Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 251 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : maison (1 route du Blanc ; 2 rue de Bel-Air)
    Bourg : maison (1 route du Blanc ; 2 rue de Bel-Air) Tournon-Saint-Martin - Bourg - 1 route du Blanc 2 rue de Bel-Air - en village - Cadastre : 2013 AB 66
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Bourg - 1 route du Blanc 2 rue de Bel-Air - en village - Cadastre : 2013 AB
    Titre courant :
    Bourg : maison (1 route du Blanc ; 2 rue de Bel-Air)
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le nord. IVR24_20133601638NUC2A
  • Sables : maison de notable dite Villa Brun (8 route du Blanc)
    Sables : maison de notable dite Villa Brun (8 route du Blanc) Tournon-Saint-Martin - Les Sables - 8 route du Blanc - en écart - Cadastre : 2013 E 154, 158
    Historique :
    1871. Elle portait le nom de "Villa Brun" (information orale de M. Plaux).
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Les Sables - 8 route du Blanc - en écart - Cadastre : 2013 E 154, 158
    Titre courant :
    Sables : maison de notable dite Villa Brun (8 route du Blanc)
  • Tableau : le Baptême du Christ
    Tableau : le Baptême du Christ Chisseaux - le bourg - en village
    Représentations :
    Saint Jean Baptiste et le Christ sont représentés debout à un endroit peu profond du Jourdain
    Localisation :
    Chisseaux - le bourg - en village
    Titre courant :
    Tableau : le Baptême du Christ
    Dimension :
    Dimensions avec le cadre.
  • Verrière : le repas chez Simon le pharisien (baie 9)
    Verrière : le repas chez Simon le pharisien (baie 9) Château-Renault
    Représentations :
    Partie basse : le repas chez Simon le Pharisien, et pècheresse essuyant les pieds de Jésus avec ses cheveux. Partie haute : Dieu le Père et angelots.
    Titre courant :
    Verrière : le repas chez Simon le pharisien (baie 9)
  • Verrière : le miracle de sainte Élisabeth de Hongrie (baie 5)
    Verrière : le miracle de sainte Élisabeth de Hongrie (baie 5) Vernou-sur-Brenne
    Historique :
    , plusieurs objets mobiliers sont achetés : le vitrail du chœur (représentant le miracle de sainte Élisabeth
    Représentations :
    du repas chez Simon sur le médaillon.
    Titre courant :
    Verrière : le miracle de sainte Élisabeth de Hongrie (baie 5)
  • Bourg : château dit Le Clos (13 rue Neuve)
    Bourg : château dit Le Clos (13 rue Neuve) Vernou-sur-Brenne - Le Clos - 13 rue Neuve - en ville - Cadastre : 1817 G 3442 2009 AL 389
    Historique :
    Le plus ancien propriétaire connu est Jehan Boydron, seigneur de Beauregard à Reugny et du Clos à Vernou, dans la seconde moitié du 16e siècle. Le corps de logis central datant du 16e siècle a conservé son pignon débordant à l'est. Il fut agrandi à partir de 1630. En 1851, Le Clos est décrit comme une , le rez-de-chaussée comprend un vestibule, un salon, une salle de billard, une salle à manger, deux l'orangerie et des bâtiments au nord de cette orangerie, un parc dans lequel se trouvent le jardin potager , une pièce de vignes et de la luzerne". Le registre des augmentations et diminutions des matrices cadastrales indique une augmentation de construction en 1859. Le Clos appartient à cette époque à la famille (Valmer et Vaumorin à Chançay, La Côte à Reugny). Le logis fut occupé par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1960-1970, le Clos fut transformé en colonie de vacances de la
    Description :
    Le corps de logis est construit en brique et pierre de taille et couvert d'un toit brisé en ardoise
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - Le Clos - 13 rue Neuve - en ville - Cadastre : 1817 G 3442 2009 AL 389
    Titre courant :
    Bourg : château dit Le Clos (13 rue Neuve)
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le nord-ouest. IVR24_20163702288NUCA Vue d'ensemble depuis le sud-ouest. IVR24_20103700473NUC2A
  • Verrière : saint André, Christ, saint Pierre, Dieu le Père, anges (baie 0)
    Verrière : saint André, Christ, saint Pierre, Dieu le Père, anges (baie 0) Château-Renault
    Inscriptions & marques :
    Jesum" ("André trouva le premier son frère Simon et lui dit : nous avons trouvé le Messie et l’amena à Jésus", sur un cartouche). "Ego sum via veritas et vita" ("je suis le chemin, la verité et la vie", sur le livre tenu par le Christ). "Tours 1859", "Lobin".
