Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 20 sur 20 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Portail de l'Hôtel-Dieu
    Portail de l'Hôtel-Dieu Nogent-le-Rotrou - 1 rue Sully - en ville - Cadastre : 1990 BH 265
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    Le première mention du portail remonte à l'année 1643, date d'un acte réalisé à la demande de
    Référence documentaire :
    AC Nogent-le-Rotrou. Série B ; section 1 : art 4 à 6. Acte. 1654. FAUQUET, G. Le tombeau de Sully. Bulletin Percheron de la Société d'Histoire de d'Archéologie, 1934 p .40 GUILLEMIN, Laëtitia. Le mausolée de Sully et de Rachel de Cochefilet. In LECUYER-CHAMPAGNE , Françoise. Le roman des Nogentais, de la Renaissance à la veille de la Révolution. Nogent-le-Rotrou : éd p. 7 GOUVERNEUR, Aristide. Le Tombeau de Sully. Bulletin Percheron, Société d’Histoire et planche n°3 JUBAULT, A. Album Percheron. Nogent-le-Rotrou : G. Fauquet, 1926. planche XLI. LE MUET, Pierre. Règles des cinq ordres d'architecture de Vignolle. Paris : chez p. 14 PROUST, Stanislas. Inventaire sommaire des Archives des hospices de Nogent-le-Rotrou depuis leur fondation jusqu'à 1790. Nogent-le-Rotrou : Impr. A. Gouverneur, 1869.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le portail de Sully donne accès à la cour de l’Hôtel-Dieu. Il se situe au n°1 de la rue de Sully
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 1 rue Sully - en ville - Cadastre : 1990 BH 265
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    Historique Le portail de Sully Dans un acte datant de 1643 , Rachel de Cochefilet, veuve de Sully « rebâtir le petit logis qui sera démoli par la ruine du portail qui sera faite pour rebâtir un autre portail à l'entrée de la grande cour du dit Hôtel-Dieu ». Le nouveau portail supplante un accès antérieur , manifestement moins monumental. Le couronnement du portail porte le nom de «LHOSTEL DIEU» sur la table de l’édicule et les armes de Maximilien de Béthune sculptées sur le fronton. Altérations et patrimonialisation Les armes de Sully ont été bûchées à la Révolution française. Le couronnement, les piédestaux et la en fer tandis que les piédestaux sont constitués d’une pierre plus claire que le grès d’Authou dans lesquels ils figurent actuellement. Le portail de Sully est inscrit à la liste complémentaire des Monuments historiques depuis le 7 novembre 1990. Description Le portail de l’Hôtel-Dieu est situé au n°1 de la rue Sully. C’est l’unique accès depuis la rue Sully vers la cour de l’Hôtel-Dieu. Le portail est
    Illustration :
    Porte de la vigne du révérendissime patriarche Grimani, dans LE MUET, Pierre. Règles des cinq
  • Maison (17 rue Bretonnerie)
    Maison (17 rue Bretonnerie) Nogent-le-Rotrou - 17 rue Bretonnerie - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    Les marqueurs stylistiques observés sur le bâtiment 1 (vestiges d’une croisée, corniche en talon , escalier en vis à cage carré, trompe sculptée, fenêtre à linteau de l’escalier) permettent de dater le alors de sa propre parcelle. Malgré la présence du bâtiment 2 sur le cadastre ancien (1811), ses matériaux de construction comme ceux des bâtiments 3 et 4 permettent de les dater entre le dernier quart du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle. Le remembrement de la parcelle du bâtiment 1 avec celle du bâtiment 2 a néanmoins eu lieu avant 1811, le cadastre ancien ne figurant qu’une parcelle à
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    accessibles depuis la rue par un couloir latéral situé dans le bâtiment 2. Ce dernier dessert les pièces du moellons recouverts d’enduit, les éléments porteurs sont montés en brique. Le bâtiment 1 et sa tour d’escalier sont construits en moellons enduits, la pierre de taille est réservée aux éléments porteurs. Le
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 17 rue Bretonnerie - en ville
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
  • Bourg : église paroissiale Saint-Pierre
    Bourg : église paroissiale Saint-Pierre Argenvilliers - Bourg - rue de la Comtesse de Mons - en village - Cadastre : 1811 H 1 44 1992 G 51
    Historique :
