Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 35 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Amboise : statue de Phoebus éclairant le monde
    Amboise : statue de Phoebus éclairant le monde Amboise - - rue du Clos des gardes - en ville
    Inscriptions & marques :
    Philippe Besnard / 1937 (dans un encadrement, sur le côté du rocher) - Alexis Rudier / Fondeur Paris (sur le côté du rocher).
    Représentations :
    Phoebus, nu, debout sur un rocher, tient le soleil dans sa main droite levé et tire sa chevelure de
    Titre courant :
    Amboise : statue de Phoebus éclairant le monde
    Illustration :
    Vue générale de face avec le socle. IVR24_20123701078NUC4A Marque de fondeur sur le côté du rocher : Alexis Rudier/ Fondeur Paris. IVR24_20123701080NUC4A Signature du sculpteur et date dans un encadrement, sur le côté du rocher : Philippe Besnard / 1937
  • Place de la Résistance
    Place de la Résistance Tours - Quartier sinistré nord - place de la Résistance rue du Maréchal-Foch rue des Fusillés rue des Déportés - en ville - Cadastre : 2010 DZ 59 à 61, 94 à 99, 100, 117 à 120, 122 à 127
    Historique :
    Après la destruction du quartier nord en juin 1940, le parcellaire compris entre les rues du desservie par un réseau de voies secondaires. André Le Roy, architecte conseil de l'Association syndicale de place. L'implantation des quatre îlots D, E, L et M est définitivement fixée par le premier plan de ensuite de 1948 à 1952. En octobre 1951, le conseil municipal baptise officiellement le secteur des noms
    Observation :
    ordonnance architecturale rappelle l'agencement des places royales du 17e siècle, sur le modèle de la place place de la Résistance à Tours peut être rapprochée de la grande place d'armes de Vitry-le-François
    Référence documentaire :
    photographie accompagnant le programme d'aménagement. Photogr. pos. n. et b. : élévation Extrait de tirage : plan dressé le 10 juin 1947. Par Le Roy, André (architecte). (archives Tirage annoté : plan dressé le 5 octobre 1950, modifié le 10 novembre 1950. Auteur inconnu Tirage : plan dressé le 7 novembre 1953. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Série W Tirage : plan dressé le 6 juillet 1950. Par Pierre Patout (architecte) ; André Le Roy (architecte Le plan de reconstruction des quartiers sinistrés / La Dépêche, 23 août 1940. Impr. photoméc. n. et AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 11. Voeux formulés par le "Groupement [Projets de reconstruction du quartier nord publiés par le quotidien La Dépêche] / Groupement des [Plan d'aménagement et de reconstruction du quartier nord publié par le quotidien La Dépêche Ville de Tours. Îlot D / André Le Roy. 1:200. 10 juin 1947. 1 extrait de tirage : élévation des
    Description :
    Halles. Reprenant sensiblement le tracé de l'ancienne rue Richelieu, la rue du Maréchal-Foch forme un angles de la place. Les dix-huit immeubles qui forment le pourtour de cet espace central s'inscrivent du deuxième étage, pour les deuxième et sixième travées seulement. Le troisième étage présente un alignement de fenêtres avec le même garde-corps. Toutes ces ouvertures bénéficient d'un encadrement en pierre motifs ornementaux différents, ces portes apparaissent comme le seul élément de variation de la composition. Le centre de la place est agrémenté d'arbres et de massifs, plantés symétriquement le long des jardins classiques, et concourt à renforcer le sentiment d'unité qui se dégage de ce secteur reconstruit.