    Représentations :
    ). Saint Pierre tenant deux clefs (droite). Tympan : Dieu le Père encadré par deux anges agenouillés.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
    Titre courant :
    Verrière : saint André, Christ, saint Pierre, Dieu le Père, anges (baie 0)
  • Verrière : Jésus priant sur le mont des Oliviers, Crucifixion, Ascension (baie 0)
    Verrière : Jésus priant sur le mont des Oliviers, Crucifixion, Ascension (baie 0) Vernou-sur-Brenne
    Représentations :
    Verrière représentant de bas en haut : Jésus priant sur le mont des Oliviers, la Crucifixion et
    Description :
    Lancette composée de cinq panneaux superposés, maintenus par quatre barlotières, dont le panneau
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
    Titre courant :
    Verrière : Jésus priant sur le mont des Oliviers, Crucifixion, Ascension (baie 0)
  • Verrière : Prédication de Simon le Zélote, Charité de saint Martin (baie 2)
    Verrière : Prédication de Simon le Zélote, Charité de saint Martin (baie 2) Château-Renault
    Représentations :
    assouplir le cuir avant de le corroyer et une "coeurse", lame d’ardoise pour éliminer la chaux (lancette " pour aplatir et allonger la peau (lancette droite). Lancettes (partie haute) : Simon le Zélote
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
    Titre courant :
    Verrière : Prédication de Simon le Zélote, Charité de saint Martin (baie 2)
  • Verrière : le Bon Pasteur, saint Joseph et l'Enfant Jésus (baie 0)
    Verrière : le Bon Pasteur, saint Joseph et l'Enfant Jésus (baie 0) Auzouer-en-Touraine
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur
    Description :
    Lancette composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Titre courant :
    Verrière : le Bon Pasteur, saint Joseph et l'Enfant Jésus (baie 0)
  • Sables : écart
    Sables : écart Tournon-Saint-Martin - Les Sables - en écart
    Historique :
    Le développement de l'écart, le long de la route D 950 (route de Tournon au Blanc achevée vers 1830
    Description :
    Cet écart, indiqué sur la carte IGN, s'est développé le long de la D 950 (route de Tournon-Saint -Martin au Blanc) à la sortie du bourg et ponctuellement sur quelques voies perpendiculaires. Il a
    Illustration :
    L'écart des Sables avec ses bâtiments implantés de part et d'autre de la route Tournon-Le Blanc
  • Verrière : épisodes de la vie de sainte Élisabeth de Hongrie, le Baptême du Christ, la Samaritaine au puits, Élie, Moïse (baie 13)
    Verrière : épisodes de la vie de sainte Élisabeth de Hongrie, le Baptême du Christ, la Samaritaine au puits, Élie, Moïse (baie 13) Château-Renault
    Inscriptions & marques :
    connaissais le don de Dieu… Jean, chapitre IV, verset 10"). "L. Lobin Tours 1867".
    Représentations :
    Lancettes (partie basse) : épisodes de la vie de sainte Élisabeth, avec le miracle de sainte puits (droite). Tympan : prophète Élie dans le désert nourri par un corbeau (gauche) ; Moïse tenant les
    Titre courant :
    Verrière : épisodes de la vie de sainte Élisabeth de Hongrie, le Baptême du Christ, la Samaritaine
  • Verrière : vocation de saint Augustin, Vierge à l'Enfant apparaissant à saint François d'Assise, Jésus sur le mont des Oliviers (baie 11)
    Verrière : vocation de saint Augustin, Vierge à l'Enfant apparaissant à saint François d'Assise, Jésus sur le mont des Oliviers (baie 11) Château-Renault
    Historique :
    Château-Renault de 1844 à 1876 (l'un des saints représentés est saint François) et le second être son
    Représentations :
    saint François d'Assise. Tympan : Jésus sur le mont des Oliviers priant et demandant à Dieu de repousser la coupe (symbole de sa mort) et ange le réconfortant ; angelots.
