Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 118 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chemin de croix (trompe-l'oeil)
    Chemin de croix (trompe-l'oeil) Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Inscriptions & marques :
    Les stations du chemin de croix sont signées parfois à l'aide du nom entier, parfois par les
    Historique :
    Le chemin de croix, dont Hippolyte Lazerges entama la réalisation en 1866, fut inauguré le 1er
    Dénominations :
    chemin de croix
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Les scènes du Chemin de Croix sont des toiles marouflées sur les murs latéraux des chapelles des
    Localisation :
    Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Titre courant :
    Chemin de croix (trompe-l'oeil)
    Dimension :
    h = 100 ; la = 168
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la sixième station du Chemin de croix : sainte Véronique essuyant le visage du Vue d'ensemble de la septième station, Jésus tombe pour la deuxième fois. IVR24_20084500968NUCA
  • Ensemble de deux confessionnaux
    Ensemble de deux confessionnaux Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Historique :
    Le 23 mars 1860, le conseil de fabrique reconnaît l'indispensable nécessité de l'établissement d'un appui de communion et de deux confessionnaux. Il affecte à leur exécution une somme de 3 000 francs.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    portent à leur sommet le monogramme de l'église. Au centre, deux colonnes cannelées supportent un arc en confessionnal nord, et d'une scène de repentance dans le confessionnal sud).
    Localisation :
    Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Titre courant :
    Ensemble de deux confessionnaux
  • Ensemble du portail central et de ses vantaux
    Ensemble du portail central et de ses vantaux Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Historique :
    En 1855, le conseil de fabrique lance une première de tranche de travaux de restauration de la conseil examine s'il y a lieu de continuer sans interruption la restauration de la porte principale. On souligne alors "la différence très choquante qu'il y a entre le style maussade de la porte principale et la guerres de Religion, n'est en effet plus du tout du goût des responsables de la fabrique. Plutôt que de dépenser de l'argent pour restaurer une oeuvre qui déplaît, il est alors décidé de confier aux architectes Clouet et Ricard l'étude d'un nouveau projet de portail. Celui-ci est achevé en 1862.
    Précision dénomination :
    portail central de la façade occidentale
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    anse de panier imite celui du portail de droite. De part et d'autre, deux paires de pinacles encadrent
    Localisation :
    Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Emplacement dans l'édifice :
    partie centrale de la façade occidentale
    Titre courant :
    Ensemble du portail central et de ses vantaux
  • Ensemble de neuf peintures monumentales : cycle marial
    Ensemble de neuf peintures monumentales : cycle marial Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Historique :
    signée et datée. Le thème de la Vie de la Vierge a été choisi pour se conformer à la dédicace de objet principal de sa décoration un mystère de la Sainte Vierge". l'église, qui était au 19e siècle la seule église paroissiale d'Orléans dédiée à la Vierge. En mai 1859 le conseil de fabrique avait en effet décidé que " tout autel ou portique au pourtour de l'église aura pour
    Représentations :
    Nativité de la Vierge Présentation de la Vierge au Temple Mort de la Vierge En complément du cycle marial, la scène de la mort de Joseph décore l'une des chapelles. Vierge de pitié Vierge de miséricorde
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le cycle de la vie de la Vierge est constitué de toiles marouflées sur les murs gouttereaux des
    Localisation :
    Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Titre courant :
    Ensemble de neuf peintures monumentales : cycle marial
    Dimension :
    h = 210 ; la = 420
    Dates :
    1863 porte la date 1869 porte la date
    Annexe :
    église. La fabrique pendant dix années ne pouvait faire aucun travail de quelque importance. Mais Monsieur Lazerges d'une part et la fabrique de l'autre que la fabrique s'engage à confier tous les tableaux s'engage à faire tous les tableaux à raison de 15000. Mais il ne mettra la main à aucun des tableaux sans avoir achevé celui de la chapelle du confessionnal dont il a promis le don à la paroisse. peintre d'histoire pour ... aux moyens de terminer les tableaux qui restent encore à faire dans notre plusieurs personnes étaient dans l'intention de faire don d'un tableau. Monsieur Robert à l'occasion du mariage de sa fille, Monsieur Besse, également à l'occasion du mariage de Melle Marie, Monsieur le Curé pour offrir un souvenir de bienvenue à sa paroisse, donnèrent un tableau. Il fut donc convenu, entre aux soins de Monsieur Lazerges qui les exécutera l'année suivante. De son côté, Monsieur Lazerges
    Illustration :
    La présentation de Marie au temple. IVR24_20084500961NUCA La nativité de Marie. IVR24_20084500962NUCA Le mariage de la Vierge. IVR24_20084500966NUCA La mort de saint Joseph. IVR24_20084500965NUCA La Visitation. IVR24_20084500958NUCA La Sainte Famille. IVR24_20084500960NUCA Vierge de Pitié. IVR24_20084500964NUCA
  • Peinture monumentale : Moïse faisant jaillir une source ; La Samaritaine au puits
    Peinture monumentale : Moïse faisant jaillir une source ; La Samaritaine au puits Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Représentations :
    la Samaritaine au puits
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ces deux scènes sont disposées comme celles du cycle de la Vierge : elles sont marouflées sur le mur du fond de la chapelle des fonts baptismaux. Leur iconographie fait directement référence à l'usage de cette chapelle.
