Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de Cosne
    Port dit port de Cosne Cosne-Cours-sur-Loire - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    municipal qui s'inquiète en 1842 des dommages que pourraient causer les assauts de la Loire sur la partie L'histoire du port de Cosne est étroitement liée aux Forges de La Chaussade fondées en 1735 par Pierre Babaud de La Chaussade (1706-1792) et rachetées par l'Etat en mars 1781. L'établissement est 4 août 1746 (signature illisible), il est précisé que la forge de Cosne « où se fabriquent les eaux de la Loire qui depuis quelques années ont enlevé plus de 150 toises de terrain du côté de la forges). On ne connaît pas la date exacte de la décision de faire construire un quai maçonné vis-à-vis de Cosne mais on sait que le roi a ordonné la construction d'un quai "quelques temps avant de faire butte artificielle de terre et pierres dite « tour Froide » et qu'en décembre 1781 les notables de la ville se félicitent qu'un quai le long de la Loire ait été construit avec les pierres de démolition de , l'entrepreneur Moreau travaille encore sur les quais. Le plan de 1785 mentionne quant à lui des "quai
    Référence documentaire :
    . (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, DD 8). (cf. illustration n° IVR24_20125800187NUCA). (géomètre). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, détail, 1836. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2 Encre et aquarelle sur papier, détail, 1836. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2 Encre et aquarelle sur papier, section A (annexe), 1834, détail. (archives municipales de Cosne (géomètre). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). (cf. illustration n (lithographe). (archives départementales de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20045800207NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800349NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 50 perches et 22 pieds de roi chacune, détail. (archives Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 50 toises, 1785, détail. (archives nationales, F 14 167 a
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé rive droite, de part et d'autre du pont, le port de Cosne-Cours-sur-Loire est établi à la confluence de la rivière du Nohain et de la Loire. Le port est composé des éléments suivants, de l'amont vers l'aval : - une cale abreuvoir simple construite vers 1845 située à l'emplacement de l'ancien Port de la Madeleine ou Port aux Ancres (en amont du pont, vis à vis des Forges) - une plateforme recevant autrefois une grue - une grande cale abreuvoir en long à tablier haut située de part et d'autre tard) située à l'emplacement de l'ancien port de la Pêcherie (en aval du pont).
    Auteur :
    [propriétaire] Babaud de La Chaussade, Pierre
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Titre courant :
    Port dit port de Cosne
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    , port de la Madeleine et place du port de la Pêcherie). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire , non daté (probablement vers 1810). Détail sur les quais de Loire. (archives municipales de Cosne-Cours Extrait du cadastre napoléonien de 1834. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire Plan d'alignement de 1836. Détail sur les quais en amont et en aval du pont. (archives municipales levé au mois de décembre 1786. Détail sur les quais. (archives nationales, F 14 167 a , non daté (probablement vers 1810). Détail sur le port aux Ancres ou de la Madeleine. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). IVR24_20125800351NUCA . Détail sur le port aux Ancres. (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). IVR24_20125800349NUCA Plan d'alignement de 1836. Détail sur les forges royales et le port aux Ancres. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2). IVR24_20125800340NUCA
  • Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe)
    Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe) La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - quai Léopold Sédar-Senghor - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'île de La Charité, et particulièrement sa partie amont, a toujours été sujette aux assauts destructeurs du fleuve. En 1784, on projette de construire un quai sur l'île mais il n'est pas spécifié à quel endroit. Un plan de la fin du XVIIIe siècle (vers 1787) apporte quelques précisions à ce sujet en figurant des berges maçonnées (perrés) sur quasiment tout le pourtour de l'île (excepté la rive située en aval du pont côté bras gauche du fleuve). Durant la débâcle de janvier 1789, l'éperon construit en pierre de taille à la pointe de l'île et qui partage les eaux des deux bras de la Loire est fortement dégradé dans sa partie supérieure par les glaces dont les amas se sont élevés jusqu'à 10 pieds de hauteur (3,25 m). Il est urgent de le faire réparer pour éviter que l'île ne soit emportée. La partie amont de l'île de La Charité bénéficiait de plusieurs sites d'embarquement et de débarquement de marchandises : le plan de 1846 distingue un "port au Bois à brûler" (au niveau de l'éperon) et un "port aux
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, XVIIIe siècle. (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 O 26). (cf Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 1/5000e, feuille 12, 69 x 200 cm. (archives départementales Encre sur papier, Ech. 0,01 m pm, 90 x 125 cm. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800507NUCA). Encre sur papier, Ech. 0,01 m pm, 90 x 125 cm. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800506NUCA). de la Nièvre, S 3064). (cf. illustration n° IVR24_20125800516NUCA). Encre sur papier, 46 x 37,5 cm, détail, 1840. Par Ducros (ingénieur). (archives nationales, F 14 Encre et aquarelle sur papier, détail, 1868. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800292NUCA).