    Titre courant :
    , Jésus sur le mont des Oliviers (baie 11)
  • Port-Olivier : moulin ; minoterie
    Port-Olivier : moulin ; minoterie Francueil - Le Port-Olivier - isolé
    Historique :
    Le fief de Port-Olivier est cité dès 1516 et appartenait à Pierre Bérard, seigneur de Bléré. Un Thomas Bohier, propriétaire de Chenonceau. Il n’est pas question d’un moulin à cette date puisque le moulin banal était alors le Moulin Fort situé en amont. Le Port-Olivier constituait essentiellement un point de passage pour traverser le Cher. Le conseil municipal du 13 octobre 1815 avait voté la construction d’ « une arche de pierre », en remplacement du pont de bois. Le moulin de Port-Olivier a été autre construit avant à cet emplacement. Il est désigné comme usine à moudre l’écorce et le blé. Il témoigne d’une activité semi-industrielle plutôt qu’artisanale ; le terme de minoterie semble plus approprié pour le désigner. Une construction supplémentaire, vraisemblablement à usage de stockage, a été
    Hydrographies :
    le Cher
    Description :
    Le bâtiment principal construit en moellons enduits selon un plan rectangulaire comprend quatre travées et deux étages carrés. Il s'élève au-dessus d’une arche voûtée en berceau qui laisse passer le comprend 2 étages carrés. Le toit à longs pans est couvert en ardoise. Les angles et les encadrements de grand bâtiment. A l’est le bâtiment de stockage est construit en béton ; son toit à longs pans est couvert en ardoise. Le pignon ouest est percé de deux baies horizontales à damiers de part et d’autre de
    Localisation :
    Francueil - Le Port-Olivier - isolé
  • Ville :  moulin dit moulin du Moulinet, actuellement garage automobile (29 rue Victor Hugo)
    Ville : moulin dit moulin du Moulinet, actuellement garage automobile (29 rue Victor Hugo) Château-Renault - Moulinet - 29 rue Victor Hugo - en ville - Cadastre : 1835 A 132 2014 AM 263
    Historique :
    L’existence d’un moulin sur le Gault au lieu-dit Moulinet est attestée dès le début du 16e siècle l’abbaye de Gâtines et pour moitié aux seigneurs de Château-Renault. Lors de son estimation en 1791, le moulin est décrit comme consistant "dans deux corps de bâtiments, le premier composé d’une chambre à feu chambre, le deuxième est composé de deux écuries et un toit à porc à deux chambrées, cour devant et derrière le premier corps de bâtiment, un jardin au midi de la cour, la rivière à l’arrière bief entre deux pris pour l’ensemble des usines situées sur le Gault. Le moulin, appartenant à Monsieur Esnault, est à cette époque toujours utilisé comme moulin à moudre le blé. Il est transformé peu de temps après comme moulin à tan (deux halles aux écorces sont construites sur le coteau surplombant le moulin en 1860). En 1867, Placide Peltereau demande et obtient l’autorisation de reconstruire le moulin. Le moulin est portes en 1954. En 1884, le bâtiment se compose de deux pièces pour le logement du piletan, d’une salle
    Hydrographies :
    Le Gault
    Référence documentaire :
    Moulins sur le Gault. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5576). Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5576. Moulins sur le Gault.