    Localisation :
    Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Titre courant :
    Peinture monumentale : Moïse faisant jaillir une source ; La Samaritaine au puits
    Dimension :
    h = 210 ; la = 420
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la chapelle et des peintures monumentales liées à la fonction de la chapelle : Moïse faisant jaillir une source, La Samaritaine au puits. IVR24_20084500957NUCA
  • Ensemble de trois autels et tabernacles, retables, un groupe sculpté, deux statues : Recouvrance de Jésus au Temple, Christ Sauveur, Vierge à l'Enfant
    Ensemble de trois autels et tabernacles, retables, un groupe sculpté, deux statues : Recouvrance de Jésus au Temple, Christ Sauveur, Vierge à l'Enfant Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Inscriptions & marques :
    DR (monogramme de l'église) ; monogramme de la Vierge.
    Historique :
    La Morandière. Le conseil de fabrique a demandé quelques modifications du parti initial proposé par l'architecte (que l'entablement de l'autel soit élevé de 50 cm ; que la partie supérieure du table soit ajourée remontées sur la façade extérieure de l'église. Le retable a été sculpté par Lafargue, à partir des dessins de l'architecte Jules Edouard Potier de pour que les panneaux inférieurs du vitrail restent visibles). La nouvelle organisation du choeur et de ses collatéraux rendit les grilles latérales complètement inutiles : elles furent en conséquence
    Représentations :
    La scène de la Recouvrance de Jésus au Temple, parmi les docteurs, est figurée dans la niche . Dans la niche du retable du bas-côté nord, se trouve une statue dorée du Christ (de petite nature), à laquelle répond une Vierge à l'Enfant couronnée (également dorée et de petite nature) dans la niche du centrale. Elle est surmontée de deux statues représentant les prophètes, Isaïe et Jérémie, et d'une Vierge
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le retable principal occupe toute la largeur de l'église dans son extrémité orientale. Il se de pilastres et de colonnettes cannelées. Sous la voûte, d'imposants pendentifs descendent des petits triangulaires à base interrompue. Celui qui domine l'autel sud et renferme la statue de la Vierge forme un portiques latéraux. Des édicules ajourés couronnent chaque portique. Les niches latérales sont encadrées de deux retables latéraux. Ceux-ci sont entourés de deux colonnes et couronnés de feux frontons encorbellement. L'autel majeur est en marbre veiné de vert ; il est revêtu d'un treillis en cuivre doré. Les
    Auteur :
    [dessinateur] Potier de La Morandière Jules-Édouard
    Localisation :
    Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Titre courant :
    Ensemble de trois autels et tabernacles, retables, un groupe sculpté, deux statues : Recouvrance de
    États conservations :
    Bon état global mais la peinture de l'autel nord est très écaillée.
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'autel principal, avec le groupe sculpté de la Recouvrance de Jésus au Temple Vue d'ensemble de l'autel sud, avec la statue de Vierge à l'Enfant, Sauveur du monde, couronnée Vue d'ensemble de l'autel nord, avec la statue du Christ Sauveur. IVR24_20084501161NUCA
  • Fonts baptismaux, clôture des fonts baptismaux
    Fonts baptismaux, clôture des fonts baptismaux Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Inscriptions & marques :
    également la date d'achèvement, 1859, inscrite en chiffre romain sur un cartouche en bas à gauche.