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé sur l'île de La Charité, en amont des ponts, le port de la tête de l'Ours est relié par sa pointe (éperon) à la chevrette de La Charité. Malgré la présence attestée au milieu du XIXe siècle de deux cales abreuvoirs simples sur cette partie de l'île, un seul ouvrage a été repéré sur le terrain
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Titre courant :
    Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan du port de la tête de l'Ours, XVIIIe siècle. (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail sur La Charité. (archives -Maréchal. (archives départementales de la Nièvre, S 10994). IVR24_20125800506NUCA -Maréchal. Détail sur l'île : port aux marchandises destinées à la navigation. (archives départementales de Extrait du cadastre napoléonien de 1818. (service des impôts de Nevers). IVR24_20125800296NUCA départementales de la Nièvre, S 3064). IVR24_20125800516NUCA Plan de l'île de La Charité dressé par l'ingénieur de l'arrondissement de Sancerre Ducros, 8 novembre 1840. (archives nationales, F 14 6550). IVR24_20125800302NUCA Plan d'ensemble des quais de La Charité dressé le 18 juin 1846 par l'ingénieur en chef Mutrécy Plan d'ensemble des quais de La Charité dressé le 18 juin 1846 par l'ingénieur en chef Mutrécy
  • Port dit port de Beaugency
    Port dit port de Beaugency Beaugency - quai de l' Abbaye quai Dunois - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    municipal de Beaugency demande une extension du port en amont du pont, un accès plus facile à celui-ci et En 1774, les maire et échevins de Beaugency sollicitent la réalisation d'un port pour faciliter l'exportation "des fruits de son territoire". L'ingénieur des Turcies et levées, Bouchet, propose en 1780 un projet de port en aval du pont destiné à servir non seulement au chargement et déchargement des marchandises du pays mais aussi de relâche à des bateaux qui pourraient se trouver subitement exposés aux ravages d'une grande crue ou d'une débâcle. Une structure en avancée sur le fleuve, de type cale abreuvoir en long et comparable à l'ouvrage actuel de Saint-Denis-de-l'Hôtel, est construite en aval du pont à partir de 1781. Cette structure mesure environ 110 mètres de long et est jouxtée de part et d'autre de perrés maçonnés. L'ensemble (cale et perrés) mesure 367 mètres de long. Les travaux sont financés par le Service des Turcies et Levées en raison des difficultés financières de la ville. En 1836, le Conseil
    Référence documentaire :
    (ingénieur). (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/1, dossier 1, pièce 1). (cf. illustration n Encre de chine et aquarelle, 46,4 x 63,3 cm, 1815. Par Moreau-Baschet (arpenteur forestier). (musée Dans : Loire en Loiret, le patrimoine du val de Loire en images, édité par le Cercle des ). (archives départementales du Loiret, 2 S 78). (cf. illustration n° IVR24_20074500260NUCA). Encre et aquarelle sur papier, section A, Ech. 1/1250e, 1827, détail. (archives départementales du Encre et aquarelle sur papier. (archives départementales du Loiret, C suppl. 12 n° 1). (cf ). (archives départementales du Loiret, 2 S 78). (cf. illustration n° IVR24_20074500264NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 82 x 31 cm, 1854. (archives départementales du Loiret, 2 S 77). (cf Encre sur papier, fin XVIIIe siècle. (archives départementales du Loiret, C suppl. 12 n° 2). (cf
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé rive droite, le port de Beaugency se compose d'une cale en tablier à quai incliné de 600 mètres environ de long située de part et d'autre du pont, d'une cale abreuvoir double à tablier bas en amont du pont et de deux cales abreuvoirs simples établies aux deux extrémités aval et amont du port . Des exutoires bien intégrés aux perrés sont établis en amont du pont : ils assurent le passage de deux petits cours d'eau, le Ru et le Pissot. Un peu plus en amont se trouve également l'embouchure de la rivière de la Mauve. Des quais sur lesquels s'effectue la circulation des voitures bordent le port sur
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve
    Localisation :
    Beaugency - quai de l' Abbaye quai Dunois - en ville
    Titre courant :
    Port dit port de Beaugency
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    ). Partie située en aval du pont, près des fossés de la ville. (archives départementales du Loiret, C suppl Plan du port de Beaugency (en aval du pont), fin XVIIIe siècle. (archives départementales du Loiret Extrait du cadastre napoléonien de 1827. (archives départementales du Loiret, 3 P 028 . Détail. (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/1, dossier 1, pièce 1). IVR24_20074500572NUCA Plan des abords de la ville de Beaugency durant la seconde moitié du XVIIIe siècle (après 1758 Le front de la ville sur la Loire, entre 1780 (construction du port) et 1789. (musée Daniel Vannier Plan de la ville en 1815 par l'arpenteur Moreau-Baschet. (musée Daniel Vannier, Beaugency, Inv. N Plan du cours de la Loire dans le département du Loiret, 11 février 1834, par l'ingénieur Navarre Plan général d'un quai à construire en amont du pont pour servir en même temps de traverse aux routes départementales n° 9 et 10, par l'ingénieur Lacave, le 16 novembre 1836. (archives départementales
