Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 75 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Roblinière : ferme 02
    Roblinière : ferme 02 Néons-sur-Creuse - La Roblinière - en écart - Cadastre : 2015 A 302, 303, 304 1812 A 80 à 84, 1520, 1521
    Historique :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1765). Des bâtiments sont portés sur le plan
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    logement, à l’est, et une grange, à l’ouest. Le logement, orienté nord-sud, est enduit et en rez-de
    Illustration :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1765). IVR24_20153600048NUC2B La ferme semble en partie figurer sur le plan cadastral de 1812, en bas à gauche de l'image Vue générale de la ferme depuis le nord IVR24_20163600448NUC2A Vue du logement depuis le nord IVR24_20163600443NUC2A
  • Roblinière : ferme 01
    Roblinière : ferme 01 Néons-sur-Creuse - La Roblinière - en écart - Cadastre : 2015 A 300 1812 A 68, 71, 72
    Historique :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1765). Une ferme est portée sur le plan cadastral de 1812. Le logement, peut-être figuré sur le document, a été modifié ou reconstruit à la fin du 19e
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    La ferme se compose de deux bâtiments : un logement, à l’ouest, et une grange-étable, à l’est. Le
    Illustration :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1765) IVR24_20153600048NUC2B Le logement de la ferme (A 68, 71, 72) semble figurer sur le plan cadastral de 1812, en haut à Vue de la ferme depuis le sud-ouest. IVR24_20163600445NUC2A Vue du logement de la ferme depuis le sud-ouest IVR24_20163600447NUC2A
  • Ribellerie : ferme
    Ribellerie : ferme Lureuil - La Ribellerie - en écart - Cadastre : 2015 B 220 1812 B 371-379
    Historique :
    -1737, dans le terrier de Lureuil (Archives départementales de l'Indre ; 36 H 616). Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1760). Des bâtiments, dont peut-être le logement (modifié ou reconstruit ), sont portés sur le plan cadastral de 1812. La ferme paraît dater de la fin du 19e ou du début du 20e siècle. Le logement a été modifié dans la seconde moitié du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    le logement. Les toitures sont toutes à longs pans et à pignons couverts en tuile plate. Le logement
    Illustration :
    Le lieu-dit "Ribelerie" figure sur la carte de Cassini. IVR24_20153600435NUC2A Des bâtiments (disparus sauf peut-être le logement) sont représentés sur le plan cadastral de 1812 Vue générale de la ferme depuis le nord. IVR24_20163600099NUC2A Vue du logement depuis le nord-est. IVR24_20163600101NUC2A Vue de la grange-étable depuis le nord. IVR24_20163600102NUC2A Vue du toit à porcs et du fournil depuis le sud-ouest. IVR24_20163600103NUC2A
  • Fondebert : ferme
    Fondebert : ferme Lureuil - Fondebert - isolé - Cadastre : 2015 A 7 1812 A 21, 22
    Historique :
    -1737 dans le terrier de Lureuil (Archives départementales ; 36 H 616). Elle figure également ("Fonte -bert") sur la carte de Cassini (vers 1760). Des bâtiments portés sur le plan cadastral de 1812 ne reste 20e siècle. Le hangar a été ajouté dans le second quart du 20e siècle. Le logement a fait l’objet
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    -étable, une étable à vaches et une seconde étable. Le logement, orienté nord-sud, est implanté
    Illustration :
    Une ferme est portée sur le plan cadastral de 1812 (section A). (Archives départementales de Vue générale de la ferme depuis le sud-est. IVR24_20163600053NUC2A Vue du logement et du hangar agricole depuis le sud-est. IVR24_20163600049NUC2A Vue de la grange-étable et de la grande étable depuis le sud-ouest. IVR24_20163600050NUC2A Vue de l'étable (et toit à porcs) située au nord de la cour depuis le sud. IVR24_20163600051NUC2A
  • Girauderie : ferme
    Girauderie : ferme Lureuil - La Girauderie - isolé - Cadastre : 2015 C 104, 163 1812 C 182-184, 189, 190
    Historique :
    La Girauderie avec "maison, étables et granges, courre (…)" est citée en 1735-1737 dans le terrier de Lureuil (Archives départementales de l'Indre, H 616). Le lieu-dit figure également sur la carte de Cassini. Une ferme est portée sur le plan cadastral de 1812 mais elle semble avoir été détruite. Sa reconstruction pourrait dater de la fin du 19e ou du début du 20e siècle. Le logement a été en partie remanié à
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    grange-étable. Les toitures sont toutes en tuile plate ; les accès, en murs gouttereaux. Le logement, au -chaussée. La toiture est à longs pans et à une croupe (à l’est). Un appentis s’appuie sur le mur-pignon est murs en moellons de grès partiellement enduits. Le fournil est également un ancien logement à pièce , avec enclos maçonné. Une pierre d'évier est visible dans le mur gouttereau du logement.
