Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 36 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Historique :
    Plessis-lès-Tours. les terres de leur résidence au Plessis, le couvent conserve un bâtiment des 17e siècle et 18e siècle . Chapelle inachevée construite d'après les plans de Charles et Gustave Guérin dans la 2e moitié du 19e
    Référence documentaire :
    . Extraite de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail Riche (Indre-et-Loire). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. Tours : Société archéologique Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée. Par Louis Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de Carte de Tours et de ses environs. Document levé topographiquement à 6 lignes pour cent toises la ville de Tours. Bruxelles : Éditions Culture et Civilisation, 1976. (Réédition du texte de 1873 Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée, 1699
    Précisions sur la protection :
    dite " levée du Cher " ; les sols de l'emprise du couvent à l'intérieur de son mur d'enceinte, y
    Titre courant :
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Illustration :
    Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis-les-Tours, dessiné du costé de l'entrée, 1699 (Société Les Minimes vers 1755 IVR24_20153700004NUC Les Minimes sur une carte de 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417) IVR24_19783700125P Les Minimes et le Plessis sur le cadastre de 1808, le bâti actuel et les réseaux en superposition L'enclos des Minimes : les jardins potagers IVR24_20153700049NUCA Les Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700063NUCA
  • Razay : château de Razay
    Razay : château de Razay Céré-la-Ronde - Razay - isolé - Cadastre : 1826 E3 270, 274 2009 OE 485
    Référence documentaire :
    MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine. Cinquième série. Chambray-lès-Tours : C.L.D, 1982, pp.37
    Description :
    logis, dont les pignons sont orientés sur cour et jardin, accolé perpendiculairement. Un corps de logis de cinq travées rejoint une tour de plan carré accolée à un autre logis dont les pignons sont
    Illustration :
    -Loire, Tours, 3 P). IVR24_20103700779NUCA
  • Médaillier et médailles
    Médaillier et médailles Château-Renault
    Inscriptions & marques :
    , Pantin, Paris, Rochefort-sur-Mer, La Roche-sur-Yon, Les Sables d’Olonne, Tours, Vendôme (sur les déroulés les concours musicaux : Amboise, Biarritz, Bordeaux, Châteaudun, Châtellerault, Dourdan, Granville , 1893, 1903" (sur les médailles).
    Historique :
    Les médailles portées par le médaillier sont datées entre 1876 et 1903 et ont été remportées par la
    Représentations :
    Etoile à cinq branches (sur la toile). Lyre (médailles). Armoiries de villes (sur les médailles ). Allégorie de la République (sur les médailles). Muses (sur les médailles). Feuilles de laurier (sur les médailles). Feuilles de chêne (sur les médailles).
  • Verrière : Sainte Marguerite reine d’Écosse occupée de l'éducation de ses enfants et du soin des pauvres. (baie n°4)
    Verrière : Sainte Marguerite reine d’Écosse occupée de l'éducation de ses enfants et du soin des pauvres. (baie n°4) Francueil - Bourg - en village
    Historique :
    Les baies 3 et 4 sont signées A. Clément de Saint-Michel, Chédigny, Indre-et-Loire. Elles furent
    Représentations :
    réalisée dans l’atelier Jules Fournier à Tours en 1876 avec la collaboration d’Armand Clément qui reprend donc ici un thème traité neuf ans plus tôt, en modifiant les personnages qui accompagnent sainte Marguerite et en modernisant le costume du jeune homme qui distribue les pains.
  • Service de pose de première pierre
    Service de pose de première pierre Tours - place Saint-Eloi - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    cérémonies officielles de pose de première pierre : celle du nouvel Hôtel de Ville de Tours le 25 mai 1896 archives municipales de Tours.
    Référence documentaire :
    Photogr. pos. n. et b., 29 mai 1954. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 472 W 2). (cf AC Tours. 1 I Police locale. Inaugurations et poses de premières pierres, 1878-1980. AC Tours. 2 OB 1. Truelle. AC Tours. 2 OB 2. Auge. AC Tours. 2 OB 3. Marteau. AC Tours. 472 W 2. Pose de la première pierre de la bibliothèque municipale, 1954-1959. Tours] / Auteur inconnu. [29 mai 1954]. 1 photogr. pos. : n. et b. (AC Tours. 472 W 2). M. André Marie à Tours..., La Nouvelle République, 31 mai 1954.
