Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 64 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : église paroissiale Saint-Martin
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 1811 A 71 2019 B 280, 331
    Historique :
    . Suite à la Révolution, les paroisses de Coutretôt, Saint-Serge et Saint-Jean-Pierre-Fixte sont réunies à d'un clocher côté nord-ouest et d'une sacristie au sud. Insuffisante pour accueillir en 1851 les dresse les plans et devis. Le projet comprend l'agrandissement de l’édifice vers le nord-ouest (rajout taille dure calcaire proviendra des carrières de la Plante et de Nogent […] les moellons seront en les travaux en 1868 pour la somme de 12 800 fr. Les baies de la nef, peut-être romane (?), sont siècle, la sacristie est reconstruite en prolongement du chœur au sud-est. Les vitraux, réalisés par la
    Observation :
    Insolite, cette petite église de campagne a abrité dans les étages de son clocher le logement du tours-clochers de france qui ait connu un tel destin.
    Description :
    et badigeonnée avec fausses nervures). Les murs sont en moellons de calcaire, de silex et de grès (roussard) couverts d'un enduit à pierre vue. Les chaînages d'angle sont essentiellement en pierre de taille pour les encadrements d'ouverture. La brique est employée dans les chaînages d'angle et les encadrements d'ouverture de la sacristie. Les toits à longs pans ou en flèche polygonale ou conique sont
  • Verrière : la Résurrection de Lazare (baie n°1)
    Verrière : la Résurrection de Lazare (baie n°1) Francueil - Bourg - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription figurant sur le sol, sous les pieds de Jésus : Tours. L. Lobin, 1858.
    Historique :
    Les baies n°1, n°2 et n°3 ont été réalisées par l'atelier Lobin à Tours, Indre-et-Loire. La baie
    Représentations :
    Jésus debout lève le bras droit et parle à Lazare agenouillé les mains jointes. Les trois
    Description :
    s'inscrit en continu sur les deux lancettes, tandis que la partie inférieure de chacune des lancettes est
  • Verrière figurant la Crucifixion, la Dormition et le Couronnement de la Vierge
    Verrière figurant la Crucifixion, la Dormition et le Couronnement de la Vierge Châtillon-sur-Indre - place Mgr Lenoir - en ville
    Inscriptions & marques :
    Dédicace : "PRIEZ POUR LES BIENFAITEURS DE CETTE EGLISE". Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin" ; "Tours 1873".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée par les ateliers Lobin suite à la restauration de l'église de
    Observation :
    Les scènes figurées sur cette verrière constituent des copies de vitraux du 13e siècle conservés
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Maître autel
    Maître autel Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Inscriptions & marques :
    Cardinal Joseph Hippolyte Guibert, oblat de Marie Immaculée, archevêque de Tours ; chapitre de Saint-Gatien de Tours.
    Représentations :
    Saint-Gatien de Tours. Ces panneaux sont encadrés par quatre niches abritant des statuettes : les trois Guibert, oblat de Marie Immaculée, archevêque de Tours, et celui de droite des armoiries du chapitre de
  • Ensemble composé d'une banquette, quatre chaises et trois fauteuils
    Ensemble composé d'une banquette, quatre chaises et trois fauteuils Reugny
    Inscriptions & marques :
    Inscription "Ponsinet-Voisin meubles sièges literie glaces Tours rue du grand marché 77" peinte sous les sièges.
    Historique :
    Tours. Ces sièges auraient fait partie du legs à la commune de la veuve Martin.
    Représentations :
    Ensemble de sièges décorés de rosaces et de frises. Les accoudoirs sont décorés de feuilles
    Description :
    , recouvert de tissu (soie ?) brodé à motifs végétaux et floraux. Les dossiers sont droits et les pieds sont
  • Verrière représentant la Vierge à l'enfant
    Verrière représentant la Vierge à l'enfant Châtillon-sur-Indre - place Mgr Lenoir - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le donateur : "Les Pieux Fidèles à Marie Immaculée". Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin", "Tours, 1873".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Ce vitrail a probablement été réalisé par les ateliers Lobin, lors du programme de création des verrières de cette église, dans les années 1870.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Port dit port de la Chapelle
    Port dit port de la Chapelle La Chapelle-sur-Loire - le Bourg - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    . L'ouverture en 1848 de la ligne de chemin de fer reliant Tours à Saumur a peut-être joué un rôle dans le la rupture de la levée du 4 juin 1856 qui a détruit les ouvrages existants ainsi que de nombreuses plateforme de soutien. Les deux cales d'abordage détruites en 1856 ne sont pas reconstruites lors de ces travaux et en 1860, les habitants de la commune demandent le rétablissement d'au moins une cale d'abordage vis à vis du centre bourg. Suite à ces réclamations, les ingénieurs proposent d'équiper la plateforme la Chapelle-sur-Loire figure sur les listes des principaux ports de Loire de 1825, 1857 et 1862
  • Verrière représentant saint Luc
    Verrière représentant saint Luc Gehée - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin, Tours, 1868".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Verrière commandée à la maison Lobin (Tours) avec les trois autres verrières de la nef.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Verrière représentant saint Marc
    Verrière représentant saint Marc Gehée - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin, Tours, 1868".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Verrière commandée à la maison Lobin (Tours) avec les trois autres verrières de la nef.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "La Brifauderie" (18 rue Neuve) Vernou-sur-Brenne - 18 rue Neuve - en ville - Cadastre : 1817 G 493, 496 2009 AM 41
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2860. Registre présentant les augmentations et diminutions survenues portées sur les matrices cadastrales. 1827-1914. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Description :
    construite en pierre de taille. La pierre de taille a également été utilisée pour les chaînes d'angles, le
  • Banc d’œuvre
    Banc d’œuvre Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Description :
    Banc d’œuvre entièrement en bois à six places séparées par des jouées. La partie antérieure du deux fois plus large que les autres. Chaque porte latérale est incurvée et sculptée.
