Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bannière de fanfare
    Bannière de fanfare Neuillé-le-Lierre
    Inscriptions & marques :
    Fanfare de Neuillé-le-Lierre I.(ndre) & L.(oire) 1875. inscription concernant le propriétaire
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre
  • Bourg : gare (1 place de la Gare)
    Bourg : gare (1 place de la Gare) Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Gare - en village - Cadastre : 2011 OD 1071
    Historique :
    La gare de Neuillé-le-Lierre a été construite sur la ligne d’État rejoignant Tours à Sargé-sur -Braye (41) inaugurée en 1894. Le lot prévoyant la construction des stations de Vernou, Chançay, Reugny , Neuillé et Villedômer est attribué en août 1892 à Denis et Guestault, entrepreneurs à Ancenis, pour un montant global de 310 000 francs et un délai d'exécution d'un an. Le projet comprend la construction à Neuillé d'un bâtiment d'accueil des voyageurs, d'une lampisterie et d'un entrepôt de marchandises. Les
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi
    Description :
    sont encore visibles dans des communes proches de Neuillé-le-Lierre : Vernou-sur-Brenne, Reugny , Chançay et Villedômer. Le bâtiment d'accueil des voyageurs est construit en moellon enduit et couvert
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Gare - en village - Cadastre : 2011 OD 1071
    Illustration :
    Plan de situation de la station de Neuillé. (Collection particulière). IVR24_20133700402NUC2A
  • Bourg : cimetière (rue Nationale)
    Bourg : cimetière (rue Nationale) Neuillé-le-Lierre - rue Nationale - en village - Cadastre : 1819 D1 148 2011 OD 252
    Historique :
    Le cimetière primitif jouxtant l'église aurait été transféré à son emplacement actuel, sur la route d'Auzouer, dès le 16e siècle. En 1879, les piliers d'entrée sont détruits, reconstruits et les murs restaurés. En 1895, le conseil municipal décide l'édification d'une croix par Allette et Courtault à Tours . Les portes en fer sont installées en 1901. La même année, le cimetière est légèrement agrandi vers le
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). TROUPEAU, Gérard. Neuillé-le-Lierre, une paroisse tourangelle sous l'Ancien Régime. Tours : CLD
    Description :
    Le cimetière est de plan rectangulaire, l'entrée est située dans l'angle coupé sud-ouest. Il est
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - rue Nationale - en village - Cadastre : 1819 D1 148 2011 OD 252
    Illustration :
    Projet d'érection d'une croix dans le cimetière. Plan, 1895. (Archives départementales d'Indre-et
  • Bourg : gare dite gare de Vernou-État (route départementale 46)
    Bourg : gare dite gare de Vernou-État (route départementale 46) Vernou-sur-Brenne - La gare - route départementale 46 - en ville - Cadastre : 2009 AN 505
    Historique :
    construite sur la ligne de chemin de fer Tours-Sargé, inaugurée en 1894. Le lot prévoyant la construction des stations de Vernou, Chançay, Reugny, Neuillé et Villedômer est attribué en août 1892 à Denis et Guestault de Vernou a un abri pour les voyageurs de prévu dans le projet. En 1971, le conseil municipal vote puissent être transférées au réseau routier. Le tronçon entre Reugny et Vouvray est officiellement déclassé la construction d'un complexe sportif. Le tennis club occupe aujourd'hui l'ancien bâtiment d'accueil
    Description :
    visibles dans des communes proches de Vernou telles que Chançay, Reugny, Neuillé-le-Lierre et Villedômer . Le bâtiment d'accueil des voyageurs, haut d'un étage, construit en moellon enduit, comprend trois travées. Le rez-de-chaussée est percé de trois portes. Ce bâtiment est couvert par un toit à longs pans.
  • Bourg : gare (2 passage de la Gare)
    Bourg : gare (2 passage de la Gare) Reugny - 2 passage de la Gare - en village - Cadastre : 2009 G 1497
    Historique :
    . Le lot prévoyant la construction des stations de Vernou, Chançay, Reugny, Neuillé et Villedômer est francs et un délai d'exécution d'un an. Le projet prévoit la construction à Reugny d'un bâtiment de chemin de fer est inaugurée en 1894. Le tronçon entre Reugny et Vouvray est officiellement
    Description :
    , Neuillé-le-Lierre et Villedômer. Le bâtiment d'accueil des voyageurs est construit en moellon enduit et d'angles et l'encadrement des baies. Haut d'un étage, il comprend trois travées. Le rez-de-chaussée de la
  • Bourg : gare dite gare de Villedômer-État (15 avenue des Tilleuls)
    Bourg : gare dite gare de Villedômer-État (15 avenue des Tilleuls) Villedômer - 15 avenue des Tilleuls - en village - Cadastre : 2012 D 1584
    Historique :
    de chemin de fer Tours-Sargé inaugurée en 1894. Le lot prévoyant la construction des stations de Vernou, Chançay, Reugny, Neuillé et Villedômer est attribué en août 1892 à Denis et Guestault
    Description :
    communes proches de Villedômer : Vernou-sur-Brenne, Reugny, Chançay ou Neuillé-le-Lierre. Le bâtiment
  • Gare (en écart, lieu-dit La Gare)
    Gare (en écart, lieu-dit La Gare) Chançay - La Gare - en écart - Cadastre : 2009 B1 541 2009 B1 566 2009 B1 567
    Historique :
    nombreuses discussions entre la municipalité, qui la jugeait trop éloignée du bourg, et l’État, avant que le choix de l’État ne soit entériné. Le lot prévoyant la construction des stations de Vernou, Chançay , Reugny, Neuillé et Villedômer est attribué en août 1892 à Denis et Guestault, entrepreneurs à Ancenis à Angers. La ligne de chemin de fer est inaugurée en 1894. En 1938, le conseil municipal proteste contre la suppression du trafic des voyageurs. En 1972, le conseil municipal vote en faveur du maintien de la ligne, notamment parce qu'elle est utilisée par l'usine Serpot. Le tronçon entre Reugny et
    Description :
    : Vernou-sur-Brenne, Reugny, Neuillé-le-Lierre et Villedômer. Le bâtiment d'accueil des voyageurs est . Le rez-de-chaussée est percé de trois portes, dont deux ont été transformées en fenêtres.
1