Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 60 sur 128 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Gymnase du groupe scolaire Anatole-France
    Gymnase du groupe scolaire Anatole-France Tours - Quartier sinistré nord - 8 rue des Jacobins 17 rue des Amandiers - en ville - Cadastre : 2010 DX 290, 293
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    d'extension du groupe scolaire Anatole-France. Henry Lhéritier de Chézelle en est l'architecte d'opération. De 1957 à 1962, il établit plusieurs avant-projets suivant les instructions de M. Barge, architecte -conseil du ministère de l’Éducation nationale. Après des modifications, notamment sur la forme et se déroulent en 1963, pour un montant global de 35 millions de francs. Le certificat de conformité est dressé en 1965. Des travaux de réfection sont réalisés en 1985 : le plancher est remplacé par du quotidiennement utilisé par les élèves de l'école primaire et du collège.
    Référence documentaire :
    (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). (cf. illustration n municipales de Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). (cf. illustration n° IVR24_20103701851NUC2A). municipales de Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). (cf. illustration n° IVR24_20103701850NUC2A). municipales de Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). (cf. illustration n° IVR24_20103701849NUC2A). municipales de Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). (cf. illustration n° IVR24_20103701854NUC2A). municipales de Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). (cf. illustration n° IVR24_20103701853NUC2A). municipales de Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). (cf. illustration n° IVR24_20103701848NUC2A). Tirage : plan dressé le 11 juillet 1962. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 11 juillet 1962. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 11 juillet 1962. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    maternelle dont il est séparé par sa cour et un "plateau d'évolution" réservé aux sports d'extérieur. De plan rectangulaire, un premier corps de bâtiment en rez-de-chaussée abrite la salle d'activités au sud, de grandes baies fixes à mi-hauteur éclairent la salle, composées chacune de six vantaux les protègent des balles de jeux. Un second corps de bâtiment, directement relié à la salle, est vestiaires, douches, toilettes et local de rangement du matériel. Un escalier intérieur permet d'accéder à la couloir carrelé. Les murs de l'ensemble sont réalisés en maçonnerie de briques creuses, revêtues
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [architecte] Lhéritier de Chézelle Henry
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 8 rue des Jacobins 17 rue des Amandiers - en ville - Cadastre
    Annexe :
    Entreprises ayant participé à la construction du gymnase (AC Tours. 4 M 364) - Berton, Cavedo (maçonnerie) - Graslin (carrelages) - Sté des Mines de bitume (étanchéité) - Rigault (charpente métallique
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Avant-projet, H. Lhéritier de Chézelle arch., 22 janvier 1958. (archives municipales de Tours, 4 M Avant-projet, H. Lhéritier de Chézelle arch., 12 février 1962. (archives municipales de Tours, 4 M Avant-projet, H. Lhéritier de Chézelle arch., 20 avril 1962. (archives municipales de Tours, 4 M 1962. (archives municipales de Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). IVR24_20103701851NUC2A Avant-projet, H. Lhéritier de Chézelle arch., 21 juin et 7 juillet 1962. (archives municipales de municipales de Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). IVR24_20103701849NUC2A Coupe et élévations, H. Lhéritier de Chézelle arch., 11 juillet 1962. (archives municipales de Plans d'ensemble et de situation, H. Lhéritier de Chézelle arch., 11 juillet 1962. (archives Plan de situation. IVR24_20113701310NUDA Tours, 4 M Gymnase Anatole-France, boîte 363). IVR24_20103701852NUC2A
  • Réseaux divers
    Réseaux divers Tours - quartier sinistré nord - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    d'extension, la Ville de Tours avait projeté de réaliser l'assainissement de ses quartiers anciens. La destruction du quartier de l'entrée nord en juin 1940 donne au conseil municipal l'opportunité d'établir le d'assainissement. La préoccupation première est cependant l'élaboration d'un plan d'aménagement et de secondaires. Il faut donc attendre 1948 pour que la décision de réaliser des galeries techniques en sous-sol villes françaises sinistrées. Ce vaste ensemble de galeries souterraines équipe en effet tout le quartier nord au fur et à mesure de l'édification des îlots. Il s'accompagne de la mise en place d'un système de chauffage à air pulsé, produit par plusieurs chaufferies collectives. Quatre chaufferies sont , la chaufferie de l'îlot T dispose d'un système de cogénération relié à tous les îlots édifiés à l'ouest de la rue Nationale.
    Référence documentaire :
    Photogr. nég. : n. et b., 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours Photogr. nég. : n. et b., 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours Photogr. nég. : n. et b., 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours Tirage : plan dressé le 29 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 23 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 22 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 21 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 22 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Photogr. nég. n. et b., mars 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Photogr. nég. n. et b., mars 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    Les galeries de visite établies en sous-sol des îlots du quartier reconstruit regroupent les réseaux d'électricité, de télécommunications, d'eau potable, d'eaux usées, de chauffage et de gaz. Elles galerie, celle de l'îlot P, est également la plus praticable, les autres galeries étant en effet moins hautes ou moins larges. Chaque îlot dispose également d'un poste de transformation édifié dans la cour commune ou à proximité de la rue.
    Localisation :
    Tours - quartier sinistré nord - en ville
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Plan de la galerie technique de l'îlot L, 21 mars 1951. (archives municipales de Tours, 149 W 9 Plan de la galerie technique de l'îlot M, 21 mars 1951. (archives municipales de Tours, 149 W 9 Plan de la galerie technique de l'îlot D, 22 mars 1951. (archives municipales de Tours, 149 W 9 Plan de la galerie technique de l'îlot E, 23 mars 1951. (archives municipales de Tours, 149 W 9 Plan de la galerie technique de l'îlot S, 29 mars 1951. (archives municipales de Tours, 149 W 9 Vue de la chaufferie de l'îlot D, 1952. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Vue de la chaufferie de l'îlot M, mars 1952. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Vue de la galerie technique d'un îlot de la place de la Résistance, 1952. (archives municipales de Vue d'un poste d'alimentation individuel dans une galerie technique, 1952. (archives municipales de Vue des installations communes d'une chaufferie [îlot D ou îlot M ?], 1952. (archives municipales
  • Agence du Crédit Lyonnais (71 rue Nationale)
    Agence du Crédit Lyonnais (71 rue Nationale) Tours - 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DW 5, 634
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Installée depuis 1893 au sein d'un immeuble de la rue Nationale, la succursale tourangelle du Crédit Lyonnais est fortement touchée lors de la destruction du quartier nord en juin 1940. Alors que l'agence occupe un bâtiment provisoire à partir de mai 1941, un nouvel immeuble est construit à l'angle des rues Nationale et Etienne-Pallu, sur un terrain de compensation. Cette implantation, soumise par le ministère de la Reconstruction à l'alignement des nouveaux immeubles de la rue Nationale, en retrait des anciens immeubles (voir l'annexe 1), entraîne un retard de plusieurs années du projet. L'important chantier qui s'engage au printemps 1954 associe des entrepreneurs tourangeaux et quelques grands noms de la construction française de l'époque. La nouvelle succursale est inaugurée le 26 février 1956 par Marcel Wiriath fonctionnalité de l'édifice. Occupant toujours les lieux, l'agence a connu des travaux de modernisation et de permettre le réagencement de l'accueil et des espaces de bureaux. À l'extérieur, le parterre de gazon
    Observation :
    Il ne nous a pas été possible, lors de l'enquête, d'effectuer une visite approfondie de l'agence . De même, les prises de vue intérieures nous ont été formellement refusées compte tenu des mesures de
    Référence documentaire :
    . Impr. photoméc., [1959]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf. illustration n Tours (éditeur). (archives municipales de Tours, 11 Fi 13.2317). (cf. illustration n Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., non datée. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., [1955]. Par Cim (éditeur). (archives municipales de Tours (architecte) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°430 ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). (cf ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). (cf (architecte) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°430 municipales de Tours, 11 Fi 3.409). (cf. illustration n° IVR24_20103702576NUCA). Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 24
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    L'agence du Crédit Lyonnais est établie sur une parcelle de forme rectangulaire à l'angle des rues Nationale et Etienne-Pallu. Deux ailes, disposées en équerre le long des rues, masquent un corps de bâtiment de moindre hauteur qui occupe la totalité de la parcelle. Celui-ci présente une toiture-terrasse coffres, un rez-de-chaussée et plusieurs étages de bureaux. Le gros-œuvre associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Les façades sur rues sont revêtues d'un plaquis de pierre calcaire de l'ordonnance édictée par l'architecte Pierre Patout pour les immeubles reconstruits plus haut le long de l'artère principale. Elle adopte le même alignement que ceux-ci et se dresse donc en retrait de plusieurs mètres par rapport aux bâtiments plus anciens de cette partie de la rue. Cette aile compte trois étages-carrés élevés en retrait au-dessus du rez-de-chaussée, et un étage de comble éclairé du côté retrait du premier, ménageant au-devant de ses ouvertures une grande terrasse filante. L'entrée