    Illustration :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1760). IVR24_20153600435NUC2A Une partie de la ferme est portée sur le plan cadastral de 1812 (section C), dans le haut-droit de Vue du logement de la ferme depuis le nord. IVR24_20163600134NUC2A Vue de la remise, du cellier au dessus d'un sous-sol depuis le nord. IVR24_20163600132NUC2A Vue du fournil (également logement secondaire) depuis le sud-est. IVR24_20163600131NUC2A Vue de la grange et d'une étable depuis le sud. IVR24_20163600128NUC2A Vue d'une étable et d'une écurie depuis le sud. IVR24_20163600135NUC2A Vue des toits à porcs depuis le sud. IVR24_20163600127NUC2A
  • Soudun : château et ferme
    Soudun : château et ferme Néons-sur-Creuse - Le Soudun - Le Soudun - en village - Cadastre : 2015 D 143, 144, 145, 146 1812 D 394, 390
    Historique :
    Le château d’Issoudun-sur-Creuse (appelé le Soudun à partir du 20e siècle) était le siège d’une seigneurie qui relevait de la baronnie poitevine d’Angles. Le lieu-dit (Exodum) est cité en 1210-1211, au . En 1776, il est acheté par le sieur de Néons, René Louis Frédéric du Trochet. Sa réserve seigneuriale comprenait alors notamment les métairies de la Coudre et de la Groue, et le moulin du Puy (détruit). Sur le plan cadastral de 1812, le domaine du Soudun inclut le château (dont un donjon et quatre tours), une (Plaux s.d.). Le bâtiment a été dessiné, au milieu du 19e siècle, par Isidore Meyer (La Tremblais et al s’achèvent les travaux vers 1925 (certainement pour des raisons financières). Comme on le voit sur la maquette, il manque une partie des corps de logis au nord, qui devaient fermer la cour. Le château du fondations et sa cave seraient plus anciennes ; Plaux s.d.). Les bâtiments de ferme portés sur le plan le rachat par M. de Monranvillé, en 1911, du Soudun ou bien par le propriétaire précédent (Letellier
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury DE LA TREMBLAIS, M., DE LA VILLEGILLE, M., DE VORYS, J. Esquisses pittoresques sur le département LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton
    Description :
    Le château se compose d’un donjon, grosse tour circulaire surmontée de mâchicoulis et d'une sud-est du château se dresse la chapelle castrale Sainte-Marie-Madeleine d’Issoudun. Le bâtiment grande étable et les bâtiments en ruine). Les murs sont en moellons de calcaire. Le logement, orienté gouttereau. Un corps de passage central, condamné, divise le bâtiment en deux espaces intérieurs. Au sud, un d’exploitation, le bâtiment désaffecté dans le pré a servi de poulailler. Un mur sépare la ferme et l’espace du
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Le Soudun - Le Soudun - en village - Cadastre : 2015 D 143, 144, 145, 146 1812
    Illustration :
    L'ancien château, son colombier (disparu) et sa ferme (disparue) figurent sur le plan cadastral de Le château de Soudun avant sa reconstruction, carte postale du début du 20e siècle Le château du Soudun après sa réfection (carte postale du milieu du 20e siècle Vue de la maquette du château du Soudun dans le cadre d'un projet de reconstruction des années 1910 Vue du château (donjon) depuis le nord-est. IVR24_20183600709NUCA Vue du château depuis le sud. IVR24_20183600708NUCA Vue de l'entrée principale du château, depuis le sud. IVR24_20183600707NUCA Vue du château depuis le sud-ouest. IVR24_20183600706NUCA Vue de l'étable depuis le nord-ouest. IVR24_20153600406NUCA Vue de l'entrepôt agricole (stockage de grains) depuis le nord. IVR24_20153600405NUCA
  • Pazereux : demeure et ferme
    Pazereux : demeure et ferme Lureuil - Pazereux - isolé - Cadastre : 2015 C 115, 116, 120, 182-186 1812 C 164-169