    Canton :
    Tours-Centre
    Localisation :
    Tours - place Saint-Eloi - en ville
    Annexe :
    Transcription des inscriptions gravées sur les objets du service : Auge "VILLE DE TOURS / AUGE NOUVEL HOTEL DE VILLE / LE 25 MAI 1896" "VILLE DE TOURS / AUGE AYANT SERVI / A MR VINCENT AURIOL " Marteau "VILLE DE TOURS / MARTEAU AYANT SERVI / A MR FELIX FAURE / PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE / POUR LA POSE DE LA PREMIERE PIERRE / DU NOUVEL HOTEL DE VILLE / LE 25 MAI 1896" "VILLE DE TOURS / MARTEAU AYANT ILOT RUE NATIONALE / LE 7 MAI 1949" Truelle "VILLE DE TOURS / TRUELLE AYANT SERVI / A MR FELIX FAURE " "VILLE DE TOURS / TRUELLE AYANT SERVI / A MR VINCENT AURIOL / PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE / POUR LA POSE
    Illustration :
    . (archives municipales de Tours, 472 W 2). IVR24_20103700259NUCA
  • Bourg : maison (8 rue Lucien-Arnoult)
    Bourg : maison (8 rue Lucien-Arnoult) Vernou-sur-Brenne - 8 rue Lucien-Arnoult - en ville - Cadastre : 1817 F 198 2009 AN 153
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2860. Registre présentant les augmentations et diminutions survenues portées sur les matrices cadastrales. 1827-1914. RAFFET, Paul. Compositions et Dessins de Paul Raffet. Document manuscrit présentant les oeuvres de l'architecte Paul Raffet, 101p. [1881-1900...]. (Société archéologique de Touraine, Tours). RAFFET, Paul . Compositions et Dessins de Paul Raffet. Document manuscrit présentant les oeuvres de l'architecte Paul Raffet , 101p. [1881-1900...]. (Société archéologique de Touraine, Tours).
    Représentations :
    Les chaînes d'angles sont recouvertes d'un parement à bossages continus en table. La lucarne . Les baies situées au premier étage sont surmontées de plates-bandes à clef passante et pendante. Le
  • Bourg : mairie, école (rue du Commerce)
    Bourg : mairie, école (rue du Commerce) Courçay - rue du Commerce - en village - Cadastre : 2019 C1 1048 ; 2383
    Historique :
    L'architecte Paul Raffet propose le 26 mars 1878 les plans d'une mairie-bibliothèque-école pour
    Description :
    triangulaire, en légère saillie par rapport aux ailes latérales construites en moellons enduits. Les façades de gauche) et celle des filles (à droite) sont rythmées chacune par trois travées. Les salles de classe sont
    Illustration :
    d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700024NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700025NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700026NUCA . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700027NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700028NUCA Plan général de Courçay où les nouveaux bâtiments sont teintés en rouge. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700029NUCA Projet de deux maisons d'école. Plan général du rez-de-chaussée. Dressé à Tours le 26 mars 1878 par Paul Raffet, architecte. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700030NUCA Projet de deux maisons d'école. Plan général du rez-de-chaussée. Dressé à Tours le 26 mars 1878 par
  • Bourg : écoles, hospice, halle (rue Victor-Hugo)
    Bourg : écoles, hospice, halle (rue Victor-Hugo) Vernou-sur-Brenne - rue Victor-Hugo - en ville - Cadastre : 2009 AN 158
    Historique :
    une salle de classe pour les filles. Suite aux inondations des 21, 22 et 29 octobre 1846, le logement en 1864 ; les travaux sont réceptionnés en 1869. Les bâtiments longent l'actuelle rue Saint-Vincent . Le conseil municipal approuve, le 17 novembre 1873, les plans et devis pour la salle de l'école des garçons et de l'école des filles établis par Jousset architecte à Tours (non réalisé). En 1875, Jousset la mairie et des écoles. Ce projet est accepté et les travaux achevés en 1877. Il consiste en du salon des soeurs au rez-de-chaussée de l'hospice (les soeurs reçoivent en échange la pièce qui servait de deuxième salle de classe pour les filles), l'établissement d'une salle d'asile dans l'ancienne qu'un seul et même espace. En 1880, suite à une pétition signée par les habitants de plusieurs hameaux vallée de Cousse. En 1888-1889, un projet de construction de préau de Paul Raffet, architecte à Tours Centenaire). L'hospice fonctionne jusque dans les années 1940. En 1948, le conseil municipal décide