    Historique :
    Potier de La Morandière. Lors de l'installation du curé Clesse en 1857, l'évêque d'Orléans avait demandé que soient restaurés les fonts baptismaux, "tombés dans le plus triste état de délabrement et de pauvreté". C'est sur fonts baptismaux ont été sculptés par Lafargue, à partir des dessins de l'architecte Jules-Edouard
    Statut :
    propriété de la commune
    Auteur :
    [architecte] Potier de La Morandière Jules-Édouard
    Localisation :
    Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Emplacement dans l'édifice :
    collatéral nord de la nef
  • Orgue
    Orgue Orléans
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Matériaux :
    bois taillé
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le buffet présente une façade classique, à trois tourelles ornées d'angelots et de petites
  • Peinture monumentale
    Peinture monumentale Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Historique :
    décorateur a été adopté lors de la séance du 10 janvier 1869 du conseil de fabrique. La somme de 2200 francs Pour compléter la décoration des chapelles, le projet présenté par Monsieur Chenu, peintre lui a été allouée pour l'exécution de ces peintures.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Les murs et les voûtes des bas-côtés, ainsi que celles du choeur de l'église, sont recouverts de peintures décoratives de style néo-renaissant.
    Localisation :
    Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Illustration :
    Détail de la voûte d'une chapelle latérale. IVR24_20084501159NUCA
  • Patène n°1
    Patène n°1 Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Poinçon de maître : Demarquet frères.
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la patène. IVR24_20084501123NUCA
  • Calice n°1
    Calice n°1 Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Inscriptions & marques :
    ESTIME ET GRATITUDE, J.L. 15 JUILLET 1898. Poinçon de maître : A. C. Inscription (sur la coupe) : HIC poinçon de maître Un cartel rapporté sous le pied porte l' inscription suivante : H.DESPIERRE, TEMOIGNAGE DE HAUTE
    Historique :
    Ce calice appartient à la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans, mais est utilisé à Saint-Pierre-du -Martroi qui en est la succursale.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Noeud très proéminent, pourvu de six boutons émaillés terminés en quadrilobes. Pied rond, décoré
  • Bourg : maison (10 rue de la Mairie)
    Bourg : maison (10 rue de la Mairie) Tournon-Saint-Martin - Bourg - 10 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2013 AA 75
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    Selon les matrices cadastrales, la maison a été construite en 1854 à l’emplacement d’un bâtiment détruit la même année.
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Tournon-Saint-Martin. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    s’appuie un faux entablement. La façade est en pierre de taille. Le rez-de-chaussée remanié est occupé par La maison, à étage carré et à surcroît, est à l’angle de la rue de la mairie et d’un petit passage plate de la façade sont interrompues par une baie carrée située sous l’égout du toit (il pourrait s’agir privé. Sa profondeur est double. La toiture est à croupe en ardoise. La corniche à cimaise et la frise
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Bourg - 10 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2013 AA 75
    Titre courant :
    Bourg : maison (10 rue de la Mairie)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison-boutique depuis l'ouest. IVR24_20133600909NUC2A
  • Ville :  maison (73 rue de la République)
    Ville : maison (73 rue de la République) Château-Renault - 73 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 610 1835 B 611 1835 B 612 2015 AN 25
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Bazin de Jessey, propriétaire, loue à Lucien Coldefy, directeur de la Société Générale des Tanneries Françaises, mandataire de Armand Weil industriel à Paris et administrateur de la tannerie, "une maison bourgeoise sise 73 rue de la République comprenant un bâtiment servant d'habitation, construit en pierre , cour par côté, au levant de la cour un autre bâtiment comprenant écuries, remises, passage et serre épouse. Le 28 septembre 1938, Louise Marie Eugénie Léontine Edmontine Gatien, veuve de Jules Marie Claude , chambre dessus, cave dessous, jardin au midi de ces bâtiments". Le lendemain, un état des lieux précise , un fruitier et un serre-bois ; d'un rez-de-chaussée avec petite pièce, vestibule, petit office penderie, salle de bains ; d'un étage de comble avec cage d'escalier, chambre de bonne, tourelle, grenier.
