Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 608 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison de notable (rue de la Mairie)
    Maison de notable (rue de la Mairie) La Riche - 45 rue de la Mairie - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La maison et ses parties constituantes datent probablement de la fin du 19e siècle.
    Observation :
    Inscription: Plaque commémorative adossée au pilier droite de la clôture de la maison, côté rue : "A la mémoire de Louis Berthomeau tué par les allemands le 19 août 1940".
    Description :
    Maison de notable située rue de la Mairie à mi-distance entre l'église Sainte-Anne et le quartier Sainte-Anne. Elle se distingue par la qualité de son architecture et par son intégrité, à l'exception notable de sa remise qui a été aliénée. Les volumes de la maison et le soin apporté à son décor (taille de pierre, ferronnerie...) la distinguent d'autres maisons de maître du quartier Sainte-Anne. Le décor appareillé des fenêtres et de la lucarne centrale ou encore la présence des souches de cheminée originelles
    Localisation :
    La Riche - 45 rue de la Mairie - en ville
    Titre courant :
    Maison de notable (rue de la Mairie)
    Aires d'études :
    La Riche
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    . Chapelle inachevée construite d'après les plans de Charles et Gustave Guérin dans la 2e moitié du 19e
    Référence documentaire :
    Riche (Indre-et-Loire). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. Tours : Société archéologique La Riche, plan cadastral napoléonien. 1808. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 GUIOT, Thibaut, CREUSILLET, Marie-France. Résultats des fouilles de la "Z.A.C. des Minimes" à La p. 554 RANJARD, Robert. La Touraine archéologique ; Guide du touriste en Indre et Loire. Mayenne Doudan (?), [1699], dessin de la collection de Gaignières. Accès Internet : Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de la ville de Tours. Bruxelles : Éditions Culture et Civilisation, 1976. (Réédition du texte de 1873
    Précisions sur la protection :
    La chapelle néo-gothique édifiée au-dessus du tombeau de Saint-François de Paule ; le bâtiment conventuel du 17e siècle ; la tour octogonale en pierre, du 17e siècle, située au bord de la voie communale
    Localisation :
    La Riche - Saint-François - en écart
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    L'enclos des Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700052NUCA Les Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700063NUCA
  • Verrière représentant la Vierge à l'Enfant
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant Saint-Martin-de-Lamps - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière représente la Vierge à l'Enfant sur un fond damassé bleu-vert, surmontée d'un riche
    Titre courant :
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant
  • Verrière représentant la vie de sainte Solange
    Verrière représentant la vie de sainte Solange Saint-Benoît-du-Sault - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière de style archéologique présente un riche décor de rinceaux multicolores portant deux quadrilobes, qui comportent des scènes illustrant la vie de sainte Solange : - sainte Solange en prière
    Titre courant :
    Verrière représentant la vie de sainte Solange
  • Verrière représentant la vie de saint Benoît
    Verrière représentant la vie de saint Benoît Saint-Benoît-du-Sault - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière de style archéologique présente un riche décor de rinceaux multicolores portant deux quadrilobes et, dans la partie médiane, deux demi quadrilobes, comportant des scènes illustrant la vie de ) ; - la mort de saint Benoît lors d'une célébration de l'Eucharistie, près du tombeau ouvert de sa soeur
    Titre courant :
    Verrière représentant la vie de saint Benoît
  • Verrière représentant le cycle de la Résurrection du Christ
    Verrière représentant le cycle de la Résurrection du Christ Vatan - en village
    Historique :
    éléments issus des vitraux commandés après la reconstruction du choeur par le Chanoine Dubreuil, en 1537.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière présente un cycle de la Résurrection du Christ, composé de la résurrection , l'apparition aux saintes femmes, l'incrédulité de saint Thomas, la remise des clés du Royaume à saint Pierre , l'Ascension et, enfin, le Christ trônant entre la Vierge et saint Jean-Baptiste, accompagnés des saints et saintes du paradis. Le tympan est occupé par un riche décor de rinceaux de style néo-Renaissance
    Titre courant :
    Verrière représentant le cycle de la Résurrection du Christ
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la baie 102 : cycle de la Résurrection du Christ. IVR24_20113600475NUC4A Vatan, église Saint-Laurian, baie 102 : la Résurrection du Christ. IVR24_20093603011NUCA Vatan, église Saint-Laurian, baie 102 (détail) : la Résurrection. IVR24_20093603013NUCA Vatan, église Saint-Laurian, baie 102 (détail) : la remise des clés du Royaume à saint Pierre
  • Verrière représentant la vie de saint Jean-Baptiste
    Verrière représentant la vie de saint Jean-Baptiste Saint-Benoît-du-Sault - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière de style archéologique présente un riche décor de rinceaux multicolores portant deux quadrilobes, qui comportent des scènes illustrant la vie de saint Jean-Baptiste : - le Baptême du Christ (fig . 2) ; - la Décollation de saint Jean-Baptiste (fig. 3).