    moines clunisiens de Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, elle est donnée aux bénédictins de l'abbaye de gothique. Le 17e siècle constitue une seconde phase importante de travaux : aménagement d'un portail , le curé Mauclerc déplore, lors de travaux de restauration, que les religieux de Thiron aient « abattu et ruiné le rond-point ou pignon de pierre au-dessus de la sacristie [qui se trouvait derrière 1871, le curé Arsène Amiot charge l'architecte Heurteau, de Châteaudun, de dresser des plans pour latéraux. Appuyé par le sous-préfet, le conseil municipal s'y oppose et le projet ne voit pas le jour sont agrandies et le couvrement du choeur est doté de voûtes d'ogives, probablement grâce au mécénat de
    Observation :
    , semble être inachevée - pour preuve, le raccordement maladroit de la flèche en ardoise avec la maçonnerie
    Référence documentaire :
    Le Perche Pittoresque - Argenvilliers, l'église./Jules Renoult éditeur. Carte postale ancienne Lormeau, chantre de Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou, et Jacques Lormeau, curé de Notre-Dame de Nogent-le Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3564 à 3 P 3573. Plans cadastraux de 1811/M. le Baron Édifices religieux des cantons de Nogent-le-Rotrou et Authon-du-Perche. Bulletin de la société p. 73-78 JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton, tome 2. Tours : éditions
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    portail occidental, et que l'on eût accédé à l'édifice par le nord (voir les traces d'une ancienne porte arc brisé à réseau gothique sur chaque mur gouttereau, et une petite baie cintrée qui surmonte le portail occidental. Le chœur, plus étroit que la nef, est éclairé par des baies en arc brisé à remplage lambrissée en berceau, avec une charpente à entraits et poinçons apparents. Le chœur et la sacristie sont famille d'Estouteville. Le retable du maître-autel, érigé au 17e siècle, a restreint le chœur originel à
    Illustration :
    Vue partielle depuis le nord (carte postale ancienne, début 20e siècle, postée en 1908 Vue générale depuis le nord-ouest (état en 2009). IVR24_20092800003NUCA Tour-clocher, vue générale depuis le nord-est. IVR24_20092800004NUCA Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20092800006NUCA
  • Bachelotière : ferme
    Bachelotière : ferme Argenvilliers - La Bachelotière - en écart - Cadastre : 1811 C2 293 à 296 1992 ZH 6, 7
    Historique :
    Le lieu-dit de La Bachelotière est attesté dès 1620 (sous le toponyme de Bachoguerre) comme possession de l'abbaye Saint-Avit de Châteaudun. Au troisième quart du 18e siècle, le hameau prend le nom de "Bacholottière" (sur la carte de Cassini). Parmi les trois bâtiments présents en plan sur le cadastre de 1811 - qui constituent la ferme et qui semblent remonter au 18e siècle - le logis (au sud) a été reconstruit
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3564 à 3 P 3573. Plans cadastraux de 1811/M. le Baron
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    d'une cour ouverte. Au sud, le logis, en rez-de-chaussée, possède des ouvertures en brique. En face, un
    Illustration :
    Bâtiment principal (logis et dépendances), vue générale depuis le nord-est. IVR24_20092800089NUCA
  • Bourg : cimetière
    Bourg : cimetière Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 46
    Historique :
    Le conseil municipal décide de faire appel à l'architecte nogentais Arthur Joseph Proust pour du bourg, se situe à cheval sur deux parcelles appartenant aux veuves Robbé et Blandin. Le conseil municipal leur achète ces portions de terrains le 1er juin 1895. Les travaux sont attribués par adjudication à Julien Frétard, entrepreneur à Souancé-au-Perche. La réception définitive des travaux a lieu le 22 octobre 1897 et le décompte de la dépense monte à 5 417,53 fr.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le cimetière se situe au nord-ouest du bourg. D'emprise au sol rectangulaire, il est clos de murs
    Illustration :
    cimetière dressé le 20 mars 1894 par l'architecte Arthur-Joseph Proust. (Archives départementales d'Eure-et de l'acquisition du terrain, dressé le 20 avril 1894 par le maire Adolphe Pelletier. (Archives
  • Bourg : école libre de filles, actuellement maison
    Bourg : école libre de filles, actuellement maison Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 63
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    comprend trois corps de bâtiment. Le corps principal est en rez-de-chaussée surélevé surmonté d’un étage