    Description :
    l'étage ont été murées par des parpaings. Le toit d'origine a été remplacé par un toit à longs pans en
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le sud. IVR24_20143703483NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR24_20143703484NUCA Vue d'ensemble du moulin, de la vanne de décharge et de la cheminée, depuis le nord-est
  • Viaduc ferroviaire
    Viaduc ferroviaire Villedômer
    Historique :
    Le décret autorisant la construction par la Compagnie du chemin de fer d'Orléans, de la ligne ferroviaire Brétigny-La Membrolle, permettant de relier Paris à Tours, est signé en juin 1857. Le tracé définitif est arrêté en 1864 et la ligne est ouverte le 5 août 1867. Le 27 décembre 1870, le viaduc est
    Hydrographies :
    Le Madelon
    Description :
    surmonté d'un garde-corps en pierre. Une seule voie de chemin de fer passe sur le pont, contrairement au
    Illustration :
    Projet de construction du viaduc. Coupe longitudinale présentant le système d'évacuation des eaux Projet de reconstruction du viaduc après le bombardement prussien. Élévation et plan, 1871 Projet de reconstruction du viaduc après le bombardement prussien. Élévation des tympans, 1871 Projet de reconstruction du viaduc après le bombardement prussien. Coupe transversale, 1871 Projet de reconstruction du viaduc après le bombardement prussien. Vue des travaux, 1871. (Archives Détail des arches, depuis le sud-est. IVR24_20133700726NUCA
  • Bourg : lavoir (rue de la Fontaine)
    Bourg : lavoir (rue de la Fontaine) Reugny - rue de la Fontaine - en village - Cadastre : 2009 G 213
    Historique :
    est dressé par Plailly, architecte à Tours, le 8 septembre 1855. Les travaux sont réalisés l'année par la municipalité le 1er septembre 1856, afin de régler l'usage des réservoirs d'eau. Le grand bassin est ainsi exclusivement réservé au lavage du linge, le petit bassin, au nord du lavoir, doit être utilisé pour le lavage des viandes de boucherie et charcuterie et des légumes terreux, un dernier bassin doit servir d'abreuvoir. A partir de 1911, le conseil municipal soutient un projet de reconstruction du "moins somptuaire et plus en rapport avec le rôle de l'ouvrage et l'importance de la commune". Le projet ne fut finalement pas réalisé et le lavoir simplement restauré.
    Hydrographies :
    Le Mélotin
    Description :
    Le lavoir se compose d'un bassin rectangulaire encadré de deux abris, construits en moellon et vanne permettant de réguler le niveau d'eau du lavoir, la fontaine et l'abreuvoir sont toujours en place.
  • Grève : ferme 02
    Grève : ferme 02 Néons-sur-Creuse - La Grève - en écart - Cadastre : 2015 A 259 1812 A 1283
    Historique :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1765). Des bâtiments, apparemment disparus, sont portés sur le plan cadastral de 1812. D'après les matrices cadastrales, la ferme aurait été construite ou
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Illustration :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1760). IVR24_20153600048NUC2B Une ferme est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle A 1283), dans le haut gauche de Vue du logement contigu aux granges depuis le nord. IVR24_20153600262NUC2A Vue des granges depuis le nord-est. IVR24_20153600264NUC2A
  • Saule : ferme
    Saule : ferme Tournon-Saint-Martin - La Saule - isolé - Cadastre : 1987 C 7
    Historique :
    La ferme est construite dans le troisième et quatrième quart du 19e siècle, après la destruction d'une ancienne ferme figurée sur le plan cadastral de 1812 et sur la carte de Cassini vers 1765. En
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    saillante. Au nord-ouest, à proximité d'une ancienne mare se trouve le fournil. Au nord, en fond de cour, un
    Illustration :
    Les bâtiments sur le plan cadastral de 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 224, 14 à 31 Vue générale de la ferme depuis le sud. IVR24_20133600558NUC2A
  • Maloterie : ferme
    Maloterie : ferme Lureuil - La Maloterie - isolé - Cadastre : 2015 ZD 39 1812 B 16, 17, 18
    Historique :
    La ferme de "la Marotterie", avec "grange, maison, étable (…)" est citée en 1735-1737 dans le Cassini. Des bâtiments (d’une ferme à cour ouverte ?) sont portés sur le plan cadastral de 1812. Seul bâtie à partir de 1865. Le toit à porcs, au sud-est de la cour, porte la date de 1919 dans l’enduit de son mur-pignon est. Le remaniement de l’étable nord-ouest en logement date de 1976 (information orale).
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    logements sont situés à l’ouest et au nord-ouest de la cour. Le plus ancien (en partie transformé en étable fournil est accolé au sud du bâtiment. Le second logement (principal) est une étable remaniée. Il s’étend
    Illustration :
    La ferme est portée sur le plan cadastral de 1812 (section B). (Archives départementales de l'Indre Vue générale de la ferme depuis le sud-ouest (le fournil est le premier bâtiment sur la gauche Vue de la cour de la ferme depuis le sud-ouest. IVR24_20163600066NUC2A
1 2 3 4 13 Suivant