Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 31 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Verrière : le Christ bon pasteur
    Verrière : le Christ bon pasteur Luzillé - Bourg - en village
    Représentations :
    Le Christ Bon Pasteur est figuré dans une niche architecturée à arc en mitre, surmontée d'une représentation de la Jérusalem céleste. Le visage, les mains et les pieds sont traités en grisaille, de même que
    Titre courant :
    Verrière : le Christ bon pasteur
  • Verrière : le martyre de saint Pierre (baie 6)
    Verrière : le martyre de saint Pierre (baie 6) Chançay
    Représentations :
    Le panneau central représente le martyre de saint Pierre. Saint Pierre est représenté en train d'être crucifié la tête en bas. Un homme maintient le corps de saint Pierre pendant qu'un second le hisse sur la croix à l'aide d'une corde et que le troisième s'apprête à planter un clou dans son pied droit devant les murailles d'une ville (Rome) observent la scène. Le panneau central est entouré d'une
    Description :
    Baie libre en plein cintre. Le motif central s'inscrit dans un médaillon entouré de guirlandes, se
    Titre courant :
    Verrière : le martyre de saint Pierre (baie 6)
  • Verrière : le reniement de saint Pierre (baie 5)
    Verrière : le reniement de saint Pierre (baie 5) Chançay
    Représentations :
    Le panneau central représente le Reniement de saint Pierre. Saint Pierre est représenté assis au près du feu dans la cour du Temple. Il répond la main sur le cœur aux questions posées par un homme et
    Description :
    Baie libre en plein cintre. Le motif central s'inscrit dans un médaillon entouré de guirlandes, se
    Titre courant :
    Verrière : le reniement de saint Pierre (baie 5)
  • Verrière : saint Léon et saint Martin
    Verrière : saint Léon et saint Martin Luzillé - le bourg - en village
    Représentations :
    détache sur le fond blanc de l'auréole. Il porte la tiare papale à trois rangs. Saint Martin auréolé est Saint Léon le Grand, pape et docteur de l’Eglise, est figuré debout à gauche, tenant la croix dans la main gauche et un livre ouvert dans la main droite. Le visage barbu est peint en grisaille et se représenté âgé, ouvrant les bras en signe de bénédiction. Les deux personnages se détachent sur le fond
    Localisation :
    Luzillé - le bourg - en village
  • Ostensoir n°3
    Ostensoir n°3 Le Boulay
    Localisation :
    Le Boulay
  • Bénitier
    Bénitier Chançay
    Description :
    en marbre blanc. Le décor se compose de fleurs de tournesols et d'artichauts en fleurs sculptés Bénitier Art déco dont le socle octogonal et le pied sont en pierre alors que la vasque ovale est
  • Lampe
    Lampe Château-Renault
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant "Lumivase" (sous le pied).
    Représentations :
    Frise à motifs géométriques et floraux sur le bord du couvercle.