    Référence documentaire :
    de la Société Générale des Tanneries Françaises. Maison de Château-Renault. Archives départementales d'Indre-et-Loire, 48 J 5. Documents personnels de Louis Coldefy, directeur
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    tourelle cylindrique couverte d'un toit conique en ardoise. La cour précédant la maison est séparée de la Edifice à un étage carré et étage de comble, construit en pierre et couvert de toits à longs pans et croupes en ardoise. Il se compose de deux corps de bâtiments placé en L auxquels est accolée une rue par un mur surmonté d'une grille en fer forgé. Des communs sont situés dans la cour et un jardin
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 73 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 610 1835 B 611 1835 B
    Titre courant :
    Ville : maison (73 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (107 rue de la République)
    Ville : maison (107 rue de la République) Château-Renault - 107 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 703 1835 B 704 2014 AO 210 2014 AO 211
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    alors de maison d'habitation au maître tanneur de la tannerie Peltereau-Tenneson. Il est aujourd’hui nouvelle maison est construite sur la parcelle B 703 vers 1853 (date d’imposition : 1856). L’édifice sert divisé en plusieurs logements gérés par l’OPAH. Les anciens communs (écuries, remises) appartenant à la
    Précisions sur la protection :
    ) ; l'écurie et la grange à foin, actuellement salles de réunion (cad. AO 210).
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    enduit et pierre de taille et couvert d'un toit à longs pans et croupes. La pierre est utilisée sur la façade nord donnant sur la rue, et au niveau de l'étage de soubassement, de l'encadrement des baies, du cordon et de la corniche à modillons. L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes hautes à fronton Cet édifice est à rez-de-chaussée surélevé, étage carré et étage de comble, construit en moellon cintré (côté nord). Les anciens communs sont construits en pan de bois, moellon recouvert de crépi en ciment et brique, et couverts de toits à longs pans en tuile et en ardoise.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 107 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 703 1835 B 704 2014 AO
    Titre courant :
    Ville : maison (107 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (88 rue de la République)
    Ville : maison (88 rue de la République) Château-Renault - 88 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 88 1835 B 90 2015 AD 439
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    88 et B 90 sont détruites en 1854 pour la construction d'une nouvelle maison la même année. Cependant , la trace d'une ancienne chaîne d'angle observable sur le pignon ouest semble indiquer un remploi partiel de l'édifice plus ancien.
    Représentations :
    Le chambranle des baies du rez-de-chaussée est à crossettes.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    C'est un édifice à un étage carré et étage de comble, construit en moellon enduit et pierre de taille (façade, chaînes d'angle à bossages, encadrements des baies, cordon, corniche) et couvert d'un toit à longs pans en tuile plate (sud) et ardoise (nord). L'étage de comble est éclairé par une lucarne
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 88 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 88 1835 B 90 2015 AD 439
    Titre courant :
    Ville : maison (88 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (86 rue de la République)
    Ville : maison (86 rue de la République) Château-Renault - 86 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 92 2015 AD 532
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    augmentation en 1872. L'ensemble de la façade a vraisemblablement été entièrement reprise à cette époque.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    et pierre de taille (façade à bossages, cordons, corniche) couvert d'un toit à longs pans en ardoise -de-chaussée, trois baies de l'étage et la lucarne centrale s'inscrivent dans un avant-corps Il s'agit d'un édifice à un étage carré et étage de comble en surcroît, construit en moellon enduit . L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes dont deux lucarnes hautes. L'entrée et deux baies du rez légèrement en saillie par rapport à la façade.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Château-Renault - 86 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 92 2015 AD 532
    Titre courant :
    Ville : maison (86 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (71 rue de la République)
    Ville : maison (71 rue de la République) Château-Renault - 71 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 603 1835 B 604 1835 B 610 2015 AN 39
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Les édifices présents sur le plan cadastral napoléonien de 1835 (parcelles B 603, 610) sont
    Représentations :
    Le décor repose sur la bichromie brique et pierre.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    enduit, brique (façade) et pierre de taille (chaînes d'angle, cordon, corniche, encadrements des baies une lucarne haute et quatre œils-de-bœuf. Un cordon marque la séparation entre le rez-de-chaussée et légèrement en saillie par rapport à la façade, afin de donner l'illusion de pavillons. L'édifice est placé au centre d'une cour dont l'entrée est encadrée de piliers en brique. Les angles de la cour donnant sur la enduit, pierre de taille (corniche, encadrements des baies) et brique (chaînes d'angle, cordons C'est un édifice à rez-de-chaussée surélevé, étage carré et étage de comble, construit en moellon , façade) couvert de toits à longs pans et croupes et noues en ardoise. L'étage de comble est éclairé par rue sont occupés par des pavillons isolés en rez-de-chaussée et étage de comble construits en moellon , encadrements des baies) et couverts de toits à longs pans et croupes en ardoise.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 71 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 603 1835 B 604 1835 B
    Titre courant :
    Ville : maison (71 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Vallée : moulin dit de La Vallée
    Vallée : moulin dit de La Vallée Margon - La Vallée - en écart - Cadastre : 1811 F 23 à 25 1990 F 243
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Le moulin de La Vallée est attesté au troisième quart du 18e siècle, sur la carte de Cassini à vis du moulin et du logement semblent dater de la première moitié du 19e siècle. Au début du 20e mètre de long, étaient livrés aux cafés et aux poissonniers de la région. Le moulin a été restauré dans rapport de l'ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées autorise le nouveau propriétaire, M. Ronceray, à siècle jusqu'aux années 1960, le moulin abrite une fabrique de glace. Les pains de glace produits, d'un les années 1990. La turbine, mise en place à cette occasion, ne fonctionne pas.
