Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Viaduc ferroviaire
    Viaduc ferroviaire Villedômer
    Historique :
    Le décret autorisant la construction par la Compagnie du chemin de fer d'Orléans, de la ligne ferroviaire Brétigny-La Membrolle, permettant de relier Paris à Tours, est signé en juin 1857. Le tracé définitif est arrêté en 1864 et la ligne est ouverte le 5 août 1867. Le 27 décembre 1870, le viaduc est
    Hydrographies :
    Le Madelon
    Description :
    surmonté d'un garde-corps en pierre. Une seule voie de chemin de fer passe sur le pont, contrairement au
    Illustration :
    Projet de construction du viaduc. Coupe longitudinale présentant le système d'évacuation des eaux Projet de reconstruction du viaduc après le bombardement prussien. Élévation et plan, 1871 Projet de reconstruction du viaduc après le bombardement prussien. Élévation des tympans, 1871 Projet de reconstruction du viaduc après le bombardement prussien. Coupe transversale, 1871 Projet de reconstruction du viaduc après le bombardement prussien. Vue des travaux, 1871. (Archives Détail des arches, depuis le sud-est. IVR24_20133700726NUCA
  • Verrière : Présentation de Jésus au Temple, Crucifixion, Résurrection (baie 0)
    Verrière : Présentation de Jésus au Temple, Crucifixion, Résurrection (baie 0) Villedômer
    Historique :
    En 1868, la baie derrière le maître-autel a été réouverte : on y a placé la verrière réalisée par
    Représentations :
    en prière ; la Résurrection avec le Christ, encadré de deux anges et de trois soldats endormis à ses
    Description :
    Verrière composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
  • Verrière : Mariage de la Vierge, Sainte Famille dans l'atelier de Nazareth, Mort de saint Joseph (baie 1)
    Verrière : Mariage de la Vierge, Sainte Famille dans l'atelier de Nazareth, Mort de saint Joseph (baie 1) Villedômer
    Représentations :
    Verrière dédiée à saint Joseph, représentant de bas en haut : le mariage de la Vierge et de saint
    Description :
    Verrière composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
  • Verrière : Charité de saint Martin, Messe de saint Martin, Enlèvement du corps de saint Martin (baie 2)
    Verrière : Charité de saint Martin, Messe de saint Martin, Enlèvement du corps de saint Martin (baie 2) Villedômer
    Historique :
    Amédée de Cools, décédé le 28 février 1861.
    Description :
    Verrière composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
  • Tableau d'autel : Nativité de la Vierge
    Tableau d'autel : Nativité de la Vierge Villedômer
    Historique :
    galleria nazionale de Pérouse. Le tableau pourrait remonter à cette époque, Michel Gallant, seigneur de la
    Référence documentaire :
    d'inhumation de Michel Gallant le 1er décembre 1650.
    Représentations :
    quatrième femme, tournant le dos à la scène, porte une aiguière. Sainte Anne alitée et deux femmes à ses
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le retable de la chapelle de la Vierge
  • Verrières (baies 6-7-8)
    Verrières (baies 6-7-8) Villedômer
    Historique :
    que les quatre de la nef et les deux petites de la sacristie, le tout en verre blanc et plomb neufs de En janvier 1854, le sieur Bardet, peintre et verrier, demeurant à Couture-sur-Loir, s'engage auprès être posées pour le 13 août 1855 mais il semble que cette pose ait été repoussée à plusieurs reprises
    Description :
    Verrière composée de quatre panneaux superposés, maintenus par trois barlotières, dont le panneau
  • Verrière : l'Education de la Vierge, l'Annonciation, l'Assomption (baie 3)
    Verrière : l'Education de la Vierge, l'Annonciation, l'Assomption (baie 3) Villedômer
    Historique :
    Verrière réalisée par l'atelier Lobin de Tours en 1868, payée par le comte et la comtesse de Puységur, en souvenir de Jeanne Marie Pauline de Chastenet Puységur, leur fille aînée décédée à Tours le 22
    Représentations :
    pointes en bas, au 3 de gueules à trois pommes de pin d'or, au 4 d'azur à trois étoiles d'or, sur le tout
    Description :
    panneaux superposés, maintenus par trois barlotières, dont le panneau supérieur est trilobé.
  • Bourg : maison (4 place des Martyrs de la Résistance)
    Bourg : maison (4 place des Martyrs de la Résistance) Villedômer - 4 place des Martyrs-de-la-Résistance - en village - Cadastre : 1835 D2 408 2012 D 459
    Historique :
    Un bâtiment, présent sur le plan cadastral napoléonien de 1835, est remplacé par une nouvelle
    Description :
    placée dans le mur pignon ouest précédé d'une cour. Il est construit en moellon enduit (façade sud et
  • Beauregard : château dit château de Beauregard
    Beauregard : château dit château de Beauregard Villedômer - Beauregard - en écart - Cadastre : 1835 D 946 1835 D 947 1835 D 948 1835 D 949 1835 D 950 1835 D 951 2014 D 1704 2014 D 1705 2014 D 988 2014 D 992 2014 D 994
    Historique :
    C'est un ancien fief, dont le plus ancien seigneur connu serait Gaucher d'Aloigny, en 1443. Il appartient ensuite par alliances, aux familles de Thaix (entre 1475 et 1535) et Brossin (entre 1535 et le milieu du 17e siècle). Le fief semble avoir été précocement partagé entre plusieurs familles : Marie Gallant, décédé le 29 novembre 1650, était écuyer de La Bénardière, de La Coste et de Beauregard à cette époque. Le 28 décembre 1701, deux lots sont constitués pour François de Mareschau, chevalier seigneur de est aujourd'hui détruite) et fait créer l'avenue en 1825. Le château est acheté à la famille Durand en Mirault) en 1861. Le château, mentionné en 1719 comme presque totalement en ruine, a probablement été restauré dans le premier quart du 18e siècle. En 1852, Mme Gillet achète la propriété composée "de vieux ?], architecte à Tours". Le projet n'est pas mené dans sa totalité : seuls l'aile nord du château, les jardins supprimées au début du 21e siècle. Le pigeonnier présent sur le plan cadastral napoléonien est mentionné dès
    Description :
    Le château est un édifice en rez-de-chaussée et étage de comble, construit en moellon crépi et . Le pavillon nord, à un étage carré et étage de comble, est construit en brique et pierre de taille (encadrements des baies, cordons, corniche) et couverte d'un toit conique en ardoise. Le logis du régisseur est construite en pierre de taille et brique (partie centrale) et en pan de fer et verre (parties latérales). Le brique. Une frise constituée de croix en brique marque la séparation entre le rez-de-chaussée et le comble. Le pigeonnier possède 105 trous de boulins.
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le nord-est. Carte postale, début du 20e siècle. IVR24_20143703527NUCAB Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR24_20163702249NUCA
1