  • Verrière : saint Vincent, sainte Lucie, saint Eloi
    Verrière : saint Vincent, sainte Lucie, saint Eloi Luzillé - le bourg - en village
    Représentations :
    traités de manière analogue à ceux de la baie représentant saint Léon et saint Martin. Le jour de réseau est meublé d'un oculus central orné d'une représentation de Dieu le Père auréolé tenant le globe dans
    Localisation :
    Luzillé - le bourg - en village
  • Grais : prieuré Saint-Jean-du-Grais
    Grais : prieuré Saint-Jean-du-Grais Azay-sur-Cher - Le Grais - isolé
    Historique :
    présence des deux hommes aux lieux-dits la Chapelle Paissonnel, le Petit Grais et le marché Saint-Jean ; en semble que ce soit à partir de cette date que commence la construction du prieuré tel que nous le de Cormery conteste le rattachement du prieuré à la collégiale Saint-Martin, mais doit finalement renoncer à ses droits en 1182. En février 1184, le pape Lucius III place le monastère directement sous -Augustin. Enrichi par les donations, le prieuré devient un fief possédant les droits de haute, moyenne et national et vendu en 1791, le prieuré devient une exploitation agricole. L’église, à l’exception du clocher des bâtiments ; de 1927 à 1962 son fils, le céramiste Raymond Darasse en entreprend la restauration . Entre 1927 et 1955, il construit plusieurs maisons à proximité des bâtiments d’origine et relève le portail. Les bâtiments anciens encore visibles sont : le clocher de l'église, la salle capitulaire avec le dortoir au-dessus, le réfectoire, orné d'une peinture monumentale du 14e siècle (lacunaire). Du réfectoire
    Référence documentaire :
    p. 143-151 EYDOUX, Paul-Henri. Le prieuré Saint-Jean-du-Grais. In : Monuments méconnus, Pays de la OURY, Dom Guy-Marie. Le prieuré de Saint-Jean du Grais. 10 p. sl, sd. SOURDEVAL, Charles de. Promenade archéologique. Le Castellum de Larçay, l'acqueduc d'Athée, la tour
    Description :
    Le plan cadastral de 1826 permet de visualiser l'assiette du prieuré et l’emplacement de l’église disparue (en pointillés), qui fermait la cour du cloître au nord. De l'église priorale seul subsiste le abrite l'escalier droit en pierre conduisant au dortoir et jouxtant la salle capitulaire. Le dortoir, à charpente à pannes. L'aile sud abrite le réfectoire où la chaire du lecteur forme une saillie à trois pans
    Localisation :
    Azay-sur-Cher - Le Grais - isolé
    Illustration :
    Pignon du bâtiment abritant la salle capitulaire et le dortoir ; à gauche le réfectoire Le puits. IVR24_20123701150NUCA Cave voûtée, située sous le logis prieural. IVR24_20123700958NUCA
  • Burettes et leur plateau
    Burettes et leur plateau Villedômer
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le propriétaire "T.N 10 juin 1876-10 juin 1926" (sous le plateau).
    Historique :
    1927, à l'occasion de son jubilé sacerdotal, célébré le 20 juin 1926.
    Représentations :
    Le Tétramorphe Symboles des quatre évangélistes sur le plateau : aigle de saint Jean ; lion de saint Marc ; homme
    Description :
    (coffre en bois, recouvert de cuir). Les burettes sont en métal doré (pied, anse, couvercle) et verre. Le
    Illustration :
    Détail de l'inscription sous le plateau : : T.N. 10 juin 1876 - 10 juin 1926
  • Bourg : maison (4 rue de Versailles)
    Bourg : maison (4 rue de Versailles) Le Boulay - 4 rue de Versailles - en village - Cadastre : 2018 A 217
    Historique :
    Une maison construite vers 1900-1902 est agrandie et augmentée d'un étage en 1938. Le propriétaire
    Description :
    , cordons, corniche) couvert d'un toit terrasse, dont le garde-corps est en terre cuite. On accède à la
    Localisation :
    Le Boulay - 4 rue de Versailles - en village - Cadastre : 2018 A 217
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le nord-ouest. IVR24_20163702969NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR24_20153700899NUCA
  • Bourg : mairie-école, actuellement école (1 allée des Tilleuls)
    Bourg : mairie-école, actuellement école (1 allée des Tilleuls) Le Boulay - 1 allée des Tilleuls - en village - Cadastre : 2015 A 179 2015 A 180
    Historique :
    Le 22 novembre 1845, la commune acquiert une maison appartenant à René Bedois, ancien charpentier , pour 3 000 fr, dans le but d'y installer une école. Cette maison a été construite par les parents du vendeur peu après 1811, date à laquelle ils achètent le terrain. L'édifice est composé de deux chambres à couchant, une petite écurie, grenier et comble sur le tout, couvert en tuiles, cour devant ces bâtiments . Le 12 juin 1860, un devis est dressé et prévoit la transformation de la salle de classe en mairie et la construction d'une classe et d'un logement pour l'instituteur pour 7 690 francs. Le projet prévoit et 0,25 en entablement sur la façade sud. Le devis prévoit également la provenance de certains -Renault… Les travaux sont adjugés le 24 février 1861 à Pierre Ambrogi, entrepreneur à Château-Renault et sont réceptionnés provisoirement le 25 mai 1862. Un devis supplémentaire est dressé le 4 avril 1863 par Raphaël Sauger pour 300 francs. Il prévoit le changement d'emplacement de la mairie et de la chambre de
    Référence documentaire :
    Le Boulay, projet d'extension de la mairie-école, plan, élévations et coupes. 1931. (Archives Le Boulay, projet d'école. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28).
