Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port du canal de jonction Cher Loire
    Port dit port du canal de jonction Cher Loire Tours - quai de la Loire - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le canal de jonction du Cher à la Loire (2,4 kilomètres) est creusé entre 1824 et 1828. Au moment de son ouverture à la navigation, le canal est équipé de deux écluses (une à chaque bout) et d'une gare d'eau située à son extrémité nord, tout près de la Loire. Pour passer du canal au fleuve (et inversement), les bateaux empruntaient une ouverture large de 5,20 m (c'est la largeur d'une écluse du canal ) pratiquée dans la levée sud de la Loire et surmontée d'un pont. En 1828, il n'y a pas d'aménagement particulier du côté de la Loire. Seule une ancienne petite cale abreuvoir simple orientée vers l'aval est de la rive de la Loire située en amont du canal est réservée pour l'amarrage des bateaux à du canal. Le passage entre la Loire et la gare d'eau est équipé d'encoches verticales destinées à recevoir des batardeaux, ce qui permettait d'isoler le canal de la Loire en cas de crues ou de réparations dans la gare. La gare d'eau du canal se présentait sous la forme d'un bassin de forme triangulaire
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Ouvrage non recensé par la Diren. Ouvrage situé sur deux communes : Tours et Saint-Pierre-des
    Typologies :
    port d'entrée de canal : port aménagé à la jonction du fleuve et d'un canal. Le passage de l'un à
    Localisation :
    Tours - quai de la Loire - en ville
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 Extrait du plan de la levée de Montlouis avec mention des rampes, par Marie, 28 juillet 1787 . Emplacement de la future entrée du canal de jonction Cher Loire (1824-1828). (archives nationales, F 14 1202 Plan général de la ville de Tours dressé par Jacquemin Bellisle en 1818, détail sur l'emplacement où sera établie la gare du canal de jonction Cher Loire en 1824-1828. (archives départementales Projet d'un pont à établir sur la passe entre la Loire et la gare du canal de jonction, vers 1826 Projet d'un pont à établir sur la passe entre la Loire et la gare du canal de jonction, vers 1826 Extrait du cadastre napoléonien, entre 1835 et 1840, détail figurant la gare du canal de jonction Extrait du cadastre napoléonien, entre 1835 et 1840, détail figurant la gare du canal de jonction Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), années 1840
  • Port dit port au Bois
    Port dit port au Bois Amboise - quai du Général De-Gaulle - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    ) de « port de la ville d'Amboise » (1788), de « port de l'isle Convers » (1802) ou de port au Bois creuser un canal longeant le port depuis l'Amasse pour l'usage de la manufacture royale d'aciers fins établie à la Noiraye. Il ne semble pas y avoir de suite à ce projet. Un texte de 1802 précise que le port jusqu'à la manufacture de la Noiraye et qu'il a été refait à neuf du temps du duc de Choiseul, dans les années 1770 (une autre source confirme ce fait : le port aurait été agrandi après la destruction par une crue en 1755 du couvent Saint-Sauveur). A la fin du XVIIIe siècle, ce port « considérable par son étendue était le dépôt des vins et des bois de la forêt d'Amboise. Il était sûr et tous les négociants des dégâts causés par la crue de 1790 (port inabordable, affouillement, accumulation de sable). En outre, les marchands de bois déposent leurs marchandises trop près du bord de la Loire sans respecter le éloigné de la ville et de ce fait exposé à la proie des malveillants. Les eaux du fleuve ayant pris leur
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 toises, 87 x 22, détail de la 14ème feuille, milieu
    Description :
    Le port au Bois est établi sur la rive gauche, en aval de l'embouchure de l'Amasse. Il comprend une
    Typologies :
    port de pied de coteau : port aménagé côté val sur la pente du pied de coteau
    Illustration :
    Copie du plan d'une partie de la Loire avec projet d'un canal pour l'usage de la manufacture royale Plan de la ville de Blois, non daté (vers 1787). Mention du canal projeté près du port sur la rive Plan mentionnant l'emplacement de la manufacture royale d'aciers fins à Amboise, non daté (vers Plan relatif à une demande de la Compagnie des nouveaux aciers fins et fondus d'Amboise, plan approuvé le 5 mai 1788 par M. de la Millière. Mention du port de la ville d'Amboise. (archives nationales Plan relatif à une demande de la Compagnie des nouveaux aciers fins et fondus d'Amboise, plan approuvé le 5 mai 1788 par M. de la Millière. Mention du port de la ville d'Amboise. (archives nationales Copie du plan géométrique de la ville et banlieu d'Amboise, par le géomètre en chef, 7 octobre 1807 Plan du port de la ville d'Amboise avec indication des superficies, non daté (vers 1816). Rive Plan de la Loire à Amboise, non daté (probablement 1851). Détail sur la section située en aval du
  • Port dit port de Bréhémont
    Port dit port de Bréhémont Bréhémont - avenue du 11-Novembre - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    l'emplacement de l'extrémité amont du port actuel. On ne connaît pas la date de construction de cette structure d'amélioration de ce port. La commune ne pouvant pas participer financièrement aux travaux, il est demandé à l'Etat de prendre en charge la totalité de la dépense (peu coûteux). On ne sait pas si ces travaux sont réalisés. Il semble que l'ancien port de Bréhémont ait été complètement détruit lors de la crue exceptionnelle de 1856. Suite à la loi du 28 mai 1858 pour la défense des principaux centres de population de la vallée de la Loire, les ingénieurs proposent un projet de défense du bourg contre les inondations incluant la réalisation d'un nouveau port s'étendant sur plusieurs centaines de mètres vis à vis du village deux cales abreuvoirs simples situées plus en aval (ancienne cale de la Brèche et cale de la Hutellerie ). La cale en tablier est complétée quelques années plus tard (après 1867) par une cale abreuvoir double à tablier bas. Après la crue de 1866, des travaux de défense du bourg sont à nouveau nécessaires
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    tablier bas et deux cales abreuvoirs simples (la Brèche et la Hutellerie).
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    Plan de la Loire à Bréhémont avec mention des cales de la Plaisse, de la Brèche et de la Hutellerie Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial Loire), non daté (milieu
1