    Hydrographies :
    la Cloche
    Observation :
    Les moulins de Beaudolet et de la Vallée, similaires architecturalement (trois ou quatre niveaux la rivière de la Cloche, matrices cadastrales), constituent un ensemble patrimonial important à d'élévation, développement industriel de type minoterie), ont été respectivement reconstruits en 1853 et 1858 Pelletier-Gasselin. Ces deux édifices, bien documentés par les archives (plans, devis, règlements d'eau de
    Référence documentaire :
    Reproduction d'une photographie : vue aérienne du moulin de la Vallée, vers 1980. (Collection Règlement d'eau de la rivière de la Cloche, plan du moulin de la Vallée. 1860. (Archives Règlement d'eau de la rivière de la Cloche, plan du hameau de la Vallée. 1860. (Archives Archives départementales d'Eure-et-Loir, 7 S 84. Règlement d'eau de la rivière de la Cloche, plans Archives départementales d'Eure-et-Loir, 7 S 289. Moulin de la Vallée : devis et plans. 1857-1892. Plan cadastral napoléonien, commune de Margon, section F. 1811. (Archives départementales d'Eure-et Archives départementales d'Eure-et-Loir. 3 P 4763 à 3 P 4771. Plans cadastraux de 1811. par Terrier , ingénieur vérificateur ; Barberi, géomètre de 1ère classe ; Sortais, maire.
    Description :
    sud de l'édifice, au niveau de la roue, en pierre de taille de grès ferrugineux dit "roussard") sont Le moulin de La Vallée se situe à l'est du hameau éponyme, au bord de la rivière de la Cloche importante du mécanisme, dont la roue. Les murs sont en moellons de calcaire couverts d'un enduit plein ; les encadrements des baies, la corniche moulurée et les chaînages d'angle (à l'exception de la partie inférieure au en pierre de taille de calcaire. Le toit est à longs pans couverts en tuile mécanique. Le bâtiment rez-de-chaussée et trois étages carrés surmontés d'un comble. Les baies cintrées à imposte possèdent des appuis en saillie. La partie la plus au sud, qui s'avance dans la rivière, reçoit une partie accolé est en rez-de-chaussée surmonté d'un comble. Il semble remanié et un enduit ciment le recouvre . Les ouvertures sont quadrangulaires. Les granges et le hangar en vis-à-vis du moulin sont couverts de
    Étages :
    étage de soubassement
    Localisation :
    Margon - La Vallée - en écart - Cadastre : 1811 F 23 à 25 1990 F 243
    Titre courant :
    Vallée : moulin dit de La Vallée
    Appellations :
    moulin de la Vallée
    Illustration :
    Règlement d'eau de la rivière de la Cloche, plan du hameau de la Vallée, 1860. (AD, Eure-et-Loir, 7 Règlement d'eau de la rivière de la Cloche, plan du moulin de la Vallée, 1860. (AD, Eure-et-Loir, 7 Vue d'ensemble du moulin et de la rivière de la Cloche depuis l'ouest. IVR24_20082800210NUCA Vue de trois-quarts de la façade est et du mur-pignon sud. IVR24_20082800213NUCA Vue de détail de la chambre à turbine. IVR24_20082800215NUCA Détail de la turbine, datant des années 1990. IVR24_20082800216NUCA Extrait du cadastre de 1811, section F. (AD, Eure-et-Loir, 3 P 4770). IVR24_20082800286NUCA Vue aérienne de l'ensemble (années 1980). (Collection privée des propriétaires du Moulin Vue de détail du vannage. IVR24_20082800211NUCA Vue de détail des vannes. IVR24_20082800214NUCA
  • Port dit port de la Creusille