    Localisation :
    Le Boulay - 1 allée des Tilleuls - en village - Cadastre : 2015 A 179 2015 A 180
    Illustration :
    Projet d'agrandissement de la mairie école. Plan dressé par Raphaël Sauger le 12 juin 1860 , le 12 juin 1860. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28).. IVR24_20153700778NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR24_20153700933NUCA Vue d'ensemble, depuis le nord. IVR24_20153700934NUCA
  • Calice et patène n°1
    Calice et patène n°1 Reugny
    Inscriptions & marques :
    Poinçon de garantie et titre (sur le bord du pied, sur le bord de la coupe, sur la patène ) ; poinçon de maître (sur le bord du pied, sur le bord de la coupe, sur la patène) : losange horizontal mal insculpté ; R. Commin (sur le bord du pied) ; In memoriam D.D. Maingon R.C. 30 juin 1934 (sous le pied).
    Représentations :
    jaillissantes représentant les fleuves du Paradis, surmontée d'une croix et sur laquelle descend le Saint-Esprit
  • Trophée sportif (n°12) : vase
    Trophée sportif (n°12) : vase Château-Renault
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur
    Historique :
    l'occasion d'un challenge baptisé le challenge de la Grappe d'or à Limeray (inscription).
  • Bourg : cimetière (rue Pasteur)
    Bourg : cimetière (rue Pasteur) Villedômer - rue Pasteur - en village - Cadastre : 1835 D2 368 2012 D 409
    Historique :
    un terrain est recherché à partir de l'année suivante. Les inhumations cessent d'être faites dans le cimetière situé autour de l'église en 1806, époque à laquelle le nouveau cimetière commence à être utilisé , propriétaire du château de La Boisnière, propose d'acheter un terrain de 14,02 ares jouxtant le cimetière, de le rétrocéder gratuitement à la commune, et d'assurer la clôture de l'ensemble afin d'agrandir le 1855 et le cimetière est béni par le curé-doyen de Château-Renault le 1er septembre 1856. Les restes de Antoinette Élisabeth Chebrou de Lespinats, comtesse de Coubert, sont transférés le 22 mai 1857 dans le caveau construit par son époux. En 1872, le comte de Coubert décide d'attribuer à la fabrique une rente annuelle de le 28 juin de chaque année, également à perpétuité, un service anniversaire pour le repos de son âme et six messes de requiem pour le repos des âmes de toutes les personnes qui seront inhumées dans le caveau du monument qu'il a fait construire dans le cimetière ; entretenir et conserver en bon état le dit
    Représentations :
    Armes sur les piliers encadrant le monument funéraire de la famille de Coubert. Blason de gauche ). Le tout encadré d'un lévrier et d'un lion rampant et surmonté d'une couronne comtale.
