Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Îlot P
    Îlot P Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue Nationale rue Néricault-Destouches rue des Déportés - en ville - Cadastre : 2010 DZ 166 à 194
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Dernier îlot de la rue Nationale à être réalisé, l'îlot P représente le plus important chantier du quartier nord par sa superficie et son coût, estimé à l'époque à 700 millions de francs. Il s'établit sur un parcellaire complexe qui comptait avant-guerre la maison natale d'Honoré de Balzac, l'imprimerie terrains de compensation destinés à leur reconstruction : la maison Mame acquiert ainsi en 1949 une partie du terrain de l'ancienne caserne Lasalle, pour édifier en bord de Loire sa nouvelle usine. Au titre des dommages de guerre, elle récupère également plusieurs parcelles remembrées alignées le long des dessus-de ses coffres, le Crédit Lyonnais pose plus de difficultés. Repoussée jusqu'en 1956, son considérablement le lancement des travaux de l'îlot. Ce retard est néanmoins suivi d'une mise en chantier accélérée. En février 1956, les architectes Jean et Michel Marconnet dressent les plans généraux de l'îlot , assistés de Pierre Patout pour les immeubles bordant la rue Nationale. Pierre Boille est chargé de la
    Observation :
    Une plaque est apposée à l'actuel n°47 rue Nationale, commémorant l'emplacement de la maison de
    Parties constituantes non étudiées :
    parc de stationnement
    Référence documentaire :
    (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot P). (cf. illustration n° IVR24_20103702622NUCA). Photogr. pos. n. et b., [1940]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Lefranc ). (archives municipales de Tours, 11 Fi 13.2260). (cf. illustration n° IVR24_20103700270NUCA). (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot P). (cf. illustration n° IVR24_20103702623NUCA).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    Implanté en bordure sud du périmètre de reconstruction, l'îlot P est délimité au nord par la rue rue des Déportés. De grande dimension, l'îlot P est de type fermé et comprend deux passages d'entrée situés rue des Déportés. Ces porches larges de neuf mètres sont rythmés de hauts piliers et de traverses en béton bouchardé. Leurs murs latéraux sont revêtus de moellons bruts ou enduits, avec un compose de vingt-deux immeubles à usage mixte, à rez-de-chaussée principalement commercial et étages d'habitation. Le gros-œuvre de ces différents lots a été réalisé en béton armé et maçonnerie de moellons. Comme tous les îlots bordés par la rue Nationale, les immeubles de l'îlot P présentent différents types de séquences de façades sur rue, selon leur implantation. Les cinq immeubles bordant la rue Nationale s'inscrivent dans l'ordonnance architecturale dictée par Pierre Patout pour cette artère principale : rez-de -chaussée entresolé, trois étages-carrés en retrait, façades recouvertes d'un plaquis de pierre blanche et
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type fermé
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue Nationale rue Néricault-Destouches rue
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1956/n°307) Le numéro entre Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot P ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24 parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot 175 (225) ; DZ 191 (220) - Lhéritier de Chézelle : DZ 179 (214) ; DZ 188 (218) - Marconnet : DZ 166
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Plan du sous-sol, J. et M. Marconnet arch., 18 février 1956. (archives municipales de Tours, Permis Plan du rez-de-chaussée, J. et M. Marconnet arch., 18 février 1956. (archives municipales de Tours . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). IVR24_20103700268NUCA Vue de la rue Nationale, début du 20e siècle. (archives municipales de Tours, 101 Fi 3.6.18 . (archives municipales de Tours, 11 Fi 13.2260). IVR24_20103700270NUCA 1940. (archives municipales de Tours, Fonds Lefranc-Schmutz, 101 Fi 28.1). IVR24_20103700271NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). IVR24_20103700265NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). IVR24_20103700266NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). IVR24_20103700267NUCA Coupe sur le porche côté nord, J. et M. Marconnet arch., 25 avril 1956. (archives municipales de
  • Îlot U
    Îlot U Tours - Quartier sinistré nord - rue Richelieu rue de Jérusalem rue Néricault-Destouches - en ville - Cadastre : 2010 DZ 231 à 246
