Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison (25 rue Villette-Gâté)
    Maison (25 rue Villette-Gâté) Nogent-le-Rotrou - 25 rue Villette-Gâté - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    était alors distribuée, comme c’est le cas aujourd’hui, par un couloir latéral permettant d’accéder à la
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    La maison est composée de deux bâtiments disposés selon en plan en L. Seul le bâtiment sur rue a pu la fois le rez-de-chaussée, une cour arrière et un escalier tournant. Ce dernier distribue à son tour
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 25 rue Villette-Gâté - en ville
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
  • Maison à boutique (80-82 rue des Carmes)
    Maison à boutique (80-82 rue des Carmes) Orléans - 80 rue des Carmes - en ville - Cadastre : 2006 BD 300
    Historique :
    bâtiments de grand intérêt architectural de la ZPPAUP (dossier établi par le cabinet Blanc-Duché, septembre
    Observation :
    que le 80, date du 18e siècle : sa façade a été refaite dans la 1ère moitié 19e siècle.
    Description :
    toit à longs pans recouvert d'ardoise. Le rez-de-chaussée est occupé dans son intégralité par une desserte interne d'îlot - vers le jardin du numéro 78 mitoyen. Sur la rue chaque étage est séparé de étage s'inscrivent sur le bandeau séparateur. Leur tympan reçoit une frise de trois étoiles surmonté l'ensemble. Visiblement, le décor Renaissance a été remanié au début du 20e siècle dans un goût plus chargé pierre calcaire de Beauce, de teinte rosée. Elle fut certainement remontée dans le courant des années , devenue privative, menait certainement à la rue d'Illiers. Elle s'inscrit dans le prolongement de la rue qui furent dirigées par Jean de Gourville et Yvon d'Illiers à la fin du 15e siècle. Le numéro 80 est , sous un toit à longs pans recouvert d'ardoise. Le rez-de-chaussée est occupé par une boutique - un chanfreiné. Le soubassement révèle un appareillage en pierre de taille soutenu par un linteau bétonné. Le jeu
  • Bourg : presbytère (14-16 place des Marronniers)
    Bourg : presbytère (14-16 place des Marronniers) Néons-sur-Creuse - Bourg - 14-16 place des Marronniers - en village - Cadastre : 2015 C 2, 3 1812 C 52, 53
    Historique :
    Le presbytère de Néons a été bâti en 1783. L’inscription où figure cette date cite le commanditaire , prenant le surnom de Mathieu (Sécheresse, Jean, 2019, Plaux, 2013). L’édifice a subi de légers figure sur le plan cadastral de 1812. Sa construction pourrait être contemporaine de celle du presbytère siècle (Lerat, 2002). Le four à pain à la fin des années 1990. Il provient de la ferme de la Petite
    Référence documentaire :
    LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton
    Description :
    Le presbytère se compose de deux bâtiments accolés et orientés nord-ouest/sud-est. Ils sont partiellement enduits et couverts de tuile plate. Le bâtiment ouest est en rez-de-chaussée et à accès en mur gouttereau. Sa toiture , à longs pans, est à une croupe. Le bâtiment oriental est plus haut et implanté sur
    Illustration :
    Le presbytère et sa dépendance (sans le four à pain) est porté sur le plan cadastral de 1812 Le presbytère et son mur de clôture sont visibles sur cette vue aérienne du bourg de Néons-sur Le presbytère est au second plan, devant l'église sur cette carte postale du début du 20e siècle Vue du presbytère depuis le nord-ouest. IVR24_20183600668NUCA Vue de la dépendance depuis le nord-est. IVR24_20153600219NUC2A Vue du four à pain (provenant le ferme de la Petite Couture). IVR24_20153600222NUC2A
  • Salle : maison
    Salle : maison Cigogné - La Salle - en écart - Cadastre : 1823 A2 375-376 2010 A03 654
    Historique :
    Le lieu-dit correspond à l'ancienne appellation 'La Salle" sur le cadastre napoléonien. Le linteau remaniements de la partie droite : porte et enduit au ciment. Le bâtiment qui lui est accolé perpendiculairement est une grange tronquée dans sa longueur et qui figure sur le cadastre de 1823. La tradition orale
    Description :
    Logis et grange construits en moellons et couverts en tuile plate, avec, pour le logis, des reprises des égouts en ardoise. Le premier plan cadastral indiquait la présence d'un four à pain accolé au pignon ; il n'existe plus. Le logis avec une lucarne en façade est couvert d'un toit à deux pans. La horizontalement afin de permettre le séchage des feuilles de tabac, activité autrefois courante en Touraine. La
    Illustration :
    Vue d'ensemble au nord, avec le logis à droite. IVR24_20103700594NUCA
  • Bourg : maison
    Bourg : maison Thiron-Gardais - Bourg - 18 place du Marché - en village - Cadastre : 1814 B1 76 2014 AB 280
    Historique :
    l'inscription "Fait par moy, Louis Vallet, ce 12 juillet 1781" gravée sur le limon en bois. En 1891, Louis maison. Dans le cadre de sa récente restauration, les ouvertures de la maison en façade principale ont
    Description :
    capucine en bois au sud-est éclairent le comble. Les murs sont en moellons de grès, silex et calcaire cheminée sont en brique. Le toit est à longs pans couverts en tuile plate ancienne, à l'exception des
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-ouest (état en 2013) IVR24_20142800434NUC4A Vue générale de la façade postérieure depuis le sud. IVR24_20142800438NUC2A
1