  • Port dit port de Châteauneuf
    Port dit port de Châteauneuf Châteauneuf-sur-Loire - quai Penthièvre rampe du Haut-Quai place du Port - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    En 1737, les habitants de Châteauneuf déplorent les dégats causés par la Loire aux berges du coteau du Chastaing, en amont de la ville. Les maisons du port sont désormais installées sur une sorte d'avancée dans le fleuve et risquent d'être rapidement détruites. Déjà une douzaine de maisons ont été emportées par les eaux. Des travaux sont effectués à la fin de l'année 1738 mais les ouvrages réalisés ("ouvrages de pavé et perré garni d'escaliers et plusieurs descentes") subissement des dommages importants et celui de la Madeleine en amont. L'abordage à Châteauneuf est dangereux (il y a parfois des portuaires vis à vis de la ville de la Châteauneuf-sur-Loire, protégés par deux épis déflecteurs établis en amont, se composent d'un perré protégé par un alignement de pieux et de deux cales assurant l'accès au obligés de séjourner longtemps dans ce port (crues, vents forcés, glaces) et qu'il importe que l'accès y nouveau port. Le projet consiste à construire "un quai aval de 202 toises (390 mètres) de long sur 4
    Référence documentaire :
    (ingénieur). (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/1, dossier 1, pièce 1). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, Ech. 200 toises, 158 x 51, détail. (archives nationales, site de Encre et aquarelle sur papier, détail, 1844. (archives nationales, site de Paris, F 14 6640). (cf Encre et aquarelle sur papier, détail, 1844. (archives nationales, site de Paris, F 14 6640). (cf ). (archives nationales, site de Paris, F 14 6641). (cf. illustration n° IVR24_20074500815NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, 93 x 31,5, 1870. (archives départementales du Loiret Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/200e, 31x20, 1879. (archives départementales du Loiret, 2 S Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/200e, 31 x 190, détail, 1897. (archives départementales du Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/200e, 31 x 190, détail, 1897. (archives départementales du Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/200e, 31 x 190, 1897. (archives départementales du Loiret
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    450 mètres de long) terminée à chaque extrémité par une cale abreuvoir simple (80 mètres pour la cale
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve
    Titre courant :
    Port dit port de Châteauneuf
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Carte de la Loire du XVIIIe siècle, détail sur le port de Châteauneuf. (archives nationales, site . Détail sur le port de Châteauneuf. (archives nationales, site de Paris, CP F 14 100 66/1, dossier 1 Plan du port de Châteauneuf en 1844 : détail sur la section située en amont du pont. (archives Plan du port de Châteauneuf en 1844 : détail sur la section située en aval du pont. (archives août 1854. (archives nationales, site de Paris, F 14 6641). IVR24_20074500815NUCA Plan du port de Châteauneuf en 1870. (archives départementales du Loiret, 2 S 100 juillet 1879. Mention de réservoirs à poissons en x et y. (archives départementales du Loiret, 2 S 100 située en aval du port de Châteauneuf. (archives départementales du Loiret, Liasse 30938 Partie amont du port de Châteauneuf, vue prise vers l'amont. Carte postale ancienne. (archives de Paris, CP F 14 100 66/4, dossier 4, pièce 4). IVR24_20074500609NUCA
  • Port dit port de Neuvy
    Port dit port de Neuvy Neuvy-sur-Loire - le Port - quai de Loire - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le 14 mai 1784 Normand, ingénieur en chef des turcies et levées de la haute Loire, rédige un rapport dans lequel il considère que Neuvy est un des points importants de la rivière de Loire. Il rapporte que plusieurs manufactures de poteries viennent y proposer leurs marchandises et que les bois des environs y fournissent une quantité prodigieuse de cotterets (bois de chauffage présentés en fagots) et par les ravages du fleuve ont fixé l'attention et il est décidé qu'un projet de port soit soumis . Normand propose que le port à construire soit placé à 3,5 mètres au-dessus de l'étiage et que la pente des ouvrages soit de trois de base pour un de hauteur. Il juge inutile la réalisation de cales d'abordage : le glacis équipé de six escaliers lui semble suffisant. Selon lui, on sera obligé de recourir à la carrière des Fouchards (commune de Boulleret, à une douzaine de kilomètres en amont de Neuvy) car la pierre tirée de la carrière la plus proche (lieu non précisé) est de trop mauvaise qualité. L'ingénieur
