Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte
    Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte Orléans - 28 rue de l'Ételon - en ville - Cadastre : 1981 BN 354
    Genre :
    de chanoines de la congrégation de Saint-Victor de chanoines réguliers de saint Augustin
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Quartier Saint-Euverte
    Historique :
    dominant la Loire, au nord-est des remparts de la cité Cenabum, dans lequel les restes de saint Euverte autour de ces reliques. Au début du 9e siècle, la première église Saint-Euverte est construite, et ensuite en corps canonial nommé religieux de Saint-Euverte dirigé par un "abbé de Saint-Euverte", puis au 12e siècle par des chanoines réguliers de Saint-Victor. Après sa destruction par un incendie qui rattachée à l'église Sainte-Croix. Vers 1802, Gabriel-Jacques Laisné de Villévêque (1766-1851), membre du manufacture de coton. En 1822, l'église est remise à la fabrique de la cathédrale Sainte-Croix ; elle est qui ouvrent un pensionnat d'enseignement primaire puis secondaire. En 1938, le pensionnat Saint
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans ; Série 5M/12. Église Saint-Euverte - Entrepôt de poudres. an IX-an Archives municipales d'Orléans; Série 9M/14. Église Saint-Euverte. 1974-1987. Restaurations Archives municipales d'Orléans ; Série 9M/14. Acte notarié de la vente de l'église Saint-Euverte par l'Association "Sainte-Croix" à la ville d'Orléans. Acte reçu le 17 mars 1977 à l'étude des Mes Archives municipales d'Orléans ; Série 9M/15. Église Saint-Euverte, restauration du clocher Saint-Euverte. 1832. Archives départementales du Loiret ; série 50/J/184-188. Archives de l'évêché, abbaye Saint-Euverte concernant l'immeuble et l'église de Saint-Euverte. (s.d.). Archives départementales du Loiret ; Série 3Q/46. Transformation des bâtiments de Saint-Euverte en Archives nationales ; G/8/734. Abbaye Saint-Euverte. Transcriptions de titres concernant les
    Représentations :
    Le décor très simple est conforme à l'austérité de l'ordre de saint Augustin. Ensemble de cinq battant, portant la dédicace : SAINT EUVERTE, PRIEZ POUR NOUS (en haut de la robe) ; BOLLEE ET SES FILS : LOUIS BOLLEE ET SES FILS FONDEURS A ORLEANS (en haut de la robe) ; PENSIONNAT SAINT EUVERTE A ORLEANS
    Titre courant :
    Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte
    Annexe :
    Données historiques concernant l'Abbaye Saint-Euverte d'Orléans Durant la période gallo-romaine, le nord-est des remparts de la cité Cenabum, dans lequel les restes de saint Euverte, quatrième évêque le nom de chapelle Sainte-Marie-du-Mont (Sancta Maria in agro Tetradii), devient rapidement un important lieu de dévotion, saint Euverte étant réputé réaliser de nombreux miracles. Les fouilles menées en supposée de la mort de saint Euverte, ce qui tend à confirmer cette tradition. Aucune indication, tant saint Euverte et desservi par une communauté religieuse. Au début du 9e siècle, l'oratoire est détruit et remplacé par la première église Saint-Euverte dans laquelle on replace, en 875, les reliques du saint, lesquelles avaient été mises à l'abri lors des attaques normandes. L'église est desservie à l'origine par des Cénobites réunis ensuite en corps canonial, que l'on nomme religieux de Saint-Euverte. En 856, elle est dirigée par un "abbé de Saint-Euverte", l'abbé Agius, également évêque d'Orléans (843
    Vocables :
    Saint-Euverte
    Illustration :