  • Prinçais : château
    Prinçais : château Tournon-Saint-Martin - Prinçais - isolé - Cadastre : 2013 C 1197, 1198, 1205, 1206, 1207, 1613
    Historique :
    -Poitou (obédience poitevine). Les "fief de Prinçay" et de "Royan de Prinçay" figurent dans les aveux et de long sur 9 m de large, selon les estimations de M. Plaux. Il était doté d'une tour à chacun de ses de portes, des meurtrières de tours ainsi qu'une cheminée ont été ôtés et équipent aujourd'hui des jouxtait le château au sud-ouest a été habitée jusque dans les années 1920.
    Référence documentaire :
    PLAUX, Michel. Les grandes dates de l'histoire Tournonaise, les fiefs tournonais. Bulletin
    Description :
    trois tours (certaines culminant à plus de cinq mètres de haut). Au sud-ouest, se trouvent les vestiges Les vestiges de l'ancien château de Prinçais et de ses dépendances (grange, étable, écurie , colombier, four, mare, puits) sont aujourd'hui envahis par la végétation. On distingue encore les ruines de d'une habitation plus récente (19e siècle), accolée au château (et occupée jusque dans les années 1920
    Illustration :
    Vestiges des tours nord-ouest du château. IVR24_20133601264NUC2A
  • 15 verrières à personnages
    15 verrières à personnages La Châtre - place Maget - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscriptions concernant les auteurs : "L.L. Lobin 1888" (baie 16) ; "J.-P. Florence & Heinrich - Tours 1904" (baies 3 et 4). Inscriptions concernant la restauration des verrières : "Maison Lobin - Tours 1859-1904" (baies 7, 8, 9 et 10) ; "Maison Lobin - Tours 1860-1902" (baies 14, 15, 17 et 18 ) ; "Maison Lobin - Tours 1860-1904" (baies 11, 12 et 13). Inscription concernant un donateur : "Donné par
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    centre de l’édifice, deux chapelles latérales, accessibles par les bas-côtés, forment un court transept , tandis qu’à l’ouest, un clocher-porche supporte une haute flèche de pierre. Les vitraux : Ensemble de verrières créées par la Maison Lobin entre 1859 et 1904, dont les plus anciennes ont été restaurées par
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Verrière représentant saint Joseph, saint Paterne et le bienheureux César de Bus
    Verrière représentant saint Joseph, saint Paterne et le bienheureux César de Bus Issoudun - place Saint-Cyr - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscriptions concernant les donateurs : "Offert par la famille Grenouillet" (lancette gauche ) ; "Offert par Mr Clément Chauveau" (lancette centrale) ; "Offert par Mme d'Agard de Bus", avec les armoiries
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Lobin, de Tours, par les familles Grenouillet, Chauveau et d'Agard de Bus. Cette verrière non datée a probablement été commandée dans les années 1860 ou 1870 à l'atelier
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Chenonceaux : château de Chenonceau
    Chenonceaux : château de Chenonceau Chenonceaux - Chenonceau - en écart
    Référence documentaire :
    de l'ancienne province de Touraine. Tours, 1883.