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    l'habitation. La Ville de Tours décide de ne pas reconstruire le Bureau de bienfaisance et transfère ses ailleurs la démolition d'un fragment de l'enceinte de Châteauneuf constitué de deux tours voûtées non , ainsi que les locaux de l'imprimerie Gibert-Clarey et du Bureau de bienfaisance. L'Association syndicale de remembrement propose en décembre 1948 un redécoupage de ces anciennes parcelles suivant les règles dommages de guerre au groupe scolaire Liberté. Fin 1950, le service des Monuments historiques autorise par classées. Désignés architectes chef de groupe, Robert et Jean Marconnet entament les études de l'îlot en 1951. Ils déposent un permis de construire en janvier 1952 et le chantier débute deux mois plus tard . Les certificats de conformité sont rédigés en 1955. L'îlot n'a depuis connu aucune modification
    Référence documentaire :
    (architecte) ; Leseurre, Paul (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°25 Tirage : plan cadastral dressé le 28 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Monuments historiques). (archives municipales de Tours, cf. illustration n° IVR24_20103701861NUC2A). AC Tours. Relogement des sinistrés de la guerre 1939-1945, 6 F 251. Îlot U, 1953. AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 19. Îlot U, 1948. AC Tours. Permis de construire 1952/n°25. Reconstruction de l'îlot U, 1952-1963. . 17 janvier 1950. 1 calque : relevé à l'encre et mine de plomb (AC Tours. 2 R Monuments historiques, S Paul Leseurre. 1:200. 28 décembre 1951. 1 tirage : coupe et élévations (AC Tours. Permis de construire p. 24 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86. Plan des servitudes annexé au cahier des charges de remembrement de l'îlot U / Auteur inconnu. 1
    Canton :
    Tours-Centre
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'îlot U est érigé en bordure du périmètre de reconstruction, sur une zone remembrée mitoyenne de l'est par la rue de Jérusalem et au sud par la rue Néricault-Destouches. Cet ensemble concerté adopte un plan sensiblement carré et aligne un immeuble de bureaux, une maison et sept immeubles à usage mixte à front de rues. De type fermé, il dispose d'un passage d'entrée carrossable débouchant sur une cour commune cernée de garages en rez-de-chaussée. L'accès au cœur d'îlot est situé rue de Jérusalem, en regard du passage de l'îlot T. Il est fermé par une grille électrique qui réserve la desserte de la cour à ses seuls riverains. Le gros-œuvre de l'ensemble est constitué d'une ossature en béton armé et d'une maçonnerie de moellons. Les immeubles à usage mixte comportent un sous-sol, un rez-de-chaussée commercial, un à deux étages-carrés et un étage de comble réservés à l'habitation. Ils forment un front bâti assez homogène qui marie deux types de matériau en élévation. Certaines façades sur rue présentent ainsi un
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Typologies :
    îlot de type fermé de forme carrée
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue Richelieu rue de Jérusalem rue Néricault-Destouches - en
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1952/n°25) Le numéro entre Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot U ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24 parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    . (archives municipales de Tours, 149 W 19, îlot U). IVR24_20113700627NUC2A 1950. (archives municipales de Tours). IVR24_20103701861NUC2A Coupes et élévations, Marconnet arch., 28 décembre 1951. (archives municipales de Tours, Permis de Plan de situation. IVR24_20113701265NUDA Plan des servitudes annexé au cahier des charges du remembrement de l'îlot, 20 décembre 1948 Plan des vestiges de l'enceinte de Châteauneuf visibles en 1940-1941, R. Baldet arch., 17 janvier Vue générale à l'angle des rues Néricault-Destouches et de Jérusalem. IVR24_20103702567NUCA Vue générale à l'angle des rues Richelieu et de Jérusalem. IVR24_20103701102NUC2A Loge en rez-de-chaussée donnant sur le coeur d'îlot. IVR24_20103701089NUC2A
  • Imprimerie Mame, actuellement École des beaux-arts (49 boulevard Preuilly)
    Imprimerie Mame, actuellement École des beaux-arts (49 boulevard Preuilly) Tours - Quartier sinistré nord - 49 boulevard Preuilly - en ville - Cadastre : 2010 EL 33
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    L'imprimerie Mame était initialement située au cœur du centre-ville ancien de Tours entre les rues l'incendie de 1940, elle est déplacée lors de la Reconstruction sur un terrain de compensation proche de la Marconnet s'attèlent à la production de plans qui sont proposés en septembre 1949 et témoignent d'une grande avec l'accroissement de la production en 1964, l'édifice est remanié et agrandi. Suite à l'arrêt de la partie des bâtiments accueille l’École supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans.