    Auteur :
    [architecte] Le Roy André
    Annexe :
    Le premier projet de place : la place Richelieu Sur le tracé de l'ancienne rue Richelieu, les un jardin public ou à l'édification d'une nouvelle bibliothèque. Cette idée est reprise dans le plan 70 mètres directement ouvert sur la rue Nationale, entouré d'immeubles édifiés "dans le style du 18e
    Illustration :
    Plan de reconstruction dressé par le Groupement des Architectes d'Indre-et-Loire, 23 août 1940 Plan de reconstruction dressé par le quotidien La Dépêche, 28 août 1940. (archives municipales de Plan de reconstruction dressé par le service municipal de la Voirie, 3 septembre 1940. (archives Elévation des façades des îlots D et L place de la Résistance (extrait), André Le Roy arch., 10 . Le Roy arch., 6 juillet 1950. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534 Façades des îlots E et M formant le côté est de la place. IVR24_20103701016NUC2A Façades des îlots M et L formant le côté sud de la place. IVR24_20103701017NUC2A Façades des îlots L et D formant le côté ouest de la place. IVR24_20103701106NUC2A
  • Îlot D
    Îlot D Tours - Quartier sinistré nord - rue du Commerce rue des Fusillés place de la Résistance rue du Maréchal-Foch rue Marceau - en ville - Cadastre : 2010 DZ 49 à 51, 53 à 65, 67 à 76, 352 à 354
    Historique :
    premières pierres en avril 1947 par le préfet d'Indre-et-Loire, Robert Vivier, et le maire de Tours, Jean souhaite ainsi tester de nouvelles méthodes de construction dans le but d'accélérer les travaux et d'en 1948 par André Le Roy, architecte conseil de l'Association syndicale de remembrement chargé de diriger les opérations des îlots D, E, L et M. Le permis de construire de la deuxième unité de chantier (onze . Enthousiasmée par le lancement de ce premier chantier, la presse locale ne s'en fait pas moins l'écho régulier , pour qui le loyer est parfois trop élevé. En juillet 1951, une enquête de l'Office municipal du
    Observation :
    contre-exemple à l'issue d'un chantier long de plus de quatre ans. Il marque le point de départ de la
    Référence documentaire :
    Extrait de tirage : plan dressé le 10 juin 1947. Par Le Roy, André (architecte). (archives Plan dressé le 24 juin 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot D). Tirage : plan dressé le 24 juin 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 16 Tirage : plan dressé le 22 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Ville de Tours. Îlot D / André Le Roy. 1:200. 10 juin 1947. 2 tirages : plans, coupes et élévations Îlot D. Place nouvelle. Détail de charpente / André Le Roy. 1:20. 24 juin 1948. 1 tirage : coupe André Le Roy). Enfin ! La reconstruction commence dans le quartier Nord de Tours. La Nouvelle République, 21 mars Le quartier Nord de Tours sera de 1948 à 1950 un vaste chantier de reconstruction. La Nouvelle
    Description :
    d'immeubles adopte également une couverture à longs pans couverts d'ardoise. Le gros-œuvre de l'ensemble est aux caves qui sont ménagées dans le sous-sol des immeubles.
    Auteur :
    [architecte] Le Roy André
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1948/n°385) Le numéro entre
    Illustration :
    Plan du sous-sol de l'îlot (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives départementales Plan du rez-de-chaussée de l'îlot (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives Plan des étages de l'îlot (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives départementales Elévation des façades rue du Commerce (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives Elévation des façades rue Marceau (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives Elévation des façades rue du Maréchal-Foch (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives Elévation des façades postérieures nord (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives Elévations des façades donnant sur la place de la Résistance des îlots D et L (extrait), André Le Détail de charpente (immeubles place de la Résistance, îlot D), André Le Roy arch., 24 juin 1948
  • Îlot L
    Îlot L Tours - Quartier sinistré nord - rue du Maréchal-Foch place de la Résistance rue des Déportés rue des Halles rue Marceau - en ville - Cadastre : 2010 DZ 121 à 144
    Historique :
    Deuxième ensemble d'immeubles reconstruits dans le secteur de la place de la Résistance, l'îlot L est également le deuxième îlot édifié dans le quartier nord. André Le Roy, qui supervise déjà la , quelques semaines avant l'établissement du plan de remembrement de l'ensemble. Le permis de construire est déposé en février 1949, immédiatement suivi de la réalisation des fondations. Le chantier est partagé en place de la Résistance. En avril 1949, un tragique accident provoque le décès de trois ouvriers général des mesures de sécurité sur les chantiers de reconstruction. Le gros-œuvre de l'îlot est achevé à
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 27 octobre 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 25 août 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 27 octobre 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 1er décembre 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 17 Tirage : plan dressé le 22 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Îlot L. Association syndicale reconstruction Tours Nord / André Le Roy. 1:200. 25 août, 27 octobre : reportage pour l'architecte André Le Roy). Pour le quartier nord... La Nouvelle République, 8 septembre 1950. p. 24 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.
    Description :
    transformateur et trois rangées de garages et d'arrière-boutiques s'alignent en cœur d'îlot. Le gros-œuvre de ornent le barreaudage des garde-corps et les portes d'entrée de plusieurs immeubles.