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20192800163NUCA Vue générale depuis le nord-est. IVR24_20192800165NUCA
  • Bourg : mairie-école
    Bourg : mairie-école Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 65
    Historique :
    -situ est rejetée par le conseil municipal, lui préférant une construction ex-nihilo, sur un terrain lui appartenant face à l’école libre de filles. Le nouveau plan de 1879 est adopté : les travaux reviennent par adjudication le 26 décembre 1880 à François Riguet, entrepreneur à Souancé. Il faut attendre 1883 pour que les enfants des communes voisines reste ouvert jusqu’en 2016. Depuis, le bâtiment sert uniquement de mairie.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    en L, le bâtiment principal abrite à la fois la salle de la mairie, les salles de classe et le logement de l’instituteur. Le corps principal présente une façade sur rue ordonnancée à trois travées (une classe subdivisée en deux). L’ensemble est éclairé par de larges et grandes ouvertures. Le
  • Bourg : lavoir
    Bourg : lavoir Frazé - (le) Bourg - - en village - Cadastre : 2016 OB 162
    Historique :
    Le conseil municipal délibère le 14 août 1881 en faveur de la construction d'un lavoir communal sur le ruisseau de la Cayenne (le bras sud de la Foussarde) dans le bourg. Le même jour, un devis est (maçonnerie) et Eugène Laumaillet (charpente et couverture). La réception définitive intervient le 11 novembre
    Description :
    Le lavoir se situe au nord-est du bourg. De plan rectangulaire, il comprend deux murs maçonnés en Saint-Denis-d'Authou, d'où elle est extraite). Le toit à longs pans est couvert en ardoise. L'édifice conserve le tablier, ainsi que la planche à laver et le treuil.
    Localisation :
    Frazé - (le) Bourg - - en village - Cadastre : 2016 OB 162
    Illustration :
    Coupe verticale du lavoir illustrant le devis (par un auteur inconnu), dressé en 1882 (AD d'Eure-et Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20162801120NUCA
  • Coudray : ferme
    Coudray : ferme La Croix-du-Perche - Le Coudray - isolé - Cadastre : 1814 B1 130, 131 2013 ZH 29
    Historique :
    En 1814, un seul bâtiment figure en plan sur le cadastre. Il semble dater du 18e siècle, comme tendent à le montrer les murs en pan de bois hourdés en terre et la pente de toit importante. Ce bâtiment (très certainement une ferme de type bloc à terre avec logis et dépendances sous le même toit) est
    Observation :
    premier ordre à l’échelle communale. La grange-étable est à mettre en relation avec le bâtiment principal
    Description :
    Coudray comprend trois bâtiments et un hangar, répartis autour d’une cour ouverte. Le bâtiment le plus de la ferme, le second bâtiment abrite le logis. Une laiterie en appentis lui est accolée en façade postérieure au nord. En rez-de-chaussée, le bâtiment possède des murs en terre avec soubassement, maçonnés en sud se trouve le hangar sur poteaux de bois reposant sur des socles maçonnés en brique. Les toits sont
    Localisation :
    La Croix-du-Perche - Le Coudray - isolé - Cadastre : 1814 B1 130, 131 2013 ZH 29
    Illustration :
    Vue générale de la ferme depuis le sud-est. IVR24_20132800380NUC2A Grange-étable, vue générale depuis le sud-est (état en 2010). IVR24_20132800385NUC2A Grange-étable, vue générale depuis le sud-est (état en 2013). IVR24_20132800386NUC2A
  • Bourg : mairie-école, actuellement mairie
    Bourg : mairie-école, actuellement mairie Frazé - le Bourg - 2 place du Château - en village - Cadastre : 2016 AB 16
    Historique :
    charges sont commandés par le conseil municipal à M. Favé, agent-voyer à Brou. Les travaux sont adjugés , pour la somme de 13 140 francs. L'édifice est reconstruit en 1861, comme le montre la date portée sur ; - la cour de récréation est également insuffisante ; - enfin, le mobilier est hors d'usage. La salle de , adjugés le 11 janvier 1885 à Jean-Baptiste Bret, entrepreneur à Brou, sont réalisés la même année. Depuis
    Description :
    niveaux. Au rez-de-chaussée se trouvent la salle de classe et le logement de l'instituteur (devenus respectivement la salle du conseil municipal et le secrétariat de la mairie) ; à l'étage, les chambres et la . Les encadrements des baies, les chaînages d'angle, les souches de cheminée sont en brique. Le décor brique encadrant cette dernière. Le toit à longs pans et à croupes est couvert en ardoise.
