Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chalopinière : ferme
    Chalopinière : ferme Thiron-Gardais - La Chalopinière - isolé - Cadastre : 1814 B4 474, 475 2013 ZM 28
    Historique :
    Cette ancienne ferme date - pour sa partie la plus ancienne, le logis - de la fin du 16e siècle propriétaire. Le plancher de l'étage (poutre maîtresse et solivage) date des années 1732-1733 (date d’abattage des arbres en automne-hiver 1731-1732). Pioeron de Mondésir est probablement le commanditaire des bâtiments d'exploitation (la grange, détruite après 1950, et le bâtiment secondaire). La charpente du comble du 19e siècle, deux nouvelles dépendances (une remise et une écurie) sont construites, encadrant le
    Observation :
    Le logis de cette ferme - tout à fait singulier car à étage avec une élévation en pan de bois architecturales de la classe paysanne du secteur. Le receveur de la régie du roi y a vécu, sans pour autant que le
    Description :
    ) : - Le bâtiment principal comprend trois corps de bâtiments alignés : une ancienne écurie, le logis et bâtiment. Le logis s'élève sur trois niveaux : le rez-de-chaussée, un étage carré et un comble. Placé à l'angle sud-est du logis, un escalier dans-oeuvre à vis en bois dessert ces trois niveaux. Le rez-de comme le montrent les marquages de charpentier au niveau des assemblages. Le cloisonnement en pan de pierre de taille calcaire, ainsi qu'une porte (celle de la garde-robe) de style Renaissance. Sous le pierres de grès. Les murs sont en moellons de silex et de grès, tout comme ceux de l'ancienne écurie. - Le à porcs en appentis sont placés contre le pignon ouest. Les murs sont en moellons de silex, de
    Illustration :
    Bâtiment principal, Vue générale depuis le sud. IVR24_20142800381NUC2A Partie logis, vue générale depuis le sud-est. IVR24_20142800382NUC2A Vue générale depuis le nord-est. IVR24_20172800204NUCA Vue générale depuis le nord-est. IVR24_20172800205NUCA Intérieur, vue de l'escalier à vis en bois depuis le comble. IVR24_20142800390NUC2A Bâtiment secondaire, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20142800392NUC2A
  • Gâtine : moulin et ferme
    Gâtine : moulin et ferme Thiron-Gardais - Le Moulin de la Gâtine - isolé - Cadastre : 1814 C1 52, 57, 58, 59, 60, 61 2013 ZD 32, 33, 34, 35
    Historique :
    Sous l'Ancien régime, le Moulin de la Gâtine dépend de la seigneurie de Thiron. Les bâtiments les plus anciens semblent remonter au 18e siècle, période de reconstruction du moulin, comme le montrent d'une inscription, probablement celle du commanditaire, en partie effacée). En 1814, le lieu-dit appartient à la famille Taulé et comprend le moulin et une maison (probablement un logis de ferme avec moulin. Elle sera transformée en dépendance à la fin du 19e siècle. Le moulin est très remanié en 1886
    Description :
    Le moulin et la ferme comprennent quatre bâtiments : - Situé au nord, le bâtiment où se trouve le moulin abrite également le logis du meunier et un fournil. La roue du moulin, disparue, était placée contre le pignon est. Une chute d'eau d'environ 2 mètres alimentée par un bief dérivé de la rivière de la THEILL À NOGENT-LE-ROTROU" indiquant leur provenance. La cheminée du logis a été détruite, celle du aucune trace ne subsiste (plus de cheminée, ni de souche, ni même de conduit). - Plus au sud se trouve le porcs, un cellier, cinq étables et/ou écuries et une grange. Le corps central (qui abrite les cinq étables et/ou écuries) semble être le plus ancien. Sa charpente repose sur des poteaux de bois isolés du probablement la date de construction (18e siècle) et le nom du maître d’œuvre ou celui du maître d'ouvrage. La bâtiment d'exploitation, au sud-ouest de l'ensemble, se situe le bâtiment principal de la ferme abritant le
    Localisation :