    Auteur :
    [architecte] Le Roy André
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1949/n°91) Le numéro entre
    Illustration :
    Elévations et coupes de l'îlot L, A. Le Roy arch., 25 août 1948. (archives municipales de Tours Plan des étages, A. Le Roy arch., 27 octobre 1948. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du rez-de-chaussée, A. Le Roy arch., 27 octobre 1948. (archives municipales de Tours, Permis Plan du sous-sol, A. Le Roy arch., 1er décembre 1948. (archives municipales de Tours, Permis de
  • Buste à l'antique de Pierre Patout
    Buste à l'antique de Pierre Patout Tours - Quartier sinistré nord - 2bis avenue André-Malraux - en ville
    Historique :
    Ce buste de Pierre Patout a été exécuté par le sculpteur parisien Alfred-Auguste Janniot (1889-1969 technique nettement moins monumentale, le portrait de Pierre Patout reflète un autre pan important et tout décès en 1965, le buste a été offert à la Bibliothèque de Tours il y a plus d'une vingtaine d'années.
    Emplacement dans l'édifice :
    surmonte la première pierre dans le hall monumental du premier étage de la bibliothèque
    Dimension :
    h = 40 Dimensions du buste sans le socle en bois.
  • Ensemble de 5 immeubles d’État (16 à 24 rue du Commerce )
    Ensemble de 5 immeubles d’État (16 à 24 rue du Commerce ) Tours - Quartier sinistré nord - 16 à 24 rue du Commerce - en ville - Cadastre : 2010 DZ 70 à 74
    Historique :
    Ces cinq immeubles marquent le commencement de la reconstruction du quartier sinistré nord. Formant la première unité de chantier de l'îlot D, ils constituent le tout premier essai de reconstruction planchers, les charpentes, les façades et les encadrements de baies montre également le volonté de diminuer les prix de revient. Le procédé consistant à grouper deux immeubles autour d'un escalier commun et Lépingle, placés sous la houlette d'André Le Roy, architecte conseil de l'Association syndicale de remembrement. Les fondations débutent au printemps 1947, un an après le terrassement du terrain. En avril premières pierres de l'ensemble. En septembre 1947, la maçonnerie atteint le niveau des charpentes. Le gros -œuvre est achevé en 1948, peu avant le dépôt du permis de construire des immeubles restants de l'îlot
    Observation :
    l’État dans le quartier sinistré nord.
    Référence documentaire :
    Extrait de tirage : plan dressé le 10 juin 1947. Par Le Roy, André (architecte). (archives Extrait de tirage : plan dressé le 10 juin 1947. Par Le Roy, André (architecte). (archives Ville de Tours. Îlot D / André Le Roy. 1:200. 10 juin 1947. 2 tirages : plans, coupes et élévations [Vue de l'ensemble d'immeubles réalisé, depuis le cloître de l'abbaye Saint-Julien] / Bernard Vitry André Le Roy). Enfin ! La reconstruction commence dans le quartier Nord de Tours. La Nouvelle République, 21 mars
    Description :
    Alignés sur la rue du Commerce, les cinq immeubles forment majoritairement le côté nord de l'îlot D front bâti très homogène où les mêmes caractéristiques formelles se répètent. Le gros-œuvre est constitué d'une ossature porteuse en béton armé et d'une maçonnerie de moellons. Le rez-de-chaussée taille couronne ce niveau. Les façades postérieures donnant sur le cœur d'îlot sont revêtues d'un simple
    Auteur :
    [architecte] Le Roy André
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives départementales Plan des étages (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives départementales d'Indre-et Elévation des façades rue du Commerce (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives Elévation des façades postérieures (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives Vue de l'ensemble réalisé (au second plan), depuis le cloître de l'abbaye Saint-Julien, [1948
  • Îlot M
    Îlot M Tours - Quartier sinistré nord - rue du Maréchal-Foch rue Nationale rue des Halles rue des Déportés place de la Résistance - en ville - Cadastre : 2010 DZ 100 à 120
    Historique :
    Troisième ensemble d'immeubles reconstruit dans le secteur de la place de la Résistance, l'îlot M est également le troisième îlot édifié dans le quartier nord. Déjà en charge de la réalisation des îlots D et L, l'architecte André Le Roy supervise les opérations. Il dresse en janvier 1949 les plans République le 7 mai 1949. Venu remettre la Croix de guerre à la ville de Tours, Vincent Auriol scelle au sein
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 18 mars 1949. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 21 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 17 Tirage : plan dressé le 27 janvier 1949. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 27 janvier 1949. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 27 janvier 1949. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 26 mars 1949. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Association syndicale de reconstruction Tours-Nord. Îlot M / André Le Roy. 1:200. 27 janvier, 18 et l'architecte André Le Roy). Le plan architectural de la zone Nord de la ville vient d'être approuvé à Paris ; deux îlots vont
    Description :
    chaud est assurée par la chaufferie située en cœur d'îlot, et un transformateur commun régule le courant d'eau, d'électricité, de gaz et de téléphone. Le gros-œœuvre associe une ossature en béton armé et une comporte pas d'étage en retrait : le balcon de son premier étage, à garde-corps en ferronnerie, forme donc saillie sur la rue Nationale. Le second corps de bâtiment, de plan rectangulaire, comporte seulement un géométriques en ferronnerie ornent le barreaudage des garde-corps et les portes d'entrée de plusieurs immeubles.