    Localisation :
    Frazé - le Bourg - 2 place du Château - en village - Cadastre : 2016 AB 16
    Illustration :
    rouge : le nouvel édifice à reconstruire) dressé par par l'agent-voyer Favé en 1859 (AD d'Eure-et-Loir Vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20162801104NUCA Façade postérieure, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20162800027NUCA
  • Bourg : collège d'enseignement classique puis école royale militaire, actuellement demeure
    Bourg : collège d'enseignement classique puis école royale militaire, actuellement demeure Thiron-Gardais - Bourg - 12 rue de l'Abbaye - en village - Cadastre : 1814 B1 24, 28 2014 AB 67, 68, 70
    Historique :
    monastère, décident d'ouvrir un collège d'enseignement classique. Ils installent l'établissement dans le , comprenant le collège. Ces projets ambitieux (concernant le collège : grand bâtiment de plan carré) ne verront pas le jour. Le collège est pourtant reconstruit dans la première moitié du 18e siècle classes. Le 24 août 1776, par décret du roi Louis XVI, l'établissement devient également école royale du 19e siècle, le bâtiment de classes est converti en dépendances agricoles (écuries, remises
    Observation :
    la française clos au nord par le mur d'enceinte de l'abbaye sur lequel est venu s'adosser en 1889 une
    Référence documentaire :
    CARBONNIER, Youri. L’abbaye et le collège de Tiron au XVIIe siècle : état et projets au début de
    Description :
    Situé au sud-est de l'église abbatiale, le collège comprend deux bâtiments principaux organisés de plan en "L", le corps de logis s'élève sur trois niveaux : un rez-de-chaussée, un étage carré et un comble. - Face au premier bâtiment, de l'autre côté de la cour au sud, se situe le bâtiment des classes classes et le chauffoir, un étage de comble où s'étendait une grande salle d'étude et la chambre du surmontées de frontons triangulaires en brique. - Le dernier bâtiment, situé au nord-est de l'ensemble, est de calcaire, de grès roussard et de silex couverts d'un enduit à pierre vue. Concernant le corps de logis, le soubassement des murs est en pierre de taille de grès roussard. Les encadrements d'ouvertures
    Illustration :
    Corps de logis, aile nord-ouest, vu depuis le sud (carte postale, début 20e siècle - collection Corps de logis, vue générale depuis le nord-est (état en 1999). IVR24_20142800505NUC2A Bâtiment de classes, vue partielle depuis le nord (état en 1999). IVR24_20142800507NUC2A Corps de logis, intérieur, vue de l'escalier depuis le rez-de-chaussée. IVR24_20142800455NUC4A Corps de logis, intérieur, vue de l'escalier depuis le palier intermédiaire (rez-de-chaussée Serre, vue générale depuis le sud. IVR24_20142800451NUC4A
  • Bourg : gare
    Bourg : gare Thiron-Gardais - Bourg - Avenue de la Gare - en village - Cadastre : 2014 ZB 180, 182
    Historique :
    ). Si la ligne de voyageurs s'arrête en 1936 (reprise par un service d'autobus), le service marchandise
    Référence documentaire :
    LECOMTE, Jacky. Le Perche de gare en gare. (Collection Mémoire en Images). Saint-Cyr-sur-Loire
    Description :
    Située au nord du bourg, la gare de Thiron-Gardais comprend quatre bâtiments : - Le bâtiment principal abrite, au rez-de-chaussée, le hall à marchandise, le bureau du chef de gare et la salle d'attente bureau et atelier). Les murs sont en moellons de grès en gros appareils jointoyés pour le soubassement et œuvre en soubassement des chaînages d'angle et en bandeau de séparation entre le soubassement et
    Illustration :
    Vue générale de la gare depuis le nord-est (carte postale, 1er quart 20e siècle Vue générale depuis le nord-est. IVR24_20142800280NUC2A Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20142800282NUC2A Lampisterie et toilette, vue depuis le nord-est. IVR24_20142800285NUC2A Station de pompage, vue depuis le nord. IVR24_20142800286NUC2A Bureau de maintenance, vue depuis le sud. IVR24_20142800287NUC2A
  • Bourg : hôpital cantonal, actuellement maison de retraite