    Historique :
    Le logis (sans la maison à étage qui a été construite en 1893) est porté sur le plan cadastral de
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    part d'une ferme (non visitée). Le logis comprend une partie en rez-de-chaussée et une partie à un
    Illustration :
    La ferme de Pazereux est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelles C 164 à 169), dans la Vue du logement principal depuis le sud-ouest. IVR24_20163600029NUC2A Vue du logement à étage depuis le sud. IVR24_20163600028NUC2A
  • Montaigu : demeure et ferme
    Montaigu : demeure et ferme Lureuil - Montaigu - isolé - Cadastre : 2015 B 247, 249, 584, 585
    Historique :
    celui de Pouligny, lequel était un fief relevant de la seigneurie de la Forêt (le Blanc) sous l’Ancien est alors agrandie (groupe de bâtiments au nord des communs, le long d’un chemin d’exploitation). Le hangar agricole date du second quart du 20e siècle. Il ne faut pas confondre le Montaigu de Lureuil avec
    Description :
    l’ouest) et d’une ferme, installée en partie dans le prolongement des bâtiments de communs, à l’ouest. La son mur-pignon sud. Le bâtiment nord, plus bas, montre plusieurs oculi en mur gouttereau. Les communs logement d’ouvrier. Le linteau triangulaire de l’entrée de l’écurie porte la date de 1834. Par ailleurs , les deux trous d’envol d’un pigeonnier sont visibles dans le haut de mur. La ferme compte quatre , en tuile mécanique). Dans le prolongement ouest des communs, se trouvent, au sud, des étables, au grand surcroît. Au nord, le long d’un chemin d’exploitation, se dressent un hangar agricole, une grande
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20163600116NUC2A Vue de la maison de notable depuis le sud. IVR24_20163600125NUC2A Vue d'un logement de la ferme et d'étables (moitié ouest des communs nord) depuis le sud Vue des étables (moitié ouest des communs sud) depuis le nord. IVR24_20163600111NUC2A Vue du hangar agricole depuis le sud-ouest. IVR24_20163600114NUC2A Vue de toits à porcs depuis le sud. IVR24_20163600112NUC2A Vue du four en brique dans le fournil effondré. IVR24_20163600118NUC2A
  • Bachelotière : ferme
    Bachelotière : ferme Argenvilliers - La Bachelotière - en écart - Cadastre : 1811 C2 293 à 296 1992 ZH 6, 7
    Historique :
    Le lieu-dit de La Bachelotière est attesté dès 1620 (sous le toponyme de Bachoguerre) comme possession de l'abbaye Saint-Avit de Châteaudun. Au troisième quart du 18e siècle, le hameau prend le nom de "Bacholottière" (sur la carte de Cassini). Parmi les trois bâtiments présents en plan sur le cadastre de 1811 - qui constituent la ferme et qui semblent remonter au 18e siècle - le logis (au sud) a été reconstruit
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3564 à 3 P 3573. Plans cadastraux de 1811/M. le Baron
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    d'une cour ouverte. Au sud, le logis, en rez-de-chaussée, possède des ouvertures en brique. En face, un
    Illustration :
    Bâtiment principal (logis et dépendances), vue générale depuis le nord-est. IVR24_20092800089NUCA
  • Coudray : ferme
    Coudray : ferme La Croix-du-Perche - Le Coudray - isolé - Cadastre : 1814 B1 130, 131 2013 ZH 29
    Historique :
    En 1814, un seul bâtiment figure en plan sur le cadastre. Il semble dater du 18e siècle, comme tendent à le montrer les murs en pan de bois hourdés en terre et la pente de toit importante. Ce bâtiment (très certainement une ferme de type bloc à terre avec logis et dépendances sous le même toit) est
    Observation :