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2860. Registre présentant les augmentations et diminutions survenues portées sur les matrices cadastrales. 1827-1914. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Description :
    centre de la façade, et de chaque côté une baie à croisée est ouverte, toutes les trois étant surmontées . Les bâtiments de l'école des filles sont en moellon enduit, côté rue, et moellon enduit et pierre de
    Illustration :
    Projet d'édification d'une salle d'asile pour les deux sexes et d'une salle pour les filles (non Projet d'édification d'une salle d'asile pour les deux sexes et d'une salle pour les filles (non Projet d'édification d'une salle d'asile pour les deux sexes et d'une salle pour les filles (non Projet d'édification d'une salle d'asile pour les deux sexes et d'une salle pour les filles (non Projet d'édification d'une nouvelle salle d'école pour les filles. Coupe horizontale du rez-de Projet d'édification d'une nouvelle salle d'école pour les filles. Coupe horizontale du premier Projet d'édification d'une nouvelle salle d'école pour les filles. Élévation de la façade de Projet d'édification d'une nouvelle salle d'école pour les filles. Élévation du pignon de l'hospice Projet d'édification d'une nouvelle salle d'école pour les filles. Extrait du plan des Projet d'édification d'une nouvelle salle d'école pour les filles. Élévation de la façade des
  • Tours : monument, La Touraine couronnant ses enfants, Bretonneau, Velpeau, Trousseau (détruit)
    Tours : monument, La Touraine couronnant ses enfants, Bretonneau, Velpeau, Trousseau (détruit) Tours - place François Sicard - en ville
    Inscriptions & marques :
    F Sicard 86 (sur le médaillon de Trousseau). Noms des médecins sur les médaillons.
    Historique :
    En 1886, l'Association des médecins d'Indre-et-Loire demande à la ville de Tours d'ériger un La Touraine fondue. Les trois médaillons représentant les médecins, à l'origine scellés sur le piédestal, sont enlevés, ils sont conservés actuellement dans le hall de la faculté de médecine de Tours.
    Référence documentaire :
    Velpeau - Discours prononcé à Tours le 30 octobre 1887, par J.C. Félix Guyon, professeur à la faculté de médecine de Paris, à l'inauguration du monument élevé par les soins de l'association médicale
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    de Lussac-les-Châteaux (Vienne) orné de trois médaillons en bronze, dont deux fondus ensemble.
    Localisation :
    Tours - place François Sicard - en ville
    Titre courant :
    Tours : monument, La Touraine couronnant ses enfants, Bretonneau, Velpeau, Trousseau (détruit)
    Dimension :
    d 109.0 centimètre les deux médaillons reliés
    États conservations :
    Médaillons : altération chromatique de la matière, traces d'oxydation sur les parties abritées.
    Illustration :
    Les trois médaillons. IVR24_20123701353NUC4A
  • Bourg : école de garçons, mairie, actuellement école élémentaire publique
    Bourg : école de garçons, mairie, actuellement école élémentaire publique Céré-la-Ronde - Bourg - 4 rue Rabelais - en village - Cadastre : 2009 OC 132
    Historique :
    académique dénonce les insuffisances de l'école de garçons de Céré et demande l'installation d'une deuxième nouvelle mairie est construite le long de l'actuelle rue Rabelais en 1934. Les locaux de l'école de garçons
    Description :
    surplomb et en contrebas du cimetière. Elle est bâtie en moellons enduits ; les arêtes des murs gouttereaux sont soulignées en pierre de taille ainsi que les encadrements des baies en plein cintre du rez-de
    Illustration :
    Plan du bourg de Céré avec les deux écoles, par J. Collin, 1879. (Archives départementales d'Indre -et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700077NUCA
  • Chaire à prêcher
    Chaire à prêcher Vernou-sur-Brenne
    Historique :
    En 1792, Nicolas Bredon, curé de Vernou, achète la chaire de l'église Saint-Etienne de Tours et
    Référence documentaire :
    : procès-verbaux de notification des opérations signés ou non par les curés, desservants ou présidents des HURON, Nicolas. L'église de la Sainte-Trinité de Vernou-sur-Brenne. Tours : Ecclésia, 1991.