    Annexe :
    . Florilège : Chambray-lès-Tours, 1976. Planches consacrées à Chenonceau, in : Topographie de la France . CHEVALIER, Casimir (abbé). La vigne, les jardins et les vers à soie à Chenonceau au XVIe siècle. Tours Antoine, Agnès Bos, Geneviève Bresc-Bautier, et al.]. Paris : RMN, 2010. 399 p. GEBELIN, François. Les châteaux de la Renaissance. Paris : Les Beaux-arts, 1927. GELLY, Hubert. La Touraine au début du règne de Touraine, tome XL, 1984. - Tours : Société Archéologique de Touraine, 1984. - p. 1003-1025. GIRAULT, Pierre . (Monographies des villes et villages de France ; 2866). Fac-sim. de la 6e éd. de : Blois : les Libraires, 1882 . NOBLET, Julien. Les éléments de la première Renaissance dans l'architecture religieuse en Touraine : Joseph Floch, Éditeur, 1971. [5e éd.]. RIVES, Claude. Les châteaux de la Loire : Chenonceau. Paris : Sun Cop., 1980. TOLLON, Bruno, DECAENS, Joseph. Les châteaux des guerres de religion. In : Le château en pittoresque et biographique : Indre-et-Loire. s.l. : Éditions Diffusion Horvath, 1974. Tours 1500 : capitale
    Texte libre :
    quatre tours d’angle dont les bases baignaient dans le Cher, réunies par des courtines ou des corps de est inconnu. Jean-Pierre Babelon avance le nom d’une famille d’ornemanistes de Tours, les frères l’escalier du cloître de la Psalette et les voûtes du cloître Saint-Martin à Tours. Thomas Bohier, en tant que maire de Tours, connaissait les équipes d’artistes alors en activité et a pu faire appel à elles sur les communes de Chenonceaux, Francueil, Civray-de-Touraine, classé le 7 novembre 1962. La valeur , traversant les communes de Civray-de-Touraine et de Chisseaux. L'usage veut que l'on écrive Chenonceaux pour avec le Cher. On suppose que ce château était construit sur les limites de la terrasse, cantonnée de logis. De ces quatre tours, subsiste aujourd’hui celle du sud-ouest de la terrasse, appelée "grosse tour Marques fait bâtir un moulin qui devient le moulin banal. Ces travaux grèvent lourdement les finances de agrandir le domaine, se trouve dans l’obligation de les revendre, notamment la seigneurie des Houdes à
    Illustration :
    La chapelle avec les verrières de Max Ingrand. IVR24_20163702461NUCA Les murs du jardin de Diane vus depuis le Cher. IVR24_20163702397NUCA Les arabesques de sentoline du jardin de Diane. IVR24_20073700520NUCA Les termes qui ornaient la façade nord du logis Bohier sous Catherine de Médicis. Ici Hercule
  • Verrière représentant le mariage de la Vierge
    Verrière représentant le mariage de la Vierge Châtillon-sur-Indre - place Mgr Lenoir - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin" ; "Tours, 1876". Inscription concernant une restauration : "L'AN 1876, CETTE EGLISE A ETE REPAREE PAR LES SOINS DE Mr P.-M. LENOIR, CURE-DOYEN DE CHATILLON
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Cette oeuvre fait partie d'un ensemble de quatre verrières créé par les ateliers Lobin en 1876 pour
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • 5 verrières représentant le Christ et les quatre évangélistes
    5 verrières représentant le Christ et les quatre évangélistes Vendœuvres - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin, Tours, 1861" (sur les 5 verrières). Inscription
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Étienne : Bâtie à partir de 1856 sur les plans d’Alfred Dauvergne, cette église remplace un édifice du 12e siècle. Mêlant les références au roman et au gothique, cette flanquée de tourelles octogonales. Les vitraux : Cet ensemble a été commandé à J.-L. Lobin en même temps que les autres verrières du chœur et de la nef, par le curé de Vendoeuvres (baie 104) et la famille
    Description :
    évangélistes. Les personnages sont représentés en pied, sur un fond d'or (baie 100), bleu (baies 101 et 102) ou rouge (baies 103 et 104). Dans la partie basse des verrières figurant les évangélistes, le symbole de
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
    Titre courant :
    5 verrières représentant le Christ et les quatre évangélistes
  • Verrière : la Nativité (baie n°2)
    Verrière : la Nativité (baie n°2) Francueil - Bourg - en village
    Historique :
    Les baies n°1, n°2 et n°3 ont été réalisées par l'atelier Lobin à Tours dans la seconde moitié du
    Description :
    les deux lancettes.
  • Verrière représentant saint Jean l'Évangéliste
    Verrière représentant saint Jean l'Évangéliste Gehée - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin, Tours, 1868". Inscription concernant le donateur
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Verrière commandée à la maison Lobin (Tours) avec les trois autres verrières de la nef. Celle-ci a
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Verrière représentant la vie de saint Pierre
    Verrière représentant la vie de saint Pierre Mâron - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Ce vitrail forme avec les deux autres baies du chevet un ensemble réalisé en 1861 par Julien -Léopold Lobin, actif à Tours de 1848 à 1864.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
1 2 3 4 Suivant