Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : église paroissiale Saint-Sulpice (place de l'Église)
    Bourg : église paroissiale Saint-Sulpice (place de l'Église) Sauzelles - Bourg - place de l'Église - en village - Cadastre : 1812 K 1298 1987 M 490
    Historique :
    (sanctuaire et nef). Le bas-côté sud, la chapelle au nord, le clocher-porche et le narthex appartiennent aux entrepris dans le troisième quart du 19e siècle.
    Référence documentaire :
    au Blanc. Août 1869. p. 32 DE BASCHER, J. Étude de quelques églises de la région du Blanc. Fontgombault, Lurais, Néons
    Illustration :
    L'église sur le plan cadastral de 1812. (Archives départementales de l'Indre Vue générale de l'église depuis le sud-ouest. IVR24_20123600045NUC2A Vue de l'église depuis le nord-est. IVR24_20123600046NUC2A
  • Neuville-sur-Brenne : église paroissiale Notre-Dame
    Neuville-sur-Brenne : église paroissiale Notre-Dame Neuville-sur-Brenne - du 8 mai 1945 rue - Cadastre : 1835 B 16 2018 B 11
    Historique :
    l’abbaye de Marmoutier pour y fonder un prieuré sous le vocable de Notre-Dame. C’est à cette époque qu’est ). Un devis pour la restauration de la charpente et de la couverture du clocher est dressé le 20 décembre 1849 et les travaux sont réceptionnés provisoirement le 22 janvier 1850. Des plans et devis pour brique dans le sanctuaire, des réparations à la couverture en tuile et l'achèvement du lambris de la voûte de la nef sont dressés par Raphaël Sauger, agent-voyer cantonal, le 18 février 1860. Ces travaux ne sont pas réalisés. Des plans et devis sont de nouveau dressés par Raphaël Sauger le 10 février chœur et du sanctuaire ; le percement de trois fenêtres de chaque côté de la nef ; la réfection de la charpente et de la couverture ; la réalisation de fausses-voûtes en brique et plâtre sur le chœur, le de Limeray et les travaux sont réceptionnés définitivement le 8 décembre 1869 pour une dépense de 6 , contrairement à ce qui était prévu dans le projet. Par délibération du 22 mai 1882, le conseil municipal
    Référence documentaire :
    Le patrimoine des communes d'Indre-et-Loire. Paris : éditions Flohic, 2001. (Patrimoine des
    Représentations :
    Le portail en plein cintre s'inscrit dans un avant-corps légèrement en saillie par rapport au
    Description :
    : trois sur le mur sud, trois sur le mur nord et une sur le pignon ouest. Le choeur est éclairé par cinq plein cintre, l’une placée dans le pignon et l’autre dans l’absidiole. A l'intérieur, la nef est . La nef est séparée du choeur par un arc en plein cintre. Le choeur et les chapelles latérales sont
    Illustration :
    Projet de restauration de l'église. Plan et coupe, dressés par Sauger le 18 février 1860 (non Projet de restauration de l'église. Plan, coupes et élévations, dressés par Sauger le 10 février Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR24_20153701027NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR24_20153701026NUCA Vue intérieure. Vue d'ensemble, de la nef vers le choeur. IVR24_20153700981NUCA
  • Auzouer-en-Touraine : église paroissiale Saint-Martin
    Auzouer-en-Touraine : église paroissiale Saint-Martin Auzouer-en-Touraine - place du Général Leclerc - en village - Cadastre : 1835 B 349 2013 B 323
    Historique :
    Les plus anciennes parties de l'église, qui semblent remonter au 11e siècle, sont le portail ouest surmonté d'une petite baie et le mur nord de la nef. A la fin du 16e siècle, Victor Gardette, seigneur de travaux d'agrandissement de l'édifice vers le sud (maçonnerie en 1611, charpente en 1612). L'église est prévoyant la restauration du pilier nord-est à l'extérieur, la réparation des enduits et du plafond et le porcs près duquel est entreposé le fumier s'appuie sur le mur de la sacristie et une écurie est placée près des fonts baptismaux. Le 31 mars 1851, un incendie détruit le sanctuaire, la chapelle de la Vierge réceptionnés définitivement en 1860. Le clocher qui menace de s'écrouler est détruit en 1899 et n'a pas été
    Représentations :
    subsistent. Graffitto représentant une serpe sur le contrefort nord de la façade occidentale.
