Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Champeaux : manoir dit de Champeaux
    Champeaux : manoir dit de Champeaux Margon - Champeaux - isolé - Cadastre : 1811 C2 211 1990 C2 318
    Historique :
    Le lieu-dit est attesté comme lieu noble dès 1149 sous le toponyme de Campelli. Le manoir du 14e siècle, comme en témoigne la cheminée de la salle. Au 15e siècle, le manoir entre dans la responsable des remaniements importants affectant le logis manorial et le corps de passage. En 1632, Jean III d'Amily vend Champeaux à François de Riants qui le réunit le 20 janvier 1671, avec Margon et Houdangeau (à agricoles et de la construction de nouvelles dépendances. Le comte de Jeux achète une partie du domaine en cintre du logis manorial et du corps de passage). De nos jours, le manoir appartient à une société de placements immobiliers qui le réhabilite.
    Observation :
    percheronne, lors de sa visite du manoir. Champeaux est à mettre en lien avec le manoir du Bois Jolly
    Référence documentaire :
    Maisons des champs du Perche nogentais, 1450-1560. Photographie noir et blanc./Provost, Gilles. (In Maisons des champs du Perche nogentais, 1450-1560. Photographie noir et blanc./Provost, Gilles. (In Maisons des champs du Perche nogentais, 1450-1560. Photographie noir et blanc./Provost, Gilles. (In Maisons des champs du Perche nogentais, 1450-1560. Photographie noir et blanc./Provost, Gilles. (In Maisons des champs du Perche nogentais, 1450-1560. Photographie noir et blanc./Provost, Gilles. (In Les noms des lieux-dits en Eure-et-Loir. Tome 23, canton de Nogent-le-Rotrou. (Archives Archives départementales d'Eure-et-Loir, G 3510. Échange entre le chapitre de Saint-Jean et Jean halles de Nogent et l'autre sur le moulin le Comte.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    , le manoir de Champeaux comprend un bâtiment principal composé de plusieurs corps (logis, corps de cour ouverte au sud-est : Le bâtiment principal, constitué de deux ailes perpendiculaires, abrite , sous des toits différents, le logis manorial, un bâtiment en rez-de-chaussée, le corps de passage, une dépendance (à usage probable d'écurie) et une grange organisée en retour d'équerre au sud-est. Le logis bâtiment en rez-de-chaussée lui est accolé, puis le corps de passage. Ce dernier est percé au rez-de , corps de passage et bâtiment intermédiaire) et le rampant sculpté du mur-pignon sud-ouest du logis sont
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le nord (cliché Christophe Adde, années 1980). IVR24_20082800927NUCA Vue d'ensemble depuis le sud-est et détail du corps de passage (cliché Gilles Provost, vers 1992 Vue d'ensemble depuis le nord-ouest et façade nord-ouest du logis manorial (cliché Gilles Provost
  • Vallée : hameau
    Vallée : hameau Margon - La Vallée - en écart
    Historique :
    La structure du hameau n'a que peu évolué depuis 1811. Les quatre ou cinq maisons ou fermes et le moulin présents en plan sur le cadastre ancien ont été reconstruits (ou très remaniés) à partir de 1850 . Au cours de la seconde moitié du 19e siècle et tout au long du 20e siècle, le noyau ancien s'est partir de 1970, plusieurs maisons se sont construites en extension à l'est du hameau, le long de la
    Observation :
    Le moulin et une maison, respectivement construits en 1859 et 1864 pour Thomas Pelletier et un
    Référence documentaire :
    p.93-108 JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton. Tome II. Saint-Cyr-sur
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le hameau, comme son nom l'indique, s'est développé en fond de vallée, entre la rivière de la Cloche au sud et la route départementale 103 au nord. Il comprend un noyau ancien limité à l'est par le
    Illustration :
    Moulin dit de La Vallée (étudié), vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20082800114NUCA Maison (étudiée), vue générale depuis le nord-est. IVR24_20082800117NUCA Ancienne ferme 2 (repérée), vue générale depuis le l'est. IVR24_20082800125NUCA
  • Bourg
    Bourg Margon - Bourg - en village
    Historique :
    Le vieux bourg de Margon semble être lié, dès le 17e siècle, à la famille Radray, dite seigneurs de Margon. Le Pavillon (ancien manoir) ainsi que le presbytère étaient probablement les seules habitations seconde moitié du 19e siècle, et surtout le début du 20e siècle, pour que le vieux bourg se développe , avec la construction de nouvelles maisons et de l'ancienne mairie-école. De nos jours, le bourg Nogent-le-Rotrou présente une architecture très homogène et cohérente : l'ensemble des constructions semble dater de la première moitié du 20e siècle. Plusieurs de ces maisons présentes le long de l'avenue ville de Nogent-le-Rotrou. Le vieux bourg comprend, sur le cadastre de 1811, cinq maisons, toutes
    Référence documentaire :
    Les noms des lieux-dits en Eure-et-Loir. Tome 23, canton de Nogent-le-Rotrou. (Archives
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le bourg de Margon se divise en deux parties : - Le vieux bourg regroupe un ensemble de
    Illustration :
    Le bourg de Margon, vue depuis le lavoir : carte postale ancienne, début 20e siècle. (Archives
  • Ozée : hameau
    Ozée : hameau Margon - Ozée - en écart
    Historique :
    Le hameau est attesté dès 1140 sous le toponyme de "Auzea" ("Ausée" en 1463). De 1125 à la . Les fermes et maisons présentes en plan sur le cadastre ancien ont été reconstruites (ou très remaniées) à partir de la seconde moitié du 19e siècle et tout au long du 20e siècle. En 1891, le conseil municipal souhaite acquérir un terrain pour l'établissement d'un lavoir communal au hameau d'Ozée. Le terrain est acheté en 1893 et le lavoir construit la même année. Le hameau compte 63 habitants en 1901