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Tours - 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DW 5, 634
    Annexe :
    concerne les bâtiments anciens, ce qui suscite de vives réactions au sein du Conseil municipal. S'appuyant Transcription de l'article Le "Crédit Lyonnais" à Tours ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24) La L'alignement rue Nationale L'emplacement du terrain de compensation au sein même de la partie non sinistrée de la rue Nationale pose dès 1949 la question de l'alignement du nouvel édifice par rapport aux constructions anciennes. Dans les plans dressés par l'urbaniste Jean Dorian à la Libération, l'élargissement de immeuble édifié dans ce tiers de la rue Nationale doit adopter l'alignement défini à 23 mètres de large , alors que la partie ancienne de la rue Nationale est large d'une quinzaine de mètres. La même servitude sur l'avis des ingénieurs des Ponts-et-Chaussées, la Ville estime fort dommageable de frapper d'alignement des immeubles non sinistrés, qui témoignent par ailleurs de l'ordonnance architecturale primitive de la rue Nationale. Chargés de la conception de la nouvelle agence du Crédit Lyonnais, les
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    1950. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°430). IVR24_20113701523NUCA avril 1950. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°430). IVR24_20113701524NUCA 1952. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). IVR24_20113701525NUCA 1952. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). IVR24_20113701526NUCA . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). IVR24_20113701528NUCA , [1er quart du 20e siècle]. (archives municipales de Tours, 11 Fi 13.2317). IVR24_20103702577NUCA haut). (archives municipales de Tours, 11 Fi 3.497). IVR24_20103702578NUCA centre), [1955]. (archives municipales de Tours, 11 Fi 3.499). IVR24_20103702579NUCA Vue générale à l'angle des rues Nationale et Etienne-Pallu, 1959. (archives municipales de Tours municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). IVR24_20113701527NUCA
  • Îlot G
    Îlot G Tours - Quartier sinistré nord - rue Colbert rue Jules-Favre jardin de Beaune-Semblançay rue Berthelot rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DY 185 à 202, 240
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    de la ville de Tours, les hôtels de Beaune-Semblançay, Lange des Bernières et Dunois, qui sont conscience patrimoniale. En 1941, les vestiges de l'hôtel de Beaune-Semblançay font l'objet d'un premier classement au titre des Monuments historiques afin d'assurer leur protection. La chapelle et un pan de mur restant du bel édifice Renaissance sont alors consolidés dans l'attente de leur intégration au sein d'un ensemble reconstruit. À la Libération, la présence de ces éléments classés guide fortement le remembrement de l'îlot G et incite à l'aménagement d'un espace vert destiné à les mettre en valeur. Désigné architecte chef de groupe, Pierre Labadie débute les études de l'îlot G à la fin de l'année 1951. Les plans des immeubles ordonnancés qui bordent les rues Nationale et Colbert sont dressés sous la direction de modifications de plusieurs parcelles entraînent de longues discussions qui l'ajournent sine die. Les travaux ne adjudications en août. Au préalable, le cinéma Olympia situé dans l'ancienne église Saint-François-de-Paule, à
    Observation :
    Dernier des trois îlots construits sur le côté est de la rue Nationale, l'îlot G marque exceptionnellement la reconstruction du quartier nord par son intégration réussie de vestiges historiques au sein
    Parties constituantes non étudiées :
    hôtel de voyageurs
    Référence documentaire :
    Photogr. pos. n. et b., 1940. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray Photogr. pos. n. et b., 1940. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702610NUCA). Tirage : plan rehaussé d'aquarelle, [1954]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W Photogr. nég. n. et b., [1955]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours Photogr. nég. n. et b., [1955]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours Photogr. nég. n. et b., [1955]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours . Impr. photoméc., [1959]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf. illustration n Photogr. nég. n. et b., [1955]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702608NUCA).
    Canton :
    Tours-Centre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Berthelot et à l'est par la rue Jules-Favre. Afin de favoriser l'aménagement du cœur d'îlot en jardin public mettant en valeur les vestiges de l'hôtel de Beaune-Semblançay, l'îlot adopte une forme largement ouverte à l'est. Cet accès principal est encadré de deux pavillons d'angle tandis qu'à l'ouest, rue Nationale, un second passage piéton est ménagé au rez-de-chaussée d'un immeuble. L'ensemble concerté se compose de quinze immeubles alignés à front de rues et rassemblant 65 logements et un hôtel de voyageurs . Le rez-de-chaussée commercial est principalement occupé par des boutiques et des bureaux. Côté cour , une rangée de garages à toit-terrasse s'implante le long des façades nord et sud. L'îlot possède un transformateur, contigu à la chapelle de Beaune-Semblançay. L'alimentation des immeubles en air chaud est assurée par la chaufferie de l'îlot H voisin. Le gros-œuvre associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Comprenant un sous-sol, un rez-de-chaussée et trois à quatre niveaux d'habitation
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type ouvert en forme de U
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue Colbert rue Jules-Favre jardin de Beaune-Semblançay rue
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1954/n°522) Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot G ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 22
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    du couvent des Jésuites : état du bâti détruit et existant, août 1941. (archives municipales de Tours Plan annexé au cahier des charges de l'îlot G, [1954]. (archives municipales de Tours, 149 W 16 Plan masse du sous-sol, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de Plan masse des étages, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de Plan de couverture, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du sous-sol (moitié sud), P. Labadie arch., [1954]. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du sous-sol (moitié nord), P. Labadie arch., [1954]. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du rez-de-chaussée (moitié sud), P. Labadie arch., [1954]. (archives municipales de Tours Plan du premier étage (moitié sud), P. Labadie arch., [1954]. (archives municipales de Tours Plan du troisième étage (moitié sud), P. Labadie arch., [1954]. (archives municipales de Tours
  • Immeuble (1 rue du Maréchal-Foch)
    Immeuble (1 rue du Maréchal-Foch) Tours - Quartier sinistré nord - 1 rue du Maréchal-Foch - en ville - Cadastre : 2010 DZ 92
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    . Celui-ci dresse une série de plans en novembre 1949 qu'il annexe au permis de construire de l'îlot. Les travaux de construction débutent à la fin de l'année 1950 et s'inscrivent dans la première unité de chantier de l'îlot E. Le certificat de conformité est signé en 1955.
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 16 novembre 1949. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n° IVR24_20113700679NUC2A). Tirage : plan dressé le 16 novembre 1949. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n° IVR24_20113700678NUC2A). Tirage : plan dressé le 16 novembre 1949. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n° IVR24_20113700677NUC2A). Tirage : plan dressé le 16 novembre 1949. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n° IVR24_20113700676NUC2A). Tirage : plan dressé le 16 novembre 1949. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n° IVR24_20113700675NUC2A).
    Canton :
    Tours-Centre
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Occupant la quasi-totalité d'une grande parcelle au sud-est de l'îlot E, l'immeuble dispose d'une ossature en béton armé associée à une maçonnerie de moellons. Alors qu'il présente côté cour un simple enduit ciment, ses façades sur rue comportent deux types de parement, qui soulignent la position en angle de l'immeuble. Un premier corps de bâtiment, composé de quatre travées rue Nationale et trois travées rue du Maréchal-Foch, relève de l'ordonnance édictée par l'architecte Pierre Patout et arbore en façade un plaquis de pierre blanche. Il présente un rez-de-chaussée commercial entresolé, trois étages -carrés et un étage de comble donnant uniquement sur le cœur d'îlot. Ponctué de souches de cheminée en rentrante. Un second corps de bâtiment, alignant trois travées sur la rue du Maréchal-Foch, se distingue par une façade sur rue en pierre de taille. Il comprend un rez-de-chaussée avec boutique, deux étages -carrés et deux étages de combles. Son toit à longs pans brisés couvert d'ardoise est hérissé de souches
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble 2 étages de comble
    Typologies :
    façade en pierre de taille
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 1 rue du Maréchal-Foch - en ville - Cadastre : 2010 DZ 92
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée, J. Boille arch., 16 novembre 1949. (archives municipales de Tours, Permis Plan de l'entresol, J. Boille arch., 16 novembre 1949. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du deuxième étage, J. Boille arch., 16 novembre 1949. (archives municipales de Tours, Permis Plan du premier étage, J. Boille arch., 24 mai 1950. (archives municipales de Tours, Permis de municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). IVR24_20113700679NUC2A Plan de situation. IVR24_20113701279NUDA de construire 1950/n°534). IVR24_20113700675NUC2A de construire 1950/n°534). IVR24_20113700678NUC2A Elévation des façades rue du Maréchal-Foch, J. Boille arch., 16 novembre 1949. (archives Porte d'entrée de l'immeuble. IVR24_20103701098NUC2A
  • Îlot N
    Îlot N Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue des Déportés rue Richelieu rue Marceau - en ville - Cadastre : 2010 DZ 145 à 165