  • Tours : maquette de la statue La Touraine couronnant ses enfants
    Tours : maquette de la statue La Touraine couronnant ses enfants Tours - 18 place François Sicard - en ville
    Historique :
    Ce plâtre à échelle d'exécution, daté de 1886, donné par François Sicard à la ville de Tours et
    Référence documentaire :
    Velpeau - Discours prononcé à Tours le 30 octobre 1887, par J.C. Félix Guyon, professeur à la faculté de médecine de Paris, à l'inauguration du monument élevé par les soins de l'association médicale
    Localisation :
    Tours - 18 place François Sicard - en ville
    Titre courant :
    Tours : maquette de la statue La Touraine couronnant ses enfants
  • Bourg : mairie (1 rue Anatole-France)
    Bourg : mairie (1 rue Anatole-France) Vernou-sur-Brenne - 1 rue Anatole-France - en ville - Cadastre : 2009 AN 158
    Historique :
    d'après les plans de Bernard Guérin, architecte à Tours. Ces plans sont cités mais n'ont pas été retrouvés , débutent les travaux d'un "ensemble de constructions communales" composé d'une halle, d'une mairie, d'une école et d'un hospice. Les travaux sont exécutés par Châtain, entrepreneur de travaux publics à Vernou architecte à Tours, prévoyant la construction et la restauration de la salle d'asile, de la mairie et des écoles est accepté. Les travaux extérieurs sont achevés en 1877. L'étage situé au-dessus de la halle est les pavillons de chaque côté. Les bâtiments longeant les rues Victor-Hugo et Saint-Vincent accueillent
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2860. Registre présentant les augmentations et diminutions survenues portées sur les matrices cadastrales. 1827-1914. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Description :
    inscrite sous les trois fenêtres centrales.
  • Étoile : château dit de l’Étoile
    Étoile : château dit de l’Étoile Vernou-sur-Brenne - L'Étoile - chemin du Clos à l'Étoile - en ville - Cadastre : 1817 G 3446 2009 AL 209
    Historique :
    servi pour la construction de la cathédrale de Tours, les pierres étant acheminées par la Cisse
    Référence documentaire :
    DUBREUIL-CHAMBARDEL, Louis. Les cadrans solaires tourangeaux. Mémoire de la Société Archéologique JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Représentations :
    Les consoles des balcons sont ornées de fruits sculptés.
    Description :
    ionique. L'ensemble est orné d'un cordon et d'une corniche à modillons. Les lettres "L" et "E" (pour
  • Bourg : mairie-école actuellement mairie (3 place Marcel Habert)
    Bourg : mairie-école actuellement mairie (3 place Marcel Habert) Saint-Martin-le-Beau - - 3 place Marcel Habert - Cadastre : 2015 AI 0157
    Historique :
    initialement été dévolus à ces fonctions. En 1860, la commune envisage de clôturer la place publique devant les . Il prévoit un bâtiment central élevé d’un étage carré, abritant les logements de l’instituteur et de l’institutrice, ainsi qu’une salle de mairie à l’étage. Les salles de classe, en rez-de-chaussée, prennent place bâtiments, l’un pour la mairie et les logements sur deux niveaux, l’autre pour deux salles de classes en rez -chaussée destinée à entreposer les archives. Ce projet a été exécuté. Les locaux abritent encore de nos jours la mairie, mais plus les écoles. En 1893 la commune souhaite agrandir l’école et retient la
    Description :
    par des pilastres à bossage. Les deux niveaux sont séparés par un bandeau mouluré, auquel la corniche
    Illustration :
    Briau architecte, 11 mai 1861 ; non réalisé. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O Alexandre Briau, architecte, 11 mai 1861 ; non réalisé. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 -et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700006NUCA -Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700007NUCA , Tours, 2 O). IVR24_20123700008NUCA neuves. Par Gustave Guérin architecte, 25 avril 1864. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours architecte, 25 avril 1864. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700011NUCA Guérin architecte, 25 avril 1864. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O Projet d'une maison d'école pour garçons et filles et d'une mairie. Coupe sur les classes ; coupe départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700015NUCA
  • Cale dite cale abreuvoir simple de Gaillon (port de Langeais)
    Cale dite cale abreuvoir simple de Gaillon (port de Langeais) Langeais - Gaillon - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Référence documentaire :
    de l'équipement, Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113702048NUCA).