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, Ech. 0,005 m pm, détail, 1844. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800563NUCA). Encre et aquarelle sur papier, section D 1 bis, Ech. 1/1250e, 1834, détail. (service des impôts de Encre et aquarelle sur calque, Ech. 1/500e, 52 x 31 cm, 1869. Par De Perrodil (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf Document imprimé, Ech. 1/2000e, 1905. Par Monnot. (direction départementale de l'équipement de la départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers, Boite 70). (cf. illustration n° IVR24_20125800565NUCA). Encre et aquarelle sur calque, Ech. 0,0005 m pm, 1881. Par Harel de la Noé (ingénieur). (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers, Boite 70). (cf. illustration n° IVR24_20125800216NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e. Par Poulet (ingénieur). (direction départementale de
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé rive droite, immédiatement en aval de l'embouchure de la Vrille, le port de Neuvy se compose d'une cale abreuvoir en long et d'une cale double à tablier haut. Il mesure environ 550 mètres de long et est bordé par une ligne de tilleuls. L'accès au port se fait par la rue du Port située à peu près en son centre, par la rue de la Madeleine (en aval) et, en amont, par deux rues qui longent (rue Edmond Girard) ou traversent (rue du Port au Bois) la rivière de la Vrille.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    Neuvy-sur-Loire - le Port - quai de Loire - en village
    Titre courant :
    Port dit port de Neuvy
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    -Maréchal. Mention du Port aux Poteries et de la Gare débouché de la Vrille. (archives nationales, F 14 6671 dans le réseau vicinal (demande du conseil municipal). (direction départementale de l'équipement de la Carte du cours des rivières de Loire et d'Allier depuis Orléans en remontant jusqu'à Decize et Extrait du cadastre napoléonien de 1834 : le port de Neuvy. (service des impôts de Nevers Détail du plan d'alignement du port de Neuvy dressé le 10 mai 1844 par l'ingénieur en chef Mutrécy Plan d'une partie du port de Neuvy dressé le 20 mars 1866 par le conducteur Barberousse. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers, Boite 70). IVR24_20125800565NUCA Défense du chantier de la Loire et mention des abordages du bac de Neuvy. Plan dressé le 26 mai 1869 par l'ingénieur ordinaire de Perrodil. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). IVR24_20125800196NUCA
  • Port dit port des quais Neuf et Vieux
    Port dit port des quais Neuf et Vieux La Charité-sur-Loire - quai Georges Clémenceau quai Maréchal Foch - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Un port est attesté sur la rive droite de la Loire à La Charité dès le milieu du XVIIIe siècle mais en 1744, il n'est rien d'autre qu'un "chantier naturel de la rivière » sujet à être dégradé par les maçonné désigné à cette période de "quai d'aval" et de "quai d'amont". Cette dénomination change au XIXe siècle et le port de la rive droite est désormais connu sous le nom de "quai Vieux" et quai "Neuf". Afin de faciliter la lecture des données historiques qui suivent, les quais Vieux (amont du pont) et Neuf (aval du pont) ont été dissociés pour ce qui concerne les travaux de la fin du XVIIIe siècle (ils ont en XIXe siècle, les quais ont été traités dans leur globalité. Le quai Vieux (amont du pont de pierre ) Le "quai amont servant de port" de La Charité est construit à partir de 1778 par l'entrepreneur travaux sont effectués suivant un projet rédigé par Normand, ingénieur en chef des Turcies et levées de la les travaux suivants ont été effectués : 1373 toises cubes de déblais et remblais, 183 toises de
    Référence documentaire :
    Dubois (géomètre) ; Moisy (géomètre). (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 G 2). (cf Dubois (géomètre) ; Moisy (géomètre). (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 G 2). (cf Carte postale ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi La Charité n° 2). (cf Photographie ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi La Charité n° 230). (cf Photographie aérienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi La Charité 163). (cf Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 100 m, 37,5 x 225 cm. Par Joncoumont (ingénieur). (archives Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 100 m, 37,5 x 225 cm. Par Joncoumont (ingénieur). (archives Encre sur papier, Ech. 0,01 m pm, 90 x 125 cm. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800506NUCA). départementales de la Nièvre, S 10944). (cf. illustration n° IVR24_20125800502NUCA).