    Description :
    chapelle) et le choeur (trois). Le pignon ouest est percé d’une porte en plein cintre, décentrée vers le porte murée sur le mur sud de la nef donnait accès au cimetière. A l'intérieur, la nef à vaisseau unique est couverte d'une fausse-voûte en berceau plein cintre. Le choeur est couvert d'une voûte en berceau
    Illustration :
    Plan des travaux à réaliser, dressé par Raphaël Sauger agent-voyer, le 21 juin 1851. (Archives Plan du projet de fausse-voûte, dressé par Raphaël Sauger agent-voyer, le 4 août 1859. (Archives Coupe longitudinale, dressée par Benoit architecte, le 20 janvier 1899. (Archives départementales Coupe transversale, dressée par Benoit architecte, le 20 janvier 1899. (Archives départementales Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR24_20143703658NUC4A Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR24_20143703665NUC4A Vue de la chapelle sud, depuis le sud-ouest. IVR24_20143703661NUC4A Vue du chevet et de la chapelle nord, depuis le nord-est. IVR24_20143703663NUC4A Vue d'ensemble, de la nef vers le choeur. IVR24_20143703124NUC4A
  • Bourg : église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine
    Bourg : église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Historique :
    On ignore à quand remonte la construction de la première église paroissiale d’Azay-sur-Cher. Le nombreux remaniements. Le clocher date de la seconde moitié du XVe siècle, et abrite à la base une chapelle du XVe siècle. La nef aurait été reconstruite en 1790 selon Ranjard, qui ne précise pas le plan de . Ces travaux sont réalisés. La tribune est construite par le charpentier Auguste Barge en 1858. En 1861 , le beffroi de la chambre des cloches est restauré par Auguste Alison. Le décor architecturé du chœur est réalisé par le curé de la paroisse entre 1856 et 1881.
    Référence documentaire :
    DUCHEMIN, Pierre. Le décor néo-gothique intérieur de l'église d'Azay-sur-Cher. Bulletin de la p. 225 SOURDEVAL, Charles de. Promenade archéologique. Le Castellum de Larçay, l'acqueduc d'Athée
    Description :
    . Elle est éclairée par deux baies à remplage flamboyant, une à l'est et l'autre au sud. Le chœur comprend une travée droite et une abside à cinq pans. Le clocher carré hors œuvre est desservi par une
    Illustration :
    Vue de la nef vers le choeur. Carte postale ancienne. (Tours, Archives départementales d'Indre-et Vue d'ensemble du clocher au sud avec le presbytère au premier plan. IVR24_20123700116NUCA Vue intérieure de la nef depuis le choeur. IVR24_20123700118NUCA Porte percée dans le mur ouest du clocher au moment de la création de la chapelle (XVe siècle
  • Bourg : église paroissiale Saint-Martin
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin Céré-la-Ronde - Bourg - place Saint-Martin - en village - Cadastre : 2009 OC01 121
    Historique :
    pas son emplacement exact. Une autre église a été bâtie au XIIe siècle, sous le vocable de Saint -Vincent. Il en subsiste le clocher, ainsi que les fondations des deux premières travées de la nef et de la moitié de la troisième travée. Le reste de l'édifice a été reconstruit au cours du premier quart du XVIe réfection de tout le dallage de la nef est réalisée. Le clocher a été restauré en 2004.
    Description :
    par des chevets plats. Le vaisseau central et les collatéraux sont couverts de voûtes d'ogives dont plusieurs clés sont ornées. La charpente de la nef est à chevrons formant fermes. Le clocher, de plan s'effectue par un escalier intérieur en vis en pierre. La flèche est en pierre. Le portail de la façade ouest est encadré de pilastres ; le chapiteau gauche est récent. Sur la façade nord, à l'est du clocher, une
    Illustration :
    Plan de l'église de la commune de Céré par G. Guérin architecte diocésain le 12 août 1879 Le clocher, vue d'ensemble avec sa flèche en pierre. IVR24_20083700517NUCA
  • Église paroissiale Saint-Solenne, actuellement cathédrale Saint-Louis (place Saint Louis)
    Église paroissiale Saint-Solenne, actuellement cathédrale Saint-Louis (place Saint Louis) Blois - place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 D0 217
    Historique :
    cathédrale sous le vocable de Saint-Louis ; milieu 18e siècle : suppression du cimetière, transféré hors les
    Illustration :
    Le chevet de la cathédrale IVR24_19884100511X Façade sud et clocher (vue prise depuis le mail Saint Jean). IVR24_19864100077X
1