    Bourg : hôpital cantonal, actuellement maison de retraite Thiron-Gardais - Bourg - 8 Rue des Tilleuls - en village - Cadastre : 2014 AB 143
    Historique :
    défunte, Émile Labiche, alors président du Conseil Général d'Eure-et-Loir. Le département constitue en Thiron, le terrain est vendu par M. Pioeron de Mondésir dans les années 1880 et la construction de certainement le même qui a fait construire les autres hôpitaux cantonaux au vue des similarités de plan entre
    Description :
    Situé à l'est du bourg, face à la mairie, l'hôpital cantonal comprend trois bâtiments dont le plus ancien à l'ouest. Ce dernier se développe sur sept corps de bâtiments (dont deux plus modernes). Le plan surmonté d'un étage carré et d'un comble, le bâtiment originel présente un corps central et des corps ). Par la suite, il a été rehaussé d'un demi-niveau, le balcon du corps central a été supprimé (au profit
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-est (carte postale, 1er quart 20e siècle). IVR24_20142800302NUC1A Vue générale depuis le nord (état en 2014). IVR24_20142800303NUC2A Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20142800305NUC2A
  • Bourg : gare de Frazé - Montigny
    Bourg : gare de Frazé - Montigny Frazé - au nord-est du Bourg - - en village - Cadastre : 2016 OB 473
    Historique :
    (desservant les bourgs de Frazé et de Montigny-le-Chartif) ainsi qu'un petit bâtiment (lampisterie et cabinets ) soient construits. Si la ligne de voyageurs s'arrête en 1936 (reprise par un service d'autobus), le
    Description :
    toit, le bâtiment principal abritait au rez-de-chaussée, le hall à marchandises, le bureau du chef de
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-ouest - carte postale, vers 1910 (collection particulière Lampisterie et cabinet, vue générale depuis le sud-est. IVR24_20162800172NUCA
  • Bourg : maison
    Bourg : maison Thiron-Gardais - Bourg - 18 place du Marché - en village - Cadastre : 1814 B1 76 2014 AB 280
    Historique :
    l'inscription "Fait par moy, Louis Vallet, ce 12 juillet 1781" gravée sur le limon en bois. En 1891, Louis maison. Dans le cadre de sa récente restauration, les ouvertures de la maison en façade principale ont
    Description :
    capucine en bois au sud-est éclairent le comble. Les murs sont en moellons de grès, silex et calcaire cheminée sont en brique. Le toit est à longs pans couverts en tuile plate ancienne, à l'exception des
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-ouest (état en 2013) IVR24_20142800434NUC4A Vue générale de la façade postérieure depuis le sud. IVR24_20142800438NUC2A
  • Coudelée : Ferme, actuellement maison
    Coudelée : Ferme, actuellement maison Thiron-Gardais - Coudelée - isolé - Cadastre : 1814 C1 126 2013 ZH 50
    Historique :
    Sous l'ancien régime, la "métairie" de Coudelée dépend de la seigneurie de Gardais comme le
    Description :
    ouverte au sud et clôturée à l'ouest par un muret. - De plan en "L", le bâtiment principal est en rez-de obstruée au nord), un cellier (et/ou une laiterie : intérieur non vu), le logis (salle et chambre) et une écurie. Sur l'aile sud se développent plusieurs toits à porcs, un poulailler et le fournil. Les murs du dépendances en bois. - Au sud-ouest se situe le bâtiment secondaire composé de trois corps de bâtiment et qui bois, possède des murs en terre qui reposent sur un solin maçonné en silex. Le mur de la remise en moellons de silex couvert d'un enduit à pierre vue, et le hangar, en appentis, est bardé en bois et en tôle
    Illustration :
    Vue générale de la ferme depuis le nord-ouest. IVR24_20172800210NUCA Bâtiment secondaire vue depuis le nord. IVR24_20172800211NUCA
  • Grandes Guinières : ferme
    Grandes Guinières : ferme La Croix-du-Perche - Les Grandes Guinières - isolé - Cadastre : 1814 A1 183 2013 ZA 59
    Description :
    ouverte. La mare et le lavoir se situent à l’est de la ferme. Le bâtiment principal comprend le logis (à aligné sur cette dernière. De l’autre côté de la mare se trouve le lavoir. Une pompe à bras en fonte est