    premier ordre à l’échelle communale. La grange-étable est à mettre en relation avec le bâtiment principal
    Description :
    Coudray comprend trois bâtiments et un hangar, répartis autour d’une cour ouverte. Le bâtiment le plus de la ferme, le second bâtiment abrite le logis. Une laiterie en appentis lui est accolée en façade postérieure au nord. En rez-de-chaussée, le bâtiment possède des murs en terre avec soubassement, maçonnés en sud se trouve le hangar sur poteaux de bois reposant sur des socles maçonnés en brique. Les toits sont
    Localisation :
    La Croix-du-Perche - Le Coudray - isolé - Cadastre : 1814 B1 130, 131 2013 ZH 29
    Illustration :
    Vue générale de la ferme depuis le sud-est. IVR24_20132800380NUC2A Grange-étable, vue générale depuis le sud-est (état en 2010). IVR24_20132800385NUC2A Grange-étable, vue générale depuis le sud-est (état en 2013). IVR24_20132800386NUC2A
  • Bigoureau : ferme 01
    Bigoureau : ferme 01 Lureuil - Le Bigoureau - 2 - en écart - Cadastre : 2015 D 600, 601 1812 D 592
    Historique :
    Des bâtiments sont portés sur le plan cadastral de 1812. L’un d’eux est implanté à l’emplacement du
    Description :
    calcaire) et présentent des accès dans les murs gouttereaux. Le logement se compose de deux bâtiments et en rez-de-chaussée (peut-être à comble à petit surcroît). Le mur de façade s’élève sur un solin de
    Localisation :
    Lureuil - Le Bigoureau - 2 - en écart - Cadastre : 2015 D 600, 601 1812 D 592
    Illustration :
    Le logement de la ferme figure sur le plan cadastral de 1812 (parcelle D 592), dans le haut de Vue du logement depuis le sud-est. IVR24_20163600176NUC2A Vue de la grange (transformée en étable) accolée à la maison, depuis le sud. IVR24_20163600177NUC2A Vue des étables et de l'extension du logement (fenêtre) depuis le nord-ouest Vue de la grange, de l'étable et de l'emplacement de l'ancien four à pain, depuis le sud-est
  • Beauchêne : Ferme
    Beauchêne : Ferme Luzillé - Beauchêne - en écart
    Historique :
    Ferme construite vers 1874-1878 sur les plans de l'architecte Massy de la Chesneraye dont le père "Le recueil d'architecture" de Wulliam et Farge en 1878.
    Description :
    Les divers bâtiments forment un "U" et s'organisent symétriquement autour d'une cour ouverte. Le bâtiment abritant les cuves et le pressoir occupe une position centrale face à l'entrée. Son importance est plus le même usage.
    Annexe :
    Cie, 18 rue de la Perle. - Notice – Trois points ont préoccupé spécialement le constructeur : 1 commodément le but qui lui est assigné. 3) Permettre au chef d’exploitation de surveiller facilement ses divers services.C’est dans cet esprit que le plan a été ainsi disposé. Adoptant la forme rectangulaire , les bâtiments occupent trois faces, un mur ferme complètement la cour sur le quatrième.En entrant dans n’exigeant pas la même quantité de bétail que les fermes proprement dites).Enfin, au fond se trouvent le du pressoir est adossée au mur du fond dans lequel s’ouvre une baie permettant de décharger le raisin directement sur le pressoir. La partie haute des murs de face du pressoir est élevée en briques espacées de . L’exploitation comprend : - Vignes : 30 hectares Terres, pâturages, bâtiments : 20 hectares soit 50 hectares. Le
  • Bessardière : ferme, actuellement maison
    Bessardière : ferme, actuellement maison Néons-sur-Creuse - La Bessardière - 44 - en écart - Cadastre : 2015 A 141, 428 1812 A 328, 329, 330
    Historique :
    Le logement figure peut-être sur le plan cadastral de 1812, mais il semble avoir été reconstruit à la fin du 19e ou du début du 20e siècle, comme le reste de la ferme.