    Titre courant :
    Verrière représentant la vie de saint Jean-Baptiste
  • Verrière représentant la Vierge à l'Enfant, sainte Elisabeth et saint Jean-Baptiste
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant, sainte Elisabeth et saint Jean-Baptiste Chaillac - en village
    Historique :
    Élisabeth de Lauzon, dont la famille est propriétaire du château de la Bernarderie (commune de Chaillac).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière représente la Vierge à l'Enfant, et sainte Élisabeth accompagnée de saint Jean -Baptiste enfant, chacune située dans une lancette de la verrière, en pied sous un décor d'architecture et sur un fond damassé rouge. Les trois quadrilobes qui ajourent le tympan présentent un riche décor de
    Titre courant :
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant, sainte Elisabeth et saint Jean-Baptiste
  • Verrière représentant la vie de la Vierge
    Verrière représentant la vie de la Vierge Levroux - en village
    Historique :
    cohérent, notamment grâce à l'adoption du style archéologique (les vitraux de la cathédrale de Bourges
    Représentations :
    vie de la Vierge couronnement de la Vierge
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    , portant cinq quadrilobes superposés dans lesquels sont figurés des épisodes de la vie de la Vierge, de bas en haut : la Présentation de Marie au Temple, l'Annonciation, la Présentation de Jésus, la Montée au Calvaire, le Couronnement de la Vierge.
    Titre courant :
    Verrière représentant la vie de la Vierge
    Illustration :
    Levroux, église Saint-Sylvain, baie 1 : la vie de la Vierge. IVR24_20093601578NUCA Levroux, église Saint-Sylvain, baie 1 (détail) : la Présentation de Marie au Temple Levroux, église Saint-Sylvain, baie 1 (détail) : la Présentation de Jésus au Temple Levroux, église Saint-Sylvain, baie 1 (détail) : la Montée au Calvaire. IVR24_20093601582NUCA Levroux, église Saint-Sylvain, baie 1 (détail) : le Couronnement de la Vierge
  • Verrière représentant la Vie de la Vierge
    Verrière représentant la Vie de la Vierge Valençay - en village
    Représentations :
    vie de la Vierge couronnement de la Vierge
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ce vitrail de style archéologique figure, dans trois mandorles superposées, la naissance de la
    Titre courant :
    Verrière représentant la Vie de la Vierge
    Illustration :
    Valençay, église St-Martin, baie 0 : Vie de la Vierge. IVR24_20093601307NUCA Valençay, église St-Martin : baie 0 (détail) : Couronnement de la Vierge. IVR24_20093601308NUCA
  • Issoudun : statue, La République
    Issoudun : statue, La République Issoudun - place de la Libération - en ville
    Inscriptions & marques :
    Marque de fondeur : MAURICE DENONVILLIERS /SERMAIZE-SUR-SAULX/PARIS" (sur la plinthe droite ). Plaque dédicace placée après la Seconde guerre mondiale portant les noms de maquisards tués.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Issoudun, place des marchés (actuelle place du 10-juin-1944) pour commémorer le centenaire de la Révolution . La statue de la République par Jean-François Soitoux constitue une édition de 1891 de celle qui lui fut commandée en 1848 par la Seconde République et maintenant exposée quai Malaquais à Paris. La fontaine complète est ensuite déplacée rue de l'Étape-au-vin (actuelle place de la Libération) puis démantelée en 1936, ne laissant au dernier emplacement que la statue sur son socle. Les lions assis, exécutés , essentiellement dans le sud de la France.