    Référence documentaire :
    Projet d'installation d'un lavoir sur la cloche dans le hameau d'Ozée. Plan géométrique du lavoir d'Ozée, fait le 19 février 1893. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 2182). p.93-108 JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton. Tome II. Saint-Cyr-sur
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le hameau d'Ozée se situe à l'extrémité nord-est de la commune, aux abords de la rivière de la fermes, réparties en ordre assez lâche le long du chemin rural. Dans l'ensemble, les fermes sont de type
    Illustration :
    Vue générale du hameau depuis le sud-ouest (carte postale ancienne, vers 1900). (Archives Ancienne ferme 1, vue générale depuis le sud. IVR24_20082800153NUCA
  • Bourg : ferme à logements multiples (La Fuye)
    Bourg : ferme à logements multiples (La Fuye) Margon - La Fuye - en ville - Cadastre : 1811 D 26, 30, 31 1990 AA 112 à 117
    Historique :
    La "fuye" désigne un colombier, le terme fuga provient du latin et signifie "refuge destiné aux animaux". Sur la carte de Cassini, le lieu-dit "la Fuye" est associé à un pictogramme figurant un hameau . Le bâtiment en "L" ainsi qu'une construction circulaire (peut-être un colombier mais aucune archive atteste ce lieu comme lieu noble), présents en plan sur le cadastre de 1811, ont été détruits probablement peu de temps après. La reconstruction in situ commence vraisemblablement dès 1821 (date portée sur le
    Référence documentaire :
    Les noms des lieux-dits en Eure-et-Loir. Tome 23, canton de Nogent-le-Rotrou. (Archives
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Située au sud-ouest de la commune, non loin de la ville de Nogent-le-Rotrou et du Faubourg Saint nord d'une cour, fermée au sud par un mur. Le bâtiment nord-ouest abrite au moins trois ancien logis et des dépendances agricoles à usage d'étable et de grange-étable. A l'ouest, le premier corps est en rez-de-chaussée surmonté d'un étage carré et d'un comble ; les autres corps, sous le même toit, sont boulins (deux fois quatre) est placé dans le comble de la grange-étable. Organisé en retour d'équerre à l'est du précédent, le second bâtiment abrite sous le même toit un logis (en rez-de-chaussée à comble à
    Illustration :
    Bâtiment nord-ouest, vue générale depuis le sud-est. IVR24_20082800099NUCA Vue générale depuis le sud. IVR24_20082800100NUCA
  • Bourdigal : ferme
    Bourdigal : ferme Margon - Bourdigal - isolé - Cadastre : 1811 E 187, 188 1990 E 123
    Historique :
    Le lieu-dit Bourdigal est mentionné pour la première fois en 1387. Attestés sur la carte de Cassini au troisième quart du 18e siècle et sur le cadastre de 1811, les deux seuls bâtiments qui constituent à l'époque la ferme semblent dater du 18e siècle. Parmi eux, le bâtiment nord-ouest, à usage de logis et de dépendance, a été remanié tandis que le bâtiment sud-est a été détruit pour laisser place à même époque semble remonter le bâtiment à usage d'écurie et d'étable en retour d'équerre du logis
    Référence documentaire :
    Les noms des lieux-dits en Eure-et-Loir. Tome 23, canton de Nogent-le-Rotrou. (Archives
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    -ouest, le premier corps abrite sous le même toit le logis à l'est, le toit à porcs, le poulailler et le alignement. Le pignon nord est en pan de bois hourdé de brique dans sa partie supérieure. Les murs sont en
    Illustration :
    Logis et dépendance (écurie et étable), vue générale depuis le sud-est. IVR24_20082800175NUCA Grange et grange-étable, vue depuis le nord. IVR24_20082800180NUCA
  • Beauvais : ferme actuellement maison
    Beauvais : ferme actuellement maison Margon - Beauvais - isolé - Cadastre : 1811 B 71, 72 1990 B 46, 183
    Historique :
    Le lieu-dit est attesté dès 1602 sous le toponyme de "Beauvoys". Les deux bâtiments qui composent laiterie en façade nord-ouest). Le puits date de 1856 (date portée sur le linteau de la porte). Le bâtiment été remployés dans le cadre d'un remaniement.
    Référence documentaire :
    Les noms des lieux-dits en Eure-et-Loir. Tome 23, canton de Nogent-le-Rotrou. (Archives
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    ouverte : - Au sud-est, le bâtiment principal abrite sous le même toit (du nord-est au sud-ouest) une laiterie, un fournil, le logis, des écuries (qui ont conservées leurs stalles), une sellerie et une cave d'un arc en plein cintre. Le comble à surcroît est accessible et/ou éclairé par plusieurs lucarnes : trois pendantes au nord-ouest ; deux pendantes et deux en bâtière au sud-est. - Au nord-ouest, le bâtiment, situé sur la parcelle B 183, directement au sud de la ferme, abrite uniquement le puits. De plan
  • Gaudinières : ferme
    Gaudinières : ferme Margon - Les Gaudinières - isolé - Cadastre : 1811 B 185, 186 1990 B 1
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Cette ferme, isolée, se situe le long de la route nationale n° 23. Elle comprend cinq corps de à porcs et d'étable (en ruine) en retour d'équerre au sud. Au nord, le troisième corps de bâtiment - qui abrite le nouveau logis, en rez-de-chaussée surmonté d'un comble à surcroît, et une étable - est
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud. IVR24_20082800184NUCA Vue d'ensemble depuis le sud. IVR24_20082800185NUCA Grange et toit à porcs, vue depuis le sud. IVR24_20082800188NUCA
1