    Auteur :
    [architecte] Le Roy André
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1949/n°251) Le numéro entre
    Illustration :
    Plan du sous-sol, A. Le Roy arch., 27 janvier 1949. (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot Plan du rez-de-chaussée, A. Le Roy arch., 27 janvier 1949. (archives municipales de Tours, 149 W 17 Plan des étages, A. Le Roy arch., 27 janv. 1949. (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot M Elévation des façades postérieures, A. Le Roy arch., 18 mars 1949. (archives municipales de Tours Elévations des façades antérieures, A. Le Roy arch., 26 mars 1949. (archives municipales de Tours Vu du coeur d'îlot depuis le porche monumental de la rue des Déportés, mars 1952. (archives Porche monumental de la rue des Déportés vu depuis le coeur d'îlot. IVR24_20103701084NUC2A Coeur d'îlot vu depuis le porche monumental de la rue des Déportés. IVR24_20103701085NUC2A
  • Immeuble (35 rue Nationale)
    Immeuble (35 rue Nationale) Tours - Quartier sinistré nord - 35 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DZ 107
    Historique :
    . L'aménagement des boutiques situées au rez-de-chaussée est réalisé en 1952. Le certificat de conformité est
    Observation :
    . Celle-ci a été scellée le 7 mai 1949 par le président de la République Vincent Auriol.
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 10 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet Jean
    Description :
    l'ordonnancement de la rue Nationale et celui des rues qui lui sont perpendiculaires. Le premier corps de pas d'étage en retrait : le balcon de son premier étage, à garde-corps en ferronnerie, forme donc saillie sur la rue Nationale. Le second corps de bâtiment, donnant sur la rue des Halles, est de plan plus , sur le versant nord, d'un terrasson bardé de zinc qui surmonte l'étage de comble éclairé par trois lucarnes rentrantes. Le gros-œuvre de l'immeuble associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de ferronnerie. Le corps de bâtiment élevé à l'angle de la rue des Halles comporte également une terrasse filante
    Illustration :
    Coupe sur le bâtiment de la rue des Halles, R. et J. Marconnet et P. Leseurre arch., 8 décembre Coupe sur le bâtiment de la rue Nationale, R. et J. Marconnet et P. Leseurre arch., 8 décembre 1948
  • Tours : monument au sénateur Belle
    Tours : monument au sénateur Belle Tours - place du Quatorze-Juillet - en ville
    Inscriptions & marques :
    D'APRES HENRI VARENNE (sur le côté du buste) - Le buste original porte la signature "Henri VARENNE
    Historique :
    Le monument au sénateur et maire de Tours Antoine-Dieudonné Belle (1824-1915), exécuté par Henri présente maintenant en deux parties), le buste est déposé au musée des Beaux-Arts de Tours le 1er octobre
    Illustration :
    Détail des inscriptions sur le côté gauche du socle. IVR24_20123700996NUC4A
  • Tours : statue de Michel Colombe
    Tours : statue de Michel Colombe Tours - square François Sicard - en ville
    Représentations :
    Le sculpteur Michel Colombe est représenté en pied, en appui sur un bloc de pierre en attente et
  • Tours : statue d'Anatole France
    Tours : statue d'Anatole France Tours - square de la Préfecture - en ville
    Inscriptions & marques :
    F. Sicard (s. sur le bronze, à droite) - CIRE PERDUE / L. GATTI / FONDEUR (marque de fondeur, à gauche) - FRANCOIS SICARD 1934 et MONUMENT ERIGE LE 12 OCT 1949 (sur le côté gauche du socle) - ANATOLE FRANCE / PARIS 1844 / LA BECHELLERIE 1924 (sur le socle en pierre, devant).