    Représentations :
    La figure de la République en pied, couronnée de feuilles de chêne, tient une épée de la main
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Placée au centre d'un bassin quadrilobé en pierre, la fontaine monumentale était constituée d'un piédestal central orné de têtes de lion, accosté de deux lions assis et portant une statue de la République
    Localisation :
    Issoudun - place de la Libération - en ville
    Titre courant :
    Issoudun : statue, La République
    Dimension :
    la 150.0 centimètre socle la 127.0 centimètre longueur d'un lion
    États conservations :
    altération de l'épaisseur de la matière l'Occupation par la société des usines du Pied-Selle à Fumay (08). L'état général des lions est moyen. Sont
    Dates :
    1891 porte la date
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la statue de trois quarts gauche. IVR24_20123600855NUC4A Vue d'ensemble de la statue de face. IVR24_20123600854NUC4A Vue d'ensemble de la statue de trois quarts arrière. IVR24_20123600857NUC4A Vue d'ensemble de la statue de trois quarts gauche. IVR24_20123600856NUC4A Vue d'ensemble de la statue de trois quarts arrière. IVR24_20123600858NUC4A Détail des attributs du côté gauche de la statue (couronne brisée, faisceau surmonté d'une couronne de chêne) et de la marque de fondeur sur la plinthe droite : "MAURICE DENONVILLIERS/ SERMAIZE-SUR Détail des attributs du côté droit de la statue (triangle de l'égalité, ruche, presse d'imprimerie Vue d'ensemble du piédestal. Sur la plinthe en bas, plaque portant la date d'inauguration : "14 Vue d'ensemble de la fontaine avec les deux lions (place du 10-juin-1944). IVR24_20123600700NUC4A
  • Verrière représentant la Crucifixion
    Verrière représentant la Crucifixion Châteauroux - rue Amiral Ribourt - en ville
    Historique :
    déambulatoire, le transept, la nef et la crypte de l'église Notre-Dame.
    Statut :
    propriété de la commune
    Emplacement dans l'édifice :
    absidiole de la 6eme chapelle sud
    Titre courant :
    Verrière représentant la Crucifixion
    Illustration :
    Châteauroux, église Notre-Dame, baie 38 : la Crucifixion. IVR24_20093602151NUCA
  • La Carlière, ferme
    La Carlière, ferme Néons-sur-Creuse - Carlière (la) - 10 - en écart - Cadastre : 2015 ZH 40, 41, 42 1812 D 1728, 1729
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    en mur-pignon, elle a certainement été élargie à la fin du 19e siècle (ou plus récemment). La ferme
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse, terminé en 1812, sous la direction de
    Description :
    La ferme à cour ouverte compte trois bâtiments principaux : un logement, une grange et une étable en rez-de-chaussée à comble à grand surcroît. La façade principale, sans travées, présente une organisation en symétrie axiale. La toiture, à longs pans et à croupes, est en ardoise. L’une des deux lucarnes à fronton porte une date (1904). Au sud de la cour, se dresse une grande grange-étable à accès en mur gouttereau. Elle est à enduit partiel et couverte de tuiles plates. La toiture se prolonge sur un mur-pignon oriental (après l’agrandissement du bâtiment). Un logement secondaire, à l’est de la cour , est mitoyen des bâtiments de la ferme voisine. Il possède des accès en mur-pignon et en gouttereau. Le bâtiment abrite également un four. Une étable (à vaches et à chevaux) se dresse à l’ouest de la cour. Elle parpaings de béton. Son toit est en ardoise. La ferme possède un portail à piliers.