    Observation :
    Tours-Plus projettait d'y aménager un "pôle des arts graphiques et de l'image". Ce nouveau campus devait Suite au rachat du site et des bâtiments de l'imprimerie en 2008, la communauté d'agglomération regrouper, après d'importants travaux de restructuration, l'école régionale des beaux-arts, le département histoire de l'art de l'université François-Rabelais et l'école d'arts graphiques Brassart. Finalement
    Référence documentaire :
    , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration , Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). (cf. illustration
    Canton :
    Tours-Ouest
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Lors de l'étude menée en 2011, l'usine est précédée par un petit bâtiment d'accueil en rez-de ateliers de production en rez-de-chaussée et les espaces de bureaux occupant un bâtiment à trois étages de plan sensiblement carré. Le dernier niveau est traité de manière particulière, réunissant quatre petits pavillons préfabriqués en aluminium sur le toit-terrasse du deuxième étage. Le hall monumental du rez-de -chaussée est rythmé de colonnes et clos par des parois vitrées. Un grand escalier dessert les étages et de 5432 mètres carrés couverte de 616 sheds en aluminium associant un châssis vitré à une structure métallique de forme parabolique. Ils reposent sur des poutres de béton. Deux extensions au nord et à l'est sont construites sur un plan rectangulaire et sont couvertes de toits-terrasses. L'ensemble des
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 49 boulevard Preuilly - en ville - Cadastre : 2010 EL 33
    Appellations :
    Ecole supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans
    Annexe :
    Entreprises ayant participé à la construction de l'imprimerie ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 47 ) - Grands Travaux de l'Est, Guillemot (gros-oeuvre) - Prouvé (charpente, couverture) - S.A.B. (menuiserie ) - Guimard (peinture, vitrerie, miroiterie) - Allemand (revêtements de sols) - Sopréma (étanchéité) - Laurent
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Texte libre :
    du Petit Parisien, ainsi que dans un entrepôt proche de la gare de Tours. Établi en 1945 par les dirigeants de Mame, le ministère et la Ville de Tours, sur le choix d'un site propice à la reconstruction de , usinés dans les ateliers Prouvé de Maxéville, acheminés à Tours et assemblés directement sur le chantier quittent définitivement le site en 2010 pour s'installer au sud de la ville, à Chambray-lès-Tours. En 2014 , l’École supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans déménage au sein d'une partie des locaux de Les destructions de 1940 Institution tourangelle renommée, l'imprimerie Mame occupait depuis le milieu du 19e siècle un vaste terrain de 15 000 mètres carrés en centre-ville, compris entre les rues des Halles et Néricault-Destouches. Au début de la Seconde Guerre mondiale, ses locaux sont totalement sinistrés lors de la destruction du quartier de l'entrée nord, s'accompagnant d'une perte presque totale du matériel mécanique, des stocks d'encre et de papier. Alors que les bureaux de l'administration occupent le
    Illustration :
    septembre 1949. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701897NUC2A . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701904NUC2A . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701906NUC2A 1949. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701907NUC2A . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701908NUC2A septembre 1949. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701909NUC2A municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701893NUC2A municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701894NUC2A municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701895NUC2A municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°605). IVR24_20103701896NUC2A
  • Centre paroissial Saint-Paul
    Centre paroissial Saint-Paul Tours - Quartier du Sanitas - place Saint-Paul - en ville - Cadastre : 2010 CV 311
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    1954, n'intégrait que des groupes scolaires. L'archevêque de Tours, constatant l'absence d'église Diocésaine de Tours s'était auparavant vu attribuer par l'Association Syndicale de Remembrement (ASR) de Tours-Sud un terrain situé rue Scheurer-Kestner. Antérieure au plan de Jacques Henri-Labourdette, cette nouvelle pour un quartier devant compter plus de 5 000 logements, réclama à la municipalité, dès le mois de attribution était rendue caduque par la suppression prévue de la voie en question. Un accord put intervenir la perspective du boulevard de Lattre-de-Tassigny. Les fonds manquant pour un édifice définitif, une , l'architecte Michel Marconnet étant chargé de son étude. Elle fut consacrée le 7 octobre 1962. Les plans de , Michel Vallée, Jacques Boille, Jean et Michel Marconnet. Le permis de construire fut accordé le 22 août 1969, la chapelle Saint-Paul étant consacrée le 17 avril 1972, après l'achèvement de l'ensemble du
    Référence documentaire :
    (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°69-387). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°69-387). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°69-387). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°69-387). (cf Archives communales de Tours, section contemporaine : permis de construire n°69-387.
    Canton :
    Tours-2
    Description :
    direction du Sud du boulevard de Lattre-de-Tassigny, l'église Saint-Paul ne présente toutefois pas de caractère monumental, aucun clocher ne venant élancer en hauteur le bâtiment. L'échelle de celui-ci reste remarquablement réduite par rapport aux bâtiments d'habitation adjacents. L'élévation triangulaire de l'église la en s'approchant du sol pour couvrir les salles disposées en extension du rez-de-chaussée. Ces dernières sont éclairées par de grands outeaux, d'autres de plus petites dimensions assurant l'éclairage de mur extérieur de la nef, une mince paroi de verre assurant la séparation des deux parties du bâtiment tout en créant un puits de lumière sur le maître-hôtel. La façade nord de l'église, ouvrant sur le parvis, présente une opacité presque totale, seules des ouvertures de petites dimensions, disposées irrégulièrement, ouvrant sur le rez-de-chaussée. La totalité de l'édifice est couvert d'ardoise. La nef, d'une capacité de 500 places assises, est dallée de pierre, et mène à un chœur triangulaire auquel on accède par
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - place Saint-Paul - en ville - Cadastre : 2010 CV 311
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    Avant-projet de plan-masse - 1965. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de Plan-masse - 1969. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°69 Plans de l'église - 1969. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de Plans du bâtiment administratif - 1969. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan de situation. IVR24_20113702266NUDA , Permis de construire n°69-387). IVR24_20113701158NUC2A Vue du parvis et de la façade nord. IVR24_20113702318NUC2A Vue de la façade sud. IVR24_20113702317NUC2A Vue de la nef depuis le choeur. IVR24_20113702323NUC2A Vue de la nef et de sa charpente côté ouest. IVR24_20113702322NUC2A
1