    Description :
    Le cimetière est de forme trapézoïdale, clos de murs en brique et possède des portails métalliques plusieurs curés de Villedômer sont placées au pied de cette croix. Le monument funéraire de la famille de
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR24_20133700720NUCA Détail des armes sur le monument de la famille de Coubert. IVR24_20133700484NUC2A
  • Nitray : château
    Nitray : château Athée-sur-Cher - Nitray - isolé - Cadastre : 2011 A01 372, 1290, 1591, 1592 Logis : 1591
    Historique :
    de la Reine-mère et maire de Tours. C'est vraisemblablement lui qui a fait construire le grand corps
    Description :
    Le grand corps de logis est de plan rectangulaire, élevé d’un étage carré et d’un étage de comble , surélevé à l'est à cause de la déclivité du terrain. A l'est et à l'angle sud-ouest, le comble est coupé de l'est a été aménagée en chapelle. Le pigeonnier occupe l'angle nord-ouest de la cour, limitée à
    Texte libre :
    , Marie Binet, par son mariage avec Charles Daen fait entrer le domaine dans cette famille qui le conserva roi au bureau des finances de Tours, puis fut acquis en 1807 par le général d’Empire Jean-Jacques XIXe siècle, notamment sur le grand corps de logis, mais les archives n’ont pas été retrouvées . Description des différents bâtiments : Situé en rive gauche du Cher, le château s’insère dans un parc à l’anglaise de 43 hectares ; c’est également un domaine viticole depuis le XVIIIe siècle, où sont produits des fois franchi l'ouvrage d'entrée, on pénètre dans une cour rectangulaire fermée à l’est par le grand d’un haut toit en ardoise et de deux grandes souches de cheminée. Le grand corps de logis, orienté nord convergente. Le bâtiment forme un quadrilatère sans saillie ; les escaliers en vis sont tous situés dans œuvre cinq travées ordonnancées, symétriques par rapport à la porte d’entrée, tandis que le tiers droit ne modernité de la construction s’illustre par ses éléments décoratifs où s’épanouit le répertoire ornemental
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la haute cour vers le nord, avec les anciens logis et le pigeonnier Le corps de logis au sud-ouest et le pavillon de chasse au premier plan. IVR24_20113703262NUCA Vue sur le parc au nord-est de l'ouvrage d'entrée. IVR24_20113703258NUCA Façade sud du corps de logis donnant sur le parc. IVR24_20113703266NUCA Demi croisée éclairant le comble et écus sculptés, façade sud. IVR24_20113703282NUCA
  • Tableau : l'incendie du temple de Diane à Ephèse
    Tableau : l'incendie du temple de Diane à Ephèse Château-Renault
    Représentations :
    merveilles du monde, survenu dans la nuit du 6 juillet 356 av. J.C.. Le temple en flamme, entouré d'éléments architecturaux (temples, statues, statue équestre, colonne...), occupe le centre du tableau. Au premier plan
  • Bourg : monument aux morts (place Saint-Aignan)
    Bourg : monument aux morts (place Saint-Aignan) Épeigné-les-Bois - place Saint-Aignan - en village
    Historique :
    Le monument érigé en mémoire des soldats morts au combat en 1914-1918 a été commandé au sculpteur Etienne Fontbonne dit Gagelin Fontbonne et à l'architecte Roger Pétriaux et a été inauguré le 27 octobre
    Représentations :
    Face antérieure du monument : un poilu pose devant le drapeau national et tourne le visage vers la
    Description :
    Situé sur une place au nord de l'église paroissiale, le monument s'inscrit au centre d'un espace carré délimité par des demi obus fichés verticalement et reliés par des chaînes. Le monument, sculpté en
  • Tombe de Stéphane Pitard
    Tombe de Stéphane Pitard Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 2014 AE 5
    Historique :
    Tombe de Stéphane Pitard, instituteur âgé de 23 ans, décédé le 4 avril 1931 des suites de ses blessures après avoir sauvé les enfants de sa classe d'un incendie, déclenché lors d'une séance de cinéma le le projet proposé par le sculpteur Georges Delpérier. La légion d'honneur lui est attribuée à titre
    Description :
    Tombe à base rectangulaire surmontée d'une représentation humaine sculptée. Le monument porte les mort victime de son dévouement 28 septembre 1908 4 avril 1931" (sur plaque de marbre) ; "le personnel
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le nord. IVR24_20143704246NUC4A
  • Chemin de croix
    Chemin de croix Céré-la-Ronde - Bourg
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur
    Historique :
    Le chemin de croix réalisé par Paule Richon pour l'église de Céré-la-Ronde date de 1937 et a été
    Description :
    Le chemin de croix est composé de 14 panneaux de ciment travaillés en bas-relief et peints.