Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tombeau de Jean Courtin : la Mémoire et la Méditation (cathédrale Saint-Louis)
    Tombeau de Jean Courtin : la Mémoire et la Méditation (cathédrale Saint-Louis) Blois - place Saint Louis - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscription sur un cartouche : memoria ; meditatio. Signé et daté sur le panneau de droite, en bas
    Historique :
     ; 1670), qui travailla sur le chantier du château de Blois, reprit la figure de la Méditation pour le tombeau de la famille Bastard (Paris, église Saint-Eustache, détruit). Eléments seuls conservés du tombeau de Jean Courtin (mort en 1626), président au présidial de Blois , et de sa femme Marguerite le Conte (morte en 1645), sans doute par leur fille et leur gendre, Bonne et Louis Picart, pour leur chapelle sise à l' église Saint-Solenne. Le monument fut démembré sous la Révolution mais est déjà mentionné à son emplacement actuel dans un inventaire daté de 1802. Lerambert (1620
    Matériaux :
    marbre blanc noir taillé
    Représentations :
    Allégorie de la Mémoire : femme écrivant sur une table que lui tient un angelot ; allégorie de la Ripa ; la Mélancolie s' apparente aux représentations de Sainte Madeleine. Méditation : femme méditant sur un crâne. La Mémoire est figurée selon le type traditionnel publié par Cesare
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Titre courant :
    Tombeau de Jean Courtin : la Mémoire et la Méditation (cathédrale Saint-Louis)
    Dimension :
    h = 161 ; la = 258 ; pr = 16 ; la Méditation : h = 132, la = 102 ; la Mémoire : h = 132, la = 101
    Appellations :
    de Jean Courtin
    Illustration :
    Détail, La Méditation. IVR24_19944100107X Détail, La Mémoire. IVR24_19944100106X
  • Couvent de visitandines Sainte-Marie, actuellement hôtel du département et préfecture (place de la République)
    Couvent de visitandines Sainte-Marie, actuellement hôtel du département et préfecture (place de la République) Blois - place de la République - en ville - Cadastre : 1980 DP 534, 217
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de visitandines
    Historique :
    Les religieuses de la visitation, ordre fondé par Sainte-Jeanne de Chantal, s'installent à Blois en 1625 sur un terrain situé au nord de la "grande pièce d'Angleterre". La chapelle, élevée entre 1641 et partir de 1644. La construction des bâtiments commence en 1635 par les côtés nord et est du cloître, puis préfectorale et départementale. Après le refus de la municipalité de céder le collège, le choix se porte sur l'ancien couvent de la visitation, occupé par l'asile d' aliénés. Les services administratifs sont logés elles demeurent jusqu'en 1965. Au début des années 1980, lors de la décentralisation, le conseil général nouvelle aile, à l'est de la cour, construite par P. Cantais. de Sales, construite par les familles Ardier et Fieubet. Le décor intérieur de l'église est exécuté à couvent supprimé à la Révolution reçoit des affectations successives : prisons, asile, gendarmerie ..., avant d'être affecté en 1824 au conseil général et à la préfecture. Depuis l'Empire, la préfecture et le
    Référence documentaire :
    Archives départementale d'Indre-et-Loire. Série 3F : n° 215. La Visitation Sainte-Marie de Blois ouvrages de la Chapelle du président Ardier. Le 16 janvier 1672. LESUEUR, F. Le couvent des Saintes Maries ou de la Visitation. Congrès Archéologique de France, 88e MARTIN-DEMEZIL, J. La Visitation Sainte-Marie de Blois. Mémoires de la société des Sciences et REBSOMEN, A. Histoire du monastère de la Visitation Sainte-Marie de Blois. Manuscrit dactilographié . Brochure manuscrite de 12 folio, s.n., s.d. Archives départementales de Loir-et-Cher. Cartes et plans n° 471 et 500. Projet de préfecture dans Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales, étude 19, liasse 1086. Devis des Archives municipales de Blois. Série D. Délibération municipale. 27 juillet 1825. p. 588 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol.