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    l'achèvement du secteur de la place de la Résistance. L'aménagement de cet ensemble concerté a été confié à plan parcellaire établi en décembre 1948. L'Association syndicale de remembrement avait préalablement définit un îlot de plan quadrangulaire, qui répartissait des immeubles à front de rues autour d'une grande cour commune. De type fermé, il devait comporter deux passages d'entrée, situés l'un rue des Déportés face au passage nord-ouest de l'îlot P, l'autre rue Richelieu en vis-à-vis du passage nord de l'îlot O . Cette composition est bouleversée par un second plan de remembrement en 1954. À l'instar de l'îlot O du bâti. Le permis de construire est déposé en décembre 1954, pour un montant global des travaux estimé à 210 millions de francs. La construction du gros-œuvre, débutée en 1955 au même moment que celle de l'îlot O, s'étend sur 18 mois environ. Les derniers certificats de conformité sont signés en août 2000 afin de contrôler l'accès à la cour commune. Celle-ci s'est dotée d'un nouveau revêtement bitumé
    Observation :
    Les îlots O et N sont édifiés symétriquement de part et d'autre de la rue Richelieu et adoptent des
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 17 Tirage : plan, non daté. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot N). (cf Tirage : plan dressé le 16 novembre 1954. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°842). (cf. illustration n° IVR24_20103702580NUCA). Tirage : plan dressé le 16 novembre 1954. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°842). (cf. illustration n° IVR24_20103702586NUCA). Tirage : plan dressé le 16 novembre 1954. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°842). (cf. illustration n° IVR24_20103702585NUCA). Tirage : plan dressé le 16 novembre 1954. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°842). (cf. illustration n° IVR24_20103702584NUCA).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    rue Richelieu et à l'ouest par la rue Marceau. De type ouvert, il adopte un plan en U ouvert au sud sur la rue Richelieu. Un portail électrique règlemente l'accès des véhicules et des riverains de l'îlot à une vaste cour commune. Cet ensemble concerté se compose de quatorze immeubles d'habitation à rez-de-chaussée commercial alignés à front de rues. Les côtés est et nord de l'îlot comptent deux immeubles à deux étages-carrés et sept immeubles à deux étages-carrés et un étage de comble. De grandes second rue Marceau, particulièrement homogènes en termes de gabarit et de traitement des baies. Les l'accès au cœur d'îlot. Comptant trois étages-carrés, l'édifice de l'angle sud-ouest compte deux travées jumelées au centre de sa façade principale, comportant des portes-fenêtres s'ouvrant sur des balcons avec garde-corps en ferronnerie. L'édifice de l'angle sud-est compte deux étages-carrés et un étage de comble dispose de deux fenêtres disposées dans l'alignement des travées. Le gros-œuvre de l'îlot est réalisé en
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type ouvert en forme de U
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue des Déportés rue Richelieu rue Marceau
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1954/n°842) Le numéro entre Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot N ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24 parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    . (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot N). IVR24_20103702641NUCA Plan de remembrement de l'îlot, [1954]. (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot N Plan du sous-sol, J. Boille arch., 16 novembre 1954. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du rez-de-chaussée, J. Boille arch., 16 novembre 1954. (archives municipales de Tours, Permis Plan du premier étage, J. Boille arch., 16 novembre 1954. (archives municipales de Tours, Permis de . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°842). IVR24_20103702583NUCA 1954. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°842). IVR24_20103702585NUCA Elévation des façades rue des Halles, J. Boille arch., 16 novembre 1954. (archives municipales de municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°842). IVR24_20103702586NUCA Tours, Permis de construire 1954/n°842). IVR24_20103702584NUCA
  • Rue Nationale
    Rue Nationale Tours - Quartier sinistré nord - 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DW 5 2010 DY 151 à 158, 168, 169, 175 à 179, 192 à 197, 277 2010 DZ 84 à 92, 101 à 107, 179 à 189
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Édifiée sur le tracé de la route d'Espagne, la rue Nationale résulte des travaux lancés au 18e siècle sous la conduite de l'intendant Du Cluzel aux fins de réalisation d'une grande perspective nord -sud. Cette artère commerçante, large d'une quinzaine de mètres et bordée d'immeubles ordonnancés, est qui frappent l'entrée nord en juin 1940 déclenchent un vaste incendie qui s'étend de part et d'autre de la rue Nationale jusqu'aux rues Néricault-Destouches et Emile-Zola, détruisant les deux tiers de cette artère principale. Le caractère prioritaire de la reconstruction de la rue Nationale est reconnu Camille Lefèvre dès la fin de l'année 1940. Faisant l'objet de vifs débats tout au long de 1941, la reconstruction de la rue Nationale répond finalement à deux principes : un élargissement de la quinzaine de mètres avant destruction à 23 mètres d'une part, d'autre part des élévations de trois étages s'intégrant à la silhouette des immeubles anciens conservés dans le tiers sud de la rue. C'est finalement
    Référence documentaire :
    Calque : esquisse, [1947]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W . Impr. photoméc., [1959]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf. illustration n . photoméc. n. et b., [1942]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 770). (cf. illustration n Cie, 1943, p. 65. Impr. photoméc. n. et b., [1943]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Tirage : plan, [1951]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 8). (cf. illustration . Siraudeau et Cie, 1951. Impr. photoméc. : n. et b. Par Deslis (éditeur). (archives municipales de Tours, 91 Photogr. pos., n. et b., [196.?]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 531 W 31). (cf Tirage : plan, [1951]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 8). (cf. illustration Calque : plan, [1948]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S Photogr. pos., n. et b., [196?]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 531 W 31). (cf
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    Cet aménagement urbain est formé par l'alignement de six îlots reconstruits de part et d'autre de la rue Nationale (îlots E, M, P, I, H et G), ainsi que de l'agence du Crédit Lyonnais édifiée dans la bordant la rue Nationale composent un bâti linéaire très homogène, comprenant un rez-de-chaussée permet de compenser, sur la longueur d'un îlot, l'importante déclivité de la rue du nord au sud auvent filant pour les commerces. Chacun de ces niveaux d'habitation présente un type de garde-corps , revêtu d'un plaquis de pierre ; au deuxième étage, une série de balcons individuels avec garde-corps en ferronnerie présentant un léger ressaut aux deux angles ; au troisième étage, un simple garde-corps de même . Ces six îlots disposent en façade sur la rue Nationale d'un parement de pierre blanche, découpé en plaques et scellé à une maçonnerie traditionnelle en moellons. Ils sont coiffés de toits à longs-pans et croupes couverts d'ardoise et hérissés de souches de cheminées en brique. Le Crédit Lyonnais suit une
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Texte libre :
    personnalités influentes de Tours qui prônent le maintien à sa largeur d'avant-guerre. Après plusieurs mois constructions précédentes. De nouvelles destructions touchant la ville de Tours en 1943 et 1944, le plan immeubles non sinistrés, le conseil municipal envisage en 1951 la possibilité de créer des passages couverts Pour l'architecte Camille Lefèvre auquel est confié le plan d'aménagement de la rue Nationale fin 1940, la reconstruction de la rue Nationale doit avant tout permettre d'adapter l'axe au trafic croissant des automobiles. L'architecte se montre en faveur d'un élargissement de la rue, au grand dam de l'issue de longues discussions avec le ministère des Travaux publics, la largeur de la rue Nationale est finalement fixée à 23 mètres à la fin de l'année 1941. Sur la base d'une proposition de Lefèvre en 1942, le principe de l'ordonnancement des futurs immeubles de l'entrée de ville et de la rue Nationale est toutefois celui de la continuité, soit un alignement d'immeubles de trois étages mansardés, très inspirés des
    Illustration :
    Plan de la rue Nationale et des bâtiments sinistrés, 1942. (archives municipales de Tours, 770 Esquisse en plan de la rue Nationale, P. Patout arch., juillet 1946. (archives municipales de Tours Esquisse en plan de la rue Nationale, P. Patout arch., juillet 1946. (archives municipales de Tours 1946. (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 754). IVR24_20103701712NUC2A ., novembre 1946. (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 762). IVR24_20103701713NUC2A ., [1947]. (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 848). IVR24_20103701698NUC2A Etude pour une placette rue Nationale, P. Patout arch., [1947]. (archives municipales de Tours, 149 ]. (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 846). IVR24_20103701689NUC2A Etude pour une placette rue Nationale, P. Patout arch., [1947]. (archives municipales de Tours, 149 Etude pour une placette rue Nationale, P. Patout arch., [1947]. (archives municipales de Tours, 149
  • Ensemble de chaises et de fauteuils
    Ensemble de chaises et de fauteuils Tours - Quartier sinistré nord - 2bis avenue André-Malraux - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Étiquette estampillée collée au revers de la ceinture de l'assise : THONET (inscrit au centre d'un
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Cet ensemble de chaises et fauteuils produits en série a été édité par le fabricant Thonet . L'entreprise a remporté en 1956 l'adjudication du lot n°20 du mobilier pour une valeur de plus de deux millions de francs. Installés dans la salle de prêt au rez-de-chaussée et en section Etude au premier étage seul premier niveau et présentent un bon état de conservation.