    Historique :
    France, poète, écrivain et critique littéraire (1844-1924). Le sculpteur réalise plusieurs esquisses et raison des évènements de la Seconde Guerre mondiale. Il sera finalement inauguré le 12 octobre 1949
    Illustration :
    Inscription sur le socle. IVR24_20123700990NUC4A Détail, signature du sculpteur sur le côté gauche : F. Sicard. IVR24_20123700989NUC4A Détail : marque de fondeur sur le côté droit du bronze. IVR24_20123700988NUC4A
  • Rue Nationale
    Rue Nationale Tours - Quartier sinistré nord - 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DW 5 2010 DY 151 à 158, 168, 169, 175 à 179, 192 à 197, 277 2010 DZ 84 à 92, 101 à 107, 179 à 189
    Historique :
    Édifiée sur le tracé de la route d'Espagne, la rue Nationale résulte des travaux lancés au 18e cette artère principale. Le caractère prioritaire de la reconstruction de la rue Nationale est reconnu par les plus hautes instances ministérielles qui en confient le plan d'aménagement à l'architecte à la silhouette des immeubles anciens conservés dans le tiers sud de la rue. C'est finalement l'architecte Pierre Patout, chargé en 1946 par le ministère de la Reconstruction de diriger les opérations de toitures d'ardoise et des façades de pierre blanche rappelant le tuffeau des maisons anciennes. Les
    Référence documentaire :
    Calque : plan dressé le 27 avril 1953. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 22 Le problème de la rue Nationale / Paul Métadier, Tours : Arrault et Cie, 1942, p. 29. Impr Le deuxième sinistre de la rue Nationale : sa reconstruction / Paul Métadier, Tours : Arrault et Calque : plan dressé le 10 octobre 1951. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Calque : plan dressé le 9 octobre 1947. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de p. 29 La rue Nationale à Tours / Auteur inconnu. [1942]. 1 impr. photoméc. n. et b. Extr. de : "Le inconnu. [1943]. 1 impr. photoméc. n. et b. Extr. de : "Le deuxième sinistre de la rue Nationale : sa solution proposée par le conseil municipal. La Dépêche, 9 octobre 1941. Le plan de reconstruction de la rue Nationale. La Dépêche, 17 août 1942.
    Description :
    croupes couverts d'ardoise et hérissés de souches de cheminées en brique. Le Crédit Lyonnais suit une mitoyens que le balcon de leur premier étage carré sur la rue Nationale forme saillie. Deux d'entre eux se
    Texte libre :
    Pour l'architecte Camille Lefèvre auquel est confié le plan d'aménagement de la rue Nationale fin personnalités influentes de Tours qui prônent le maintien à sa largeur d'avant-guerre. Après plusieurs mois l'issue de longues discussions avec le ministère des Travaux publics, la largeur de la rue Nationale est finalement fixée à 23 mètres à la fin de l'année 1941. Sur la base d'une proposition de Lefèvre en 1942, le constructions précédentes. De nouvelles destructions touchant la ville de Tours en 1943 et 1944, le plan . En 1946, le ministère de la Reconstruction charge l'architecte Pierre Patout de diriger les monumentale, celui-ci intègre à sa réflexion le problème de la déclivité de la rue Nationale, évaluée à sept rappelant le tuffeau des maisons anciennes. En 1948 toutefois, Patout doit reprendre son étude pour le haut de la rue Nationale, le service des Monuments historiques lui demandant de dégager l'église Saint -Julien de toute construction. Le second modificatif du plan d'aménagement et de reconstruction entérine
    Illustration :
    Vue générale des îlots G, H et I depuis le carrefour des rues Nationale et Colbert, [1959
  • Croix de guerre 1939-1945
    Croix de guerre 1939-1945 Tours - place Saint-Eloi - en ville
    Inscriptions & marques :
    L'inscription "République française" est placée en exergue du médaillon central ; le millésime 1939 -1945 est gravé au revers. Le coussin est orné d'un écusson en tissu brodé des armoiries de la ville de Tours (trois tours surmontées de trois lys) ; le dessin des armes est l’œuvre du bibliothécaire Georges
    Historique :
    La croix de guerre 1939-1945 a été décernée à la Ville de Tours le 14 août 1948. Sa citation à
    Référence documentaire :
    AC Tours. 3 D Décorations. Diplôme de la Croix de guerre décerné à la Ville de Tours le 14 août [Le maire de Tours Marcel Tribut brandissant la Croix de guerre remise par le président de la
    Description :
