Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port du canal de jonction Cher Loire
    Port dit port du canal de jonction Cher Loire Tours - quai de la Loire - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    des plans datés de 1787 et 1818. Le règlement des ports de Tours daté de 1830 précise qu'une portion Le canal de jonction du Cher à la Loire (2,4 kilomètres) est creusé entre 1824 et 1828. Au moment de son ouverture à la navigation, le canal est équipé de deux écluses (une à chaque bout) et d'une gare d'eau située à son extrémité nord, tout près de la Loire. Pour passer du canal au fleuve (et inversement), les bateaux empruntaient une ouverture large de 5,20 m (c'est la largeur d'une écluse du canal ) pratiquée dans la levée sud de la Loire et surmontée d'un pont. En 1828, il n'y a pas d'aménagement particulier du côté de la Loire. Seule une ancienne petite cale abreuvoir simple orientée vers l'aval est conservée. Située un peu en amont de l'entrée du canal, cette petite cale est en effet déjà mentionnée sur de la rive de la Loire située en amont du canal est réservée pour l'amarrage des bateaux à destination du canal de jonction. Cette consigne indique probablement un problème de stationnement à l'entrée
    Observation :
    Ouvrage non recensé par la Diren. Ouvrage situé sur deux communes : Tours et Saint-Pierre-des
    Référence documentaire :
    Carte postale ancienne. (bibiothèque municipale de Tours). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (bibiothèque municipale de Tours, Collection B. Leveel). (cf. illustration (ingénieur) ; De Basire (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 4946). (cf. illustration n Encre sur calque, 118 x 37 cm, 1895. Par Faure (ingénieur) ; Prince (ingénieur). (archives Encre et aquarelle sur papier, 1787, détail. Par Mari. (archives nationales, F 14 1202). (cf . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20073700123NUCA). Plume et lavis, 65 x 100 cm, détail, 1818. Par Bellisle, Jacquemin. (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, 66 x 49 cm, vers 1926. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S Encre et aquarelle sur papier, 55,5 x 44 cm, vers 1826. (archives départementales d'Indre-et-Loire . (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/261/6). (cf. illustration n° IVR24_20113703033NUCA).
    Précision dénomination :
    port d'entrée de canal
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    Situé rive gauche sur les communes de Tours et de Saint-Pierre-des-Corps, à l'extrémité nord de l'ancien canal de jonction Cher /Loire, le port du canal de jonction est constitué d'une cale en tablier à
    Typologies :
    port d'entrée de canal : port aménagé à la jonction du fleuve et d'un canal. Le passage de l'un à
    Localisation :
    Tours - quai de la Loire - en ville
    Titre courant :
    Port dit port du canal de jonction Cher Loire
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    ). (bibiothèque municipale de Tours, Collection B. Leveel). IVR24_19763700134XB municipale de Tours). IVR24_20123700839NUCAB La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 . Emplacement de la future entrée du canal de jonction Cher Loire (1824-1828). (archives nationales, F 14 1202 Plan général de la ville de Tours dressé par Jacquemin Bellisle en 1818, détail sur l'emplacement où sera établie la gare du canal de jonction Cher Loire en 1824-1828. (archives départementales . Détail sur l'entrée du canal de jonction Cher Loire. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 . Détail sur l'entrée du canal de jonction Cher Loire. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de Basire, détail sur l'entrée du canal de jonction Loire Cher. (archives départementales d'Indre-et-Loire
  • Port dit port au Bois
    Port dit port au Bois Amboise - quai du Général De-Gaulle - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Désigné sous le nom de « port Saint-Simon » (XVe siècle), de "port Saint-Sauveur" (XVIIIe siècle ) de « port de la ville d'Amboise » (1788), de « port de l'isle Convers » (1802) ou de port au Bois (1807, 1835, 1851), le site du port au Bois existe depuis l'époque médiévale. En 1787, on projette de creuser un canal longeant le port depuis l'Amasse pour l'usage de la manufacture royale d'aciers fins établie à la Noiraye. Il ne semble pas y avoir de suite à ce projet. Un texte de 1802 précise que le port au Bois s'étend depuis le jardin de l'Hôpital d'Amboise (proche de l'embouchure de l'Amasse) et jusqu'à la manufacture de la Noiraye et qu'il a été refait à neuf du temps du duc de Choiseul, dans les étendue était le dépôt des vins et des bois de la forêt d'Amboise. Il était sûr et tous les négociants des dégâts causés par la crue de 1790 (port inabordable, affouillement, accumulation de sable). En outre, les marchands de bois déposent leurs marchandises trop près du bord de la Loire sans respecter le