    Référence documentaire :
    p. 891 FILLET, René. La nouvelle bibliothèque municipale de Tours. Bulletin des Bibliothèques de AC Tours. 4 M 718. Bibliothèque municipale : installation du mobilier, lot n°20 Chaises et Photogr. pos. n. et b., [1958]. Par Arsicaud, Robert (photographe). (archives départementales [Vue de la section Adolescents dans la salle de prêt du rez-de-chaussée] / Robert Arsicaud. [1958
    Canton :
    Tours-Centre
    Stade de création :
    oeuvre de série
    Description :
    On dénombre en section Étude deux types de chaises et un type de fauteuil, disposés autour des grandes tables de bibliothèque en chêne. Le premier modèle de chaise possède un dossier dont la traverse supérieure est incurvée. Une rangée de clous de tapissier délimite le revêtement du dossier et de l'assise . Le second modèle de chaise présente un dossier trapézoïdal aux angles arrondis, repris à l'identique . La structure de ce mobilier est en chêne courbé. Chaque chaise ou fauteuil se compose d'un piétement formé de deux pieds droits et deux pieds galbés, d'une assise et d'un dossier recouverts d'un tissu
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 2bis avenue André-Malraux - en ville
    Titre courant :
    Ensemble de chaises et de fauteuils
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Vue des chaises disposées dans la section Adolescents au rez-de-chaussée, [1958]. (archives Etiquette du fabricant Thonet, placée au revers de la ceinture de l'assise. IVR24_20103702678NUCA
  • Lycée professionnel privé Saint-Martin
    Lycée professionnel privé Saint-Martin Tours - Quartier sinistré nord - 10 rue Baleschoux - en ville - Cadastre : 2010 DZ 333
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Ayant fait l'acquisition en 1948 d'une parcelle remembrée au sein de l'îlot S, la Société Foncière Richelieu charge Henry Lhéritier de Chézelle de la construction d'un établissement d'enseignement privé . L'architecte élabore les plans définitifs de cette école en octobre 1949. Il dresse un corps de bâtiment principal sur cinq niveaux au sud d'une grande cour centrale, et implante parallèlement, au nord de la parcelle, un préau couvert d'un toit-terrasse. La réalisation de l'ensemble débute en 1950 et s'achève en 1952. Le certificat de conformité est rédigé en 1955. L'établissement privé, devenu lycée professionnel Richelieu, engage dans les années 1980 des travaux de transformation. Le préau est notamment surélevé de deux étages pour accueillir des classes supplémentaires. En 1998, l'établissement devient la propriété de l'Institution Saint-Martin voisine. Celle-ci y installe en 2003 ses classes de troisième
    Référence documentaire :
    ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n AC Tours. Permis de construire 1949/n°647. Reconstruction de l'îlot S, 1949-1955. tirages : plans, coupes et élévations (AC Tours. Permis de construire 1949/n°647). Inventaire de la région Centre-Val de Loire, Ph. Henrard N°6203). (cf. illustration n° IVR24_19873702087N). Extrait de tirage : plan dressé le 19 octobre 1949. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte
    Canton :
    Tours-Centre
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    Description :
    Le lycée professionnel Saint-Martin est établi sur une grande parcelle à l'angle sud-ouest de l'îlot S. Il comporte un corps de bâtiment principal le long de la rue Richelieu, ainsi qu'un bâtiment annexe implanté parallèlement au premier, à la limite nord de la parcelle, les deux bâtiments étant séparés par une grande cour fermée à l'ouest, sur la rue Baleschoux, par un mur de clôture recouvert de moellons. Un portail métallique, encadré de deux piliers, assure l'accès aux véhicules tandis que l'entrée pierre de taille, avec jambes harpées et plate-bande en bâtière coiffées d'un auvent de béton. Au centre de la cour se dresse un vestige de l'enceinte de la Martinopole, une tour voûtée et circulaire d'environ cinq mètres de diamètre. Le corps principal, de plan rectangulaire régulier, est constitué d'un sous-sol, d'un rez-de-chaussée, de deux étages-carrés et d'un étage de comble. Il présente un toit à longs pans et croupe brisés couverts d'ardoise, hérissé de souches de cheminée en brique. Le dernier
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Auteur :
    [architecte] Lhéritier de Chézelle Henry
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 10 rue Baleschoux - en ville - Cadastre : 2010 DZ 333
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    ., 19 octobre 1949. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647 octobre 1949. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). IVR24_20113700663NUC2A . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). IVR24_20113700664NUC2A municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). IVR24_20113700660NUC2A municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). IVR24_20113700665NUC2A municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). IVR24_20113700661NUC2A Plan du premier étage (extrait), Henry Lhéritier de Chézelle arch., 19 octobre 1949. (archives Plan du deuxième étage (extrait), Henry Lhéritier de Chézelle arch., 19 octobre 1949. (archives Coupe longitudinale (extrait), Henry Lhéritier de Chézelle arch., 19 octobre 1949. (archives Plan de situation. IVR24_20113701272NUDA
  • Îlot ABC
    Îlot ABC Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue du Commerce rue Constantine - en ville - Cadastre : 2010 DZ 8 à 21, 23 à 38, 40 à 48, 366, 368
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    , la nouvelle entrée nord de Tours. Entièrement préfinancés par le ministère de la Reconstruction Comprenant avant-guerre l'un des deux édifices marquant l'entrée de ville monumentale (la bibliothèque municipale), le vaste parcellaire sur lequel s'établit l'îlot ABC est fortement sinistré et ruiné en juin 1940 par des tirs d'obus incendiaires. Les projets successifs de reconstruction des architectes Camille Lefèvre et Jean Dorian voient la définition d'une nouvelle trame viaire à partir de laquelle est établi en 1948 le premier plan de remembrement du quartier. Deux ans plus tard toutefois , l'architecte Pierre Patout, chargé de concevoir un second modificatif du projet de reconstruction, unifie les îlots A, B et C, précédemment définis, en un unique îlot qui aura son pendant, l'îlot V, de l'autre côté de la rue Nationale. Le nouvel ensemble monumental définit ainsi, autour de la place Anatole-France , les immeubles et magasins qui forment le pourtour de l'îlot ABC sont découpés en grandes unités de
    Parties constituantes non étudiées :
    parc de stationnement magasin de commerce
    Référence documentaire :
    Tirage : plan annexé à l'arrêté du 4 août 1958. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 Tirage : plan annexé à l'arrêté du 4 août 1958. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 municipales de Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113701636NUCA). AC Tours. Relogement des sinistrés de la guerre 1939-1945, 6 F 246. Îlot ABC, 1954-1960. AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 14. Îlot A.B.C, 1952-1965. Département d'Indre-et-Loire. Association syndicale de remembrement de Tours. Tours-Nord. Îlots p. 17 (ill.), 24 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet La Nouvelle République, 1er août 1951. Impr. photoméc. : n. et b. Auteur inconnu. (archives région Centre-Val de Loire, Ph. Henrard N°1920). (cf. illustration n° IVR24_19873702602VA). Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Ph. Henrard N°1471), cf. illustration n° IVR24_19873702092N.
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    . Comme son pendant l'îlot V édifié de l'autre côté de la rue Nationale, l'îlot ABC, partie constituante de l'entrée de ville monumentale, possède une forme et un aménagement particuliers, regroupant autour d'un vaste espace vert ménagé en son centre un ensemble de magasins-terrasses et trois ensembles Lefèvre de 1942 jusqu'à son second modificatif par Pierre Patout en 1952. Délimité par un réseau de ). L'école des beaux-arts se dresse au centre de l'îlot, entourée au nord et à l'est par des places de
    Jardins :
    parterre de gazon
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue du Commerce rue
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Texte libre :
    L'îlot ABC s'établit sur un vaste parcellaire qui avant-guerre était traversé par deux voies de biais partant de la rue Nationale et débouchant sur la rue Constantine. En 1942, l'architecte Camille Lefèvre établit un projet de reconstruction qui conserve le tracé viaire existant mais crée un nouvel axe délimitent alors, pour la zone ouest de l'entrée nord, trois îlots A, B et C de tailles et de formes variées . Le lancement d'un second modificatif du projet de reconstruction de l'entrée nord en janvier 1950 s'accompagne de changements significatifs. Chargé de sa conception, l'architecte Pierre Patout élabore avec difficulté un nouveau plan répondant aux exigences du ministère de le Reconstruction, du service des Monuments historiques et des commerçants sinistrés. Il dresse ainsi deux grands îlots symétriques au sud de la place Anatole-France, alignant rue Nationale deux rangées de magasins-terrasses en rez-de-chaussée . Les ensembles A, B et C précédemment définis sont regroupés au sein de l'îlot ouest. Un nouveau plan
    Illustration :
    Plan de transfert de voirie des îlots ABC et V, août 1958. (archives municipales de Tours, 149 W 12 Plan de remembrement des îlot ABC et V, août 1958. (archives municipales de Tours, 149 W 12 municipales de Tours). IVR24_20113701636NUCA Plan d'indexation des îlots, publié de 1948 à 1952 par La Nouvelle République. (archives Plan de situation. IVR24_20113701249NUDA Vue aérienne de l'entrée nord (à gauche, le terrain réservé à la reconstruction des îlots A, B et C ), 1949. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Val de Loire, Ph. Henrard N°1471 Vue aérienne de l'entrée nord (au premier plan, l'îlot ABC en construction), 1955. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Val de Loire, Ph. Henrard N°19255). IVR24_19873702071N Vue aérienne de l'îlot ABC à la fin des années 1960. (service Patrimoine et Inventaire de la Région
  • Îlot I
    Îlot I Tours - Quartier sinistré nord - rue de la Scellerie rue de Lucé rue Emile-Zola rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DY 151 à 168, 277
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    L'îlot I est le premier ensemble édifié à l'est de la rue Nationale, et sa reconstruction illustre la question des limites précises du périmètre de reconstruction. Quelques immeubles non sinistrés subsistent en effet à l'angle des rues de Lucé et Emile-Zola, et les aménageurs s'interrogent alors beaucoup sur leur intégration au futur ensemble. Si le plan Lefèvre de 1942 affecte peu ces bâtiments, le quadrangulaire totalement neuf. Celui-ci, de type fermé, comprend deux passages d'accès à l'est et au sud , occasionnant une circulation intérieure semblable à celle des îlots de la place de la Résistance. Mais face au coût supplémentaire que nécessite la destruction d'immeubles intacts, un remembrement partiel de l'îlot est finalement privilégié. Alors que les travaux de terrassement débutent, les vestiges d'un temple circulaire gallo-romain sont mis au jour, retenant toute l'attention des spécialistes. À l'issue de débats agités, un accord intervient en octobre 1951 afin de coordonner les travaux d'archéologie et de
    Référence documentaire :
    (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n Photogr. nég. n. et b., [1954]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours Tirage annoté : plan, [1952]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Permis de construire Calque : plan dressé le 10 octobre 1951. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de AC Tours. Relogement des sinistrés de la guerre 1939-1945, 6 F 249. Îlot I, 1951-1960. AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 16. Îlot I, 1950-1954.