    Port dit port de la Creusille Blois - quai Henri Chavigny - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le port de la Creusille semble n'avoir été constitué que d'un vaste rampes descendant de la levée. Le tableau réalisé par Gauché d'après Mandar en 1784 représente diverses activités fluviales sur le port, notamment le déchirage ou la réparation de bateaux. En 1841, les commerçants de la rive gauche souhaitent que le port soit aménagé mais rien ne se fait. L'année suivante , Alexandre Parfut, cordier au 8 rue de la Chaîne à Blois, demande l'autorisation d'établir un atelier de corderie sur le port mais la Préfecture refuse de la lui accorder car "l'endroit sert de lieu de dépôt pour stipule que les bateaux chargés de moellons, pierres à plâtre, pierres de taille, charbon de terre chantier de la Creusille exclusivement. Les déchargements des bois à brûler, planches, cercles, carreaux , ardoises doivent également s'effectuer aux ports du Petit Pré ou de le la Creusille. La carte de l'ingénieur en chef Coumes (1848), les cartes de la Loire du milieu du XIXe siècle ne mentionnent pas de cale
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Saussaye (Louis de la), ' Blois et ses environs, guide artistique et historique ', 1867, Blois Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille de 101 x 71, détail, vers 1850. (archives Plume et encre noire, lavis brun et bleu, aquarelle, gouache et rehauts de blanc, 56,5 x 75 cm Plan établi d'après photographies aériennes, 1937. Par Ménard, R (ingénieur). (ville de Blois Plume et encre noire, lavis brun et bleu, aquarelle, gouache et rehauts de blanc, 56,5 x 75 cm
    Description :
    Le port de la Creusille est établi sur la rive gauche, entre le déversoir de la Bouillie et un et la levée de Saint-Dyé par trois rampes. quai incliné et de trois cales abreuvoirs simples. Le port est desservi depuis le quai Henri Chavigny
    Titre courant :
    Port dit port de la Creusille
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Blois avec localisation des ports sur un fond de plan de 1845 et 1870 par Mandar, copié par Gauché en 1784. Détail du chantier de la Creusille. (musée des Beaux Arts, Blois par Mandar, copié par Gauché en 1784. Détail du chantier de la Creusille. (musée des Beaux Arts, Blois . Mandar, 1784. Détail sur le chantier de la Creusille. (musée des Beaux Arts, Blois). IVR24_19924100694X Extrait du cadastre napoléonien de 1809 : rive gauche en amont du pont de Blois (port de la Vue de Blois prise de la Croix des pêcheurs en Vienne, par Lecomte, vers 1840. (bibliothèque Abbé Plan des diverses parties du port de Blois à joindre au projet de règlement sur la police de la Plan des diverses parties du port de Blois à joindre au projet de règlement sur la police de la Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée par l'ingénieur Collin en 1858 Carte de la Loire dans la traversée du Loir-et-Cher, non datée (vers 1850) : détail sur le port de
  • Tombeau des soldats morts pendant la guerre de 1870-1871
    Tombeau des soldats morts pendant la guerre de 1870-1871 Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 2014 AE 5
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Tombeau érigé en 1872, à l'initiative du comité local de la Société Française de Secours aux Blessés (ancêtre de la Croix-Rouge française), pour accueillir les dépouilles des militaires décédés aux ambulances et à l'hôpital de Château-Renault lors de la campagne de 1870-1871.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Tombeau en forme d'obélisque tronqué construit en pierre de taille, reposant sur un socle en pierre française de secours aux blessés comité de Chateaurenault ce monument a été élevé pour recevoir la dépouille mortelle des militaires décédés aux ambulances et à l'hôpital de Chateaurenault pendant la campagne 1870
    Localisation :
    Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 2014 AE 5
    Titre courant :
    Tombeau des soldats morts pendant la guerre de 1870-1871
    Dates :
    1872 porte la date
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de tombe pour les soldats de la guerre de 1870-1871. (Archives départementales d'Indre-et
1 2 3 4 6 Suivant