    croisées. En son centre, un médaillon présente sur l'avers le profil allégorique de la République, coiffé de vermeil en forme d'étoile, rappelant l'ordre de la citation, permet d'épingler le ruban sur un
    Annexe :
    Transcription de la citation figurant sur le diplôme de Croix de guerre (décerné à la ville de Tours le 14 août 1948) : "Durant les opérations de Juin 1940, hébergeant et ravitaillant d'innombrables / colonnes de réfugiés, a été le théâtre sur la ligne de la Loire, d'une tentative de redressement
    Illustration :
    Le maire de Tours Marcel Tribut brandissant la Croix de guerre que le président Vincent Auriol (au
  • Vouvray : monument à l'Illustre Gaudissart
    Vouvray : monument à l'Illustre Gaudissart Vouvray - rue Victor Hugo - en ville
    Inscriptions & marques :
    "C. GARAND Sculpteur" (sur la plinthe gauche) - A L'ILLUSTRE GAUDISSART (sur le devant du socle A LA VILLE DE / VOUVRAY (sur le côté gauche du socle) - Noms des membres du comité d'organisation (sur le côté droite du socle).
    Historique :
    Le monument représentant Félix Gaudissart, héros du roman éponyme de Balzac (1833), exécuté par Camille Garand est inauguré le 16 septembre 1934.
    Description :
    Le buste est posé sur un socle à hauteur d'appui.
    Illustration :
    Vue générale du monument de trois quarts gauche. Le personnage de Balzac est représenté à mi-corps
  • Livre d'or de Ferdinand Morin
    Livre d'or de Ferdinand Morin Tours - place Saint-Eloi - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le destinataire initiale chêne et d'une branche de laurier. Sur le dos, au niveau de la pièce de titre, est inscrit "LIVRE D'OR
    Historique :
    , les élus municipaux souhaitent en effet remercier le maire de Tours d'avoir œuvré contre un sinistre total de leur cité. Le recueil, qui témoigne de la gratitude de milliers de Tourangeaux, a été offert à Ferdinand Morin au cours d'une cérémonie le 2 juillet 1941. Il est conservé aux archives municipales de
    Référence documentaire :
    Hier soir a été remis à M. Morin le Livre d'or offert par les Tourangeaux. La Dépêche, 3 juillet
    Annexe :
    est le don spontané de toute l'âme de la Cité. Ouvriers et intellectuels, commerçants et fonctionnaires, quelles qu'aient été dans le passé leurs divergences d'opinions et leurs diversités de sorts, les Tourangeaux vous offrent leurs témoignages dans le Livre d'Or que j'ai mission de vous remettre aujourd'hui. À côté de ces pages admirables qu'ont écrites, avec le même élan de sincérité, les plus éminentes personnalités de la ville, comme M. le préfet Vernet, comme Son Excellence Mgr Gaillard, si étroitement associés vous avez consacré le meilleur de vous même. Que ce mémorial qui vous est offert aujourd'hui d'un cœur . » source : Hier soir a été remis à M. Morin le Livre d'or offert par les Tourangeaux. La Nouvelle
  • Tours : fontaine dite monument François Sicard (partiellement détruite)
    Tours : fontaine dite monument François Sicard (partiellement détruite) Tours - 26 boulevard Heurteloup - en ville - Cadastre : 2012 DW 601
    Historique :
    forte et le projet voit le jour à peine deux ans après la mort de l'artiste : ses amis, en accord avec médaillons en bronze exécutés par Marcel Gaumont, élève de Sicard. Le piédestal-bassin des groupes est ) du Conseil municipal de Tours et du Conseil général, est inauguré en juillet 1938 dans le jardin de 1980, mais le groupe disparu est récupéré. Il est ensuite démantelé : les groupes sculptés sont déposés
    Représentations :
    central d'où rayonnaient les trois groupes de Diane, Pan et Thésée et le Minotaure, posés sur des socles moulurés monumentaux séparant les trois lobes du bassin. Sur le pylône central étaient disposés trois
    Description :
    La fontaine, connue par des plans et des photographies, est exécutée sur le modèle de la fontaine
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la fontaine dans le jardin de la Préfecture à Tours. Photographie ancienne
  • Tours : groupe sculpté, Pan, chèvre, chevreaux et bouc
    Tours : groupe sculpté, Pan, chèvre, chevreaux et bouc Tours - boulevard Heurteloup - en ville
    Historique :
    Sydney en 1932. Ce groupe ornait, avec les groupes de Thésée et le Minotaure et Diane chasseresse, la hommage à l'oeuvre du sculpteur tourangeau. Après le démantèlement de la fontaine, les groupes furent déposés à l'hôtel de ville où ils se trouvent toujours. Le modèle en plâtre pour la fontaine Archibald est
    Représentations :
    sur le dos d'une chèvre couchée.
