Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port du canal de jonction Cher Loire
    Port dit port du canal de jonction Cher Loire Tours - quai de la Loire - en ville
    Historique :
    Le canal de jonction du Cher à la Loire (2,4 kilomètres) est creusé entre 1824 et 1828. Au moment de son ouverture à la navigation, le canal est équipé de deux écluses (une à chaque bout) et d'une des plans datés de 1787 et 1818. Le règlement des ports de Tours daté de 1830 précise qu'une portion du canal. Le passage entre la Loire et la gare d'eau est équipé d'encoches verticales destinées à recevoir des batardeaux, ce qui permettait d'isoler le canal de la Loire en cas de crues ou de réparations . Les charrois pouvaient y accéder depuis la levée par une cale abreuvoir simple établie sur le côté d'environ 30 mètres de large. En 1848, l'ingénieur Coumes estime que le canal de jonction offre un excellent . L'ensemble est établi en avancée sur le lit du fleuve et abrite les manoeuvres à l'entrée du canal. Le port du canal n'a pas subi de modification importante depuis le milieu du XIXe siècle. En revanche, le
    Description :
    l'ancien canal de jonction Cher /Loire, le port du canal de jonction est constitué d'une cale en tablier à
    Typologies :
    port d'entrée de canal : port aménagé à la jonction du fleuve et d'un canal. Le passage de l'un à
    Illustration :
    Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), années 1840 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), années 1840 Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de La gare du canal de jonction, vue prise vers le nord. Carte postale ancienne (tout début XXe siècle La gare du canal de jonction, vue prise vers le nord. Photographie ancienne, vers 1895. (société La gare du canal de jonction, vue prise vers le nord. Carte postale ancienne. (bibiothèque Elément métallique fixé sur le parapet du mur du quai de la ville, un peu en aval de l'entrée du
  • Cale dite cale en tablier à quai incliné du pont Napoléon
    Cale dite cale en tablier à quai incliné du pont Napoléon Tours - quai du Port-Bretagne quai du Pont-Neuf - en ville
    Historique :
    doute été détruite au moment de la construction du pont suspendu Bonaparte en 1855. Le plan illustrant l'avant projet des quais de Tours dressé par l'ingénieur Cormier le 26 décembre 1852 montre que le pont absente du premier projet figure sur le plan de 1866). La cale en tablier actuelle est donc déjà projetée achevé. Le pont Bonaparte est remplacé par un autre du même type en 1872 (pont de Saint-Cyr) puis par . Aujourd'hui, la cale en tablier est doublée d'une plateforme construite en avancée sur le lit du fleuve et
    Description :
    ) de cinq mètres de large et est accessible depuis le quai par deux rampes (une de chaque côté du pont
    Typologies :
    cale en tablier à quai incliné : pavement en pente douce vers le fleuve ne descendant pas jusqu'à
    Illustration :
    Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial Loire), années 1840 . Détail sur le port de Tours et la section située en aval de ce port. (archives municipales de Tours, 3 O Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de
  • Cale dite cale en tablier à quai incliné (port du canal de jonction Cher Loire)
    Cale dite cale en tablier à quai incliné (port du canal de jonction Cher Loire) Tours - quai de la Loire - en ville
    Historique :
    incliné et d'une cale abreuvoir simple orientée vers l'amont. L'ensemble est établi en avancée sur le lit du fleuve. Un plan daté de 1895 désigne le port de "cale de débarquement".
    Typologies :
    cale en tablier à quai incliné : pavement en pente douce vers le fleuve ne descendant pas jusqu'à
    Illustration :
    Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de Accès à la cale en tablier depuis le quai (escalier et rampe), vue prise vers l'amont. Carte Rampe permettant d'accéder à la cale en tablier depuis le quai de la ville. IVR24_20113703078NUCA
  • Cale dite cale en tablier à quai incliné de la passerelle Saint-Symphorien
    Cale dite cale en tablier à quai incliné de la passerelle Saint-Symphorien Tours - avenue André Malraux - en ville
    Historique :
    Le pont suspendu de Saint-Symphorien est construit en 1847. La cale en tablier du même nom apparaît pour la première fois sur un plan dressé par l'ingénieur Cormier le 26 décembre 1852. Il semble que aval seulement) et 1866 montrent l'ouvrage achevé. Côté rive gauche, le pont de Saint-Symphorien est
    Description :
    chaque extrémité) et est accessible depuis le quai par deux rampes (une de chaque côté du pont). La cale
    Typologies :
    cale en tablier à quai incliné : pavement en pente douce vers le fleuve ne descendant pas jusqu'à
    Illustration :
    Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de
  • Quai dit quais de Tours
    Quai dit quais de Tours Tours - avenue André Malraux place Anatole France quai du Pont-Neuf quai du Port-Bretagne - en ville
    Historique :
    terre probablement) sont construites le long des quais de la ville de Tours pour lutter contre les crues efficace puisqu'elle évite la catastrophe : la Loire ne s'est pas déversée dans la ville. Le mois suivant constitué d'un mur vertical et d'un parapet en pierre bordé d'un large trottoir depuis la place Foire le Roi largeur que le parapet et le trottoir serait établie entre la Foire le Roi et l'entrée du canal de jonction et depuis la rue Bonaparte jusqu'au bureau d'octroi de l'abattoir. Le maire de Tours propose . Cette requête est entendue puisqu'en 1847, l'Administration arrête le principe d'exhausser les quais en d'établir les nouveaux ouvrages en avancée sur le fleuve. Cette solution permet de régler le problème d'insalubrité des quartiers longeant la Loire. Le plan dressé par Cormier montre un état des quais de Tours taille. Cette solution ne permet d'élargir le quai que de 60 cm. Après la crue de 1856, l'urgence de approuvé par le ministre des Travaux publics le 20 juin 1857. Il comprend trois volets : - Exhaussement
    Description :
    d'amarrage). Le chemin maçonné de circulation, entre le perré et le mur de quai, est légèrement incliné vers le fleuve et mesure trois mètres de large. Une quinzaine d'escaliers droits (simples ou doubles ) assurent la liaison entre la ville et le fleuve. Un demi tore orne le haut du mur de quai sur toute sa
    Illustration :
    -Pierre-des-Corps jusqu'au pont Sainte-Anne, vers 1775, détail : cale au niveau de la place Foire le Roi Rive gauche, les quais situés entre le pont de pierre et le pont Saint-Symphorien, vue prise vers Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de Le perré situé rive gauche en amont du pont de pierre, vue prise vers l'aval. Carte postale Rive gauche, immédiatement en aval de l'entrée du canal de jonction, perré longeant le quai. Vue Rive gauche, immédiatement en amont du pont Mirabeau, perré longeant le quai. Vue prise vers
  • Cale dite cale abreuvoir simple (port du canal de jonction Cher Loire)
    Cale dite cale abreuvoir simple (port du canal de jonction Cher Loire) Tours - quai de la Loire - en ville
    Historique :
    cale abreuvoir simple orientée vers l'amont. L'ensemble est établi en avancée sur le lit du fleuve.
    Illustration :
    Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de
1