Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Gloisière : ferme
    Gloisière : ferme Neuillé-le-Lierre - La Gloisière - en écart - Cadastre : 1819 C2 289, 290, 291, 292 2011 ZN 5
    Historique :
    logis nord, évier, placard dans le mur). La maison actuelle a été construite en 1858. Des bâtiments à du 20e siècle. L'ensemble n'est plus le siège d'une exploitation agricole.
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre
    Description :
    logis et étables à l'est ; logis actuel au sud. Le bâtiment abritant la grange et l'ancien logis et celui abritant le second logis et deux étables sont construits en moellon enduit et couverts de toits à longs pans en tuile plate. Le logis, en rez-de-chaussée et étage de comble, est construit en pierre de
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - La Gloisière - en écart - Cadastre : 1819 C2 289, 290, 291, 292 2011 ZN 5
    Illustration :
    Puits, devant le logis. IVR24_20123700703NUC2A
  • Barre : ferme
    Barre : ferme Reugny - La Barre - en écart - Cadastre : 1819 G2 1109 2009 ZL 122, 100
    Historique :
    Le plus ancien document retrouvé est un contrat de vente de 1561 mentionnant "une chambre avec de 7 prélèvements dans le cadre d'une campagne de datation par dendrochronologie : cette grange , architecturalement homogène, a été mise en place en 1458. Le logis, mentionné dans le contrat de vente en 1561 ferme est construite de l'autre côté de la route dans le troisième quart du 19e siècle : maison en 1870
    Observation :
    panne-sablière et un autre à l'entrait. La ferme comprend un poinçon montant de l'entrait qui porte le faîtage et reçoit le sous-faîtage, deux arbalétriers et deux demi-faux-entraits. Dans chaque versant, un cours de pannes extérieures est situé au niveau de l'assemblage du demi-faux entrait à l'arbalétrier. Le
    Description :
    (chaînage) et un chanfrein (linteau). Le logis a également conservé une cheminée et son four à pain. La d'un toit à longs pans en tuile plate dont les versants descendent très bas (environ 1 m du sol). Le pannes comprenait 5 fermes. La première, au nord, est engravée dans le pignon et la dernière a été à l'ouest ont pu être observées sur les trois autres fermes. Le contreventement est à un sous -faîtage. Dans la "seconde" ferme, le logis est construit en moellon crépi, la grange en pierre de taille et l'écurie en moellon enduit, le tout couvert de toits à longs pans en ardoise.
    Illustration :
    Vue intérieure de la grange, du sud vers le nord. IVR24_20133700345NUC2A
  • Besnardière : ferme
    Besnardière : ferme Reugny - La Besnardière - isolé - Cadastre : 1819 B2 391 2009 ZR 13
    Historique :
    , figurant sur le cadastre napoléonien. Le registre des augmentations et diminutions des matrices cadastrales l'étable semble avoir été remaniée au 19e siècle. Après la construction du nouveau logis, le logis primitif le cadastre napoléonien, a été détruit.
    Description :
    grenier dont l'accès se fait depuis la grange, par une baie située dans le mur de refend en pan de bois. A l'intérieur, le logis se composait de deux pièces à cheminée à hotte droite : l'une, possède un manteau en interrompant l'avant-toit. Le logis, construit en moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en tuile plate avec rives en ardoise, possède lui aussi un grenier mais dont l'accès se fait par le mur pignon sud. Il s'agit en fait d'un logis double, à façade symétrique, dont le centre est occupé par en ardoise, est le seul édifice où la pierre de taille est utilisée comme matériau de gros-oeuvre d'angle. Le logis et la grange sont les seuls bâtiments à posséder une corniche en pierre de taille à pan
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR24_20113700510NUC2A Ancienne grange et écurie, depuis le sud-ouest. IVR24_20113700515NUC2A
  • Cours : ferme
    Cours : ferme Sublaines - Cours - en écart
    Historique :
    par analyse dendrochronologique du 3e quart du 15e siècle (voir dossier Grange IA37005240). Le
    Description :
    Les bâtiments de la vaste ferme de Cours déterminent une cour fermée. Le pigeonnier porche de plan hauteur inégale séparés par deux cordons. Le premier niveau comporte 7 rangées de boulins, le deuxième 6 et le dernier 5, soit au total environ 680 boulins. Le pigeonnier est couvert d'un toit en pavillon
    Illustration :
    Vue d'ensemble prise depuis la cour avec la grange à porteau à droite, le pigeonnier et un bâtiment Vue d'ensemble prise depuis la cour, à l'est, avec le pigeonnier et la grange à porteau Vue d'ensemble prise depuis le nord de la cour, au nord, avec la face nord du pigeonnier et, à Façade sud du pigeonnier et portail accolé, avec à droite le bâtiment d'exploitation sud : vue , la grange accolée au centre et le pigeonnier à droite. IVR24_20103702464NUCA Vue d'ensemble prise depuis la cour, au nord, avec à droite le pignon de l'ancien logis désaffecté
  • Ferme de Coulommiers : ferme
    Ferme de Coulommiers : ferme Francueil - La Ferme de Coulommiers - en écart
    Description :
    type bloc-à-terre, abrite sous le même toit un petit logis à une pièce à feu et une grange à porche toit à longs pans et d'un toit en bâtière sur le porche. Une maison est accolée à ce logis par le hangar, une écurie et une étable. Le comble à surcroît qui surmonte l'écurie et l'étable est accessible
    Illustration :
    Vue d'ensemble du bâtiment abritant le hangar, l'étable et l'écurie, sur cour
1