    Abbaye Saint-Euverte, au milieu à droite (n° 24) sur le "Plan et profil au naturel de la ville Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite sur un plan de la ville d'Orléans dessiné et gravé par Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite (n° 47) sur un profil de la ville d'Orléans daté de la fin du Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite sur un plan d'Orléans dessé en 1705 par Nicolas de Fer Abbaye saint-Euverte, en bas à droite sur le "Nouveau plan de la ville d'Orléans", plan en Abbaye saint-Euverte, en haut à droite sur le "Plan de la ville d'Orléans", plan en perspective Abbaye Saint-Euverte, au fond à gauche. Perspective générale d'Orléans et de ses environs Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite sur un plan de la ville d'Orléans, établi entre 1856 et 1869 L'abbaye Saint-Euverte au 18e siècle (aquarelle non signée, non datée, propriété du lycée Saint "L'église Saint-Euverte et la tour à Pinguet vers 1824" (d'après une peinture de Jacques Salmon
  • Ferrières-en-Gâtinais (Loiret) : chapelle Notre-Dame de Bethléem, verrière de Jean Mauret
    Ferrières-en-Gâtinais (Loiret) : chapelle Notre-Dame de Bethléem, verrière de Jean Mauret Ferrières-en-Gâtinais - rue de l'Église - en ville
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
  • Châlette-sur-Loing, Lycée Château-Blanc : sculpture (déposée)
    Châlette-sur-Loing, Lycée Château-Blanc : sculpture (déposée) Châlette-sur-Loing - 1 rue Saint-Just - en ville
    Localisation :
    Châlette-sur-Loing - 1 rue Saint-Just - en ville
  • Hôtel de la Région Centre-Val de Loire
    Hôtel de la Région Centre-Val de Loire Orléans - 9 rue Saint-Pierre-Lentin - en ville - Cadastre : 2014 BO 163, 164
    Historique :
    : acheter ou faire construire un bâtiment. Cette solution est privilégiée et le site de la rue Saint-Pierre -Lentin, en vis-à-vis de la cathédrale Sainte-Croix est choisi. René Thinat, le maire d'Orléans venait de ) en juin 1976. Il s’agit également de compléter l’aménagement de la place Sainte-Croix, réalisée à de stationnement souterrain rue Saint-Pierre-Lentin et du projet de construction d’hôtel de région . Au cœur de la cité, elles vont dévoiler de riches vestiges, dont ceux de l'église Saint-Pierre-Lentin
    Référence documentaire :
    1216. Abords de la cathédrale. EPR: plans (1976, 1979, 1980). EPR: parking Saint-Pierre-le-Puellier Centre, département du Loiret, ville d'Orléans. Façade nord, place Sainte-Croix. Esquisse préliminaire CHRIST, Yvan. Aménagement des abords de la cathédrale Sainte-Croix. Architecture, juin 1977, n°403.
    Description :
    L'hôtel de région est édifié aux abords immédiats de la cathédrale Sainte-Croix, sur un terrain de 2 410 m2 délimité à l'ouest par la rue Parisie, au nord par la rue Saint-Pierre-Lentin qui longe la principal au bâtiment de l'hôtel de région se fait par la rue Saint-Pierre-Lentin. Elle était initialement
    Localisation :
    Orléans - 9 rue Saint-Pierre-Lentin - en ville - Cadastre : 2014 BO 163, 164
    Texte libre :
    construction est mise en œuvre. 1) Contexte de construction de l'hôtel de région place Sainte-Croix Des débats orléanaise, à l'emplacement de trois hôtels particuliers de la rue Saint-Pierre-Lentin. D'autres lieux d'implantation avaient été envisagés : notamment la commune limitrophe d'Orléans, La Chapelle Saint-Mesmin Sainte-Croix n'entraînerait pas un "endormissement" du quartier. Un plan de 2017 montre que le quartier des projets pour compléter les bâtiments structurant la place Sainte-Croix. Ils se trouvent face à un
    Illustration :
