Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 230 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferme, dite la Fuie
    Ferme, dite la Fuie La Riche - - 29 rue des Pavillons - en écart
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La grange est représentée dans le cadastre de 1808 (parcelle 360).
    Localisation :
    La Riche - - 29 rue des Pavillons - en écart
    Titre courant :
    Ferme, dite la Fuie
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    La Fuie sur le cadastre napoléonien (1808) (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3P2 195
  • Maison d'artisan (rue de la mairie)
    Maison d'artisan (rue de la mairie) La Riche - 112-114 rue de la Mairie - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    ateliers après la guerre.
    Description :
    . L'accès de la maison d'habitation se fait par un escalier extérieur. L'habitation a été prolongée par un garage formant terrasse à l'avant de la maison. Toit à croupe, baie cintrée du rez-de-chaussée (surélevé
    Localisation :
    La Riche - 112-114 rue de la Mairie - en ville
    Titre courant :
    Maison d'artisan (rue de la mairie)
    Aires d'études :
    La Riche
  • Maison partagée (rue de la Métairie)
    Maison partagée (rue de la Métairie) La Riche - 5-7 Rue de la Métairie - bâti lâche
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Description :
    Bâtie dans la partie ouest de la commune mais à proximité de la route et du chemin de fer qui traverse la commune, la maison est remarquable par le traitement de ses entrées. Deux baies symétriques, en
    Localisation :
    La Riche - 5-7 Rue de la Métairie - bâti lâche
    Titre courant :
    Maison partagée (rue de la Métairie)
    Aires d'études :
    La Riche
  • Ecole primaire dit Groupe Scolaire Paul Bert
    Ecole primaire dit Groupe Scolaire Paul Bert La Riche - Rue des Hautes-Marches - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Édifié sur un terrain au sud de la rue de la Mairie, le bâtiment central, de forme rectangulaire est construit en retrait de la rue des Hautes-Marches et délimité par une clôture (aujourd'hui au nord ainsi que de services communs dans l'axe central. La façade principale strictement redents) et ornemental (bas-reliefs et inscriptions indiquant la fonction de l'édifice). Les classes sont
    Localisation :
    La Riche - Rue des Hautes-Marches - en ville
    Dates :
    1933 porte la date
    Aires d'études :
    La Riche
  • Maison (Sainte-Anne)
    Maison (Sainte-Anne) La Riche - 16 place Sainte-Anne - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La maison date de 1930 selon le témoignage d'une habitante (la petite fille du commanditaire , marchand de chevaux). La famille fait ensuite construire une extension dans les années 1950 (le n°18) et
    Description :
    Carreaux de ciment décorant la façade principale de la maison disposés sous forme de bandeaux.
    Localisation :
    La Riche - 16 place Sainte-Anne - en ville
    Aires d'études :
    La Riche
  • Maisons en série (Doyenné)
    Maisons en série (Doyenné) La Riche - 3-15 Rue du Doyenné - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    Les maisons sont possiblement des logements de rapport, associés à la demeure bourgeoise située au 17-19 rue du Doyenné, Elles s'inscrivent en effet dans la stricte continuité du parc.
    Description :
    l'emploi de la brique dans la corniche et aux allèges. Les maisons sont composées d'un jardin modeste et les sépare de la rue est en moellon, ponctué de piliers de briques polychromes.
    Localisation :
    La Riche - 3-15 Rue du Doyenné - en ville
    Aires d'études :
    La Riche
  • Verrière représentant saint Louis rendant la Justice
    Verrière représentant saint Louis rendant la Justice Tranzault - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière présente un riche décor floral au sein duquel un tableau figure Saint Louis rendant la Justice.