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Blois - place de la République - en ville - Cadastre : 1980 DP 534, 217
    Titre courant :
    Couvent de visitandines Sainte-Marie, actuellement hôtel du département et préfecture (place de la
    Couvrements :
    cul-de-four
    Illustration :
    Coupe sur la ligne C.D. des bâtiments de l'ancien couvent des Saintes-Maries. IVR24_19924100106Z Coupe sur la ligne A.B. des bâtiments de l'ancien couvent des Saintes-Maries. IVR24_19924100107Z Coupe sur la ligne E.E. des bâtiments de l'ancien couvent des Saintes-Maries. IVR24_19924100105Z Plan du couvent des cy-devantes Saintes-Maries-Plan masse des bâtiments et de l'enclos, levé avant la démolition. IVR24_19924100173XA Plan du rez-de-chaussée de l'ancien couvent des Saintes-Maries pour le projet de l'installation du Plan du rez-de-chaussée de l'ancien couvent des Saintes-Maries pour le projet de l'installation du Plan du rez-de-chaussée de l'ancien couvent des Saintes-Maries pour le projet de l'installation du La préfecture IVR24_19904100304XA
  • Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois
    Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois Blois - place Louis-XII - en ville - Cadastre : 1810 A 1371, 1372, 1373
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de génovéfains d'ermites de saint Augustin
    Historique :
    La charte de fondation d'un monastère dédié à la Vierge en 696 pourrait concerner l'abbaye Notre de Saint-Augustin, reconstruction totale de l'église en conservant la crypte ; 13e siècle : seconde l'enclos se confond avec les fortifications de la ville, construction de la tour de Bourgmoyen ; 16e siècle inachevé à la veille de la Révolution ; 1790 : saisie de l'église et des bâtiments ; 1806 : démolition de l'église pour l'aménagement de la place Louis XII, affectation des bâtiments au collège ; 1843 : construction du pavillon ouest et d'un bâtiment longeant la rue de Bourgmoyen ; 1940 : les vestiges de l'église -Dame-de-Bourgmoyen de Blois ; fin 10e siècle : construction d'une église et d'une crypte (vestiges dégagés en 1943) ; 1122 : les chanoines séculiers sont remplacés par des chanoines réguliers de l' ordre campagne de travaux, édification d'une église gothique sur des structures romanes, reconstruction des bâtiments abbatiaux, délimitation d'un vaste enclos en bordure de Loire ; 14e siècle : le mur sud de
    Observation :
    Notice référencée IA00141117 dans la base Mérimée.
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Loir-et-Cher. Série 0 : 18 O6 VII 80. Décret impérial concédant à la pour la reconstruction de l'église. (1243-1259). jardin de la France, Août-septembre 1941. p. 13-19. TROMBETTA, P.J. Une réussite dans le domaine de l'archéologie urbaine : la fouille de la place Vaslin de La Vaissière à Blois. Archéologia, mai 1976. p. 478. Archives nationales. Série K : K, 3, n°11. Charte de fondation de l'abbaye en 696, publiée par Mabillon, in : De re diplomatica. Paris, 1661. Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales : Étude 10, liasse 113. Devis et Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales : Étude 19, liasse 97. Devis de réparations de l'église, le 22 juin 1607.
