes des ports de Loire de 1825, 1857 et
    Référence documentaire :
    ). (direction départementale de l'équipement, Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113702662NUCA).
    Typologies :
    et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
    Illustration :
    Levées entre Tours et Langeais, non daté (milieu XVIIIe siècle) : détail sur le Port Charbonnier départementale de l'équipement, Tours). IVR24_20113702662NUCA
  • Port dit port du Haut Chantier
    Port dit port du Haut Chantier Limeray - le Haut Chantier - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    . En 1782, un document listant les ouvrages à faire sur la Loire cite une "rampe de Lamproye" et une ouvrages apparaissent durant les décennies suivantes puisque la carte de l'ingénieur Coumes (1848) et les port a probablement pris de l'importance suite à l'ouverture de la ligne de chemin de fer Tours
  • Quai (culées du pont George V)
    Quai (culées du pont George V) Orléans - quai de Prague quai des Augustins quai Cypierre quai du Châtelet - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    (pont George V terminé en 1763) et de la rue Royale nouvellement percée (1752-1760) avec les structures portuaires amont (quais de la Poterne et de la Tour Neuve) en cours de construction. Les usagers des berges fleuve baigne les murs. On propose deux solutions pour remédier à ce problème : la démolition du Châtelet Châtelet est détruit pendant la Révolution. Les deux quais établis au niveau des culées du pont Royal (ou George V) ont été réalisés durant les années qui suivent la construction du pont (1763). Sur la rive Châtelet a été détruite. Pour la rive gauche, il paraît probable que les travaux aient été effectués durant les années 1763-1770. En outre, les plans datés du tout début du XIXe siècle (1806 et 1813 du pont de Gien. La poulie de Gien a été installée vers 1896 et permettait de haler les bateaux sans
    Description :
    Les quais sont situés au niveau des culées du pont George V (côté rive gauche et rive droite). Ils attacher les bateaux. Des échelles de crues et des marques de crues sont visibles sur les culées du pont.
    Illustration :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune d'Orléans (Loiret) - Les principaux aménagements Plan de la ville d'Orléans dédié à messieurs les maire et échevins de la dite ville par Perdoux Plan pittoresque de la ville d'Orléans représentant en perspective les édifices publics, par Plan pittoresque de la ville d'Orléans représentant en perspective les édifices publics, par municipale de Tours). IVR24_19784500198XB la Loire, les vestiges des piles de l'ancien pont médiéval. (archives municipales d'Orléans, 3 Fi 851 Mur de quai situé en aval du pont Royal, rive gauche. Détail sur les organeaux
1