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    L'îlot I est bordé au nord par la rue de la Scellerie, à l'ouest par la rue Nationale, au sud par la rue Emile-Zola et à l'est par la rue de Lucé, le sud-est de ce quadrilatère étant exclu du périmètre de reconstruction. De type fermé, l'îlot est doté d'un passage d'accès carrossable reliant sa cour intérieure à la rue de Lucé. Treize immeubles à usage mixte s'alignent à front de rues, doublés en fond de parcelle par une rangée de garages et d'arrière-boutiques en rez-de-chaussée. Leur gros-œuvre est constitué par une ossature en béton armé et des murs en maçonnerie de moellons. Comme tous les îlots bordés par la rue Nationale, ces immeubles présentent différents types de séquences de façades sur rue, selon architecturale dictée par Pierre Patout, soit un front bâti homogène long de près de 91 mètres et constitué de façades revêtues d'un plaquis de pierre calcaire coiffées d'un toit à longs pans et croupe couverts d'ardoise est hérissé de souches de cheminées en brique. Ces édifices comprennent un sous-sol, un rez-de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type fermé en forme de L
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue de la Scellerie rue de Lucé rue Emile-Zola rue
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1952/n°2) Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot - Lacape et Lemaure : DY 158 (134) - Lagarde : DY 152 (130) ; DY 277 (132) - Lhéritier de Chézelle : DY 168
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    . (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 812). IVR24_20103701723NUC2A Plan d'implantation de l'îlot, [1952]. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n Plan masse du sous-sol, P. Patout et P. Labadie arch., 14 décembre 1951. (archives municipales de municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). IVR24_20103702516NUCA Attroupement devant l'entrée du cinéma Olympia un soir de projection, [1954]. (archives municipales Tours, Permis de construire 1952/n°2). IVR24_20103702515NUCA Plan masse du rez-de-chaussée, P. Patout et P. Labadie arch., 14 décembre 1951. (archives Plan masse du premier étage, P. Patout et P. Labadie arch., 14 décembre 1951. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). IVR24_20103702517NUCA Façades sur rue et coupes, P. Patout et P. Labadie arch., 14 décembre 1951. (archives municipales
  • Îlot R
    Îlot R Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue Marceau rue Richelieu rue de Jérusalem - en ville - Cadastre : 2010 DZ 258 à 270
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Dernier ensemble d'immeubles reconstruit du quartier nord, l'îlot R présente la particularité de de juin 1940, ces édifices étaient bâtis entre les rues des Fouquets et Boucicault, deux axes secondaires parallèles à la rue des Halles. Parmi eux se trouvaient les locaux de la Chambre des notaires siècle. Sa destruction programmée soulève une grande vague de protestations dans les rangs des défenseurs l'implantation de l'îlot R, un premier plan parcellaire a été établi en décembre 1948. Le remembrement qu'il propose fait disparaître les rues des Fouquets et Boucicault au profit d'un ensemble de type fermé, au modifications sont portées au plan de remembrement : il adopte un plan en U ouvert à l'ouest. Sa réalisation dresse un avant-projet d'ensemble en juin 1959 et dépose, après validation de ses plans, une demande de permis de construire en octobre de la même année. Le chantier débute dans les premiers mois de 1960 et s'achève dix-huit mois plus tard environ. L'îlot a connu peu de changements depuis son achèvement. Dernier
    Observation :
    Escalier de la Tour Foubert (détruite en 1958 lors de la construction de l'îlot) : 1948/06/01
    Référence documentaire :
    Tirage : plan [1959]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1959/n°1047). (cf. illustration n Tirage : plan [1959]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 19 Tirage : plan [1959]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan [1959]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan [1959]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan [1959]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan [1959]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan dressé le 30 novembre 1949. Par Braulard (dessinateur). (archives municipales de
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    Richelieu et à l'ouest par la rue de Jérusalem. Doté d'un plan en forme de U ouvert sur l'ouest, il présente une interruption du bâti rue de Jérusalem, encadrée par deux immeubles d'angle en retour d'équerre et concerté se compose de onze immeubles alignés à front de rues : bureaux, cafés et diverses boutiques occupent le rez-de-chaussée des constructions et se doublent, en cœur d'îlot, d'une rangée de garages et d'arrière-boutiques à toit-terrasse. Le gros-œuvre de l'ensemble associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons, à l'instar de tous les îlots du quartier nord. Les immeubles, à deux ou trois étages toiture à longs pans et croupes couverts d'ardoise. Hérissée de souches de cheminées en brique, cette couverture est surmontée pour quelques édifices de lucarnes à croupe ou rampantes, indiquant la présence d'un étage de comble. Un souci d'uniformisation semble avoir présidé à la reconstruction de ce dernier îlot et des Halles traduisent plus particulièrement cette recherche par l'adoption de deux grands types de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type ouvert en forme de U
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue Marceau rue Richelieu rue de Jérusalem
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1959/n°1047) L'absence de document concernant la répartition des immeubles ne nous permet pas de lier précisément chaque parcelle de
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    . (archives municipales de Tours, 149 W 19, îlot R). IVR24_20103702666NUCA Plan d'implantation, 1949. (archives municipales de Tours, 149 W 19, îlot R). IVR24_20103702667NUCA Plan masse du sous-sol, P. Labadie arch., 1959 (archives municipales de Tours, Permis de construire Plan du sous-sol (moitié sud), P. Labadie arch., [1959]. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du rez-de-chaussée (moitié sud), P. Labadie arch., [1959]. (archives municipales de Tours Plan du sous-sol (moitié nord), P. Labadie arch., [1959]. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du rez-de-chaussée (moitié nord), P. Labadie arch., [1959]. (archives municipales de Tours Plan du premier étage (moitié nord), P. Labadie arch., [1959]. (archives municipales de Tours Plan du deuxième étage (moitié nord), P. Labadie arch., [1959]. (archives municipales de Tours Plan du troisième étage (moitié nord), P. Labadie arch., [1959]. (archives municipales de Tours
  • Îlot E
    Îlot E Tours - Quartier sinistré nord - rue du Commerce rue Nationale rue du Maréchal-Foch place de la Résistance rue des Fusillés - en ville - Cadastre : 2010 DZ 77 à 99, 357, 358
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    de ce secteur emblématique du nouveau Tours. Après l'établissement d'un plan de remembrement en Quatrième et dernier ensemble délimitant la place de la Résistance, l'îlot E clôt la reconstruction décembre 1948, l'architecte André Le Roy dresse en juillet 1950 les plans généraux de l'îlot. Son confrère Commerce et Nationale. Ces derniers constituent la première unité de chantier lancée en janvier 1951. La deuxième unité, regroupant les parcelles alignées rues des Fusillés, du Maréchal-Foch et place de la Résistance, débute un an plus tard. Les certificats de conformité sont établis à partir de 1954. L'îlot E n'a connu depuis aucune transformation majeure, hormis la pose récente de portails électriques
    Référence documentaire :
    Photogr. nég. n. et b., [1951]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 16 ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700598NUC2A). ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700599NUC2A). ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700600NUC2A). municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2389). (cf. illustration n° IVR24_20103702575NUCA). Tirage : plan dressé le 23 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de
    Canton :
    Tours-Centre
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    place de la Résistance. De type fermé, il adopte un plan régulier en forme de L et un bâti continu à front de rues. Deux porches monumentaux, de forme cintrée et larges de cinq mètres, permettent l'accès à E se compose de dix-sept immeubles à usage mixte présentant un rez-de-chaussée commercial occupé par , surmontés ou non d'un étage de comble, sont réservés à l'habitation. Côté cour, des garages et des arrière -boutiques édifiés en rez-de-chaussée viennent doubler l'emprise de certains immeubles. L'alimentation est assurée par la chaufferie de l'îlot M, et un transformateur commun situé en œcœur d'îlot régule le courant électrique. Une longue galerie technique creusée sous la cour regroupe également les réseaux de distribution d'eau, d'électricité, de gaz et de téléphone. Le gros-œuvre associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Les façades sur rue présentent deux types d'ordonnance, induits par la situation particulière de l'îlot entre la place de la Résistance et le haut de la rue Nationale. Les immeubles bordant
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type fermé en forme de L
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue du Commerce rue Nationale rue du Maréchal-Foch place de
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1950/n°534 et 1951/n°723) Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot. - Berne : DZ 95 (80) - Boille J. : DZ 83 (85) ; DZ 92 (76) - Boille P. : DZ 97 (79 Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot E ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24 ) Première unité de chantier - Créola, Métais, Moltrasio (maçonnerie) - Chamonard, Guignard (charpente ) - Société angevine de marbrerie (revêtement des escaliers) - Lamigeon et Coulaud (chauffage) Deuxième unité de chantier - Créola, Métais, Moltrasio (maçonnerie) - Dumoulin (charpente) - Moltrasio (couverture
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Plan des servitudes annexé au cahier des charges, 20 décembre 1948. (archives municipales de Tours Plan masse, P. Patout et A. Le Roy arch., 6 juillet 1950. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du sous-sol, P. Patout et A. Le Roy arch., 6 juillet 1950. (archives municipales de Tours, 149 Plan des étages, P. Patout et A. Le Roy arch., 6 juillet 1950. (archives municipales de Tours, 149 . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). IVR24_20103701759NUC2A ., 6 juillet 1950. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534 Plan de la galerie technique, 23 mars 1951. (archives municipales de Tours, 149 W 9 Vue de l'îlot E en construction, [1952]. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry ]. (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2389). IVR24_20103702575NUCA Plan du rez-de-chaussée, P. Patout et A. Le Roy arch., 6 juillet 1950. (archives municipales de
  • Îlot V
    Îlot V Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue Colbert rue Voltaire - en ville - Cadastre : 2010 DY 203 à 220, 222 à 225, 228 à 239, 248, 249, 300
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Constituant avec son pendant l'îlot ABC situé à l'ouest de la rue Nationale une partie du dispositif d'entrée de ville monumentale conçue par l'architecte Pierre Patout, l'îlot V est reconstruit dans souffert des tirs d'obus incendiaires de juin 1940 et des bombardements de juin 1944. Les premiers plans de reconstruction proposés après juin 1940 ne concernant que la partie ouest de ce parcellaire, seule détruite à cette époque, ils seront repris à la Libération, alors que les destructions de juin 1944 s'étendent jusqu'aux rues Voltaire et Colbert, avec notamment la proposition de percement d'un nouvel axe diagonal reliant la place Anatole-France à la rue Voltaire et la création de trois îlots F, V et X de tailles et de formes variées. Chargé du second modificatif du projet de reconstruction en janvier 1950 , l'architecte Pierre Patout élabore un nouveau plan qui établit deux grands îlots symétriques au sud de la place la mise en valeur de l'église Saint-Julien, et celles des commerçants sinistrés en édifiant le long
    Parties constituantes non étudiées :
    parc de stationnement
    Référence documentaire :
    Tirage : plan annexé à l'arrêté du 4 août 1958. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 Tirage : plan annexé à l'arrêté du 4 août 1958. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 Tirage : plan dressé en 1942. Par Fisseau, René (géomètre). (archives municipales de Tours, 149 W 8 municipales de Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113701636NUCA). Impr. photoméc. (carte postale), [3e quart 20e siècle]. Auteur inconnu. (archives municipales de AC Tours. 4 M 737. Musée du Compagnonnage. Musée des vins de Touraine (celliers et cloître de Saint AC Tours. 2 R 237. Musée du Compagnonnage. Musée des vins de Touraine, 1950-1965. AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 19. Îlot V, 1949-1964. Département d'Indre-et-Loire. Association syndicale de remembrement de Tours. Tours-Nord. Îlots p. 24 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    ABC édifié de l'autre côté de la rue Nationale, il se distingue nettement des autres îlots reconstruits du quartier nord en regroupant, autour d'un vaste espace vert ménagé en son centre, un ensemble de . La situation de l'îlot à l'entrée de ville monumentale, dont il forme l'une des parties constituantes , a déterminé le gabarit et l'ordonnance des immeubles et magasins qui le composent, de même que de l'îlot V. Le remplacement de l'ancienne toiture du clocher de l'église par un toit en pavillon , semblable à ceux de la bibliothèque et des pavillons de la rue Nationale, illustre le souci d'intégrer ces de voies desservant notamment des garages individuels logés dans le soubassement des immeubles. Un jardin paysager de plan rectangulaire bordant le chevet plat de l'église en occupe le tiers central.