    Titre courant :
    Verrière représentant saint Louis rendant la Justice
    Illustration :
    Tranzault, église Saint-Pierre, baie 9 : saint Louis rendant la Justice. IVR24_20093604348NUCA
  • Verrière représentant la Vierge à l'Enfant
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant Le Blanc - rue du Donjon - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "Léon Jurie - Bourges 1929". Dédicace : "A la Mémoire de
    Historique :
    Cette verrière est la première parmi les quatre créées par Léon Jurie pour l'église Saint-Étienne
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La Vierge et l'Enfant Jésus sont représentés sur un fond damassé rouge, entourés d'un riche décor
    Titre courant :
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours Tours - en ville
    Historique :
    Le quartier de l'entrée nord est le premier secteur urbain de Tours détruit lors de la Seconde Guerre mondiale, à la suite des tirs d'obus incendiaires du 19 juin 1940. Attisé par un vent violent, le août 1940, la ville de Tours confie en novembre 1940 l'établissement d'un Plan de reconstruction et concerne les vestiges épargnés par les destructions, un premier plan voit le jour qui conserve notamment la perspective nord-sud initiale, prévoit l'élargissement de la rue Nationale, et structure le quartier à l'aide immédiatement stoppée par la nouvelle vague de bombardements qui frappe Tours en 1943 et 1944. Issu de l'équipe Lefèvre, l'architecte Jean Dorian se voit confier la charge d'urbaniste en chef et se lance dans la du zonage, la réaffectation des terrains militaires en terrains de compensation. Après que Pierre définir la nouvelle ordonnance architecturale de la place Anatole-France et de la rue Nationale, et alors que se constitue la même année l'Association syndicale de remembrement de Tours-Nord qui regroupe
    Référence documentaire :
    Plan monumental de Tours / G. Peltier. 1:6000. Plan édité par Blondel la Rougery, [1911]. 1 impr Le plan de reconstruction des quartiers sinistrés / La Dépêche, 23 août 1940. Impr. photoméc. n. et Reconstruction du quartier sinistré de Tours / La Dépêche, 28 août 1940. Impr. photoméc. n. et b . : plan masse. Par La Dépêche (quotidien local). (archives municipales de Tours). (cf. illustration n L'élargissement de la rue Nationale / La Dépêche, 3 septembre 1940. Impr. photoméc. n. et b. : plan masse. Par Service de la Voirie de la Ville de Tours. (archives municipales de Tours). (cf. illustration Tours, capitale fleurie / La Dépêche, 8 septembre 1940. Impr. photoméc. n. et b. : perspective de La reconstruction des quartiers sinistrés / La Dépêche, 9 septembre 1940. Impr. photoméc. n. et b [Projets de reconstruction du quartier nord publiés par le quotidien La Dépêche] / Groupement des Architectes d'Indre-et-Loire, La Dépêche, service de la Voirie de la ville de Tours, Jeunes Régionalistes, M
    Description :
    constitue la rue Nationale. D'une superficie d'une douzaine d'hectares, il est délimité : au nord par la Anatole-France, la cité H.L.M Les Amandiers et un ancien commissariat de police, est située autour du croisement de la rue des Amandiers et de l'avenue André-Malraux. L'imprimerie Mame se dresse sur l'ancien terrain militaire de la caserne Lasalle, tandis que le Crédit Lyonnais a été reconstruit sur un terrain de compensation dans la partie non sinistrée de la rue Nationale. Suite à l'absorption en 1964 de deux communes limitrophes, Saint-Symphorien et Sainte-Radegonde, les limites urbaines ont été repoussées bien au-delà de la rive nord de la Loire, Tours doublant ainsi sa superficie. La cession des terrains de la vallée du Cher
    Titre courant :
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Appellations :
    secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Texte libre :
    1 - Tours avant-guerre La ville de Tours se présente avant-guerre comme une cité prospère de France, elle dispose à cette époque d'un riche patrimoine architectural, concentré dans le centre . Accueillant les visiteurs venus du Nord, l'entrée de ville monumentale et l'artère principale qui la prolonge milieu du 19e siècle, suivie de la réalisation de monuments majeurs tels que l'hôtel de ville et la atouts d'une capitale provinciale. Au début des années 1930, la Ville se lance dans la confection d'un plus au sud la gare en cul-de-sac afin de libérer plusieurs hectares de terrains constructibles. Jugé la Seconde Guerre mondiale surviennent en juin 1940. Entrée sur le territoire français le mois précédent, l'armée allemande atteint le 16 juin la rive nord de la cité tourangelle. Quelques jours auparavant, face à la progression rapide de l'ennemi, le gouvernement de Paul Reynaud a quitté Paris pour se réfugier à Tours avant un repli forcé sur Bordeaux. La barrière naturelle que forme la Loire cède
    Illustration :
    Plan de reconstruction dressé par le quotidien La Dépêche, 28 août 1940. (archives municipales de Plan de reconstruction dressé par le service municipal de la Voirie, 3 septembre 1940. (archives Plan d'aménagement et de reconstruction publié dans La Dépêche, C. Lefèvre arch., 23 septembre 1941 Elévation perspective du quartier nord reconstruit publié dans La Dépêche, C. Lefèvre arch., 2 Plan des îlots publié dans La Nouvelle République [octobre 1948 à janvier 1952]. (archives Vue aérienne du quartier nord, 1949. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Val de Vue aérienne du quartier nord, 1949. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Val de Vue aérienne du quartier nord, 1951. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Val de Vue aérienne du quartier des Halles, [1959]. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Vue aérienne du quartier nord à l'ouest de la rue Nationale, [197?]. (archives municipales de Tours
  • Verrière représentant la Crucifixion
    Verrière représentant la Crucifixion La Châtre - place Maget - en ville
    Historique :
    Verrière réalisée pour le chœur de la nouvelle église en 1928, par l'atelier de Carl Mauméjean.