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, Ech. de 30 ' toises métriques ', non daté (vers 1816). (archives municipales Encre et aquarelle sur papier, détail, 1835. (archives municipales d'Amboise, O 210). (cf Encre et aquarelle sur papier, détail, 1835. (archives municipales d'Amboise, O 210). (cf Encre sur papier, Ech. 1/10 000e, détail, 1855. (archives municipales d'Amboise, O 219). (cf Encre sur papier, 1819. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2087 Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 toises, 87 x 22, détail de la 14ème feuille, milieu XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). (cf. illustration n ). (archives nationales, F 14 6615). (cf. illustration n° IVR24_20073700458NUCA). ). (archives nationales, F 14 1202). (cf. illustration n° IVR24_20113701883NUCA). Encre et aquarelle sur papier, non daté (vers 1787). (archives nationales, F 14 1202). (cf
    Précision dénomination :
    port de pied de coteau
    Description :
    Le port au Bois est établi sur la rive gauche, en aval de l'embouchure de l'Amasse. Il comprend une
    Typologies :
    port de pied de coteau : port aménagé côté val sur la pente du pied de coteau
    Localisation :
    Amboise - quai du Général De-Gaulle - en ville
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    embouchure de l'Amasse. (archives municipales d'Amboise, O 210). IVR24_20073700826NUCA approuvé le 5 mai 1788 par M. de la Millière. Mention du port de la ville d'Amboise. (archives nationales approuvé le 5 mai 1788 par M. de la Millière. Mention du port de la ville d'Amboise. (archives nationales mètres carrés. (archives municipales d'Amboise, O 219). IVR24_20113701917NUCA Plan de réalignement de 1835, planche n° 11 : rive gauche en aval du pont, port au Bois. (archives La Loire à Amboise et ses environs, 6 mars 1855. (archives municipales d'Amboise, O 219 Levées d'Amboise à Tours, milieu XVIIIe siècle. Détail sur Amboise, rive gauche aval du pont . (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). IVR24_20063700032NUCA Copie du plan d'une partie de la Loire avec projet d'un canal pour l'usage de la manufacture royale d'aciers fins d'Amboise, 1786, par Bussa ingénieur géographe du roi. (archives nationales, F 14 1202
  • Port dit port Saint-Jean
    Port dit port Saint-Jean Blois - Promenade Pierre Mendes-France - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    inondations au conseil municipal, ils exposent le danger que les crues de la Loire pénètrent dans la ville par 1752, les échevins demandent à Trudaine, intendant des finances, que le produit de l'octroi soit semble que la demande n'aboutisse pas dans l'immédiat mais à partir de 1770 la grève est enfin 1790, les commissionnaires et mariniers de la ville de Blois demandent à ce que les trois boucles huit autres et que les escaliers soient réparés. En 1792-1793, on projette de rehausser le quai Saint besoins du commerce et la ville a l'intention de réduire sa longueur en prolongeant le terre plein du Mail descendant vers le fleuve et dépourvu de quai. Le règlement du port de Blois de 1845 précise que l'on embarque des vins au port Saint-Jean et qu'un emplacement de 15 mètres y est réservé au bétail (abreuvoir dans les travaux de défense contre les inondations à Blois. L'ingénieur expose que la ville est partout bordée d'un quai surmonté de parapets ou garni de banquettes à l'exception du port Saint-Jean. Pour
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,005 m pm, 1832. (archives municipales de Blois, 1 O 28). (cf Encre et aquarelle sur papier, 1832. (archives municipales de Blois, 1 O 28). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, feuille 19, Ech. 1/2000e, planches de 107 x 70 cm, détail. (archives Aquarelle et plume, vers 1830. Par Burges, E. (bibliothèque municipale de Blois, RLZ 117). (cf Par Boyer. (bibliothèque municipale de Blois). (cf. illustration n° IVR24_20074100066NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuillle de 101 x 71, détail, vers 1850. (archives (lithographe éditeur). (archives nationales, CP F 14 10216/4, pièce 2). (cf. illustration n (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 1 Fi 839). (cf. illustration n° IVR24_20104100442NUCA). Document imprimé, Ech. 1/10 000e, détail, 1860. Par Jollois (ingénieur). (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, détail, 1870. Par Jollois (ingénieur). (archives départementales du
    Description :
    tablier à quai incliné et de deux cales abreuvoirs simples. Il mesure environ 300 mètres de long sur 10 mètres de large et est desservi par deux rampes et un escalier. Le mur de quai est orné d'un tore sur toute sa longueur (du même type que celui de la culée du pont Jacques Gabriel).
