Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 17 sur 17 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port Saint-Jean
    Port dit port Saint-Jean Blois - Promenade Pierre Mendes-France - en ville
    Historique :
    Jusqu'au XVIIIe siècle, le port Saint-Jean n'est constitué que d'une simple grève. Vers 1730 employé au rétablissement du port Saint-Jean et à son pavage. Ils estiment que ce travail serait très d'amarrage du glacis du bourg Saint-Jean emportées par la débâcle soient remplacées, qu'il en soit ajoutées -Jean pour garantir le faubourg et la ville basse des inondations. L'ingénieur en chef reprend cette idée en 1801 mais les travaux nécessaires ne sont pas exécutés. En 1829, le port Saint-Jean suffit aux embarque des vins au port Saint-Jean et qu'un emplacement de 15 mètres y est réservé au bétail (abreuvoir bordée d'un quai surmonté de parapets ou garni de banquettes à l'exception du port Saint-Jean. Pour le port Saint-Jean. Ce port se trouve en effet établi à 1,60 m en moyenne en contrebas du niveau ingénieurs proposent d'élever sur le port Saint-Jean une terrasse à la hauteur de la crue de 1846 (c'est à propose de réhausser le port Saint-Jean et d'y construire deux cales simples (une à chaque extrémité). Ces
    Description :
    Le port Saint-Jean est situé sur la rive droite en amont du Mail. Il se compose d'une cale à
    Titre courant :
    Port dit port Saint-Jean
    Illustration :
    1770). On distingue le Mail planté depuis 1730 et le port Saint-Jean (simple grève). (bibliothèque Abbé Plan de Blois au XVIIIe (avant 1770 : le port Saint-Jean n'est pas aménagé). Détail du plan de la Plan de la jonction entre le port Saint-Jean et le Mail, 1832. (archives municipales de Blois, 1 O Plan de la jonction entre le port Saint-Jean et le Mail, 16 septembre 1832, ingénieur en chef port Saint-Jean. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 331). IVR24_20104100734NUCA Inauguration du bateau à vapeur (inexplosible) le Papin à Blois, 23 juin 1839, au port Saint-Jean Défense de Blois contre les inondations pénétrant par le port Saint-Jean, 27 octobre 1847 Défense de Blois contre les inondations pénétrant par le port Saint-Jean, 27 octobre 1847 Défense de Blois contre les inondations pénétrant par le port Saint-Jean, 27 octobre 1847 Saint-Jean. (archives départementales du Loir-et-Cher, 116 Fi feuille 19). IVR24_20104100687NUCA
  • Fauteuil de célébrant (cathédrale Saint-Louis)
    Fauteuil de célébrant (cathédrale Saint-Louis) Blois - place Saint Louis - en ville
    Auteur :
    [menuisier] Avisse Jean
  • Chalopinière : ferme
    Chalopinière : ferme Thiron-Gardais - La Chalopinière - isolé - Cadastre : 1814 B4 474, 475 2013 ZM 28
    Historique :
    vis en bois. Au 18e siècle, Jean-Marie Pioeron de Mondésir, receveur de la régie du roi, en est
    Auteur :
    [commanditaire] Pioeron de Mondésir Jean-Marie
  • Côte : château dit château de La Côte
    Côte : château dit château de La Côte Reugny - La Côte - en écart - Cadastre : 1819 H2 643 2009 YE 997
    Historique :
    pour partie de la baronnie de Rochecorbon. Le plus ancien seigneur connu est Jean Marcirion qui rend aveu de la terre en 1480. Au début du 16e siècle, le château appartient à Jean de la Rue, secrétaire du roi, puis à sa veuve Perrine Le Fuzelier et à leur fils Marc de la Rue, maître des requêtes à la mises en place en 1528. Le corps de logis sud aurait donc été édifié par Jean de la Rue ou sa veuve
    Texte libre :
    ancien seigneur connu est Jean Marcirion, qui rend aveu de la terre en 1480. Au début du 16e siècle, le château appartient à Jean de La Rue, secrétaire du roi, puis à sa veuve Perrine Le Fuzelier et à leur fils Marc de La Rue, maître des requêtes à la chambre des comptes de Bretagne, maire de Tours en 1535. C'est et ouest ont été mises en place en 1528. Le corps de logis sud aurait donc été édifié par Jean de La , conservée dans l'église de Reugny, datée de 1555, mentionne Marc de La Rue comme seigneur de la Côte à cette
  • Tableau : le Baptême du Christ (cathédrale Saint-Louis)
    Tableau : le Baptême du Christ (cathédrale Saint-Louis) Blois - place Saint Louis - en ville
    Représentations :
    baptême du Christ, Saint Jean Baptiste, pêcheur, barque, colombe Saint Esprit) angelot nué
  • Blois : jardin d'agrément et roseraie de l'évêché
    Blois : jardin d'agrément et roseraie de l'évêché Blois - place Saint-Louis - en ville - Cadastre : 2018 DO 790
    Historique :
    la terrasse basse sur le coteau qui dominait le bas-bourg Saint-Jean. Vers le milieu du 18ème siècle siècle, l’évêque May de Termont fait appel à Jean-Baptiste Collet, architecte et contrôleur des bois. Un jardin anglais est créé en 1883. En 1921 est inaugurée la statue de Jeanne d’Arc, créée par
    Référence documentaire :
    Saint-Jean, 8 août 1787.