    Canton :
    La Châtre
    Représentations :
    instruments de la Passion
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière représente le Christ en croix, entouré de la Vierge, de saint Jean, de Marie -Madeleine et de nombreux disciples. Autour de la croix volent des anges en prière, tandis qu'au tympan sont figurés les instruments de la Passion et le Chrisme. Au bas de la verrière sont inscrits les mots du
    Localisation :
    La Châtre - place Maget - en ville
    Titre courant :
    Verrière représentant la Crucifixion
    Illustration :
    La Châtre, église Saint-Germain, baie 100 : la Crucifixion, vue d'ensemble. IVR24_20113600363NUC4A La Châtre, église Saint-Germain, baie 100 : la Crucifixion, vue d'ensemble. IVR24_20113600358NUC4A La Châtre, église Saint-Germain, baie 100 : la Crucifixion. IVR24_20093604507NUCA La Châtre, église Saint-Germain, baie 100 : la Crucifixion (détail, registre inférieur La Châtre, église Saint-Germain, baie 100 : la Crucifixion (détail, registre médian La Châtre, église Saint-Germain, baie 100 : la Crucifixion (détail, tympan). IVR24_20093604510NUCA
  • Place de la Résistance
    Place de la Résistance Tours - Quartier sinistré nord - place de la Résistance rue du Maréchal-Foch rue des Fusillés rue des Déportés - en ville - Cadastre : 2010 DZ 59 à 61, 94 à 99, 100, 117 à 120, 122 à 127
    Historique :
    Après la destruction du quartier nord en juin 1940, le parcellaire compris entre les rues du reconstruction, publiés en août et septembre 1940 dans la presse locale, envisagent la création d'une place au Lefèvre, l'urbaniste Jean Dorian maintient la création d'une place dans ce secteur mais l'isole davantage de la rue Nationale. Façonnée par quatre îlots symétriques en forme de L, cette place carrée est remembrement, est chargé d'établir les plans des îlots ainsi que l'ordonnance architecturale des façades de la remembrement de 1948 ; la construction des immeubles en pourtour de ce nouvel espace central s'échelonne suivants : place de la Résistance, rue des Fusillés, rue des Déportés et rue du Maréchal-Foch. Hormis un léger réaménagement du parking et des massifs de fleurs, la place de la Résistance a conservé son aspect
    Observation :
    Créée ex-nihilo lors du remembrement du quartier nord, la place de la Résistance se présente comme ordonnance architecturale rappelle l'agencement des places royales du 17e siècle, sur le modèle de la place des Vosges à Paris. Cette réinterprétation d'éléments ou de schémas classiques témoigne de la volonté esthétique pérenne et consensuelle. Objet singulier dans l'étude des villes reconstruites du Val de Loire, la place de la Résistance à Tours peut être rapprochée de la grande place d'armes de Vitry-le-François
    Référence documentaire :
    La Commission générale du Conseil Municipal a émis un avis favorable à l'adoption des nouveaux plans qui lui ont été présentés / La Dépêche, 2 juillet 1943. Impr. photoméc. n. et. b., 2 juillet 1943 Le plan de reconstruction des quartiers sinistrés / La Dépêche, 23 août 1940. Impr. photoméc. n. et Reconstruction du quartier sinistré de Tours / La Dépêche, 28 août 1940. Impr. photoméc. n. et b . : plan masse. Par La Dépêche (quotidien local). (archives municipales de Tours). (cf. illustration n L'élargissement de la rue Nationale / La Dépêche, 3 septembre 1940. Impr. photoméc. n. et b. : plan masse. Par Service de la Voirie de la Ville de Tours. (archives municipales de Tours). (cf. illustration Tours, capitale fleurie / La Dépêche, 8 septembre 1940. Impr. photoméc. n. et b. : perspective de AC Tours. Série W, dossier de rues (en cours de classement). Place de la Résistance, 1950-1963. AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 11. Voeux formulés par le "Groupement