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan de la jonction entre le port Saint-Jean et le Mail, 1832. (archives municipales de Blois, 1 O . (archives municipales de Blois, 1 O 28). IVR24_19904100249XA . (bibliothèque municipale de Blois). IVR24_20074100066NUCA route de Saint-Dyé à Blois signé Roger. (archives départementales du Loir-et-Cher, Plan n° 762 Extrait de l'Atlas de Trudaine, entre 1745 et 1780. (archives nationales, CP F 14 bis 8493, planche Extrait du cadastre napoléonien de 1809 : rive droite en amont du pont Jacques Gabriel. (archives . Détail sur la ville de Blois. (archives nationales, F 14 608/1). IVR24_20104100699NUCA Extrait du plan de la ville de Blois, 9 juillet 1828 par l'ingénieur en chef. Détail. (archives (rive gauche) vers l'amont. (bibliothèque municipale de Blois, RLZ 117). IVR24_19924100179XA Carte de la Loire non datée (entre 1844 et 1858), détail. (archives départementales du Loiret
  • Port dit port du Petit Pré
    Port dit port du Petit Pré Blois - levée des Tuileries - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    , moellons, bois de charpente, charbon de terre, bois à brûler, planches, cercles, carreaux). Le règlement du port de Blois de 1845 précise que le port du Petit Pré sert aussi au stationnement des bateaux vides et qu'un chemin de halage de 4 mètres de large doit être aménagé tout le long de ce port (cet espace doit général des travaux à exécuter pour la défense de la ville de Blois, d'améliorer la partie aval du port . Il projette notamment d'y construire trois petites cales doubles à tablier haut. Seuls deux de ces chef précise que le port mesure 625 mètres de long sur 15 mètres de large et est établi à 3,60 mètres au-dessus de l'étiage. Un profil sur le port daté de 1877 précise qu'il a bien été construit en 1860 1873) pour le service d'élévation des eaux de la Loire au milieu du port du Petit Pré.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, feuille 19, Ech. 1/2000e, planches de 107 x 70 cm, détail. (archives Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille de 101 x 71 cm, détail. (archives Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/500e, détail, 1853. (archives départementales du Loir-et-Cher (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 1 Fi 839). (cf. illustration n° IVR24_20104100441NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 1849. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 109). (cf Document imprimé, Ech. 1/10 000e, détail, 1860. Par Jollois (ingénieur). (archives départementales (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 157). (cf. illustration n° IVR24_20104100684NUCA). Encre et aquarelle sur papier, détail, 1870. Par Jollois (ingénieur). (archives départementales du Encre et aquarelle sur papier, section A2, détail, 1809. (archives départementales du Loir-et-Cher Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/100e, détail, 1853. (archives départementales du Loir-et-Cher
    Description :
    jusqu'à la levée des Tillières sur environ 620 mètres de long. Il est aujourd'hui équipé de deux petites
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1809 : rive droite en amont du pont Jacques Gabriel. (archives Carte de la Loire non datée (entre 1844 et 1858), détail. (archives départementales du Loiret Carte de la Loire dans la traversée du Loir-et-Cher, non datée (vers 1850). Détail. (archives Plan de la ville de Blois dressé par les soins de l'administration municipale, Bressler géomètre voyer de la ville, 1855. Détail sur le port du Petit Pré. (archives nationales, CP F 14 10216/4, pièce 2 Plan du port de Blois par l'ingénieur Jollois, 1870, détail. (archives départementales du Loir-et La traversée de la Loire à Blois avec localisation des ports sur un fond de plan de 1845 et 1870 Plan des diverses parties du port de Blois à joindre au projet de règlement sur la police de la navigation dans le port de Blois, 8 janvier 1845, par l'ingénieur ordinaire Delaitre. Détail sur le port du ordinaire. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 109). IVR24_20104100677NUCA
1