    Jardins :
    parterre de gazon
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue Colbert rue Voltaire
    Annexe :
    Les bâtiments existant avant 1940 sur ce parcellaire Au sud-est de la place Anatole-France, se naturelle. Construit au début du 19e siècle, il formait le pendant symétrique de la bibliothèque établie de l'autre côté de la rue Nationale, au sein de l'ancien hôtel de ville. Cet élément constitutif de l'entrée de ville monumentale avoisinait l'école de garçons Anatole-France, anciennement appelée école du d'obus incendiaires de juin 1940, cette école est totalement détruite lors des bombardements de juin 1944 . L'église Saint-Julien, qui a comparativement peu souffert lors de ce double sinistre, apparaît comme le seul monument rescapé au sein de ce vaste parcellaire. Les bâtiments conventuels, délimitant le cloître de l'ancienne abbatiale, sont en revanche touchés par les deux vagues de destructions. A la celliers, établis en bordure de la rue Nationale.
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Plan de transfert de voirie des îlots ABC et V, août 1958. (archives municipales de Tours, 149 W 12 Plan de remembrement des îlot ABC et V, août 1958. (archives municipales de Tours, 149 W 12 Vue aérienne de l'îlot dans les années 1970. (archives municipales de Tours, 11 Fi 3.391 municipales de Tours, 149 W 8). IVR24_20113701506NUCA municipales de Tours). IVR24_20113701636NUCA Plan des îlots à aménager à l'est de l'entrée de ville, R. Fisseau géom., 1942. (archives Plan d'indexation des îlots, publié de 1948 à 1952 par La Nouvelle République. (archives Plan de situation. IVR24_20113701266NUDA Vue des celliers et du cloître de Saint-Julien depuis la rue Nationale, [1948]. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry). IVR24_19753703702X
  • Îlot H
    Îlot H Tours - Quartier sinistré nord - rue Berthelot rue Jules-Favre rue de la Scellerie rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DY 169 à 184
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Deuxième ensemble reconstruit à l'est de la rue Nationale, l'îlot H, dont la construction devait initialement démarrer en mai 1952, connaît différentes modifications. En 1953, un nouveau plan de remembrement modifie en effet l'implantation de la chaufferie collective. Il bouleverse de même la forme des parcelles de l'îlot alignées sur la rue Jules-Favre. L'architecte chef de groupe Pierre Boille établit en du mois de décembre. La chaufferie est le premier élément mis en chantier, afin d'alimenter rapidement l'îlot I. Déposé en mars 1954, le permis de construire atteste de l'engagement des travaux pour construction des immeubles de la rue Nationale. L'architecte André le Roy est chargé de concevoir la chaufferie commune aux îlots G, H et I. Les premiers certificats de conformité sont signés en septembre 1955. Cet
    Parties constituantes non étudiées :
    salon de thé
    Référence documentaire :
    , Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°147). (cf. illustration Tirage : plan, [1953]. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan dressé le 28 mai 1952. Par Braulard (dessinateur). (archives municipales de Tours . Impr. photoméc., [1959]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf. illustration n , Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°147). (cf. illustration Calque : plan dressé le 27 avril 1953. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 20 janvier 1953. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 20 Tours, Permis de construire 1953/n°431). (cf. illustration n° IVR24_20103702636NUCA). AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 16. Îlot H, 1951-1954.
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    L'îlot H adopte grossièrement un plan en forme de U. Il est délimité au nord par la rue Berthelot , à l'ouest par la rue Nationale, au sud par la rue de la Scellerie et à l'est par la rue Jules-Favre , au numéro 17 de laquelle se trouve l'accès au cœur d'îlot. Comprenant un sous-sol de caves, un rez-de -chaussée commercial et trois à quatre niveaux d'habitation, l'ensemble concerté se compose de douze immeubles alignés à front de rues, complétés sur cour par des garages à toit-terrasse disposés le long des façades. Réalisés en béton armé et maçonnerie de moellons, ces immeubles présentent différents types de séquences de façades sur rue, selon que leurs façades s'inscrivent au sein du tracé monumental de la rue traitement différencié. Rue Nationale, les façades présentent un front bâti homogène à rez-de-chaussée de pierre blanche. Le dernier étage est coiffé d'un toit à longs pans couvert d'ardoise et ponctué de souches de cheminées en brique. À l'intersection des rues Nationale et de la Scellerie, deux corps de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type ouvert en forme de U
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue Berthelot rue Jules-Favre rue de la Scellerie rue
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1954/n°147) Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot H ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24 ) - Travaux et Entreprises de Touraine (fondations, maçonnerie, béton armé) - Nossereau (charpente) - Lerondel métallique) - Laclautre, Marteau (serrurerie) - Papin, Crété (plomberie) - Société d'entreprise et de Entreprises de Touraine (maçonnerie) - Hatry (chauffage) - Tijou (peinture) - Franchet (serrurerie)
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Plan d'implantation de l'îlot, 28 mai 1952. (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot H Berthelot, P. Patout arch., 27 avril 1953. (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 814 Plan du sous-sol, P. Boille arch., 5 novembre 1953. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du rez-de-chaussée, P. Boille arch., 5 novembre 1953. (archives municipales de Tours, Permis Plans et coupe de la chaufferie commune, A. Le Roy arch., [1953]. (archives municipales de Tours Vue à l'angle des rues Jules-Favre et Berthelot, 1959. (archives municipales de Tours, 710 municipales de Tours, Permis de construire 1953/n°431). IVR24_20103702636NUCA Plans et coupe de la chaufferie commune (avant-projet), A. Le Roy arch., 20 janvier 1953. (archives Vue de l'îlot H en chantier depuis la place Anatole-France, [1954]. (archives départementales Vue du chantier de l'îlot H depuis l'angle de la rue du Maréchal-Foch, [1954]. (archives
  • Groupe scolaire Anatole-France
    Groupe scolaire Anatole-France Tours - Quartier sinistré nord - 1 rue des Amandiers 2, 6 rue des Jacobins - en ville - Cadastre : 2010 DX 290 à 293
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    la Ville de Tours repoussent jusqu'en novembre 1952 sa remise définitive. Rédigé entre temps par Le groupe scolaire Anatole-France est construit à partir de 1955 sur un terrain situé en bord de Loire où se dressait avant-guerre la Manutention militaire, terrain accordé en compensation de la destruction par les bombardements aériens de juin 1944 de trois écoles primaires et maternelle. Si le principe de la cession du terrain est acquis dès 1949, de longs pourparlers entre le ministère de la Guerre et ministère de l’Éducation nationale édictées en 1949 pour la construction et l'aménagement de bâtiments scolaires. Il rassemble une école maternelle, deux écoles primaires de filles et de garçons, des logements pour les instituteurs, ainsi qu'un bâtiment de douches dont la construction reste à la charge de la Ville. L'architecte en est Henry Lhéritier de Chézelle : avec ses confrères tourangeaux Henri Taté , André Tulasne et Robert Boyer, il dresse au printemps 1952 les premiers plans de l'ensemble et de ses
    Référence documentaire :
    (éditeur). (archives municipales de Tours, 11 Fi 15.2659). (cf. illustration n° IVR24_20113700704NUC2A). (architecte) ; Tulasne, André (architecte) ; Boyer, R. (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M Photogr. nég. n. et b., avril 1959. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 360). (cf. illustration n Photogr. nég. n. et b., avril 1959. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Photogr. nég. n. et b., avril 1959. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2470). (cf. illustration n° IVR24_20113700705NUC2A). municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 355). (cf. illustration n municipales de Tours, 11 Fi 1.68). (cf. illustration n° IVR24_20113700709NUC2A). , Henri (architecte) ; Tulasne, André (architecte) ; Boyer, R. (architecte). (archives municipales de
    Canton :
    Tours-Centre
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille plaquis
    Description :
    Le groupe scolaire s'établit sur un vaste terrain de forme trapézoïdale délimité au nord par des Amandiers et au sud par un groupe de maisons anciennes. Il se compose d'un ensemble de cinq bâtiments de natures et de hauteurs différentes. L'école primaire et le collège sont implantés au nord le long du quai dans un bâtiment de plan rectangulaire à trois étages-carrés. Une extension récente du collège forme une aile en retour sur la rue des Amandiers, haute de trois-étages-carrés et d'un étage de comble. Ces deux établissements s'ouvrent sur deux cours distinctes qui les séparent de l'école maternelle, située au centre du grand quadrilatère. Cette école est édifiée en rez-de-chaussée, parallèlement délimitée par un muret. Un gymnase de plan rectangulaire se dresse en bordure sud du terrain. Un dernier ensemble de deux immeubles à logements réservés aux instituteurs. Toutes les classes bénéficient, grâce à , l'ensemble des bâtiments du groupe scolaire présente un revêtement d'enduit ciment animé du même jeu de