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours Tours - en ville
    Historique :
    Le quartier de l'entrée nord est le premier secteur urbain de Tours détruit lors de la Seconde Guerre mondiale, à la suite des tirs d'obus incendiaires du 19 juin 1940. Attisé par un vent violent, le brasier perdure plus de deux jours durant lesquels le maire de Tours, Ferdinand Morin, négocie l'arrêt des combats. Déclarée "ville ouverte" le 21 juin, Tours est occupée par les Allemands dès le lendemain. Le de 1300 familles sans logis. Reconnue comme partiellement sinistrée par arrêté préfectoral le 29 concerne les vestiges épargnés par les destructions, un premier plan voit le jour qui conserve notamment la perspective nord-sud initiale, prévoit l'élargissement de la rue Nationale, et structure le quartier à l'aide identifiés par une lettre sont édifiés en 1947. Un second modificatif du plan Lefèvre voit le jour en 1950
    Référence documentaire :
    Tirage rehaussé d'aquarelle : plan dressé en 1898, mis à jour en juin 1910, annoté le 30 juillet -voyer en chef) ; Le Natail (architecte voyer) ; Albin (architecte voyer en chef). (archives municipales Tirage rehaussé de crayons de couleur : plan d'aménagement du quartier sinistré dressé le 1er août Le plan de reconstruction des quartiers sinistrés / La Dépêche, 23 août 1940. Impr. photoméc. n. et [Projets de reconstruction du quartier nord publiés par le quotidien La Dépêche] / Groupement des Le nouveau plan de reconstruction / La Dépêche, 23 septembre 1941. Impr. photoméc. n. et b. : plan [Plan d'aménagement et de reconstruction du quartier nord publié par le quotidien La Dépêche Calque et encre noire : plan masse dressé le 2 septembre 1944. Auteur inconnu. (archives Fond de plan de 1938, ajouts de G. Dupuy après le 29 septembre 1944. Par Danger (géomètres Tirage rehaussé d'aquarelle : plan dressé le 20 mars 1946. Par Dorian, Jean (architecte urbaniste
    Description :
    Le quartier nord reconstruit forme un ensemble homogène traversé par l'axe majeur nord-sud que Président-Merville et Constantine. Une zone de reconstruction annexe, comprenant le groupe scolaire terrain militaire de la caserne Lasalle, tandis que le Crédit Lyonnais a été reconstruit sur un terrain de , dans les années 1960, l'extension du territoire communal vers le sud.
