Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • 4 verrières représentant saint Jean-Marie Vianney, sainte Claire, sainte Solange et sainte Marie-Madeleine
    4 verrières représentant saint Jean-Marie Vianney, sainte Claire, sainte Solange et sainte Marie-Madeleine Luant - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur (sur les quatre verrières) : Lux Fournier, Tours, 1939 ". Inscriptions concernant les donateurs : "Don de Monsieur le Curé" (baie 5) ; "En mémoire de la famille Darnault
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    seconde moitié du 19e siècle, en partie selon les plans de l’architecte Létang. La nef unique, couverte coupés. Les vitraux : Ces vitraux, offerts par le curé et plusieurs familles de Luant, ont été réalisés en 1939 par Lux Fournier, de Tours.
    Description :
    ), sainte Claire (baie 6), sainte Solange (baie 7) et sainte Marie-Madeleine (baie 8). Les personnages sont
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Tournon-Saint-Martin : église Saint-Martin, verrières
    Tournon-Saint-Martin : église Saint-Martin, verrières Tournon-Saint-Martin - place de l'Église - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    mention "Tours" sur les vitraux de Tournon fait référence à une adresse commerciale (rue Origet), et non à . L'édifice se termine à l'est par une abside semi-circulaire. Les vitraux : A l'exception de la verrière de cette église a été réalisé entre 1920 et 1922 par Etienne Lobin (y compris les 10 verrières des baies
    Illustration :
    Tournon-Saint-Martin, église Saint-Martin, baie 3 : sainte Radegonde apaisant les querelles Tournon-Saint-Martin, église Saint-Martin, baie 111 : Vie de saint Martin de Tours
  • Saint-Cyran-du-Jambot : église, verrières
    Saint-Cyran-du-Jambot : église, verrières Saint-Cyran-du-Jambot - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    principaux ateliers de peintres verriers de la ville de Tours, d'abord avec Julien-Léopold Lobin dans les a subi plusieurs remaniements au cours du 19e siècle, notamment dans les années 1850 (chevet, chœur reconstruction. Les vitraux : Depuis le milieu du 19e siècle, l'église de Saint-Cyran a profité du talent des
  • Luant : église Saint-Jean-Baptiste, verrières
    Luant : église Saint-Jean-Baptiste, verrières Luant - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    les vitraux de la nef, réalisés en 1939 par Lux Fournier, de Tours (baies 5, 6, 7 et 8). Le vitrail de seconde moitié du 19e siècle, en partie selon les plans de l’architecte Létang. La nef unique, couverte coupés. Les vitraux : Les vitraux de l'église de Luant ont été créés au cours de deux campagnes . Anonyme, il peut toutefois être rapproché des ouvrages produits par les ateliers tourangeaux (Lobin , Florence ou Fournier père ?). Enfin, les baies occidentales de la nef sont fermées d'une vitrerie à
  • Châteauroux : église Saint-Christophe, verrières
    Châteauroux : église Saint-Christophe, verrières Châteauroux - place Saint-Christophe - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    l’emplacement d’une église du 15e , détruite suite à l’aménagement du carrefour des routes de Blois et de Tours , Saint-Christophe fut partiellement restaurée et réaménagée dans les années 1920 et 1930. C’est au cours un transept dont les bras se terminent en abside. A l'est, un déambulatoire permet d'accéder à une profonde chapelle axiale, également terminée par une abside semi-circulaire. Les vitraux : L'église Saint dans les baies hautes de la nef (non étudiées ici). Parmi les verrières figurées, quatre ont été Bourges. Les 21 autres verrières ont été créées de 1925 à 1936 par Louis Balmet, peintre verrier à que son église soit dotée de vitraux "modernes", tant par leur style que par leur iconographie. Les premiers vitraux créés par Claude et Balmet, dont les cartons ont été exposés lors de l'Exposition saint Christophe, et saint Christophe protégeant les voyageurs. Le programme se prolonge ensuite dans partie saint Christophe, et par d'autres scènes "contemporaines", illustrant les domaines dans lesquels
    Illustration :
    Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 2 : saint Christophe protégeant les transports Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 4 : saint Christophe protégeant les transports maritimes Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 5 : les saints auxiliateurs. IVR24_20093602212NUCA Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 6 : les saints auxiliateurs. IVR24_20093602217NUCA Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 7 : saint Christophe protégeant les hommes des accidents Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 8 : saint Christophe protégeant les hommes des accidents Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 11 : saint Christophe protégeant les hommes des Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 12 : saint Christophe protégeant les hommes pratiquant des activités dangereuses et les soldats IVR24_20093602236NUCA
1