    Étages :
    en rez-de-chaussée rez-de-chaussée étage de comble
    Auteur :
    [architecte] Lhéritier de Chézelle Henry
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 1 rue des Amandiers 2, 6 rue des Jacobins - en ville
    Annexe :
    Extrait de l'article Quatre groupes scolaires ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 83) [...] "Situé au bord de la Loire dans le vieux quartier de la Cathédrale Saint-Gatien, si riche en souvenirs . Les matériaux qui ont servi à l'édifier furent choisis dans le même esprit : maçonnerie de pierre de taille et moellon, couverture d'ardoise. Le sol des classes est en parquet de chêne ; le chauffage des locaux scolaires est à air pulsé ; celui des logements, à eau chaude." Architectes : H. Lhéritier de Chézelle (chef de groupe), MM. Taté, Tulasne, Boyer (architectes d'opération) Ingénieur-conseil : M. Naulin ) - Cérabati, Cocard (revêtements de sol) - Gadras et Champion (plomberie-sanitaire, chauffage à air pulsé , installations de cuisine) - Martine (chauffage central) - Société d'entreprise et de distribution, Lavergne
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    . (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 355). IVR24_20103701835NUC2A . (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 356). IVR24_20103701845NUC2A , arch., 16 avril 1957. (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 360 Vue de la Manutention militaire, [1er quart 20e siècle]. (archives municipales de Tours, 11 Fi ]. (archives municipales de Tours, 11 Fi 1.68). IVR24_20113700709NUC2A ]. (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2470). IVR24_20113700705NUC2A Vue d'ensemble des bâtiments depuis la rue des Jacobins, avril 1959. (archives municipales de Tours Vue de l'école primaire depuis le quai, avril 1959. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques Vue de la façade principale de l'école maternelle, avril 1959. (archives municipales de Tours Plan d'ensemble, rez-de-chaussée, H. Lhéritier de Chézelle, 2 juin 1952. (archives municipales de
  • Îlot U
    Îlot U Tours - Quartier sinistré nord - rue Richelieu rue de Jérusalem rue Néricault-Destouches - en ville - Cadastre : 2010 DZ 231 à 246
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    l'habitation. La Ville de Tours décide de ne pas reconstruire le Bureau de bienfaisance et transfère ses ailleurs la démolition d'un fragment de l'enceinte de Châteauneuf constitué de deux tours voûtées non , ainsi que les locaux de l'imprimerie Gibert-Clarey et du Bureau de bienfaisance. L'Association syndicale de remembrement propose en décembre 1948 un redécoupage de ces anciennes parcelles suivant les règles dommages de guerre au groupe scolaire Liberté. Fin 1950, le service des Monuments historiques autorise par classées. Désignés architectes chef de groupe, Robert et Jean Marconnet entament les études de l'îlot en 1951. Ils déposent un permis de construire en janvier 1952 et le chantier débute deux mois plus tard . Les certificats de conformité sont rédigés en 1955. L'îlot n'a depuis connu aucune modification
    Référence documentaire :
    (architecte) ; Leseurre, Paul (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°25 Tirage : plan cadastral dressé le 28 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Monuments historiques). (archives municipales de Tours, cf. illustration n° IVR24_20103701861NUC2A). AC Tours. Relogement des sinistrés de la guerre 1939-1945, 6 F 251. Îlot U, 1953. AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 19. Îlot U, 1948. AC Tours. Permis de construire 1952/n°25. Reconstruction de l'îlot U, 1952-1963. . 17 janvier 1950. 1 calque : relevé à l'encre et mine de plomb (AC Tours. 2 R Monuments historiques, S Paul Leseurre. 1:200. 28 décembre 1951. 1 tirage : coupe et élévations (AC Tours. Permis de construire p. 24 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86. Plan des servitudes annexé au cahier des charges de remembrement de l'îlot U / Auteur inconnu. 1
    Canton :
    Tours-Centre
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'îlot U est érigé en bordure du périmètre de reconstruction, sur une zone remembrée mitoyenne de l'est par la rue de Jérusalem et au sud par la rue Néricault-Destouches. Cet ensemble concerté adopte un plan sensiblement carré et aligne un immeuble de bureaux, une maison et sept immeubles à usage mixte à front de rues. De type fermé, il dispose d'un passage d'entrée carrossable débouchant sur une cour commune cernée de garages en rez-de-chaussée. L'accès au cœur d'îlot est situé rue de Jérusalem, en regard du passage de l'îlot T. Il est fermé par une grille électrique qui réserve la desserte de la cour à ses seuls riverains. Le gros-œuvre de l'ensemble est constitué d'une ossature en béton armé et d'une maçonnerie de moellons. Les immeubles à usage mixte comportent un sous-sol, un rez-de-chaussée commercial, un à deux étages-carrés et un étage de comble réservés à l'habitation. Ils forment un front bâti assez homogène qui marie deux types de matériau en élévation. Certaines façades sur rue présentent ainsi un
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type fermé de forme carrée
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue Richelieu rue de Jérusalem rue Néricault-Destouches - en
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1952/n°25) Le numéro entre Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot U ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24 parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    . (archives municipales de Tours, 149 W 19, îlot U). IVR24_20113700627NUC2A 1950. (archives municipales de Tours). IVR24_20103701861NUC2A Coupes et élévations, Marconnet arch., 28 décembre 1951. (archives municipales de Tours, Permis de Plan de situation. IVR24_20113701265NUDA Plan des servitudes annexé au cahier des charges du remembrement de l'îlot, 20 décembre 1948 Plan des vestiges de l'enceinte de Châteauneuf visibles en 1940-1941, R. Baldet arch., 17 janvier Vue générale à l'angle des rues Néricault-Destouches et de Jérusalem. IVR24_20103702567NUCA Vue générale à l'angle des rues Richelieu et de Jérusalem. IVR24_20103701102NUC2A Loge en rez-de-chaussée donnant sur le coeur d'îlot. IVR24_20103701089NUC2A
  • Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 20)
    Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 20) Tours - Quartier du Sanitas - allée de l' Adjudant-Foiny allée de la Belle-Fille allée de Cangé allée de la Charparaie allée de Chaumont allée de Cheverny allée de la Devinière avenue du Général-de-Gaulle allée de Montrésor rue Nioche - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    . L'abandon de la norme ECONOR (logements non traversants), décidé à l'été 1958, conduisit l'Office municipal Parmi les trente immeubles de norme HLM (logements traversants) en R+4 (4 étages au-dessus du rez -de-chaussée) prévus initialement pour l'ensemble du secteur urbain concerté du Sanitas, quatre sont réalisés dans le cadre de la première tranche, dont deux partiellement, offrant un total de 173 logements à retenir la seule norme HLM pour les immeubles restant à construire dans le cadre de la deuxième enfin achevés en 1963. Construits de part et d'autre de l'avenue du Général-de-Gaulle, ils constituent la tranche II bis de l'opération du Sanitas, venant en reconduction de la deuxième tranche. Le . L'opération, réalisée à titre de prototype, fut ensuite étendue, à partir de la fin des années 1980, à d'une surélévation par un cinquième étage formé de petits logements destinés aux étudiants. 57 nouveaux logements furent mis en service entre 1994 et 1997, la rénovation de l'ensemble des bâtiments s'achevant en
    Référence documentaire :
    (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 94). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 94). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf
    Canton :
    Tours-2
    Murs :
    pierre de taille parpaing de béton
    Description :
    , I, L, P, Q1, Q2, 3, 4, 5, 6, 7a, 7b, 8, 9, 10 et 12 - est formé par une ossature dalle et murs-de -refend en béton, reposant sur une structure extérieure porteuse en pierre de taille provenant de carrières du Poitou. Chaque immeuble repose sur un niveau de sous-sol à usage de caves : les parois extérieures, épaisses de 35 centimètres, y sont bâties en parpaings. La division de l'espace intérieur y est effectuée par des murs de refend de 25 centimètres d'épaisseur, distants de 5,50 mètres les uns par rapport aux autres. Le niveau de rez-de-chaussée reprend la même structure, les parois extérieures étant constituées d'ardoise débitée en lames d'épaisseur variable et ensuite rejointoyées. Des blocs de pierre de taille, toujours de 35 centimètres d'épaisseur, se substituent ensuite à l'ardoise pour les quatre niveaux d'étage. L'ossature du bâtiment est soulignée par la grille orthogonale formée par les nez-de -dalle et les bandeaux verticaux prolongeant les murs de refend, l'ensemble peint en gris formant une
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - allée de l' Adjudant-Foiny allée de la Belle-Fille allée de Cangé allée de la Charparaie allée de Chaumont allée de Cheverny allée de la Devinière avenue du Général-de-Gaulle allée de Montrésor rue Nioche - en ville
    Titre courant :
    Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 20)
    Appellations :
    immeuble de norme HLM en R+4