    Thiron-Gardais - Le Moulin de la Gâtine - isolé - Cadastre : 1814 C1 52, 57, 58, 59, 60, 61 2013
    Illustration :
    Moulin, vue générale depuis le sud. IVR24_20142800328NUC2A Moulin, vue générale depuis le nord. IVR24_20142800331NUC2A Vue générale du bâtiment d'exploitation depuis le nord-ouest. IVR24_20142800336NUC2A Bâtiment de ferme avec logis (face au précédent bâtiment), vue depuis le nord
  • Bourg : laboratoire et maison du médecin de l'abbaye, actuellement maison
    Bourg : laboratoire et maison du médecin de l'abbaye, actuellement maison Thiron-Gardais - Bourg - 16 rue de l'Étang - en village - Cadastre : 1814 B2 134 Ancienne commune de Saint-Hilaire-des-Noyers. 2013 AB 26
    Historique :
    , comme tendent à le montrer les ouvertures en arc segmentaire de la façade est. Construit dans la basse était initialement située sur le mur est de la maison de plain-pied. Dans la seconde moitié du 19e brique, a ainsi été transformée en fenêtre et l'accès à l'édifice déplacée sur le pignon nord. Lors de sa réhabilitation, dans la seconde moitié du 20e siècle, le bâtiment a été remanié : agrandissements et nouveaux
    Description :
    Adossé à la levée de l'étang, le bâtiment s'élève sur trois niveaux : deux étages de soubassement et un rez-de-chaussée. À l'est, la façade est rythmée par cinq travées d'élévation. Le premier étage emmarchement à quatre degrés donne accès à un escalier intérieur droit qui dessert les niveaux supérieurs. Le rez-de-chaussée est accessible de plain-pied par une porte à l'encadrement en brique placée sur le silex et de calcaire couvert d'un enduit plein, abîmé par endroit laissant apparaître le nez des pierres . Côté est, le dernier niveau d'élévation est en pan de bois. La corniche moulurée (façade ouest et pignon sud), le bandeau séparant les deux étages de soubassement, les chaînages d'angle et les ouvertures (ouvertures). Le toit est à longs pans et à croupe couvert en tuile plate ancienne.
    Illustration :
    Vue d'ensemble avec le moulin (au centre) et l'ancienne boulangerie (à gauche), prise depuis l'est Vue depuis le nord-ouest (carte postale, 1er quart 20e siècle - collection particulière : Victor Vue générale depuis le nord-est (état en 2014). IVR24_20142800423NUC2A Vue rapprochée depuis le nord-est. IVR24_20142800424NUC2A Vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20142800431NUC2A
  • Gardais : bourg, actuellement écart
    Gardais : bourg, actuellement écart Thiron-Gardais - Gardais - isolé - Cadastre : 1814 B3 279 - 325 2014 ZB 89, 91, 96 214 ZC 32, 36, 37 2014 ZI 32
    Historique :
    la paroisse. Sur le plan géométrique de 1759, réalisé par Canuël à l'échelle de la paroisse, figure l'église paroissiale de Gardais (en bleu), un ensemble de bâtiment dit "la Mairie", le presbytère et quelques autres bâtiments. "La Mairie" est le lieu d'habitation du percepteur de la seigneurie, un officier mandaté par le chapitre cathédral de Chartres. Il y perçoit notamment le droit de Champart, une redevance bâtiments de "la Mairie" servait à entreposer les gerbes et le bois provenant du droit de Champart "plis de serviette", charpente à faîtières, sous-faîtières et poinçons) font remonter le logis de cette ferme au 16e siècle. Le presbytère a été reconstruit en 1702 (voir dossier individuel). À la Révolution , la paroisse de Gardais est réunie à celle de Thiron et le conseil de fabrique décide en 1806 de transformées (ou reconstruite) : utilisation de la brique calibrée. Le lavoir, situé au nord-est du hameau date
    Description :
    comprend "la Mairie" - lieu de résidence du représentant du seigneur, percevant les redevances - le presbytère et trois maisons (ou petites fermes). Le lavoir est alimenté par une source qui se jette dans la
    Illustration :