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Carlière (la) - 10 - en écart - Cadastre : 2015 ZH 40, 41, 42 1812 D 1728, 1729
    Titre courant :
    La Carlière, ferme
    Dates :
    1904 porte la date
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    La grange (ultérieurement modifiée) semble représentée sur le plan cadastral de 1812 (parcelles D Vue de la grange depuis le nord IVR24_20163600768NUC2A Vue de la grange depuis le sud-est IVR24_20163600772NUC2A Vue de la lucarne du logement portant une date (1904) IVR24_20163600767NUC2A
  • La Carlière, ferme
    La Carlière, ferme Néons-sur-Creuse - Carlière (la) - 9 - en écart - Cadastre : 2015 ZH 47 1812 D 1826
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    la cour actuelle, a été détruit à la fin du 20e siècle de même que les toits à porcs qui s’élevaient à l’est de la grange. Cette dernière figure sur le plan de 1812 mais elle a été vraisemblablement été reconstruite à la fin du 19e ou au début du 20e siècle comme le reste de la ferme actuelle. Le corps principal du logement (peut-être à l’origine double) porte la date de 1893 (lucarne), son aile
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse, terminé en 1812, sous la direction de
    Description :
    La ferme à cour ouverte comprend trois bâtiments principaux : un logement, une grange et une étable . Le logement, au nord de la cour, est enduit et en rez-de-chaussée à comble à surcroît. Son entrée se trouve dans le mur gouttereau. Sa façade symétrique suggére l’existence d'un logement double. La toiture faitage. Deux lucarnes à fronton bombé et denticulé (l’une portant la date 1893) éclairent les combles de pierres tailles et de briques alternées. La toiture comprend une lucarne à fronton ( datée de 1927). La grange, au sud-ouest de la cour, est partiellement enduite et à accès en mur gouttereau. La partiellement enduite et couverte avec de la tuile plate. Un puits à manivelle se trouve près du logement.
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Carlière (la) - 9 - en écart - Cadastre : 2015 ZH 47 1812 D 1826
    Titre courant :
    La Carlière, ferme
    Dates :
    1893 porte la date 1927 porte la date
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    ), dans la droite de l'image. IVR24_20153600030NUC2A Vue de la grange depuis le nord IVR24_20163600780NUC2A Vue de l'élévation sud de la grange depuis le sud-est IVR24_20163600782NUC2A Vue de la lucarne portant une date (1893) située dans le versant ouest de la toiture du logement
  • Verrière représentant la Crucifixion
    Verrière représentant la Crucifixion Châteauroux - rue Grande - en ville
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière se présente sous la forme d'un tableau central où figure le Christ en croix, entouré de Marie et de Jean. Au bas de la représentation sont inscrits les mots du Christ envers Jean : "Ecce
    Titre courant :
    Verrière représentant la Crucifixion
    États conservations :
    Une pièce de verre au niveau du bas de la croix est cassée.
    Illustration :
    Châteauroux, église Saint-Martial, baie 10 : la Crucifixion. IVR24_20093602192NUCA
  • La Bessardière, ferme
    La Bessardière, ferme Néons-sur-Creuse - Bessardière (la) - 15 - en écart - Cadastre : 2015 A 156, 157, 158, 382 1812 A 286, 289
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    siècle du début du 19e siècle. Il a été modifié dès la fin du 19e siècle (peut-être en 1888, selon les matrices cadastrales). Le reste de la ferme date de cette période ou du début du 20e siècle.