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Bâtiment G - plan du sous-sol - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis Bâtiment G - plan du rez-de-chaussée - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - plan des étages 1 et 4 - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - plan des étages 2 et 3 - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - plan des pignons ouest et est - 1955. (Archives communales de Tours, section Bâtiment G - plan de la façade sud - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - plan de la façade nord - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - coupes - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de Coupes sur conduits de fumées et ventilations - 1955. (Archives communales de Tours, section Plan des façades du bâtiment 12. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W
  • École maternelle Anatole-France
    École maternelle Anatole-France Tours - Quartier sinistré nord - 6 rue des Jacobins - en ville - Cadastre : 2010 DX 290
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    reconstruction au sein d'un groupe scolaire qu'elle souhaite faire édifier sur le terrain de l'ancienne Manutention militaire. À partir de 1950, l'établissement se réinstalle provisoirement dans des baraquements sur une partie de ce terrain. Chargé de mettre en œuvre l'important programme du groupe scolaire , l'architecte Henry Lhéritier de Chézelle dresse avec ses confrères Henri Taté, André Tulasne et Robert Boyer , les premiers plans de l'ensemble en 1952. Fixant l'implantation des différents bâtiments du groupe , ces plans réservent à l'école maternelle la zone centrale du terrain. Le projet d'exécution de l'édifice est établi en décembre 1953 et janvier 1954. Le chantier de construction de groupe scolaire est lancé en novembre 1955, débutant par la réalisation de l'école maternelle. En juin 1956, sa couverture est à moitié terminée et la municipalité envisage l'ouverture des classes dès la rentrée de septembre . Les enfants n'intègrent cependant le nouvel édifice qu'en mars 1957. Le revêtement de la cour et la
    Référence documentaire :
    (architecte) ; Tulasne, André (architecte) ; Boyer, R. (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M (architecte) ; Tulasne, André (architecte) ; Boyer, R. (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M , Henri (architecte) ; Tulasne, André (architecte) ; Boyer, R. (architecte). (archives municipales de Photogr. nég. n. et b., avril 1959. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Photogr. nég. n. et b., avril 1959. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Photogr. nég. n. et b., avril 1959. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de , Henri (architecte) ; Tulasne, André (architecte) ; Boyer, R. (architecte). (archives municipales de AC Tours. Permis de construire 1955/n°621. Reconstruction du groupe scolaire Anatole-France -de-chaussée et de la toiture (AC Tours. 4 M 356). Tirage : plan, [6 janvier 1954]. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté, Henri
    Canton :
    Tours-Centre
    Murs :
    pierre de taille parement
    Description :
    précisant la destination de l'édifice. Deux ensembles de trois tours maçonnées, représentant de façon stylisée le blason de la ville de Tours, sont traités en bas-relief et disposés en V de part et d'autre de l'inscription "École maternelle". Au fond du porche se trouve une porte à six vantaux vitrés ornés de motifs géométriques en ferronnerie. Un premier corps de bâtiment, aligné à l'ouest sur la rue des Jacobins, regroupe en rez-de-chaussée le hall d'entrée semi-circulaire, la cuisine et la cantine au nord, le bureau de la directrice et une grande salle de jeux au sud. Cette vaste pièce se prolonge par une abside à six pans, coiffée d'une croupe polygonale, qui s'ouvre par six doubles portes sur la cour de l'école. Par chaufferie de l'édifice. Adoptant un plan rectangulaire très allongé, un second corps de bâtiment est juxtaposé à l'est du premier, accessible depuis la salle de jeux. Un long couloir carrelé est disposé au nord, régulièrement éclairé par des fenêtres donnant sur les cours de l'école primaire et du collège
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Auteur :
    [architecte] Lhéritier de Chézelle Henry
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 6 rue des Jacobins - en ville - Cadastre : 2010 DX 290
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    . Tulasne et R. Boyer arch., 18 décembre 1953. (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole . Boyer arch., [6 janvier 1954]. (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte . Tulasne et R. Boyer arch., 6 janvier 1954. (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole ., 13 janvier 1954. (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 356 Vue de la façade principale du bâtiment réalisé, avril 1959. (archives municipales de Tours, Fonds Vue de l'abside en façade principale, avril 1959. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et , avril 1959. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 278 Plan de situation. IVR24_20113701307NUDA Plans des fondations, du rez-de-chaussée et de la toiture, H. Lhéritier de Chézelle, H. Taté, A Elévation des façades principale et latérale, H. Lhéritier de Chézelle, H. Taté, A. Tulasne et R
  • Réseau routier
    Réseau routier Tours - Quartier sinistré nord - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    la ville de Tours en 1943 et 1944, imposant une reprise du projet Lefèvre jusqu'alors limité au . Le 26 octobre 1951, le conseil municipal vote la dénomination de la place et des voies nouvelles du Parallèlement au déblaiement des ruines suite aux destructions de juin 1940, la préoccupation première est l'élaboration d'un plan d'aménagement et de reconstruction. Celui dressé par l'architecte Camille Lefèvre en 1942 propose de redéfinir le maillage du quartier en élargissant des voies existantes et en créant des axes secondaires. Au débouché du pont Wilson, l'architecte projette de réaliser deux percées reliant la place Anatole-France aux rues Marceau et Voltaire. De nouveaux bombardements frappent quartier de l'entrée nord. L'urbaniste Jean Dorian établit un premier modificatif en 1946 qui présente un de la Résistance, délimitée par quatre îlots en forme de L. Deux nouveaux axes sont également tracés la rue Nationale, dans l'axe de l'ancienne rue Richelieu. Le lancement d'un second modificatif en
    Référence documentaire :
    Photogr. pos. : n. et b., [196?]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Espoir, 104 . Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 11). (cf. illustration n° IVR24_20103701691NUC2A). Photogr. pos. : n. et b., [196?]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 531 W 31). (cf Photogr. nég. n. et b., mars 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Photogr. nég. n. et b., mars 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Photogr. nég. n. et b., mars 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Impr. photoméc. (carte postale), [3e quart 20e siècle]. Par Gaby (éditeur). (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2413). (cf. illustration n° IVR24_20113700592NUC2A). AC Tours. Projet d'aménagement et de reconstruction établi par l'architecte-urbaniste Jean Dorian 149 W 6. Règlement municipal de voirie, 1946.
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    Le nouveau maillage orthogonal du quartier nord se complète d'un important réseau de voies de des porches ou marquée par des interruptions du bâti. Certains de ces accès sont maintenant fermés par
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - en ville
    Annexe :
    Extrait du conseil municipal, séance du 26 octobre 1951. Lecture d'un rapport par M. Sestillange . "La reconstruction du quartier Nord de la ville et des cités Jolivet et Beaujardin a posé la question de l'appellation des nouvelles places et rues. Après plusieurs examens notamment par la commission de . Etant donné le petit nombre de voies à dénommer [...] la Commission [...] a décidé de s'en tenir [...] à des appellations générales rappelant les grands évènements de la guerre. [...] Quartier nord - La Commission estime qu'il convient de procéder tout d'abord à la dénomination de la place centrale , dénomination qui guidera le choix des noms de rues A et B y aboutissant. Pour cette place, la Commission se trouve en présence de 2 demandes, l'une confirmée par plusieurs pétitions, tendant à lui donner le nom de Jeanne d'Arc, l'autre tendant à l'appeler Place de la Résistance. Après un échange de vues, la question de la dénomination de la place centrale est mise aux voix, et le vote donne les résultats suivants
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Plan superposant voiries ancienne et nouvelle, 1948. (archives municipales de Tours, 149 W 11 . (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). IVR24_20103702527NUCA Vue des travaux de terrassement de la rue Constantine, [196?]. (archives municipales de Tours reconstruit, [196?]. (archives municipales de Tours, 531 W 31). IVR24_20113701520NUCA Vue aérienne de la place de la Résistance, [197?]. (archives municipales de Tours, Fonds Henri Vue du coeur de l'îlot M depuis le porche de la rue des Déportés, mars 1952. (archives municipales Vue du passage d'accès au coeur de l'îlot D situé rue du Maréchal-Foch, 1952. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). IVR24_20103702529NUCA de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). IVR24_20103700052NUCA Vue de la voie de desserte du coeur d'îlot M débouchant sur la rue du Maréchal-Foch, mars 1952