    Illustration :
    Plan des rives de la Loire par l'ingénieur topographe Jarre, 1922, détail sur les abords du pont suspendu de Langeais. (direction départementale de l'équipement, Tours). IVR24_20113702048NUCA
  • Tours : monument au général Meusnier
    Tours : monument au général Meusnier Tours - rue Robert Salengro - en ville
    Historique :
    par la ville de Tours en 1888. Un premier monument est réalisé et placé place de la Victoire. Lors de
    Référence documentaire :
    président du Conseil pour l'inauguration du monument au général Meusnier à Tours. 29 juillet 1888. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 1 M 412. Plan du banquet organisé dans les cours de la préfecture pour l'inauguration du monument au général Meusnier à Tours. 29 juillet 1888.
    Canton :
    Tours-Centre
    Localisation :
    Tours - rue Robert Salengro - en ville
    Titre courant :
    Tours : monument au général Meusnier
    Illustration :
    Plan du banquet organisé dans les cours de la Préfecture pour l'inauguration du premier monument en
  • Montpoupon : château de Montpoupon
    Montpoupon : château de Montpoupon Céré-la-Ronde - Montpoupon - en écart - Cadastre : 2010 OE 376
    Historique :
    L'établissement d'une tribu germanique, les Poppo, au IXe siècle, serait à l'origine du nom de époque date également le chemin de ronde dont les mâchicoulis en pierre de taille portent un décor de . Les Prie, fidèles aux Valois, reçoivent des charges importantes, notamment Aymar de Prie, grand maître Montpoupon comprend à cette époque 420 ha d'un seul tenant. Les Tristan font démolir la tour d'escalier en vis du corps de logis, modifient les fenêtres à meneaux et font installer des plafonds sous les tour d’angle. Les murs d'enceinte, vraisemblablement démantelés à la Révolution, ont été partiellement remontés au XIXe siècle, tels qu'on les voit de nos jours. Le 8 octobre 1836, Lancelot Granier de Farville châtelet d'entrée et fait construire les grands communs actuels, qui englobent un colombier préexistant . En 1857, les anciens bâtiments de la basse-cour sont démolis lors de l'acquisition de Montpoupon par
    Référence documentaire :
    et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1880. VACQUIER, Jules. Les anciens châteaux de de France. La Touraine. Paris : F. Contet éditeur, 1928. Deux cents châteaux et gentilhommières d'Indre-et-Loire, Tours 1934/ Reillé, Karl (dessinateur ). Reproduction d'une illustration à l'aquarelle. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours). , Jules. Les anciens châteaux de France : la Touraine. Paris : F. Contet, 1928.
    Description :
    Le site est implanté au confluent de deux vallées déterminées par les ruisseaux de l’Aigremont et , chapiteaux et agrafes caractéristiques de la première Renaissance. Sous la première figurent les armes des et est couronné par un chemin de ronde dont les mâchicoulis en pierre de taille portent un décor de partent les vestiges des murs qui la reliaient au châtelet et au logis. Dans la cour, le puits provient
    Illustration :
    , Tours). IVR24_20093700331NUCA : VACQUIER, Jules. Les anciens châteaux de France : la Touraine. Paris : F. Contet, 1928 Vue d'ensemble. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours). IVR24_19793700610Z Les communs et la partie supérieure du pigeonnier, vue prise du sud-ouest. IVR24_20083700466NUCA
  • Guignaudrie : ferme
    Guignaudrie : ferme Cigogné - La Guignaudrie - en écart - Cadastre : 1823 E2 619 à 622
    Historique :
    . Les maisons ont connu d'importantes transformations au 19e siècle. Le fronton d'une lucarne porte la
    Description :
    Moyen Age. Cependant, les aménagements réalisés ne permettent plus d'établir avec certitude une datation . Les vestiges d'un four à pain indépendant sont visibles dans le jardin.
    Illustration :
    , Tours). IVR24_20103700751NUCA Vestiges d'un ancien logis en fond de cour avec les fragments d'une cheminée. IVR24_20103700644NUCA
  • Tours : groupe sculpté, Faune jouant avec une panthère
    Tours : groupe sculpté, Faune jouant avec une panthère Tours - 18 place François Sicard - en ville
    Historique :
    attribué en 1881 à la ville de Tours, où il est déposé en 1885. Sa version en bronze datant de 1897 est exposée dans les jardins du Palais Galliera à Paris.
    Localisation :
    Tours - 18 place François Sicard - en ville
    Titre courant :
    Tours : groupe sculpté, Faune jouant avec une panthère