    Maison dite "la Licorne", vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20142800369NUC2A Maison, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20142800374NUC2A Lavoir, vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20142800375NUC2A
  • Moulin Trouvé : moulin
    Moulin Trouvé : moulin Thiron-Gardais - Moulin Trouvé - isolé - Cadastre : 1814 B3 383, 384 2013 ZC 38, 39, 40, 41 1814 C1 79, 81
    Historique :
    Sous l'Ancien Régime, le moulin Trouvé, implanté dans la paroisse de Gardais, dépend de la seigneurie de Thiron comme le montre le plan géométrique réalisé par Canuël en 1759. La structure du moulin semble dater du 17e siècle : en témoigneraient le pan de bois, la mise en œuvre en moellons équarris en sur le cadastre de 1814 (parcelle C 79), un second logis a été construit à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle (il ne figure pas sur le plan géométrique de Canuël datant de 1759). Ce bâtiment a été détruit dans la seconde moitié du 20e siècle. En 1814, le moulin et les maisons appartiennent à la (agrandissements et nouveaux percements d'ouvertures en brique, construction d'une cheminée contre le mur croupe au nord, modification probable du mécanisme) et à la maison du meunier (agrandissement vers le sud
    Description :
    Le lieu-dit comprend le moulin et la maison du meunier : - Le moulin se situe à l'est de l'ensemble . Le bief, dérivé de la Thironne, alimente une retenue d'eau qui actionnait la roue (à l'état de souche de cheminée en brique. - Le logis du meunier se trouve au sud-ouest du moulin, de l'autre côté du
    Illustration :
    Moulin, vue générale depuis le sud-ouest - emplacement de la retenue d'eau au premier plan (cliché Moulin, vue rapprochée depuis le nord-ouest (cliché ancien, vers 1980, avant rénovation Moulin, vue générale depuis le sud-est. IVR24_20142800352NUC2A
  • Gardais : presbytère, actuellement maison
    Gardais : presbytère, actuellement maison Thiron-Gardais - Gardais - en écart - Cadastre : 1814 B3 318 2014 ZB 91
    Historique :
    En 1702, Jacques de Calbris, curé de la paroisse de Gardais, fait reconstruire le presbytère par Chassant. Les matériaux à mettre en œuvre sont précisés : le grès de Saint-Denis pour les fondations (pierre de taille provenant des carrières de Giraumont à Saint-Denis-d'Authou), la chaux de Souancé, le détruite et le presbytère vendu comme bien public à la famille Guiot. Au milieu du 19e siècle, il passe
    Description :
    cour ouverte : - De plan en "L", le bâtiment principal comprend le logis (aile sud) et une dépendance servant d'écurie et de remise (aile nord). Le logis s'élève sur trois niveaux : un rez-de-chaussée et un des traces de cheminée sur chaque niveau (conduits triples). Placé contre le mur nord, un escalier et salle au rez-de-chaussée, chambres à l'étage et chambres de domestiques sous le comble. En de chambre : présence d'une cheminée) qui fait la jonction entre le logis et les dépendances (écurie terre (partie supérieure). Les chaînages d'angle et le soubassement sont en pierre de taille de grès
    Illustration :
    Presbytère, vue générale depuis le sud. IVR24_20142800359NUC2A Grange, vue générale depuis le sud. IVR24_20142800365NUC2A
  • Bourg : colombier de l'abbaye puis remise
    Bourg : colombier de l'abbaye puis remise Thiron-Gardais - Bourg - rue de l'Abbaye - en village - Cadastre : 1814 B1 33, 34 2013 AB 62
    Historique :
    Le colombier a très probablement été construit en 1496 (date d'abattage des arbres par
    Description :
    De plan initial circulaire, le colombier a été tronqué côté est pour une raison inconnue. Un corps sont en pierre de taille de grès (roussard) ou en brique. Le toit, conique et à longs pans est couvert
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud. IVR24_20142800484NUC4A
1