    Texte libre :
    de France, elle dispose à cette époque d'un riche patrimoine architectural, concentré dans le centre la Seconde Guerre mondiale surviennent en juin 1940. Entrée sur le territoire français le mois précédent, l'armée allemande atteint le 16 juin la rive nord de la cité tourangelle. Quelques jours auparavant, face à la progression rapide de l'ennemi, le gouvernement de Paul Reynaud a quitté Paris pour se brusquement le 19 juin lorsque de violents combats s'engagent de part et d'autre du fleuve. Des tirs d'obus incendiaires frappent l'entrée monumentale et déclenchent un immense brasier dans le quartier de la rue Nationale. La rupture des canalisations logées dans le tablier du pont Wilson empêche l'extinction de importantes, le maire Ferdinand Morin négocie le lendemain l'arrêt des combats et les Allemands occupent la ville dès le 22 juin. 2 - 1940-1943 : déblaiements et premiers projets de reconstruction et d'aménagement Le début de la période d'occupation est marqué par le déblaiement des ruines. Les travaux se
    Illustration :
    Avant-projet du plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension, Becq-Rouget, Le Natail et Plan de reconstruction dressé par le Groupement des Architectes d'Indre-et-Loire, 23 août 1940 Plan de reconstruction dressé par le quotidien La Dépêche, 28 août 1940. (archives municipales de Plan de reconstruction dressé par le service municipal de la Voirie, 3 septembre 1940. (archives
  • Réseau routier
    Réseau routier Tours - Quartier sinistré nord - en ville
    Historique :
    Camille Lefèvre en 1942 propose de redéfinir le maillage du quartier en élargissant des voies existantes la rue Nationale, dans l'axe de l'ancienne rue Richelieu. Le lancement d'un second modificatif en rectangulaire. La rue Constantine, à l'ouest de l'îlot ABC, est élargie dans le prolongement de la rue Marceau . Le 26 octobre 1951, le conseil municipal vote la dénomination de la place et des voies nouvelles du et rue des Fusillés. L'axe est-ouest reliant la rue des Déportés à la rue Baleschoux reçoit le nom de
    Référence documentaire :
    Tirage rehaussé d'aquarelle : plan de voirie dressé le 12 août 1948, modifié le 3 octobre 1948 Quartier sinistré. Zone nord / Auteur inconnu. 1:500. 12 août 1948, modifié le 3 octobre 1948. 1 , 114 Fi 189 : reportage pour l'architecte André Le Roy).
    Description :
    Le nouveau maillage orthogonal du quartier nord se complète d'un important réseau de voies de
    Annexe :
    Voirie, la commission générale a été appelée à se prononcer d'abord le 28 septembre, puis le 8 octobre . Etant donné le petit nombre de voies à dénommer [...] la Commission [...] a décidé de s'en tenir [...] à , dénomination qui guidera le choix des noms de rues A et B y aboutissant. Pour cette place, la Commission se trouve en présence de 2 demandes, l'une confirmée par plusieurs pétitions, tendant à lui donner le nom de de la dénomination de la place centrale est mise aux voix, et le vote donne les résultats suivants
    Illustration :
    Vue du coeur de l'îlot M depuis le porche de la rue des Déportés, mars 1952. (archives municipales Rue des Fusillés, vue depuis le porche monumental de l'îlot du Commerce. IVR24_20113701518NUCA Porches monumentaux rue des Déportés, vus depuis le coeur de l'îlot M. IVR24_20103701084NUC2A Coeur de l'îlot M, vu depuis le porche monumental de la rue des Déportés. IVR24_20103701085NUC2A
  • Îlot S
    Îlot S Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue de Jérusalem rue Richelieu rue Baleschoux - en ville - Cadastre : 2010 DZ 249 à 255, 257, 333
    Historique :
    Quatrième ensemble d'immeubles reconstruit dans le quartier nord, l'îlot S voit son implantation définitivement fixée par le plan de remembrement de décembre 1948. Désigné architecte chef de groupe en 1949 , Maurice Boille est chargé de la conception et du suivi des travaux de l'îlot, dans le respect du plan un vestige de l'ancienne enceinte de la Martinopole, que le service des Monuments historiques la nature friable du terrain. Le chantier est marqué par la visite d'Yves Pérony, préfet d'Indre-et -Loire, venu sceller la première pierre de l'îlot le 2 mai, à l'angle des rues des Halles et de Jérusalem . Le gros-œuvre est en voie d'achèvement début 1952, et les premiers certificats de conformité sont
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 29 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Tirage : plan cadastral dressé le 28 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Calque et encre noire : plan dressé le 17 janvier 1950. Par Baldet, Robert (architecte des Pour le quartier nord... La Nouvelle République, 8 septembre 1950.
    Description :
    Avoisinant la basilique Saint-Martin et le quartier ancien des Halles, l'îlot S se dresse en petites cours-jardins accessibles depuis le hall des immeubles. L'ensemble concerté aligne un bâtiment disparité dans le traitement des baies, chaque immeuble se dissociant nettement de son voisin. L'îlot lycée le long du mur de clôture. Son alimentation en air chaud est assurée par la chaufferie de l'îlot T
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1949/n°647) Le numéro entre ) - Devernois et Oury : DZ 255 (263) - Gasc et Barthélémy : DZ 253 (261) - Le Roy : DZ 257 (264) - Lhéritier de