Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Verrière : saint Roch (baie 7)
    Verrière : saint Roch (baie 7) Château-Renault
    Historique :
    Verrière réalisée par Lobin, à Tours, en 1868.
    Représentations :
    religieux (représentation de la peste de Marseille en 1720-1721 ?). Les deux ecclésiastiques et l'enfant de couleur violette semble être un portrait de Mgr Guibert, archevêque de Tours (1857-1871). Le second
  • Verrière : la Toussaint (baie 10)
    Verrière : la Toussaint (baie 10) Château-Renault
    Inscriptions & marques :
    "L. Lobin Tours 1863". "beati qui ad cenam nuptiarum agni vocati sunt AP XIX 9" ("Heureux ceux qui les anges). "Civitas Dei" ("Cité de Dieu" sur le parchemin tenu par saint Augustin).
    Historique :
    Verrière réalisée par Lobin à Tours en 1863.
    Représentations :
    saint Martin de Tours La Toussaint avec une centaine de personnages dans les nuées. Lancettes (de gauche à droite et de Hélène, impératrice, et la Vraie Croix / 5 personnages de l’Ancien Testament : Aaron ; Moïse tenant les
  • Ville :  gare (avenue André Bertrand)
    Ville : gare (avenue André Bertrand) Château-Renault - avenue André Bertrand - en ville - Cadastre : 2014 AP 96
    Historique :
    Après l'ouverture de la ligne de Paris-Orléans-Tours en 1846, les maîtres tanneurs de Château -Vendôme-Tours n'est cependant fixé qu'en juillet 1864. Les travaux nécessitent le déplacement de chemins définitivement de fonctionner en 1949. La ligne Tours-Sargé passant par la vallée de la Brenne est inaugurée le 29 juillet 1894. Elle est déclassée dans les années 1970.
    Représentations :
    Les baies du rez-de-chaussée du corps central sont encadrées de pilastres à chapiteau dorique. Les
  • Orgue de tribune
    Orgue de tribune Château-Renault
    Historique :
    reçoit un paiement pour l’orgue en 1844 mais il semble que les travaux soient en fait réalisés par Lunel , menuisier de Tours, qui reçoit plusieurs paiements en 1848 pour ses travaux sur la façade d'orgue. A
    Référence documentaire :
    Les orgues d'Indre-et-Loire. Inventaire national des orgues, région Centre. Chambéry : Editions
1