    Description :
    La place de la Résistance se compose d'un grand espace de plan carré réservé au stationnement des -sud, formé par les rues des Fusillés et des Déportés, relie la place aux rues du Commerce et des Halles. Reprenant sensiblement le tracé de l'ancienne rue Richelieu, la rue du Maréchal-Foch forme un second axe est-ouest qui raccorde la place aux rues Marceau et Nationale. La place de la Résistance est angles de la place. Les dix-huit immeubles qui forment le pourtour de cet espace central s'inscrivent utilisés et la répartition des ouvertures en façade. Cette ordonnance se caractérise par la présence d'un la place de la Résistance comprennent un sous-sol, un rez-de-chaussée commercial et trois étages -carrés, pour une hauteur sous corniche fixée à 13,60 mètres. Des fenêtres de toit, percées dans la un usage généralisé de la pierre prétaillée en parement, disposée en assises régulières. Les deux motifs ornementaux différents, ces portes apparaissent comme le seul élément de variation de la
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - place de la Résistance rue du Maréchal-Foch rue des Fusillés
    Titre courant :
    Place de la Résistance
    Appellations :
    place de la Résistance
    Annexe :
    Le premier projet de place : la place Richelieu Sur le tracé de l'ancienne rue Richelieu, les de reconstruction dressé en 1942 par l'architecte en chef Camille Lefèvre. La place Richelieu 70 mètres directement ouvert sur la rue Nationale, entouré d'immeubles édifiés "dans le style du 18e commercial du quartier de la rue Nationale.
    Illustration :
    Plan de reconstruction dressé par le quotidien La Dépêche, 28 août 1940. (archives municipales de Plan de reconstruction dressé par le service municipal de la Voirie, 3 septembre 1940. (archives Elévation des façades des îlots D et L place de la Résistance (extrait), André Le Roy arch., 10 Elévations des façade de l'îlot E place de la Résistance et rue du Maréchal-Foch, P. Patout et A Plan d'aménagement de la place, novembre 1950. (archives municipales de Tours, Série W, dossiers de Plan de la place, 7 novembre 1953. (archives municipales de Tours, Série W, dossiers de rues (en Vue aérienne des îlots en construction place de la Résistance, 1949, par Robert Arsicaud. (archives Vue aérienne des îlots en construction place de la Résistance, 1949, par Robert Arsicaud. (archives Vue aérienne du quartier nord (les quatre îlots de la place de la Résistance sont achevés), 1952 Vue des façades de l'îlot D sur la place et la rue des Fusillés, 1952. (archives municipales de
  • Verrière représentant la Visitation
    Verrière représentant la Visitation Déols - 22 place Carnot - en ville
    Représentations :
    vie de la Vierge
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La scène montre la Vierge rendant visite à sa cousine Élisabeth. A l'arrière-plan est figurée la
    Titre courant :
    Verrière représentant la Visitation
    Illustration :
    Déols, église Saint-Etienne, baie 7 : la Visitation. IVR24_20093602420NUCA
  • Verrière représentant la Crucifixion
    Verrière représentant la Crucifixion Le Blanc - rue du Donjon - en ville
    Historique :
    Cette verrière est la troisième parmi les quatre créées par Léon Jurie pour l'église Saint-Étienne
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière présente le Christ en croix, avec la Vierge et Marie-Madeleine.