    Statut :
    propriété de la région
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois
    Annexe :
    Loir-et-Cher, 7 M 234) J'ai l'honneur d'attirer votre bienveillante attention sur la situation de Général, pendant la session de mars courant au sujet de son maintien à Vendôme ou de son transfert à Blois . Le principe de la création d'une école d'Agriculture en Loir-et-Cher a été adopté, en août 1919, par trop onéreux le projet présenté par la directrion départementale des services agricoles de l'acquisition dans la banlieue de Blois d'une propriété où aurait été installée une école d'agriculture autonome je reçusse une confirmation officielle de ces intentions, je la provoquais même, sur le conseil de par la presse la création de cette école qu'en octobre, c'est à dire après la rentrée des que la date d'ouverture fût tardive l'école compta dès les premiers jours 10 élèves de première année , 20 élèves. (Déclaration de Monsieur le Député Plissonnier examen du budget de l'Agriculture par la , Sciences Naturelles) est donné par 5 professeurs du lycée. L'enseignement de la technologie, du dessin
    Vocables :
    Notre-Dame-de-Bourgmoyen
    Illustration :
    Report du plan d'ensemble sur le cadastre de 1980, (Les bâtiments qui subsistaient à la Révolution Report du plan d'ensemble (église et bâtiments) sur le cadastre de 1810 (section A de la ville Plan de l'enclos abbatial à la fin du Moyen-Âge. Hypothèse de restitution d'apeès plans de 1790 et Plan de la nouvelle place des Boucheries avec l'église de Bourgmoyen et le percement de la rue du Bâtiments abbatiaux. Plan général de l'enclos et des bâtiments formant l'établissement de la cy -devant abbaye dite de Bourgmoyen de Blois avec le tracé de la rue du Département projetée. Le plan ne représente que la partie ouest de l'enclos. Encre sur papier (0,50 x 0,37 m), échelle : environ 1/250e, non des cy-devant Bourmoiens, de la Boucherie et des rues adjacentes. Encre et gouache sur papier (0,40 x Eglise abbatiale. Plans superposés de la crypte et de l'église d'après les fouilles de 1942 et le la ville de Bloys veüe du midy", 1675. Aquarelle et encre sur papier (2,87 x 0,57 m). Maugier, Claude
  • Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul
    Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul Blois - place Victor Hugo - en ville - Cadastre : 1980 DP 405 1980 DP 406 1980 DP 732
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de jésuites
    Historique :
    première campagne est interrompue et les travaux reprennent en 1634 sous la direction de Charles Turmel qui reprend plusieurs points du projet initial, en particulier pour l' élévation de la façade et celle de la classification de la façade et une composition plus monumentale du volume intérieur. Un dernier changement de et de la tribune d' orgue, est exécutée à partir de 1674 et financée par Anne-Marie de Montpensier paroissiale sous le vocable de Saint-Vincent-de-Paul. En 1847, Jules de la Morandière entreprend sa restauration, en modifiant quelques détails de façade et en reprenant le couvrement de la nef et de la coupole , de même il refait la charpente de la lanterne. A cette date, l' église est pourvue de vitraux de l ' atelier de Lavergne, dont il ne subsiste qu' une verrière, et les parois intérieures de la totalité de l ' édifice sont recouvertes de peintures qui altèrent la sobriété monumentale de l' ordre toscan. Dans les ovale à jour zénithal, pourvue d' une regrettable statue de l' immaculée conception. En 1945, la bureau
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales : Etude 15, liasse 506. Devis pour la l'achèvement de la construction de l'église ; 13 mai 1655. l'achèvement de la construction de l'église ; 20 juillet 1654. Blois et J. de la Morandière, 1847. documents. Mémoire de la société de lettres et sciences de Loir-et-Cher. 1990. Projets pour la construction de l'église et du collège des Jésuites de Blois, par le père t. 14, p. 42-64. PETIT, Orner.L'église Saint-Vincent de Blois. Mémoire de la société de lettres et t. 31, p. 59-72 LESUEUR, F. et MARTIN-DEMEZIL, J. Devis et marché pour la décoration du choeur de l'église des Jésuites de Blois. Mémoire de la société de lettres et sciences de Loir-et-Cher. 1946. Archives municipales de Blois. Série D. Registre des délibération municipales : t. 25, p. 45, 326
    Murs :
    pierre de taille
    Auteur :
    [architecte] Morandière Jules de la
    Titre courant :
    Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint -Vincent-de-Paul
    Destinations :
    établissement de bienfaisance
    Vocables :
    Saint-Vincent-de-Paul
    Couvrements :
    cul-de-four
    Illustration :
    Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Plan et coupe de la première travée de la nef, montrant le revers de la façade, par le frère Turmel, avril 1634 Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Plan et coupe de la première travée de la nef, montrant le revers de la façade, par le frère Turmel, avril 1634 Plan de la toiture et du dôme IVR24_19904100264XA Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Vue de la façade nord Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Vue de la nef et du Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Vue de la nef et de la gauche : cénotaphe de Gaston d'Orléans. Statue centrale : la Charité. IVR24_19914100392XA droite : cénotaphe de Anne-Marie de Montpensier. Statue gauche : la Foi. IVR24_19914100415XA
  • Hôpital général (quai de Villebois Mareuil)
    Hôpital général (quai de Villebois Mareuil) Blois - quai de Villebois Mareuil - en ville - Cadastre : 1980 DH 162 REVOIR
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La première fondation de l'hôpital des pauvres remonte à 1657, date à laquelle les échevins , professeur de fortification au collège de Pontlevoy. A la Révolution, seule l'aile ouest était achevée. Entre 1807 et 1811, on construisit un autre bâtiment au sud de la cour à l'emplacement de la rue des barbeaux au milieu de celle-ci. Les travaux sont menés rapidement et la chapelle, financée par la souscription de "la Charité pieuse des fidèles" est consacrée en 1837. La démolition, injustifiée, de la chapelle achètent dans le Faubourg de Vienne plusieurs terrains, mais, faute de ressources suffisantes, ce projet ne . Vers 1780, Mgr de Thémines, évêque de Blois, souhaitant améliorer l'hébergement des malades pauvres , décide la construction d'un vaste ensemble hospitalier dont il confie la réalisation à Charles Mandar qui longeait l'église Saint-Saturnin. En 1833, la ville confie à l'architecte Pinault la réalisation d ' un nouvel hôpital avec trois corps de bâtiments disposés autour d'une cour, avec une chapelle située
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Blois. Série M : 3M1. Projets pour la chapelle de l'hôpital de Vienne. Le Archives municipales de Blois. Série M : 3M1. Souscription la Charité Pieuse des fidèles pour la construction de la chapelle de l'hôpital de Vienne. Février 1833 p. 496 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 248 et 327 COSPEREC, Annie. Blois : la forme d'une ville. Paris : Imprimerie nationale, 1994 siècle. Thèse de 3e cycle d'Histoire, Tours 1982.
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Blois - quai de Villebois Mareuil - en ville - Cadastre : 1980 DH 162 REVOIR
    Titre courant :
    Hôpital général (quai de Villebois Mareuil)
    Illustration :
    Chapelle (détruite). Projet d'élévation de la façade principale (non réalisé). IVR24_19904100242X Chapelle (détruite). Elévation de la façade principale. IVR24_19904100245XA Chapelle (détruite). Elévation de la façade principale. IVR24_19904100258X Profil des pentes des rampes projetées pour la nouvelle entrée de l'hôpital. IVR24_19904100239X Vue partielle de la chapelle au premier plan IVR24_19754100427XB Projet de reconstruction, plan masse des bâtiments (non réalisé). IVR24_19924100099Z Projet de reconstruction, plan masse des bâtiments. IVR24_19904100251XA Hôpital de Vienne, vue d'ensemble IVR24_19914100621XA
  • Ville :  chapelle, dite chapelle Saint-Michel, actuellement maison (4 rue du Château)
    Ville : chapelle, dite chapelle Saint-Michel, actuellement maison (4 rue du Château) Château-Renault - 4 rue du Château - en ville - Cadastre : 1835 B 247 2015 AD 535
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    construction de l’église paroissiale actuelle en 1562. La chapelle aurait été fondée par François de Rousselet en 1677, mais la forme de l'édifice (toits hauts et pentus) ainsi que la présence d'une baie cadastral napoléonien de 1835 sous le vocable de saint André : le culte y aurait-il été rétabli après la Cette chapelle est édifiée dans le cimetière ouvert dans la seconde moitié du 16e siècle, après la , aujourd’hui conservée en mairie. En 1784, lors de sa visite pastorale, l’archevêque de Tours demande que des réparations soient faites à la charpente et à la couverture. Probablement vendue comme bien national, la chapelle est désaffectée après la Révolution, et le cimetière est transféré dans l’actuel en 1807. La chapelle était placée sous le vocable de saint Michel, mais cependant elle est mentionnée sur le plan
    Référence documentaire :
    HUTEAU, Lucette. Château-Renault sous l'ancien Régime. Bulletin de la Société Archéologique de HUTEAU, Lucette. Le vieux Château-Renault : les chapelles. Informations municipales de Château HUTEAU, Lucette. Le vieux Château-Renault : les chapelles. Informations municipales de Château
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    Il s'agit d'un édifice de plan rectangulaire, construit en moellon enduit et pierre de taille
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
1