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé rive droite, de part et d'autre du pont, le port des Quais Neuf et Vieux mesure environ 550 mètres de long. Il est actuellement équipé d'une cale double à tablier haut (en amont du pont), d'une cale abreuvoir simple (en aval du pont) et d'une cale abreuvoir en long établie de part et d'autre du pont de pierre.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1818 révisé en 1837. (archives municipales de La Charité-sur Extrait du cadastre napoléonien de 1818 révisé en 1837. (archives municipales de La Charité-sur pont. (archives départementales de la Nièvre, S 10944). IVR24_20125800501NUCA pont. (archives départementales de la Nièvre, S 10944). IVR24_20125800502NUCA quai, 12 février 1839, ingénieur ordinaire Joncoumont. (archives départementales de la Nièvre, S 10944 -Maréchal. (archives départementales de la Nièvre, S 10994). IVR24_20125800506NUCA Le pont sur la Loire et la rive droite. Carte postale ancienne. (archives départementales de la milieu du XXe siècle. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi La Charité 163 Le "Guichet", photographie ancienne du milieu du XXe siècle. (archives départementales de la Nièvre Plan de la continuation de la levée d'Espagne vis à vis de la ville de la Charité, non daté (vers
  • Port dit port refuge (ou gare) du Sanitas
    Port dit port refuge (ou gare) du Sanitas Cosne-Cours-sur-Loire - quai du Sanitas impasse du Sanitas - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    tiers de la dépense. Le 13 mars de l'année suivante, le conseil municipal vote une somme plus importante La réalisation des quais de Cosne à la fin du XVIIIe siècle a généré, à l'extrémité aval de ces procure sans doute un peu de sécurité car l'endroit est utilisé au cours du XIXe siècle pour le stationnement et la mise à l'abri des bateaux. Le plan de 1807 figure précisément le décrochement du perré en retour d'équerre qui termine le quai en aval et le plan de 1828 indique à cet endroit une "ancienne gare comblée" de sable apportés par les crues et d'immondices conduits par les habitants de la ville. Cette même année, l'ingénieur ordinaire estime d'ailleurs qu'il est nécessaire de curer cet emplacement sur 74 m de largeur, 100 m de longueur et 1,50 m de hauteur. Il précise que cet espace forme une gare naturelle mais qu'elle n'a jamais été considérée comme telle car il est impossible de s'en servir. Selon lui , la gare résulte en effet de la construction du quai de Cosne et le perré en retour d'équerre n'a pas
    Référence documentaire :
    (géomètre). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, 75 x 58 cm. Par Boucaumont (ingénieur). (archives départementales de Encre sur calque, 31 x 21 cm. Par Sigault (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S ). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800348NUCA). Encre sur papier, Ech. 0,005 m pm, 35 x 525 cm. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, 3 O 171 Cosne). (cf. illustration n° IVR24_20125800524NUCA). Encre sur papier, Ech. 1/2000e, détail. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800203NUCA). Encre et aquarelle sur papier, sans Ech., 46 x 40 cm, détail. (centre d'exploitation de Saint-Satur , subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n
    Description :
    Située rive droite, en aval du port de Cosne, le port refuge (ou gare) a été comblé et n'existe
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    , non daté (probablement vers 1810). Détail sur les quais de Loire. (archives municipales de Cosne-Cours . Détail sur la cale abreuvoir simple située place Dauphine. (archives départementales de la Nièvre, 10 J , 26 mars 1828. (archives départementales de la Nièvre, S 11009). IVR24_20125800496NUCA avril 1894. (archives départementales de la Nièvre, S 6632). IVR24_20125800482NUCA Plan géométral des forges impériales de Cosne levé en mars 1807 par l'arpenteur Aré Guill Perrin Plan d'alignement levé en exécution de la loi du 16 septembre 1807 par Perrin géomètre à Nevers Croquis d'une ancienne gare placée en aval du quai de Cosne par l'ingénieur ordinaire Boucaumont Plan d'alignement du quai de Cosne dressé par l'ingénieur en chef Mutrécy-Maréchal le 10 mai 1845 . Détail sur la section située en aval du pont suspendu et comprenant la gare d'eau. (archives départementales de la Nièvre, 3 O 171 Cosne). IVR24_20125800524NUCA
1