    Description :
    murs gouttereaux. Le logement double, orienté sud-ouest/nord-est, est en rez-de-chaussée ; sa toiture
    Illustration :
    Le logement semble figurer sur le plan cadastral de 1812 (parcelles A 328, 329), dans le centre de Vue du logement depuis le sud-est IVR24_20163600690NUC2A Vue de la grange depuis le sud-ouest IVR24_20163600689NUC2A Vue des anciennes étables depuis le sud-est IVR24_20163600691NUC2A
  • Bourg : ferme (9 rue de la Mairie)
    Bourg : ferme (9 rue de la Mairie) Lureuil - Bourg - 9 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2015 B 406
    Historique :
    » (le fournil ?). Le logement semble avoir été modifié dans la première moitié du 20e siècle. Au milieu du 20e siècle, le four a servi à la fabrication de macarons et de berlingots (information orale).
    Description :
    bâtiments sont partiellement enduits. Le corps principal de bâtiment du logement, aligné à la rue de la forme un retour d’équerre tirant vers l’est. L’accès principal s'effectue par le mur-pignon sud-ouest du
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le nord. IVR24_20153600532NUC2A Vue de la grange depuis le nord-ouest. IVR24_20163600340NUC2A Vue du logement d'ouvriers depuis le sud-ouest. IVR24_20163600341NUC2A Vue des étables depuis le sud. IVR24_20163600342NUC2A Vue du toit à porcs depuis le nord. IVR24_20163600343NUC2A Vue du fournil depuis le nord. IVR24_20163600339NUC2A
  • Bessardière : ferme
    Bessardière : ferme Néons-sur-Creuse - La Bessardière - 45 - en écart - Cadastre : 2015 A 125
    Historique :
    Une ferme, aujourd'hui disparue, est portée sur le plan cadastral de 1812. Les matrices cadastrales
    Illustration :
    Vue de la ferme depuis le nord-est IVR24_20163600680NUC2A Vue de la ferme depuis le nord (voie publique) IVR24_20163600681NUC2A
  • Riaux : ferme 02
    Riaux : ferme 02 Néons-sur-Creuse - Les Riaux - - en écart - Cadastre : 2015 ZL 78
    Description :
    et à toitures, à longs pans, en tuile plate. Les accès sont en murs gouttereaux. Le logement, en rez
    Illustration :
    Vue de la ferme depuis le sud-est IVR24_20163600614NUC2A Vue de la ferme depuis le nord-ouest IVR24_20163600615NUC2A
  • Thais : ferme, actuellement maison de notable
    Thais : ferme, actuellement maison de notable Néons-sur-Creuse - Thais - 8 rue de la Vigne des Sables - en écart - Cadastre : 2015 A 17
    Illustration :
    Vue générale de la maison (depuis le chemin d'accès). IVR24_20163600548NUC2A
  • Champagne : ferme, actuellement maison
    Champagne : ferme, actuellement maison Néons-sur-Creuse - Champagne - 4 - en écart - Cadastre : 2015 A 439
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20163600477NUC2A
  • Petit-Roche : ferme
    Petit-Roche : ferme Néons-sur-Creuse - Petit-Roche - 34-36 - en écart - Cadastre : 2015 C 238, 239, 240 1812 C 1261
    Historique :
    Le logement est porté sur le plan cadastral de 1812. Il a toutefois été remanié à la fin du 19e ou
    Description :
    La ferme se compose d’un logement double et d’une grange. Le logement, orienté nord-sud, est , à longs pans, est en tuile plate. Lucarne et houteaux éclairent les combles. Le contrepoids d’un
    Illustration :
    Le logement est porté sur le plan cadastral de 1812 (parcelle C 1261), dans le centre de l'image Vue du logement depuis le nord IVR24_20163600637NUC2A Vue de la grange depuis le nord-ouest IVR24_20163600635NUC2A
  • Mallet : ferme
    Mallet : ferme Néons-sur-Creuse - Mallet - 6 chemin des Faux Sauniers - en écart - Cadastre : 2015 D 87 1812 D 187, 199
    Historique :
    Le logement et le cellier-chai figurent sur le plan cadastral de 1812. Le cellier-chai est peut -être antérieur au début du 19e siècle. Le reste de la ferme date certainement de la fin du 19e siècle
    Description :
    retour d’équerre, une étable et un cellier (également chai). Le logement, enduit, est en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Le logement et le cellier-chai sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles D 187 et 199 ), dans le haut de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). IVR24_20153600041NUC2A Vue de l'étable (au centre) et du cellier/chai (à gauche) depuis le sud-est. IVR24_20163600870NUC2A
1 2 3 4 Suivant