    Illustration :
    Vue générale du bâtiment principal depuis le sud-ouest. IVR24_20132800413NUC2A Bergerie et hangar, vue générale depuis le nord. IVR24_20132800416NUC2A
  • Bourg : école publique primaire de garçons, actuellement mairie
    Bourg : école publique primaire de garçons, actuellement mairie Thiron-Gardais - Bourg - 1 rue de Gardais - en village - Cadastre : 2014 AB 94
    Historique :
    la mairie et la justice de paix - est fermée par arrêté préfectoral dès le 30 Août 1873 pour (réception définitive des travaux le 1er novembre 1881) conformément aux plans et devis de l'architecte à remplacement de sa croupe par un pignon. Vers le milieu du 20e siècle, une seconde classe est construite en filles (qui devient école mixte) et le bâtiment accueille la mairie. À cette occasion, un nouveau corps
    Description :
    rue de Gardais et forme, avec l'école de filles, un groupe scolaire cohérent. Le corps de bâtiment comble. L'aménagement d'origine est le suivant : encadrée de deux fenêtres, la porte d'entrée ouvre sur un escalier tournant en bois à gauche qui dessert le comble servant de chambre. En retour d'équerre au nord, le second corps de bâtiment servait de classe. L'ensemble a été très modifié lors des chaînages d'angle. La corniche est en brique. Le toit à longs pans est couvert en ardoise.
    Illustration :
    Vue de l'entrée de Thiron et de l'école de garçons depuis le sud-est (carte postale, début 20e Vue de situation de l'ancienne école depuis le sud (état en 2014). IVR24_20142800498NUC2A Vue générale de l'ancienne école depuis le sud-est. IVR24_20142800497NUC2A
  • Bourg : mairie et école publique primaire, actuellement mairie et maison
    Bourg : mairie et école publique primaire, actuellement mairie et maison La Croix-du-Perche - Bourg - 3 rue de l'Église - en village - Cadastre : 1814 C2 271 2013 AB 67
    Historique :
    remplacée d’urgence. L’année suivante, le Comte de Kerdréan, maire de la commune, vend à la municipalité une tard au 18e siècle comme tend à le montrer une tourelle anciennement accolée à l’est du bâtiment et figurant en plan sur le cadastre de 1814 ainsi que sur les plans d’architecte. En 1878, le conseil maison d’école mixte et salle de mairie, ainsi que de rédiger le cahier des charges. Les travaux le 5 mars 1881, date du récolement et décompte des travaux), le conseil municipal charge en 1883 Jean plans d’un préau attenant aux cabinets. Approuvé par le conseil municipal, les travaux sont réalisés la même année par Joseph Jallet, entrepreneur à Montigny. Le même architecte dresse les plans d’un préau -réfectoire scolaire en 1932. Approuvé en 1939, le bâtiment se construit dans les années 1940 conformément au groupe scolaire de Chassant pour y suivre leur instruction). Le préau-réfectoire scolaire sert
    Description :
    , présente une façade sur cour orientée à l’est. Le corps sud, s’élevant sur deux niveaux, accueillait la ). Ses façades est et ouest sont rythmées par trois travées d’ouvertures. Le corps nord, en rez-de -chaussée, abrite sous le même toit une partie du logement de l’instituteur (cuisine / salle à manger l’ouest de la mairie-école, abrite la salle des fêtes (anciennement le réfectoire scolaire et un préau ). Les murs sont en parpaing couvert d’un enduit et le toit à longs pans est couvert en éternit.
    Illustration :
    Projet de transformation d’une dépendance en chambre à coucher pour le logement de l’instituteur Préau / réfectoire scolaire, actuellement salle des fêtes, vue depuis le nord-est
  • Gaillard : cabane dite
    Gaillard : cabane dite "hutte aux canards" La Croix-du-Perche - Gaillard - isolé - Cadastre : 1814 C1 120 2013 ZM 60
    Description :
    angles de l’octogone et les encadrements des baies sont en bois. A l’intérieur, les murs et le couvrement en fausse voûte conservent des vestiges du revêtement en plâtre sur lattis, peint en bleu. Le décor
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20172800480NUCA
1