    Description :
    par le belvédère qui accueille la sculpture équestre de Jeanne d’arc (étudiée). Il permet d’accéder à
    Auteur :
    [] Collet Jean-Baptiste
    Texte libre :
    -bourg Saint-Jean. Le prolongement des murs de soutènement des deux terrasses représentait une les réalisations voisines de Marigny au château de Menars, il engagea Jean-Baptiste Collet, architecte travaux plus tardifs de Mgr de Thémines, il appartient, en fait, aux aménagements de Jean-Baptiste Collet grand escalier, enjambant le bas-bourg Saint-Jean et escaladant le coteau, qui aurait constitué, depuis -est de la ville et le bas-bourg Saint-Jean aurait été coupé de toute communication avec la ville basse et plans : n°510, projet pour rampe pour relier les jardins au Bas-Bourg Saint-Jean, 8 août 1787. BM
  • Port dit port de Recouvrance
    Port dit port de Recouvrance Orléans - quai Barentin quai Cypierre - en ville
    Historique :
    Boulevard Jean Jaurès). Le règlement de police des ports d'Orléans daté de 1842 apporte des précisions sur (actuel Boulevard Jean Jaurès). Il est principalement affecté aux marchandises venant de la basse Loire
    Description :
    long (du pont Royal jusqu'au delà du boulevard Jean Jaurès) et est constitué d'une grande cale
  • Bouges-le-Château : parc et jardin d'agrément du château
    Bouges-le-Château : parc et jardin d'agrément du château Bouges-le-Château - 15 rue du château - en village - Cadastre : 2016 E 1; 2; 5; 11; 13; 20; 394 à 397; 496 à 499 2016 A 21 2016 ZA 30; 31; 37 38; 47; 48
    Historique :
    conseiller Jean-Baptiste Seghizo : un jardin existe déjà à cette période. Au 18ème siècle, la famille
    Référence documentaire :
    AURICOSTE, Isabelle, STILL, Jean-Jacques. Chambre d'agriculture de l'Indre. Etude du parc et des COCHET, Vincent. Le château de Bouges. Collab. Jean-Louis Libourel. Itinéraires. Paris : Centre des
    Représentations :
    groupe sculpté de l’école de Jean de Bologne, représentant le combat d’Hercule et de Cacus (ou Antée ou
  • Quai (culées du pont Jacques Gabriel et quai faubourg de Vienne)
    Quai (culées du pont Jacques Gabriel et quai faubourg de Vienne) Blois - quai Amédée Contant rue des Chalands quai de la Saussaye Promenade du Mail - en ville
    Historique :
    ouverte pour relier le pont et le bourg Saint-Jean. Coté rive gauche, les travaux semblent s'effectuer
    Description :
    port Vieil - rive droite en amont du pont, jusqu'au port Saint-Jean Les murs de quai situés à
    Illustration :
    Le quai situé entre le pont Jacques Gabriel et le port Saint-Jean, rive droite. Vue prise du pont Quai situé entre le pont Gabriel et le port Saint-Jean, rive droite. Vue prise depuis le pont
  • Hôtel Denis Dupont
    Hôtel Denis Dupont Blois - 2 rue Saint Honoré - en ville - Cadastre : 1980 DN 92
    Référence documentaire :
    p. 472-473 BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de
  • Tableau : portrait du docteur Louis Le Blanc (1706-1777)
    Tableau : portrait du docteur Louis Le Blanc (1706-1777) Orléans - 5 rue Antoine-Petit - en ville
    Historique :
    (1729-1791) et donné à l’École royale de chirurgie le 30 mai 1778 par le fils du modèle, Jean-Baptiste
  • Estampe : vue d'Orléans en 1761
    Estampe : vue d'Orléans en 1761 Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    d'Aignan Thomas Desfriches (1715-1800) exécuté en 1761, donné à Jean-François-Claude Perrin (1727-1789
  • Cales dites cale abreuvoir en long et cale en tablier à quai incliné (port de Recouvrance)
    Cales dites cale abreuvoir en long et cale en tablier à quai incliné (port de Recouvrance) Orléans - quai Barentin quai Cypierre - en ville
    Historique :
    (au niveau du Boulevard Jean Jaurès). Il est difficile de savoir à quoi correspond ce glacis, les simple du Chemin des Princes (actuel boulevard Jean Jaurès). La grande cale est probablement l'ouvrage
  • Hôtel de ville (détruit)
    Hôtel de ville (détruit) Blois - ancienne rue Foulerie quai Maréchal de Lattre de Tassigny - en ville - Cadastre : 1810 A 1438, 1422
    Historique :
    En 1457, Jean de Saveuses, gouverneur et bailli de Blois, premier chambellan de Charles d' Orléans
  • Port dit port de Saint-Dyé
    Port dit port de Saint-Dyé Saint-Dyé-sur-Loire - le Bourg - en village
    Historique :
    impraticables. En 1523, permission est donnée à Jean Caboche et à François Auxboeufs, plombiers, de faire mener
  • Château de Blois
    Château de Blois Blois - place du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 414
    Référence documentaire :
    BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois, les
  • Digue longitudinale dite duit
    Digue longitudinale dite duit Orléans - - en ville
    Illustration :
    Saint-Jean-le-Blanc). IVR24_20094500857NUCA
1