    Observation :
    Observations réalisées depuis la voie publique
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse, terminé en 1812, sous la direction de
    Description :
    La ferme compte trois bâtiments dispersés : un logement, une grange-étable, une étable. Ils sont , est en rez-de-chaussée. La fenêtre dans son mur-pignon sud pourrait être une ancienne entrée réduite . Dans la même élévation, un possible contrepoids de corbeau de cheminée est visible. Une petite baie à logement, se dresse la grange-étable, au sud, des étables. L’une partage le même bâtiment que la grange de la propriété voisine (cf. dossier IA 36010176). Enfin, un cellier (ou petite étable) en appentis se
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bessardière (la) - 15 - en écart - Cadastre : 2015 A 156, 157, 158, 382 1812 A
    Titre courant :
    La Bessardière, ferme
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la grange et de l'étable depuis le sud IVR24_20163600705NUC2A Vue des étables situées au sud de la cour, depuis l'ouest IVR24_20163600708NUC2A Vue des bâtiments (dont un cellier au premier plan) situés à l'ouest de la cour, depuis l'est Vue de la petite baie à linteau délardé dans l'élévation est du logement IVR24_20163600704NUC2A
  • La Carlière, édifices agricoles
    La Carlière, édifices agricoles Néons-sur-Creuse - Carlière (la) - 20 - en écart - Cadastre : 2015 ZH 77, 78 1812
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    Ces bâtiments agricoles semblent dater de la toute fin du 19e siècle ou de la première moitié du
    Observation :
    Observations réalisées de la voie publique.
    Description :
    près de la route.
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Carlière (la) - 20 - en écart - Cadastre : 2015 ZH 77, 78 1812
    Titre courant :
    La Carlière, édifices agricoles
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la grange (à droite) et d'un bâtiment agricole (étable ?) depuis le nord-est
  • La Roblinière, ferme 01
    La Roblinière, ferme 01 Néons-sur-Creuse - Roblinière (la) - en écart - Cadastre : 2015 A 300 1812 A 68, 71, 72
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1765). Une ferme est portée sur le plan cadastral de 1812. Le logement, peut-être figuré sur le document, a été modifié ou reconstruit à la fin du 19e ou au début du 20e siècle. La même datation est envisageable pour la grange-étable.
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc], par César-François Cassini de Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse, terminé en 1812, sous la direction de
    Description :
    La ferme se compose de deux bâtiments : un logement, à l’ouest, et une grange-étable, à l’est. Le tuile plate. Son accès est en mur gouttereau tout comme celui de la grange-étable, partiellement enduite . La toiture du bâtiment agricole est à longs pans en tuile, pour la partie grange, et en appentis en ardoise (?), pour la partie étable.
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Roblinière (la) - en écart - Cadastre : 2015 A 300 1812 A 68, 71, 72
    Titre courant :
    La Roblinière, ferme 01
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1765) IVR24_20153600048NUC2B Le logement de la ferme (A 68, 71, 72) semble figurer sur le plan cadastral de 1812, en haut à Vue générale de la ferme depuis l'ouest IVR24_20163600449NUC2A Vue de la ferme depuis le sud-ouest IVR24_20163600445NUC2A Vue du logement de la ferme depuis le sud-ouest IVR24_20163600447NUC2A Vue de la grange-étable IVR24_20163600446NUC2A
  • La Bessardière, ferme
    La Bessardière, ferme Néons-sur-Creuse - Bessardière (la) - 45 - en écart - Cadastre : 2015 A 125
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    signalent des agrandissements de bâtiment en 1885 et 1889. La ferme actuelle a été remaniée au 20e siècle.
    Observation :
    Observations quasi-impossibles réalisées de la voie publique
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bessardière (la) - 45 - en écart - Cadastre : 2015 A 125
    Titre courant :
    La Bessardière, ferme
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la ferme depuis le nord-est IVR24_20163600680NUC2A Vue de la ferme depuis le nord (voie publique) IVR24_20163600681NUC2A
  • La Carlière, ferme
    La Carlière, ferme Néons-sur-Creuse - Carlière (la) - 8 - en écart - Cadastre : 2015 ZH 68
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La ferme date de la fin du 19e ou du début du 20e siècle. Elle a été remaniée dans la seconde
    Description :
    La ferme a été remaniée
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Carlière (la) - 8 - en écart - Cadastre : 2015 ZH 68
    Titre courant :
    La Carlière, ferme
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la grange-étable depuis l'ouest IVR24_20163600785NUC2A
1 2 3 4 31 Suivant