    Titre courant :
    Verrière représentant la Crucifixion
    Illustration :
    Le Blanc, église Saint-Etienne, baie 8 : la Crucifixion. IVR24_20093603188NUCA
  • Verrière représentant la Résurrection
    Verrière représentant la Résurrection Déols - 22 place Carnot - en ville
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière représente la Résurrection du Christ. Au pied du tombeau, dont la dalle est soulevée verre, notamment du verre à relief ondulé pour la représentation des rayons de la gloire entourant le
    Titre courant :
    Verrière représentant la Résurrection
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la baie 2. IVR24_20113600563NUC4A Déols, église Saint-Etienne, baie 2 : la Résurrection. IVR24_20093602409NUCA
  • Verrière représentant la Crucifixion
    Verrière représentant la Crucifixion Déols - 22 place Carnot - en ville
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière représente le Christ en croix, accompagné de saint Longin, de saint Jean, de la Vierge, de Marie-Madeleine et d'une sainte femme tenant les mains de la Vierge. La composition dramatisée
    Titre courant :
    Verrière représentant la Crucifixion
    Illustration :
    Déols, église Saint-Etienne, baie 1 : la Crucifixion. IVR24_20093602407NUCA
  • Verrière représentant la Nativité
    Verrière représentant la Nativité Déols - 22 place Carnot - en ville
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière représente la Nativité du Christ. L'enfant, Marie et Joseph sont accompagnés de deux
    Titre courant :
    Verrière représentant la Nativité
    Illustration :
    Déols, église Saint-Etienne, baie 8 : la Nativité. IVR24_20093602422NUCA
  • Verrière représentant la Résurrection de Lazare, la Tempête apaisée et la Tentation au désert
    Verrière représentant la Résurrection de Lazare, la Tempête apaisée et la Tentation au désert Châteauroux - place Saint-Cristophe - en ville
    Historique :
    Cette verrière appartient à la seconde campagne de création des vitraux de l'église Saint la nef (baies 13, 15, 19 et 21).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    : la Tentation du Christ au désert, la Tempête apaisée, et la Résurrection de Lazare.
    Titre courant :
    Verrière représentant la Résurrection de Lazare, la Tempête apaisée et la Tentation au désert
    Illustration :
    Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 17 (détail) : la Tentation du Christ au désert Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 17 (détail) : la Tempête apaisée. IVR24_20093602258NUCA Châteauroux, église Saint-Christophe, baie 17 (détail) : la Résurrection de Lazare
  • Verrière représentant la Sainte Famille à Nazareth
    Verrière représentant la Sainte Famille à Nazareth Châteauroux - 216 avenue de Verdun - en ville
    Historique :
    baies de la façade occidentale de la chapelle de l'Hôpital de Châteauroux.
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Verrière représentant la Sainte Famille à Nazareth
    Illustration :
    Châteauroux, chapelle de l'Hôpital, baie 111 : la Sainte Famille à Nazareth. IVR24_20093602355NUCA
  • Blois : surmoulage de la statue de Diane
    Blois : surmoulage de la statue de Diane Blois - place du château - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Surmoulage, réalisé en 1942, de la statue de Diane exécutée par Anna Hyatt Huntington en 1934 après la guerre. Une nouvelle fonte, réalisée en 1954 par la fonderie new-yorkaise Roman Bronze Work, à partir de l'un des exemplaires conservés aux États-Unis, a remplacé la statue d'origine au même
    Statut :
    propriété de la commune Inv. 2010.0.254
    Titre courant :
    Blois : surmoulage de la statue de Diane
    États conservations :
    La tête et les deux bras ont disparu.
  • Verrière représentant l'éducation de la Vierge
    Verrière représentant l'éducation de la Vierge Saint-Cyran-du-Jambot - en village
    Historique :
    Conçu en pendant de la baie 15, ce vitrail illustre la continuation de la campagne de création des vitraux de la nef de l'édifice, commencée en 1892 par Fournier père.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    genoux et apprenant à lire à la Vierge. La scène est placée sous un arc trilobé surmonté d'entrelacs
    Titre courant :
    Verrière représentant l'éducation de la Vierge
1 2 3 4 12 Suivant