    Les projets d’aménagement des abords de la place Sainte-Croix d’Orléans (1976-1984 La place Sainte-Croix d’Orléans en 2017, un pôle administratif et culturel renforcé pour l’aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans : projet Portzamparc-Benamo, 1976. (Archives , pour l’aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans : projet J.-P. Buffi, 1976. (Archives municipales la place Sainte-Croix d’Orléans : projet Langlois, 1976. (Archives municipales d'Orléans, 1216 La cathédrale Sainte-Croix en 1969 : vue aérienne. IVR24_19924500315N Place Sainte-Croix vue depuis l'ancien théâtre. A gauche, emplacement de l'hôtel de région Détail de la maquette d'aménagement des abords de la cathédrale d'Orléans : place Sainte-Croix et de l'hôtel de région (conservée à l'église Saint-Euverte à Orléans). IVR24_20154501248NUCA Vue d'ensemble de l'hôtel de région, du parvis et de la place Sainte-Croix. IVR24_20144500689NUC4A
  • Mairie et musée des Beaux-Arts
    Mairie et musée des Beaux-Arts Orléans - rue Paul Belmondo place de l'Étape - en ville - Cadastre : 2018 BP 138
    Historique :
    nouveaux bâtiments) et aux abords immédiats de la cathédrale Sainte-Croix. Les frères Arsène-Henry Région Centre-Val de Loire) au sud de la place Sainte-Croix. Ces opérations s'accompagnent d'un les vestiges de l'église Saint-Michel (partiellement visibles) dans les sous-sols du centre municipal
    Description :
    L’ensemble architectural construit en pendant de l’hôtel de région, au nord de la place Sainte immédiats de la place Sainte-Croix, l'ensemble adopte un plan complexe incluant des décrochements. Au rez-de toiture métallique pour le musée. Les façades de l'ensemble architectural sur la place Sainte-Croix de la mairie, les vestiges de l'église Saint-Michel sont partiellement visibles. La salle des pas
    Texte libre :
    d'espaces intérieurs plus importants. Ils participent à l'aménagement de la place Sainte-Croix, en pendant nord de la cathédrale Le musée et la mairie sont édifiés entre la place Sainte-Croix et la place de effet, un nouveau théâtre, dit "Carré Saint-Vincent" est construit en 1975 avenue Jean Zay (au nord-est sur la place Sainte-Croix, est composée d'une entité autonome qui sera occupée par des services qu'apporte l'emplacement de la place Sainte-Croix et la commodité de la proximité avec le précédent hôtel de volonté de requalifier des abords de la place Sainte-Croix, dégradés par des stationnements à ciel ouvert du Campo Santo, à l'est de l'ensemble administratif et celui de Saint-Pierre-Lentin (entre la les projets aux abords immédiats de la cathédrale Sainte-Croix. L'aménagement des abords de cathédrale l'intérieur de la mairie (et l'hôtel de région au sud de la place Sainte-Croix) et Pierre Sonrel et J l'ordonnancement des façades. Il est garant de l'harmonisation entre la nouvelle place Sainte-Croix et la partie
    Illustration :
    Les abords de la cathédrale Sainte-Croix en 1975. IVR24_20154500211NUDA Détail d'un plan de la place Sainte-Croix en 1975. En rouge, l'emprise des projets de mairie et Les projets d’aménagement des abords de la place Sainte-Croix d’Orléans (1976-1984 La place Sainte-Croix d’Orléans en 2017, un pôle administratif et culturel renforcé Projet Langlois pour l'aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans, 1976. (Archives municipales Projet Langlois pour l'aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans, 1976. A droite, projet de Projet J.-P. Buffi, pour l’aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans en 1976. Non réalisé Projet Portzamparc-Benamo, pour l’aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans 1976. Non réalisé Projet Chemetov pour l’aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans : le bâtiment du musée. Non Vue aérienne du flanc nord de la cathédrale Sainte-Croix en 1969. IVR24_19994500314NA
  • Immeuble (48 rue des Carmes)
    Immeuble (48 rue des Carmes) Orléans - 48 rue des Carmes - en ville
    Historique :
    la bonneterie et la chaussure, aujourd'hui délocalisée à Saint-Jean-de-la-Ruelle. Des plans datés de
1