Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Neuvy-Saint-Sépulchre : basilique Saint-Etienne, verrières
    Neuvy-Saint-Sépulchre : basilique Saint-Etienne, verrières Neuvy-Saint-Sépulchre - en village
    Historique :
    la destruction de l'église paroissiale Saint-Étienne à la Révolution, l'ancienne collégiale en reprend la fonction et le vocable. Classée en 1840, elle est restaurée par Eugène Viollet-le-Duc et Jules de Mérindol. Enfin, au début des années 1920, un clocher-mur en pinacle est élevé à la jonction de la nef et de la rotonde, et une large toiture conique est venue couvrir la rotonde, remplaçant ainsi le dôme primitif. Les vitraux : L'église de Neuvy-Saint-Sépulchre conserve une série de vitraux de la ornementales inspirées des grisailles cisterciennes, installées à la fin du 20e siècle. En 1998 enfin, les baies hautes de la rotonde ont été garnies de huit verrières réalisées par Jean Mauret.
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    La rotonde pruise d'en-dessous. IVR24_20113600470NUC4A Neuvy-Saint-Sépulchre, basilique Saint-Etienne, verrières de la rotonde. IVR24_20093604325NUCA Vue intérieure de la rotonde. IVR24_20113600471NUC4A Vue de la rotonde. IVR24_20113600469NUC4A Les verrières de la rotonde. IVR24_20113600468NUC4A Vue de la rotonde. IVR24_20113600472NUC4A
  • Châtillon-sur-Indre : église Notre-Dame, verrières
    Châtillon-sur-Indre : église Notre-Dame, verrières Châtillon-sur-Indre - place Mgr Lenoir - en ville
    Historique :
    de la fin du 11e siècle ou du début du siècle suivant. Devenue paroissiale Notre-Dame après la Révolution, l'église a fait l'objet de restaurations importantes durant la seconde moitié du 19e siècle, en vitraux : L'installation des verrières de l'église de Châtillon fait suite à la restauration de l'édifice dans la seconde moitié du 19e siècle. Leur commande, due à Monseigneur Lenoir, s'échelonne de 1873 à l'exception de la verrière ouest du bras nord du transept, signée "Florence et Cie". Léopold Lobin a également fourni les vitraux de la sacristie et, très probablement, ceux de la façade occidentale. La nef enfin, contient huit verrières inspirées de grisailles cisterciennes, tandis que la baie de la chapelle
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, grisailles "cisterciennes" de la nef Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, baie 1 de la sacristie : le mariage de la Vierge Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, baie 2 de la sacristie : la Visitation Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, baie 3 de la sacristie : l'éducation de la Vierge Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, baie 4 de la sacristie : la Sainte Famille
  • Cluis : église Saint-Etienne-et-Saint-Paxent, verrières
    Cluis : église Saint-Etienne-et-Saint-Paxent, verrières Cluis - en village
    Historique :
    édifiée avant la fin du 12e siècle, comme en témoigne le décor sculpté du transept (bras et croisée). La flanquée de chapelles latérales élevées au 15e siècle. Le clocher, initialement élevé à la croisée du Cluis possède un ensemble de vitraux de la seconde moitié du 19e siècle, installés par le clermontois conçue par Robert Barriot pour la baie 0. Elle est remplacée dès 1962 par une composition d'André-Louis
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Vue intérieure : la nef, vue d'ensemble. IVR24_20113600428NUC4A Cluis, église Saint-Etienne-et-Saint-Paxent, baies 0, 1 et 2 : la sainte Trinité Cluis, église Saint-Etienne-et-Saint-Paxent, baie 3 : la Vierge. IVR24_20093604241NUCA Vue intérieure, la nef depuis le choeur. IVR24_20113600427NUC4A
  • Tendu : église Saint-Étienne, verrières
    Tendu : église Saint-Étienne, verrières Tendu - en village
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Étienne : Mentionnée dès la fin du 13e siècle, l’église se compose d’une d’ogives. Son clocher, originellement bâti au centre de la nef, a été reconstruit en façade par ateliers Pagnon-Deschelette (Lyon), ont été installées en 1855, soit directement après la restauration de l'édifice et la reconstruction du clocher. La nef comporte quant à elle quatre verrières réalisées en 1960 par les ateliers Barthe-Bordereau (Angers), tandis que la baie d'axe du chœur présente un vitrail plus
    Statut :
    propriété de la commune
  • Lye : église Notre-Dame, verrières
    Lye : église Notre-Dame, verrières Lye - en village
    Historique :
    , l'église a été revoûtée, puis dotée de chapelles latérales et d'arcs-boutants permettant d'épauler la nef . Au 19e siècle, sous la direction d'Alfred Dauvergne, le clocher est surhaussé et une nouvelle chapelle est construite au nord, ainsi que la sacristie. Les vitraux : Les vitraux de l'église de Lye ont , 1905-06). Les vitraux de la nef, non datés ni signés, présentant des compositions géométriques multicolores, sont plus tardifs. L'un d'entre eux a été réalisé à la fin du 20e siècle par Jean Mauret.
    Statut :
    propriété de la commune
  • Ambrault : église Saint-Martin, verrières
    Ambrault : église Saint-Martin, verrières Ambrault - en village
    Historique :
    d’ogives. A l’ouest, la façade surmontée d’un fronton d’aspect néoclassique, est percée d’un large oculus bordure bleue (baies de la nef, non étudiées ici). Les trois baies de l'abside présentent quant à elles des vitraux issus de l'atelier Jurie, de Bourges, et le grand oculus de la façade occidentale s'orne
    Statut :
    propriété de la commune
1